AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203060492
Éditeur : Casterman (06/03/2013)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 151 notes)
Résumé :
Dès 13 ans.

À la veille de ses 16 ans, Séléné Savel voit sa vie changer brutalement de cap. Son père, un universitaire excentrique avec lequel elle vit seule en Bretagne depuis la disparition mystérieuse de sa mère, Iris, six ans auparavant, l’envoie à Paris pour y entrer en seconde au prestigieux lycée Darcourt.
Froidement accueillie par sa cousine Alexia qui règne sur l’établissement, étrangère aux codes de ce nouvel environnement très snob,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (65) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  21 août 2013
Lune Mauve c'est la nouvelle saga qui fait sensation et que l'on croise à tous les coins de blogs. Comme je suis curieuse et que les avis semblaient globalement très positifs, j'étais ravie de pouvoir, à mon tour, découvrir la plume et l'imaginaire de Marilou Aznar.
Après une première partie mystérieuse et plutôt agréable, j'ai bien cru que la deuxième allait me faire jeter le livre par la fenêtre… Heureusement, le troisième et dernier tiers du texte, complètement différent, m'a réconciliée avec l'histoire et me pousse à lire le deuxième tome très rapidement (en septembre, c'est sûr !).
Lune Mauve c'est l'histoire d'une jeune fille, Séléné, qui entre en seconde dans le lycée le plus coté de Paris, alors qu'elle a vécu toute sa vie retirée au fin fond de la Bretagne. Fille unique, une aura de mystère entoure son passé et notamment ses origines. Sa mère, magnifique femme sortie de nulle part, abandonne sa famille du jour au lendemain, laissant un mot très bref pour seule explication. A Paris, Séléné fait de nouvelles rencontres et découvre, bien malgré elle, la vérité sur son héritage…
Avec deux prénoms pareils - Séléné Sigismonde - on s'attend à suivre une héroïne hors du commun. Or, au début, lorsqu'on fait la connaissance de l'adolescente, elle n'est que ça justement, une adolescente lambda. Avec tous les travers liés à cette période ingrate. Guidée par ses hormones, incapable de voir plus loin que le bout de son nez (alors que c'est pourtant évident !), obsédée par sa propre personne (et par l'effet qu'elle peut avoir sur un garçon beau et mystérieux, évidemment…), Séléné incarne le cliché de l'adolescente débile qui ne sait plus penser dès qu'un beau gosse arrive dans son champ de vision.
Que cet état de fait soit une réalité sur notre Terre bien-aimée, je n'en doute absolument pas. Mais ça ne m'empêche pas d'être exaspérée. Je crois que je n'aime pas les adolescents (du moins ceux qui suivent le troupeau sans faire marcher ce qui leur sert de matière grise, entre les deux oreilles). Alors oui, le réalisme est poignant, on est parfaitement immergé dans ce monde ô combien horripilant de l'adolescence où ce qui compte c'est d'être branché dans les soirées de la capitale et où pour oublier son chagrin d'amour, on se noie dans une bouteille de vodka à un mètre du groupe qui veut nous faire la peau. Affligeant de conneries. Mais encore une fois, ce ne sont pas les scènes décrites par Marilou Aznar que je déplore (très réalistes) mais le comportement des gamins de 16 ans.
Je pense que j'aime aussi suivre des héros qui - sans être exceptionnels - savent réfléchir et ont une certaine conscience du monde qui les entoure. Dans les deux premières parties (surtout la deuxième), Séléné ne sort pas du tout du lot et je pense qu'elle m'a déçue. Malgré tout, suite à un évènement tragique, elle va ENFIN ouvrir les yeux, commencer à voir plus loin que sa petite personne et réfléchir sérieusement à sa situation. Et nous voilà dans la troisième partie que j'ai bien davantage appréciée que les précédentes car on y découvre alors une héroïne grandie, beaucoup plus mature et responsable ; en bref, une figure comme j'aime les suivre.
Je suis bien consciente que tout est voulu, que l'auteure a accentué le coup de l'héroïne « comme tout le monde » (pour que les jeunes lectrices s'identifient à elle) qui en fait est exceptionnelle. Je pense aussi que l'écart entre la Séléné du début et celle de la fin est un choix réfléchi : son comportement stupide entraine l'évènement dramatique qui produit le déclic qui la fait évoluer et accepter enfin sa mission sur Terre. Oui, je conçois et je comprends mais je trouve tout de même ça un peu « trop ». Les deux premières parties (surtout la deuxième à vrai dire, la première mettant assez bien en place l'héroïne et son petit univers parisien), auraient peut-être du être un peu raccourcies pour éviter les scènes répétitives (la vie d'une lycéenne n'est quand même pas hyper passionnante, quel que soit son prénom et sa destinée…) et donc mon exaspération.
Cependant, je me répète, la troisième et dernière partie du texte, bien que très courte, remonte considérablement mon appréciation générale. L'action s'accélère, des réponses nous parviennent et même si certaines révélations et retournements de situation tombent dans la facilité, c'est assez bien mené pour être pardonné et pour donner envie de lire la suite.
Finalement, de l'univers imaginaire inventé par Marilou Aznar, on ne sait pas grand-chose et les quelques éléments mis en place dans ce premier tome introductif, bien loin de nous rassasier, nous poussent à en savoir plus ! Je me suis demandée, après avoir tourné la dernière page, si l'auteure avait grandi avec Sailor Moon (dessin animé que j'adorais), puisque là aussi, il était question de la Lune et de… je ne vous en dis pas plus (non, Séléné ne se transforme pas en Sailor sexy portant une mini-jupe, rassurez-vous !).
J'ai envie de dire que le fond est bon mais que la forme pèche un peu, sur certains points. Et je pense qu'on peut mettre ceux-là sur le dos du « premier roman ». En effet, outre les deux premières parties un peu lourdes et maladroites à mon goût, les personnages secondaires se révèlent assez peu surprenants et sont exactement là où je les attendais (mais a priori pas Séléné puisqu'elle ne comprend rien à rien). le beau gosse hyper mystérieux versus le rebelle musicien asocial. Devinez vers qui se tourne la gourde d'héroïne, malgré tous les indices qui lui hurlent de s'enfuir à toutes jambes dans l'autre direction… ? Un peu trop évident à mon goût, bien que la révélation finale rattrape les choses (même si un peu brusque et un peu vite expédiée, non ?). Quant au gamin musicien qui quitte le lycée, signe pour une maison et affiche complet dès son premier concert parisien… a priori le fantasme de toutes les groupies adolescentes ; c'est pas un peu cliché ? (Et trop facile ? Comme si tous les ados musiciens devenaient des stars en claquant des doigts…). Encore une fois, ce n'est pas un mauvais choix, c'est juste très prévisible et typiquement écrit pour faire plaisir aux jeunes lectrices.
J'ai également relevé quelques maladresses dans le style (l'utilisation du « il y a » au milieu de tout un récit au passé me perturbe et une ou deux erreurs de concordance de temps m'ont stoppé nette dans ma lecture) et pourtant, malgré les bémols cités ci-dessus, je lirai la suite. Parce que la troisième partie du texte présente une héroïne plus mature et de ce fait, une narration à la première personne beaucoup plus agréable. J'ai décelé comme une mélancolie poétique dans ces dernières pages, ce qui promet de belles choses pour la suite, du moins je l'espère !
Je me rends compte que j'ai été un peu sévère dans ma chronique et pourtant, je reconnais beaucoup de qualités à ce premier roman et ai pris du plaisir à le découvrir (à part quelques moments d'exaspération dans la deuxième partie). L'intrigue et la plume sont très prometteuses et me poussent à lire rapidement la suite, en dépit des lourdeurs et maladresses de ces deux premières parties. La suite tiendra ses promesses, je l'espère !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Analire
  20 mars 2013
Un premier tome complètement réussi, et un véritable coup de coeur, moi qui pourtant, n'est pas très habitué aux romans fantastique...
Séléné, l'héroïne de l'histoire qui a 16 ans, vient de rentrer dans un nouveau lycée snob de Paris, où elle ne connaît personne, hormis sa cousine Alexia, qui l'ignore littéralement. Personne ne l'aime vraiment, mais elle se fait rapidement deux amis, rejetés comme elle : Nora et Adrien. Peu de temps après, elle n'arrête pas de croiser un sublime inconnu, Laszlo, dont elle ne pas pas tarder à tomber amoureuse. Mais sa mère, partie on ne sait trop où alors qu'elle avait une 10aine d'années, va resurgir soudainement et mystérieusement...
J'ai été agréablement surprise et totalement conquise par ma lecture ! Dès le début, Marilou Aznar nous met à l'aise avec le personnage de Séléné, en nous la présentant entièrement, elle et ses problèmes d'adolescente. On découvre donc sa vie, puis l'environnement dans lequel elle a grandi, et les problèmes qu'elle rencontre en ce moment.
L'histoire commence au mois de septembre, c'est la rentrée, elle découvre un nouveau lycée en pleins coeur de Paris, loin de sa Bretagne initiale, et loin de son père. Les évènements sont décrits avec réalisme et émotions, et le personnage de Séléné devient rapidement attachant : on a envie de la protéger, mais en même temps, elle nous inquiète intrigue et nous inquiète. Son fort caractère est mise à nu, on découvre donc son autorité, sa volonté, même sa ténacité : elle sait se faire respecter, elle n'a pas froid aux yeux, et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Toutes les épreuves qu'elle a parcouru l'a renforcée, elle se sent solide et forte.
Les personnages secondaires ont des caractères différents, souvent à l'opposé les uns des autres. Les amis de Séléné sont timides, chétifs et discrets, sa cousine est séduisante, sexy, sûre d'elle-même, tandis que Laszlo est un jeune homme mystérieux, intriguant, mais très bel homme.
Comme je n'aime pas trop le fantastique (enfin, plutôt comme les livres fantastiques m'ont souvent déçu ou déplût), j'avais peur de me lancer dans cette nouvelle lecture, je croyais que le fantastique serait trop présent, et trop irréel. Mais non ! Bien que certains chapitres sont entièrement surnaturels, il reste à chaque fois un semblant de réalité, qui fait que l'histoire ne devient pas totalement irréelle.
Marilou Aznar a également voulu pointer du doigt un des nombreux risques que provoque Internet de nos jours, sur les adolescents : le harcèlement et la perte de la vie privée. En prenant comme exemple un être chétif et veule, comme Adrien, l'ami de Séléné, elle montre que ces pauvres jeunes sont prêts à tout pour se faire intégrer dans les "bandes", et que ces mêmes bandes ne se gênent pas pour les humilier. Au contraire, ça les amuse. Une bien bonne mise en garde, que l'auteur glisse délicatement dans l'histoire.
Impossible de lâcher les pages avant la fin, j'ai été hypnotisée par ce roman. Les chapitres se succédaient les uns derrière les autres, avec, à la fin de chacun, une intrigue qui donnait envie de connaître davantage la suite de l'histoire. Ce livre est une drogue, une magnifique drogue ; j'en redemande !
Je recommande ce roman à tous ! A travers le portrait d'une jeune fille quelque peu spéciale, Marilou Aznar signe, avec ce premier roman fantastique, le début d'une bien belle trilogie. Vivement le prochain, j'ai hâte de découvrir la suite de cette fabuleuse aventure.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
pititecali
  28 mars 2013
Mon avis : Un excellent premier tome qui se dévore ! Ma note : 4/5
C'est sans à-priori que j'ai débuté cette lecture. Je n'avais que très rarement vu passer la couverture (qui est magnifique d'ailleurs, et super agréable au toucher, la lune mauve sort en relief et est toute lisse, comparé au reste de la couverture qui a un effet un peu sablé tout doux.) et savais juste qu'il avait bien plu aux quelques personnes qui se sont manifestées sur ma page pour me dire qu'elles l'avaient lu.
Donc, une lecture surprise, ça fait du bien de temps en temps. Bref.
Dès les premières lignes, la surprise fut excellente, car le style de l'auteure m'a tout de suite charmée. Rien à lui reprocher, ça coule tout seul, c'est très joli, elle est aussi à l'aise dans les descriptions que dans les dialogues, tout est cohérent, c'est super fluide. Ça se lit comme du petit beurre (oui je fais mes propres expressions comme ça me chante, c'est moi la chef) (alors que je n'aime pas beaucoup le beurre en plus, mouahahah, je suis diabolique)
L'histoire démarre de façon "un peu jeunesse" (ce qui a surement valu à ce roman de ne pas bénéficier d'une note de 5/5, bah voui, c'est la faute de personne, mais je vieillis, moi j'ai de plus en plus de mal à me sentir proche de personnages qui vont au lycée, j'y peux rien :D ), mais lorsque le fantastique entre vraiment en jeu, ça devient super super prenant.
Séléné est un personnage très intéressant, assez riche, et qui passe bien dans toutes les situations, exprime une jolie variété de sentiments. Elle m'a plu. Je n'ai pas pu m'identifier à elle, car elle est beaucoup trop jeune, mais je l'ai appréciée, et m'y suis attachée. Et l'ensemble des personnages secondaires sont bien construits. La petite peste d'Alexia est juste impayable, c'est la Nelly Olson de la littérature fantastique jeunesse hihihi, je l'ai adorée ! Les garçons sont supers, on se sent comme Séléné du début à la fin, on doute d'eux, de leur sincérité, on ne sait pas à qui faire confiance, qui se paie sa tête. J'ai trouvé les dialogues excellents, bien représentatifs de discussions entre jeunes lycéens, Séléné et Nora font preuve d'un humour sarcastique poussé, et j'ai adoré ça, et le jeu du chat et de la souris entre les pestes et les fades, entre les filles et les garçons, qu'on retrouve finalement dans tous les établissements scolaires a bien rythmé ma lecture. Je n'ai pas eu le temps de me lasser.
La première moitié du livre est consacrée à la mise en place du décor et des personnages, et je ne l'ai même pas trouvée ennuyeuse. La plume de l'auteure y est sans doute pour beaucoup, mais j'ai avalé sans peine toutes ces pages, intriguée, souvent agréablement surprise par tel événement, telle idée. J'ai trouvé à ce roman beaucoup d'originalité, et l'avantage certain de se lire à toute vitesse. (Quoi ?! Oui, j'ai mis 10 jours à le lire, mais je lisais 3 livres en même temps, j'ai trop chargé le programme que voulez-vous !) (autrement tout seul, il te fait 2-3 soirées ! Tranquille !)
Et dans la seconde moitié, tout décolle. Les évènements prennent un tour plus fantastique, voire même fantasy (il est vrai que pour ce livre en particulier, je me suis demandé pendant toute ma lecture dans quelle catégorie il faudrait le classer) (et je ne suis toujours pas décidée :P ) et on se laisse littéralement happée par l'intrigue, cette destinée que Séléné va devoir suivre ou pas, la prophétie, la disparition mystérieuse de sa maman... Personnellement, j'ai tout aimé.
Les chapitres ne sont pas trop longs, bien amenés, le rythme s'impose donc de lui même avec facilité.

Bref tout dans cette lecture est là pour vous donner un sentiment d'aisance, de plaisir et de confort. On aime parcourir les mots de Marilou, on aime voyager à Viridan, admirer ce paysage irréel. Les dernières lignes nous poussent à réclamer la suite à corps et à cri, suite que je lirai vraiment avec beaucoup de plaisir, car elle apportera certainement toutes les réponses que je n'ai pas encore (enfin, non, pas toutes, il s'agit d'une trilogie il me semble) et sera encore plus riche et mouvementée, à n'en pas douter.
Je vous conseille donc cette lecture sans aucun remord je ne vois aucune raison plausible pour que vous ne passiez pas un excellent moment auprès de cette petite clique sympathique, même si, comme moi, vous vous sentirez peut-être un chouilla en retrait par rapport à la jeunesse des personnages, ça n'empêche pas de prendre beaucoup, beaucoup de plaisir :)

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LeslecturesdeLily
  23 février 2013
Mon avis :

Tout d'abord, je souhaite remercier Babelio, c'est grâce à la masse critique que j'ai pu découvrir ce livre et faire cette chronique.
Merci également à la maison d'édition Casterman pour ce partenariat.

Voici donc ma vision de l'histoire :
Séléné est une jeune adolescente habitant en Bretagne, plus exactement à Rennes avec son père.
Ce dernier décide de l'envoyer à Paris chez sa grand-mère pour lui faire poursuivre ses études dans une école renommée, le lycée Darcourt.
Cela va lui permettre d'être un peu plus entourée par une présence féminine puisque sa mère Iris, artiste peintre, est portée disparue depuis plusieurs années. Nul ne sait si elle est décédée ou si elle s'est enfuie et si c'est le cas, pourquoi ?
Pour parler de Darcourt, Séléné s'y fera rapidement deux amis mais aussi très vite des ennemis. Un groupe de lycéen près à tout pour se faire remarquer de la prestigieuse Alexia qui n'est autre que la cousine de Séléné.
Alexia est absolument odieuse, hautaine et indifférente aux déboires de sa cousine. Elle profite d'être une personne réputée pour faire passer Séléné pour une moins-que-rien. Les amis d'Alexia insultent les origines bretonnes de la jeune adolescente et la mettent plus bas que terre.
Dans un élan de méchanceté, Alexia lui apprend un jour que Iris, n'est pas décédée mais bien vivante et réside à Paris depuis sa disparition.
Suite à ces sous-entendus, Séléné décide de mener sa propre enquête.
Mais elle n'aura pas besoin de chercher bien longtemps car Iris lui écrit une lettre pour lui dire qu'elle réapparaîtra bientôt dans la vie de sa fille et lui expliquer les raisons de son absence.
Elle lui donnera juste une démarche à suivre... regarder derrière le tableau, la seule oeuvre que Séléné possède de sa mère.
En rentrant chez elle la jeune fille suit les instructions de sa génitrice et y découvre un collier serti d'une pierre qui va changer sa vie.

Les personnages principaux :
Séléné : cette jeune fille est très attachante, je ne dis pas ça seulement parce qu'elle est bretonne^^. Son histoire est touchante et fait d'elle une jeune femme forte qui sait se défendre et garder la tête haute en toute circonstance, même dans les situations délicates.

Arnaud, son père : j'ai trouvé que pour un papa qui élève seul sa fille, il est peu présent dans son quotidien sauf vers la fin du livre.

Iris, sa mère : Iris est la clé de ce premier tome. Elle est portée disparue mais on a vite des doutes sur son existence et pleins de questions se posent. Pourquoi est-elle partie. Quel secret cache t-elle ?

Milou sa grand-mère : peu présente également, la grand-mère de Séléné est juste là pour lui offrir un toit.

Nora : meilleure copine de Séléné, elle l'accompagne dans son quotidien au lycée, dans les fêtes. C'est un personnage qui reste assez flou.

Adrien : ami de Séléné, au même titre que Nora. Il est amoureux d'Alexia, il cherche à en connaître d'avantage sur celle-ci mais il apprendra à ses dépends qu'on ne fricote pas avec elle sans y laisser des plumes.

Alexia : une vraie peste. Elle est fière et hautaine parce qu'elle est entourée par son groupe d'amis qui a tendance à la mettre sur un pied d'estale. Elle est belle, apparemment c'est vraiment sa plus grande qualité et elle joue avec ça pour manipuler et faire du mal au plus faible.

Thomas : ce garçon reste mystérieux. Au début du livre, on apprend qu'il a accepté un pari et doit séduire Séléné. Mais par la suite on voit bien que quelque chose se trame. J'aurais même aimé un rapprochement entre eux. J'espère qu'il aura lieu dans la suite de l'histoire !

Laszlo: forcément que serait un livre fantastique sans un triangle amoureux ??? Voici donc le second garçon qui tourne autour de Séléné mais il est bizarre, on sent qu'il cherche quelque chose, qu'il manque de sincérité et pourtant on a envie de le croire.
Séléné le choisira mais est-ce que c'est le bon choix ? En tout cas il vous réserve de belles surprises^^

La plume de l'auteure :
Je trouve que Marilou Aznar a une plume agréable et fluide. Elle fait partie de ces auteurs qui racontent avec des mots simples mais elle transporte facilement, par ses mots, dans son univers. En tout cas moi j'ai aimé ce qu'elle m'a raconté.
Les ¾ de l'histoire sont très plausibles ce qui permet vraiment de s'identifier à Séléné, c'est vers la fin que le coté fantastique ressort et laisse imaginer ce qui nous attend dans les prochains tomes.

Pour conclure :
J'ai vraiment eu beaucoup de chance de recevoir ce livre en masse critique car j'ai réellement passé un bon moment.
J'ai aimé me retrouver dans les villes que je connais et que j'affectionne. Rennes, la presqu'île de Crozon sont des endroits de Bretagne non loin de chez moi, donc forcément, je n'ai pas eu de mal à imaginer ces lieux.
J'ai découvert un roman vraiment splendide et j'attends avec beaucoup d'impatience le deuxième et troisième tome qui sortent courant de l'année 2013 (le tome 2 : L'héritière en mai 2013 et le tome 3 : L'affranchie en Automne 2013). Ces romans sont adaptés aux lecteurs à partir de 13 ans.

Encore un grand merci à la maison d'édition Casterman et Babelio.

Ma note :
4,75/5

Lily
Lien : http://leslecturesdelily.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Le_zeppelivre
  19 octobre 2014
J'avais lu le début de ce roman et j'en avais eu une très bonne impression. Pourtant dans l'ensemble, ma lecture m'a assez déçue.
Notre héroïne, Séléné, a été élevé par son père sans technologie moderne en Bretagne. Lorsqu'elle fait sa rentrée à Darcourt, fatalement c'est le choc des cultures, entre la jeune fille mal fagotée et ces adolescents snobs qui la méprisent. Elle y retrouve sa cousine Alexia, reine du lycée qui commence par nier leurs liens de parenté. Bref, la vie de Séléné à Paris va lui faire regretter sa région natale. le début est particulièrement long : on suit les tribulations de Séléné dans son nouveau lycée, les moqueries et les insultes qu'elle subit, le peu d'amis qu'elle se fait. But wait a minute, mais où est passé le fantastique là dedans? D'accord, il y a cette fille aux étranges cheveux gris, il y a les tableaux de la mère de Séléné, les cauchemars récurants qu'elle fait... mais le récit est bien trop centré sur la jeune fille, on n'en apprend pas assez sur le pourquoi du comment.
Si j'ai trouvé Séléné sympathique les 50 premières pages (forcément, vu comment elle est malmenée par une bande d'insupportables snobs, j'ai compati), elle m'a vite fatiguée : tout le temps il est question de Séléné. Séléné fait ceci, Séléné fait cela, Séléné n'est pas contente, Séléné est heureuse... Elle en fait trop et semble égocentrique. Et malheureusement, aucun personnage ne relève le niveau : les amis de notre héroïne sont trop effacés, ses camarades de classe des clichés sur pattes du Parisien bourgeois imbu de sa personne, Laszlo n'a aucune personnalité (même s'il se réveille vers la fin). Sans compter qu'ils ont l'air de tout le temps changé d'avis ou de comportements tels des girouettes un jour de tempête. Quant à la fille aux cheveux gris, elle fait quelques apparitions mais on n'apprend presque rien sur elle alors qu'on se pose pas mal de questions sur elle. Et pourquoi faire consacrer autant de place à cette pétasse d'Alexia alors qu'on a bien compris qu'elle ne valait rien?!?
Il faut attendre les dernières pages pour avoir un semblant de magie dans cette affaire. En fait, ce premier tome de la saga Lune Mauve est une très -trop- longue introduction. La plume de l'auteur n'est pas mauvaise, ses idées non plus, mais le résultat est long et confus. La fin nous apporte un semblant de réponses qui se sont fait trop longtemps attendre. Je n'aime pas être aussi dure avec un roman parce que je sais qu'il y a eu bon nombre d'heures de travail derrière, mais je n'ai absolument pas été séduite par ce premier épisode, et je pense m'arrêter là dans la trilogie. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   22 mars 2013
Lune Mauve est un pur roman pour grandes ados, sur les rapports entre jeunes, l'apparence, les débuts de sentiments amoureux compliqués, l'effet de clan avec ses dérives. Le ton est volontairement « mièvre » afin de faire transparaître l'innocence et l'inexpérience.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   05 mars 2013
Pas de télévision, pas d'internet, pas de téléphone portable... J'avais l'impression d'être le cobaye d'une expérience scientifique vouée à rayer de la vie d'une adolescente lambda toutes les avancées technologiques du siècle. La phase finale venait de s'enclencher : le savant sadique- alias mon vénérable père- avait décidé de me plonger dans le monde réel afin d'étudier mes réactions et mesurer mon stress.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbeorbe   04 mars 2013
La liberté, enfin! C'était trop beau pour être vrai. Trop effrayant aussi...Séléné Savel à Darcourt, le lycée le plus snob de Paris. Je m'y donnais autant de chances de survie qu'une souris paralytique lâchée dans un enclos de chats affamés."
Commenter  J’apprécie          170
liredelivreliredelivre   07 juin 2013
La réalité s'imposa à moi, impitoyable. Ce n'était pas la première fois que je croyais apercevoir ma mère. Les mois qui avaient suivi sa disparition, je la croisas partout. Dans les magasins, dans la rue, à la sortie de l'école. Il me semblait reconnaître son allure, son visage et pendant quelques secondes, le bonheur m'étouffait... Et je me retrouvais face à une étrangère, le coeur lourd. Mon père m'avait dit que le chagrin perturbe notre perception du monde. Egratignée par les déceptions sans fin, j'avais cessé de courir après des fantômes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   20 mars 2013
J'avais des sueurs froides, et de la fièvre. Les symptômes de l'amour ressemblent étrangement à ceux d'une urgence médicale.
Commenter  J’apprécie          120
AnalireAnalire   20 mars 2013
J'avais appris à mes dépens que l'on ne pouvait pas tout justifier au nom de l'amour, que c'était l'excuse des lâches et des faibles.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Marilou Aznar (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marilou Aznar

Lune mauve, le premier roman de Marilou Aznar. Sortie le 6 mars 2013.
Séléné Savel entre en seconde à Darcourt, le lycée le plus snob de Paris. Elle y croise la route de Laszlo. Qui est ce garçon troublant qui apparaît dans ses...
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Lune Mauve de Marilou Aznar

Dans quel lycée Séléné rentre-t-elle?

le lycée Darcourt
le lycée Pontus de Tyard
le lycée Emiland Gauthey

10 questions
35 lecteurs ont répondu
Thème : Lune mauve, tome 1 : La disparue de Marilou AznarCréer un quiz sur ce livre
.. ..