AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Etienne Jung (Autre)
EAN : 9782369811879
56 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (24/03/2021)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 18 notes)
Résumé :
1873, tandis que les empires terrestres s'affrontent pour la maitrise du système solaire, l'actrice Hélène Martin embarque pour Vénus à la recherche de son fiancé, prisonnier des bagnes de Napoléon III.

Dans l'univers du Château des étoiles, la conquête de l'espace continue.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  02 avril 2021
BD SCIENCE-FICTION / STEAMPUNK.
Dans cette série dérivée nous découvrons les chimères de Vénus : d'un côté nous avons Hélène Martin, actrice d'opéra-bouffe, qui veut rejoindre Vénus et l'occasion de délivrer son Aurélien bien-aimé ; d 'un autre côté nous avons Aurélien d'Hormont, poète et rêveur, qui s'évade du bagne de Nouvelle Cythère pour retrouver son Hélène bien aimée… le génial Alex Alice est remplacé par les expérimentés Alain Ayroles au scénario et Etienne Jung au dessin, et on ne perd pas en qualité ! On reste dans un hommage à la SF des origines avec Jules Verne, H.G. Wells et Arthur Conan Doyle (mais pas que). Vite, la suite !
Lien : https://www.portesdumultiver..
Commenter  J’apprécie          455
yanndallex
  29 mars 2021
Les éditions Rue de Sèvres nous réserve souvent de belles surprises. En voilà une magnifique !
Les chimères de Vénus est une série parallèle à la fabuleuse série "le château des étoiles" de Alex Alice, donc dans le même univers.
Mais cette fois-ci aux commandes nous avons les scénariste Alain Ayroles (très connu pour ces sagas/bds "De caps et de crocs", "Garulfo" ou plus récemment l'incroyable "les indes fourbes"), et le dessinateur Etienne Jung (Brüssli, Gargouilles, Auguste et Romulus...).
Evidemment Alex Alice n'est jamais vraiment bien loin...
D'ors et déjà au moins trois volumes sont annoncés !
Coté scénario, ce tome met en place les prémices d'une aventure qui s'annonce trépidante.
L'univers étant déjà bien décrit et travaillé à travers les cycles "le château des étoiles", les deux auteurs n'ont ainsi pas à développer le principe des mécaniques à l'éther.
C'est un sacré gain de temps afin de nous plonger très rapidement sur cette nouvelle planète Vénus, et nous dévoiler peu à peu les merveilles ou les atrocités qu'elle réserve.
Nous découvriront évidemment une planète sauvage et hostile mais avec une végétation luxuriante et une atmosphère respirable à ses pôles.
Mais elle délivre aussi d'autres secrets : Sa faune est terrifiante et ralenti fortement la colonisation.
Donc par souci d'économie, la France décide d'envoyer en main d'oeuvre des bagnards ! Les anglais n'approuvent pas…
Vous l'aurez compris, la planète portant le nom de la beauté se révèle donc être un enfer pour un civil, et encore plus pour une muse telle que l'héroïne.
Les intérêts et les caractères des personnages se dévoilent assez rapidement les rendant bien sûr soit très appréciables, soit complètement détestables.
Et puis il y a les "neutres" qui je l'espère montreront leurs vrais visage dans les prochains opus.
Cette exploration mythique, superbement illustrée, m'a bien évidement fait penser une série de film à succès sur les dinosaures, avec une séquence bien particulière.
Cependant, la fin du volume nous laisse à penser que d'autres étrangetés sont encore à découvrir ! le cliffhanger est génial mais aussi très frustrant car nous sommes maintenant tout simplement impatient de connaître la suite.
Pour la partie dessin, le trait me semble un peu moins léger que celui d'Alex Alice.
Les lignes sont plus régulières, franches et anguleuses, mais elles démontrent une belle puissance et assurance.
Le coup de main est quand même très délicat car le trait n'est pas bien épais et les détails fourmillent.
Les compositions sont parfaitement structurées, chaque espace est comblé. Elles sont de toute beauté !
Les couleurs font, quant à elles, toute la différence, là où Alex Alice nous posait des aquarelles, Etienne Jung nous apporte probablement du numérique !
Elles sont donc bien plus nuancées, vives et uniformes, mais l'assistance informatique a ceci de magique que les dégradés et les effets deviennent spectaculaires et le détail beaucoup plus minutieux.
Les vues d'ensemble et les arrière-plans sont donc majestueux et attirent notre rétine pour notre plus grand bonheur !
Je vous recommande ainsi de bien vous attarder sur ces décors qui témoignent de l'énorme travail et de l'impressionnant talent d'Etienne Jung.
Les individualités des personnages sont graphiquement bien réfléchies.
Chaque protagoniste est reconnaissable immédiatement grâce à des fantaisies physiques, l'un a de belles rouflaquettes, l'autre les yeux d'un bleu perçant, un troisième avec une moustache dites à la française (ou guidon, ou Napoléon III) etc...
L'avantage de cette technique est qu'elle permet au lecteur de ne pas se mélanger les pinceaux quant aux rivalités ou autres anecdotes entre les acteurs.
Le découpage m'a totalement séduit. Il est très original avec de forme de cases variées, pour donner un rythme soutenu, et avec aussi beaucoup d'arrondis et de superpositions.
L'ensemble peut donner une impression de chaos, mais au final il est très ordonné et fait parfaitement échos au grand désordre orchestré qui peut régner sur la planète mais aussi dans l'espace.
En bref, c'est superbe et ça comblera de bonheur, entre autre, tous les fans du "Château des étoiles".

Lien : https://www.7bd.fr/2021/03/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Guillaume72
  13 avril 2021
Je n'ai pas lu le château des étoiles... pas encore. Dun coup, je ne peux me prononcer sur l'univers qui semble-t-il est inspiré de cette dernière oeuvre. Cette fois en tout cas, le scénariste des "Indes Fourbes" et de la série "De Cape et de crocs" s'associe au dessinateur de "Gargouilles" pour nous plonger dans un univers très construit et inspiré des oeuvres de jules Verne. On reconnaît assez aisément le trait du dessinateur. La mise en couleur est assez vive et lumineuse et l'histoire commence plutôt bien.
Cette BD permet de s'informer sur l'Empire de Napoléon III, la révolution industrielle, la colonisation ou encore l'univers de grandes cocottes.
C'est vraiment bien fait et dépaysant.
Commenter  J’apprécie          120
tchouk-tchouk-nougat
  03 avril 2021
Grace à l'etherite, la conquête spatiale est devenue une réalité. Tandis que la Prusse de Bismark part conquérir Mars, la France de Napoleon III et l'Angleterre de Victoria se partage Vénus.
Dans le même monde que le chateau des étoiles, les chimères de Venus nous fait aussi voyager vers les étoiles. Les auteurs ont imaginé une planète qui serait au stade de la préhistoire avec un climat équatorial peuplé de dinosaures.
Nous faisons connaissance de le belle Hélène artiste de théâtre qui rêve de son amoureux de poète. Malheureusement ce dernier a été envoyé sur le nouveau bagne de Vénus. L'histoire, tout en conservant l'univers steampunk, a un côté jurrasic parc.
J'ai été agréablement surprise de faire si aisément embarquer dans cette histoire qui contient ce qu'il faut d'aventure, de romance et de personnage haut en couleur, le tout avec une pincée d'humour.
J'avais un à priori sur le dessin, que je trouvais de prime abord enfantin. Et pourtant j'ai fini par l'apprécier avec cette si jolie colorisation lumineuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
NofSet
  08 avril 2021
Voici le premier tome d'une trilogie située dans le même univers que le Château des Etoiles d'Alex Alice, "Les Chimères de Vénus" avec Alain Ayroles au scénario, et Étienne Jung au dessin. C'est dans une ambiance second Empire que ce triptyque nous emmènes, un cadre connu mais les personnages et l'histoire sont différents. le récit se situe entre charme et action et se déroule sur la luxuriante planète de la déesse de l'amour Venus.
L'auteur nous emmène dans une aventure romantique, ou les complots sont légion entre les Empires anglais et français se partageant cette planète au climat difficile. Vénus est peuplée de dinosaures, c'est un vrai Park d'attraction du Jurassique ou l'on retrouvent les bagnes et les projets de cités balnéaires touristiques. le scénario donne une dimension romanesque assez intéressant grâce à un duo d'héroïnes pleins de promesses, une intrigue prenante, aux décors d'un autre monde où les femmes ont la part belle. Tout est très dynamique dans cet album, il n'y a pas de perte de temps dans des explications scientifiques poussées, et les évènements s'enchainent à grande vitesse, le rythme est soutenu et l'immersion totale.
Graphiquement Etienne Jung nous offre ici un album de qualité, s'accordant parfaitement au récit, les traits sont simples, les décors travaillés, et les personnages caricaturés ont des expressions marquées, donnant plus l'impression d'un dessin animé. Vénus apparait en jungle tropicale généreuse étonnamment détaillé, le dessin est mis en couleurs sur des aplats colorés vifs, à la gouache amenant de la profondeur.
Le découpage est fluide bien travaillé, les cases ont des formes et des dimensions inégales, elles apparaissent en kaléidoscope, parfois en colimaçon.
Ce premier tome de la trilogie des Chimères de Vénus à l'univers enchanteur est plutôt agréable et dépaysant, il ne souffre finalement que de la comparaison !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (7)
Elbakin.net   06 avril 2021
Ce début de trilogie constitue donc une lecture légère, agréable et dépaysante (on ne le serait à moins en décollant pour l’Etoile du Berger !)
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BDGest   02 avril 2021
Surprenant mais pas totalement éloigné de son aînée, ce premier tome des Chimères de Vénus réussit à convaincre en proposant une approche différente tout en restant dans l'esprit.
Lire la critique sur le site : BDGest
LigneClaire   29 mars 2021
Avec "Le Château des Étoiles", Alex Alice a revisité avec talent aussi bien Verne que le romantisme du XIXe siècle en y apportant en plus une belle dose de SF et d’uchronie.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDZoom   29 mars 2021
Avec la trilogie « Les Chimères de Vénus », Alain Ayroles et Étienne Jung explorent la face vénusienne de l’univers steampunk et romanesque du « Château des étoiles ».
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   29 mars 2021
Ce premier tome est rythmé, rempli de promesses pour la suite. Les personnages, rehaussés par les couleurs chatoyantes de Jung, sont attachants et pleins de vie.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   24 mars 2021
Ce premier tome est rythmé, rempli de promesses pour la suite. Les personnages, rehaussés par les couleurs chatoyantes de Jung, sont attachants et pleins de vie.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   16 mars 2021
Je pense que ce titre va permettre à de nombreux lecteurs de découvrir son art. C'est beau, c'est spectaculaire. Les personnages sont expressifs et le tout mené par un dynamisme étonnant.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NofSetNofSet   08 avril 2021
"Tu vois ces lueurs au loin, Pitaine ?
C'est l'éclat des cités de verre et d'acier des îles britanniques !
Et regarde ! Regarde ou vont les îlots ! Les courants marins vont nous conduire droit vers l'archipel !..."
Commenter  J’apprécie          00
YuyineYuyine   29 mars 2021
- Vous, la bonne, raisonnez-là!
- La raisonner? On dirait que vous avez pas encore compris à qui vous aviez affaire! Mon Hélène est amoureuse… Rien ne l’arrêtera.
- Tout ceci est ridicule! En vertu des lois naturelles, c’est à l’homme qu’incombe…
- On est sur Vénus… La planète des bonnes femmes… Ici, c’est pas vous qui faîtes la loi!
Commenter  J’apprécie          10
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 avril 2021
Ad augusta per angusta,
Vers les cieux par d'obscures sentes,
Heureux qui connut les tourmentes
Et résista
Commenter  J’apprécie          40
ClioInoClioIno   05 avril 2021
Longtemps, je n'ai cherché qu'à fuir la laideur. Avec Aurélien, j'ai appris à voir la beauté.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alain Ayroles (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Ayroles
1873, la conquête de l'espace continue ! Dans l'univers du CHÂTEAU DES ÉTOILES d'Alex ALICE, découvrez LES CHIMÈRES DE VÉNUS, la nouvelle série d'Alain AYROLES (les Indes Fourbes) illustrée par Étienne JUNG.
autres livres classés : steampunkVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox