AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
De Cape et de Crocs tome 8 sur 12
EAN : 9782756003184
47 pages
Delcourt (31/10/2007)
4.38/5   282 notes
Résumé :
Acte VIII. Explorant les étranges cimes nuageuses de l'immense îlot d'Oxymore, messieurs de Maupertuis et Villalobos retrouvent enfin le mystérieux Maître d'Armes. Mais l'homme a le sang chaud, le verbe haut, la lame prompte... comment va-t-il réagir aux provocations d'Eusèbe? Acceptera-t-il de réorganiser la défense du royaume sélénite? L'heure est grave car le fourbe prince Jean et l'infâme Mendoza ourdissent de sinistres projets: sur le paisible astre lunaire pla... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,38

sur 282 notes
5
17 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

BazaR
  03 février 2021
Ceci, une BD ?
C'est un peu court !
Une bible ! Un fondement ! Un évangile !
Déjà le démarrage. Qui l'eût cru ? Une BD sans dessin, ou plutôt blanc sur blanc ! Et ça fonctionne !
Car le texte à la Cyrano prend le lead.
Et ça bataille et ça rime dans un décor de Reine des Neiges !
Sublime !
Et l'atmosphère se tend. On part hardi au combat, à quatre. En arrivant au port, on se retrouve… à sept. Quelle armada !
Mais sera-ce suffisant face aux hordes de mimes ?
Ce tome, c'est l'Empire contre-attaque de la série.
Ça craint du boudin pour nos héros !
Et on n'en oublie pas Molière pour autant hein.
Franchement, c'est presque trop bien !
Commenter  J’apprécie          460
Fifrildi
  08 novembre 2020
De cape et de crocs, acte 8
Nos 3 amis rencontrent enfin le mystérieux Maître d'Armes, qui a un petit air familier. Fallait s'en douter !
Que j'aime les duels auréolés de poésie…
- Osez l'alexandrin : douze pieds, rime riche, pause au mitan du vers… Humpf !
- Césure à l'hémistiche.
Un régal !
Pendant qu'ils tentent de le convaincre de les aider, la menace gronde. Il serait bien avisé de battre le rappel des troupes : les célèbres Cadets de la Lune.
C'est parti pour des nouvelles tranches d'anthologie aussi bien au niveau des planches que du scénario. Cette série est trop fendarde.
Une fin en cliffhanger… « cela ne peut se terminer ainsi ! »
Challenge BD 2020
Challenge cycles/séries 2020
Commenter  J’apprécie          272
Dionysos89
  12 mai 2012
De Cape et de Crocs, après un suspense "rixm-assourdissant", nous dévoile enfin le Maître d'Armes, personne central éponyme de ce huitième tome de la série.
Cet album est particulièrement riche, tant en humour qu'en alexandrins et surtout en péripéties. Tout commence avec quelques cases en noir et blanc, désormais typiques des passages qui ne nécessitent pas de véritables illustrations et cela finit sur un fort goût de tragique : il y a donc de tout dans cet acte huit. de plus, le dessin se fait bien plus intense que dans les tomes précédents : les planches sont de plus en plus originales et magnifiques, mention spéciale d'ailleurs aux chimères servant de montures célestes et à la bataillée particulièrement colorée.
Bref, on atteint le summum de la série avec le Maître d'Armes : on rit, on pleure et on pleure de rire. S'affranchissant des défauts des tomes précédents, l'épisode présent dépasse les limites du pastiche théâtral pour nous ravir toujours davantage. Une complète réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Phoenicia
  12 août 2020
Toujours aussi bien mené, je suis ravie de cette rencontre avec le Maître d'armes.
Nos deux héros ne sont pas au bout de leur périple sur la Lune, bien décidés à trouver le Maître d'armes, ultime espoir dans la guerre contre le prince Jean. Les complots pleuvent, les amis se retrouvent et les bons mots fusent, comme de coutume dans un tome de Cape et de Crocs. Les références littéraires pleuvent ( Cyrano, les Trois Mousquetaires, Molière, etc ) pour n'en citer que quelques unes. de tout le tome, mon début est mon passage préféré. le duel avec le maître d'armes est imaginé avec brio. le texte est sublime et bien dosé. Je suis, comme d'habitude, ébahie par la qualité de cette série!
Vivement le prochain tome!
Commenter  J’apprécie          150
taganga2000
  08 janvier 2021
Mais je ne ferai rien pour prix de votre audace,
Vous vous contenterez de mon gant dans la face  !
A lancer plaisamment dans les dents d'un rongeur
d'incisifs traits d'esprit, je ne suis point d'humeur
C'est donc sans vers ni fard, lame au poing, langue en poche,
Que je vais, mon lapin vous passez à la broche  !
Cet album commence comme avait finit le dernier, dans un blanc immaculé où on n'y voit pas plus loin que le bout de son nez.
Mais ne faites pas tristes mines car ce sont bien les mauves, jaunes et rouges qui au final dominent.
Des références en pagaille, de Géricault à Rostand en passant par Dumas et sa Milady rebaptisée Mademoiselle.
Mendoza et son armée viennent livrer bataille, pour nos héros à un contre mille la victoire serait très belle.
Et rassure toi Monsieur de Maupertuis, cela ne peut se terminer ainsi  !
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   07 mai 2012
Le Maître d'armes : Sentez-vous cet effluve infectant le zéphyr ?
Fi ! L'infâme fumet ! Je ne puis le souffrir !
Je flaire en de grands airs, sous une mine altière...
Relents de chiens mouillés et parfums de tanière !

Don Armando : Parbleu ! Mais ! ... Il nous brocarde !

Le Maître d'armes : Des outrages reçus mon ton reste en deçà :
Une odeur m'indispose, un lapin m'offensa.
Si j'ajoute à son trait de musc de sauvagine,
C'est par deux fois, ce jour, qu'on flétrit ma narine !

Don Lope : Si j'ai bien saisi... il dit qu'on pue ?

Don Armando : En alexandrins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Dionysos89Dionysos89   07 novembre 2012
C'en est trop !... Vous vous fâchez tout rouge pour un simple mot de travers, vous menacez de m'estourbir; une fois votre fureur retombée vous ne prenez pas même la peine de vous en excuser, et voici que vous me gourmandez à cause d'une initiative à laquelle vous devez peut-être la vie sauve ! Vous… vous… vous n'êtes pas gentil !

Commenter  J’apprécie          160
boudiccaboudicca   12 mai 2012
-Nous n'aurions pas du devenir corsaires.
- Épargnez-moi votre couplet sur les flibustiers libres et indomptés! Croyez-vous que je sois devenu pirate par vocation? Je n'ai pas eu le choix moi, je suis né dans le ruisseau.
- Seigneur dieu! Madame votre mère n'aurait jamais du se baigner dans son état!
Commenter  J’apprécie          140
Florian07Florian07   26 septembre 2015
J'ai cru saisir un mot mais je dus mal entendre.
À le redire ici sauriez-vous condescendre ?
Pourriez-vous, mon ami, formuler derechef
Ce mot qui, lourd de sens, en dit long, s'il est bref ?
Ma patience s'émousse ! Allons, parlez, que diable !
Préférez des aveux au silence coupable !
L’offensant substantif qu’hardiment vous venez
de me jeter au front, c’est ? …
- … nez ?
Je pourrais vous servir un cartel de prestige,
Un discours imagé ponctué de « que dis-je ! »
Jouant au géographe, évoquer le contour
D’une carte marine ; incarner tour à tour
L’érudit, le précieux, le burlesque ou l’acerbe
Pour river une pointe au tranchant de mon verbe
Et d’un ample revers que conclut un coup sec,
Sous vos pieds faucher l’herbe en vous clouant le bec.
Mais je n’en ferai rien. Pour prix de votre audace,
Vous vous contenterez de mon gant dans la face !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Dionysos89Dionysos89   23 novembre 2012
Andréo : J'aime Hermine… et elle ne m'aime point…
Le Maître d'armes : Pourtant tu es beau ?
Andréo : Mais lâche.
Le Maître d'armes : Pourtant tu t'es porté volontaire ?
Andréo : Par désespoir.
Plaisant : Et moi qui suis lâche, mais l'assume, comme un âne, je l'ai suivi !

Commenter  J’apprécie          110

Videos de Alain Ayroles (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Ayroles
Une présentation des Indes fourbes, en passant par "Blacksad" et "De Cape et de Crocs". Une chronique de Boris Bruckler, spécialiste en bande-dessinée. Vidéo produite par les Bibliothèques de la Ville de Lausanne
autres livres classés : de capes et d'épéesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus