AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,83

sur 35 notes
5
9 avis
4
7 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Dixie39
  14 février 2021
Voici un roman qui monte en puissance au fur et à mesure que l'on tourne les pages. Il commence doucement. On découvre Claire, sa vie, son divorce, son peu d'entrain pour tout : son fils, son métier, sa mère, ses amours... Jusqu'au jour où la comédienne argentine qu'elle double dans une série à grand succès fait une tentative de suicide. Que va devenir Claire si elle ne peut plus être la voix d'Alma ? Ni une, ni deux, elle prend deux billets d'avion pour le Brésil où son actrice s'est isolée pour se reconstruire et part avec son fils pour essayer... quoi, elle ne sait pas encore. Mais elle trouvera bien le moment venu !

C'est un livre foisonnant où il n'est pas uniquement question de ce que je viens de vous dire. Laetitia Ayres y aborde la maltraitance familiale, le transgénérationnel que l'on subit sans en connaître bien souvent les raisons, les vocations perdues ou avortées... Dès les premières pages, le ton est donné :

"J'ai amené Clément, tu vois. Je ne sais pas où tu es, si je crois en Dieu et au ciel. Ne m'en veux pas, j'ai souvent pensé que, lorsque tu serais morte, je me sentirais libérée. J'ai plutôt l'impression d'avoir pris perpète."

Ce perpète-là, fait un beau premier roman ! Une autrice à suivre... Merci à Babelio et aux éditions Michel Lafon pour cette découverte !
Lien : http://page39.eklablog.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Bazart
  22 avril 2022

Peut-on rester dans l'ombre de soi-même ? Deux femmes qui n'auraient jamais dû se rencontrer, deux destins qui vont s'entremêler.
Un texte qui met en avant deux héroïnes fragiles, deux femmes caméléon qui cachent leur mal-être en endossant la vie des autres, par le jeu ou par la voix.

Un bon roman policier plutôt habile et maitrisé sur la famille, les secrets qui empêchent d'avancer, les mensonges qui détruisent, la fragilité de l'existence. Une intrigue rondement ficelée dont les dernières pages vous réservent un dénouement inattendu
Commenter  J’apprécie          210
DOMS
  25 juillet 2021
Claire, divorcée, un enfant, une carrière à plat… comment peut-elle aimer la vie alors que rien ne lui réussi ? Actrice en mal de contrat, elle est aujourd'hui spécialiste du doublage de licornes dans les dessins animés. Jusqu'au jour où elle décroche une audition et devient la voix d'Alma, une comédienne argentine qui joue dans la série à succès Diosa. Au fil des épisodes, elle découvre Alma et s'identifie à celle dont elle connaît ou croit connaître les moindres mimiques, gestes, sentiments, faiblesses.

Le succès est au rendez-vous pour Alma. Mais la voilà rattrapée par un passé qu'elle a tenté de rejeter, par l'enfance et la famille qu'elle avait décidé d'oublier. En réaction à ces attaques, elle fait une tentative de suicide et part se mettre au vert.

Claire panique. Que va-t-elle devenir si son double disparaît des écran ? Claire ne fait ni une ni deux et part au Brésil avec son fils Clément pour rejoindre incognito celle à travers qui elle a enfin trouvé une raison de vivre. Comment l'aborder, que lui dire, comment expliquer son voyage, sa quête… autant d'interrogations auxquelles elle refuse de répondre avant de la rencontrer.
Clément profite de ces vacances de rêve au Brésil, cadeau d'anniversaire anticipé. Pourtant il a des difficultés à comprendre les silences, la relation étrange que Claire noue avec Alma, basée sur le mensonge, même par omission.

A travers l'histoire de ces deux femmes, l'auteur aborde de nombreux thèmes importants, la maltraitance, l'enfance difficile qu'Alma a vécue dans cette famille qu'elle rejette de toutes ses forces, mais aussi le deuil, la séparation, et tous les non-dits qui rendent la vie si difficile.

Lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2021/04/11/matriochka-laetitia-ayres/
Lien : https://domiclire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MaevaHc
  01 février 2021
C'est un premier roman réussi pour Laetitia Ayres. J'ai été happée par l'histoire de ces deux femmes, que tout sépare. J'ai aimé le voyage que nous offre cette histoire, de Paris à Jericoacoara.

L'auteure aborde dans ce roman des sujets difficiles, comme la maltraitance, le deuil, les mensonges et les non-dits. Sa plume est très belle, à la fois délicate et puissante.

J'ai beaucoup aimé les histoires de Claire et d'Alma. Je me suis attachée à ces deux femmes qui m'ont touché. J'aurais aimé que l'histoire de Claire, notamment avec le secret de famille qui l'entoure, soit plus détaillée. Ce secret n'est d'ailleurs pas le sujet principal du roman car la révélation est faite assez tôt et n'engendre pas de grosse réaction de la part de Claire.

La structure m'a un peu déconcertée au début, mais finalement ça marche bien. En effet, ce roman est décomposée en 3 parties, une pour chacun des trois personnages qui vont se rencontrer au Brésil. J'ai trouvé la fin surprenante, je ne m'y attendais pas du tout.

Matriochka est un roman bouleversant, où les personnages nous touchent par leurs failles et leurs doutes. C'est un roman à découvrir.

Je tiens à remercier Babelio et l'éditeur pour l'envoi de ce roman dans le cadre des Masses Critiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


Gatsby1978
  01 février 2021
J'ai découvert Matriochka sur les (bons) conseils de mon libraire.
Une histoire de deux femmes que tout sépare et dont les destins vont s'entrecroiser. Un traitement des personnages étonnamment subtil, qui nous emmène en Argentine et au Brésil.
L'écriture de Laetitia Ayrès est puissante, la construction du roman est étonnante, mais contribue pleinement à une montée en tension, un peu étouffante, avec un final haletant, où toutes les briques se mettent parfaitement en place.
Les ambiances de chacune des parties sont extrêmement précises, notamment celles se déroulant en Amérique latine, où l'on ressent pleinement les atmosphères, entre autres au travers de la musicalité qui les enrobe.
Des sujets forts sont abordés de façon très délicate et subtile : les secrets de famille, la maltraitance, le deuil, le mensonge, l'identité,….
Le début du livre est peut être légèrement en dessous du reste que j'ai trouvé très fort.
Un livre qui se dévore. Un premier roman très réussi.
Commenter  J’apprécie          80
ClaudineB
  30 janvier 2021
Matriochka, c'est l'histoire de deux femmes que tout oppose et qu'un océan sépare mais que leurs blessures enfouies réunira jusqu'au drame qui les liera à jamais, comme ce tatouage de Matriochka gravé sur l'omoplate gauche de chacune d'elle.

Claire, comédienne, exerce dans l'ombre en étant doubleuse de dessins animés dans l'attente de l'envol de sa carrière, jusqu'au jour où elle se voit proposer de doubler l'héroïne principale d'une série à succès en Amérique Latine.
Dès qu'elle la voit apparaitre sur l'écran, elle est subjuguée par cette femme qui lui parait si familière et qu'elle n'a pourtant jamais croisé. Au point de partir à l'autre bout du monde à sa rencontre et à sa rescousse lorsque celle-ci sombre, rattrapée par un passé trop lourd à porter.

Alma a toujours rêvé d'être dans la lumière pour fuir une vie dans l'ombre des quartiers pauvres de Buenos Aires au sein d'une famille où elle s'est toujours sentie n'être que de passage, au point de s'inventer une nouvelle identité. Lorsqu'elle est trahie par les siens qui ont dévoilé ce passé qu'elle ne peut assumer, elle s'effondre et trouve refuge dans un hôtel au Brésil où elle retrouvera peu à peu goût à la vie auprès de cette française en vacances avec son jeune fils, qui l'intrigue cependant et chez laquelle elle perçoit une douleur enfouie.

Un premier roman réussi à l'écriture sensible et puissante à la fois, qui a travers l'histoire de cette rencontre, nous plonge dans le poids des non-dits, des secrets de famille et de ces absences pourtant si présentes, sur fond d'une empreinte musicale forte de ces musiques latines que l'on sent familières à l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lolomito
  13 juillet 2021
Voilà, j'ai fini Matriochka et finalement il ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Mon engouement du début s'est tari au fil des chapitres. Notamment dans la dernière partie.
En effet, dès le départ, j'ai été emballée par l'écriture et j'ai été séduite par les détails et les descriptions qui me permettaient de découvrir tous les aspects du métier de doubleuse de voix au cinéma.
Seulement voilà, cet aspect là disparaît dans la dernière partie du livre pour laisser place à une histoire de relation trouble et fascinée entre deux femmes, sous jacente depuis le début certes mais qui vient prendre toute la place dans les derniers chapitres.
De plus, quelque chose d'essentiel à dû m'échapper à un moment donné car je m'y suis perdue.
Je ne suis vraiment pas certaine d'avoir tout compris.
Je suis donc complètement passée à côté de ce livre malgré un sujet de départ qui m'intéressait beaucoup, une jolie couverture, un titre énigmatique et une belle écriture ceci-dit.
Commenter  J’apprécie          60
celinefabre27
  18 août 2021
Un très bon roman. le thème m'a plu. On y suit trois personnages. Claire parisienne et voix pour le cinéma. Alma, actrice d'Une série à succès en argentine. Et, Clément le fils de Claire. Claire va devenir la voix d'Alma. Elle sera fascinée par cette actrice ou plutôt par son personnage …
Commenter  J’apprécie          50
Helena1822
  24 février 2021
Pour son premier roman, l'auteure nous emmène dans un univers à la fois exotique et intriguant. Dès les premières pages on rentre dans l'intrigue et il est difficile de ne pas en continuer la lecture tellement on a envie de connaître le dénouement. Et quel dénouement !
La narration est rythmée et cela joue forcément dans l'engouement de lecture qui nous saisit dès le départ.
En conclusion je recommande ce roman. Et je pense que ce premier roman est plus que prometteur : j'ai hâte de lire Laetitia Ayres dans une nouvelle histoire.
Commenter  J’apprécie          30
AnHer
  24 février 2021
Très joli premier roman. L'autrice nous emmène dans l'intimité de deux femmes liées étrangement. Leur rapport est fascinant, troublant. Il y a du mystère, du mensonge, des non-dits, mais également beaucoup de douceur, de tendresse et de désir. Nous sommes aux confins de différents mondes et de différentes cultures qui impliquent une variété de tons, de réactions et d'émotions. L'autrice semble se livrer avec pudeur, et pourtant, le roman regorge de passions, à la fois ardentes et secrètes. C'est délicat et sensible, joli et doux, subtil et intense. A lire pour le voyage au sens propre comme au figuré.
Commenter  J’apprécie          30






Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3064 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre