AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842215620
Éditeur : La Plage (19/10/2017)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Peut-on manger de la viande tout en respectant les animaux ? Les éleveurs sont-ils tristes quand leurs bêtes partent à l’abattoir ? Etre vegan, ça coûte cher ? Après Insolente Veggie, et L’antispécisme c’est pas pour les chiens, Rosa B répond en BD à toutes ces questions (et bien d’autres !) avec l’humour incisif et impertinent qui la caractérise !

Dans ce troisième tome des aventures de notre Insolente Veggie, les carnistes en prennent pour leur grad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Folfaerie
  26 décembre 2019
J'ai découvert Rosa B, il y a quelques temps déjà, sur son blog drôle et irrévérencieux où elle milite de manière ludique et efficace pour le véganisme. Et il y a quelques mois, j'ai opté pour l'achat d'un premier volume, plus sûr que la lecture sur internet, ma connexion étant soumise aux caprices d'Orange comme aux aléas climatiques dans mon coin de campagne.
La préface est signée Martin Page (dont je voudrais lire « les animaux ne sont pas comestibles »).
Rosa B croque des situations que tout végétarien ou végan a connu au moins une fois dans sa vie (en vérité, une centaine de fois dans sa vie), et illustre ses propres réflexions sur la difficulté de convaincre le reste du monde que les animaux souffrent et pourtant aiment vivre eux aussi et qu'ils ne sont pas venue au monde juste pour être mangés. C'est toujours difficile de combattre les idées reçues quel que soit le sujet : les végans sont de constitution faible et sont carencés, les éleveurs aiment leurs animaux (même s'ils les laissent dans des prés sans haies et sans abris l'hiver…), on serait bien obligés de manger de la viande si on était sur une île déserte (l'argument le plus stupide que je continue à entendre, hélas…), ou bien, le must en ce moment : oui mais les légumes et les végétaux souffrent aussi. Et toc ! On est tous le prédateur de quelqu'un en somme 🙂
Je crois que ma scène préférée, c'est l'invitation à déjeuner chez une ancienne connaissance. Dans l'esprit des gens non-végans, ne pas manger d'animaux signifie aussi manger sans gluten et bio – ce qui peut être le cas de certains végans en effet – mais cela devient donc un casse-tête de cuisiner pour un être aussi anormal ! Une frite est-elle un légume ? une saucisse bio, c'est ok pour un végétarien ? Et autres questionnements du même acabit. Pour chacune de ces questions, Rosa B a une réponse ou un argument, pas de panique !
C'est l'un des ouvrages que je recommanderai à des personnes qui veulent changer de régime alimentaire, qui n'osent pas encore franchir le pas, ou qui se sentent un peu « honteux » de penser d'abord au bien-être des animaux plutôt qu'au contenu de son assiette, parce que sous leur vérité toute crue, ces vignettes n'ont pas d'autre but que d'éclairer le lecteur avec humour sur la terrible condition animale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          46
Deslivresetlesmots
  15 janvier 2018
Le troisième tome des aventures d'Insolente Veggie ! Enfin, étant donné qu'il s'agit de courtes bande dessinées à chaque fois, tous sont indépendants bien sûr et vous pouvez commencer par celui qui vous botte le plus (personnellement, je recommande L'antispécisme c'est pas pour les chiens). Cette fois-ci préfacé par Martin Page (auteur, entre autre, de Les animaux ne sont pas comestibles), le livre commence avec un état des lieux sur la façon dont les animaux non humains sont tués et torturés (élevages pour la viande, les sécrétions, la fourrure, les abattoirs, les zoos, les cirques…) afin de montrer ce qu'est le véganisme (c'est à dire, rien de tout ça).
Insolente Veggie glisse avec justesse des planches sur le végétalisme et la santé : après dix ans, elle est toujours là et en bonne santé donc il serait temps que les médecins aient des formations à ce sujet afin qu'ils arrêtent de dire des âneries, voire de mettre en danger les patients (s'ils ne recommandent pas de B12 par exemple).
Comme toujours, on retrouve les célèbres arguments des mangeurs de viande qui connaissent mal le véganisme : « ah moi je pourrai pas arrêter la viande », « mais si tu étais sur une île déserte ? », « tu dessers ta cause », « l'éleveur aime ses animaux », « la vache donne sont lait », etc. Rosa B. continue à déconstruire les idées reçues et mythes perpétués qui vont jusqu'à donner une vision d'une nutrition « normale » alors qu'elle peut (et doit) tout à fait changer.
Le titre et la couverture laissaient à penser que ce volume serait plus violent que les précédents et c'est le cas ! Pas forcément dans les propos puisque la violence est la même pour les animaux, mais cette fois-ci le personnage d'Insolente Veggie n'hésite pas à recourir à la force pour protéger les animaux, mais toujours avec humour et on comprend bien que ce n'est qu'un ressort humoristique.
Je suis toujours conquise et j'aurai plaisir à découvrir les prochaines bandes dessinées d'Insolente Veggie !
Lien : https://deslivresetlesmots.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Pixie-Flore
  22 mars 2020
Dans ce tome 3, Rosa B. est toujours aussi piquante. Les arguments s'enchaînent et il sera difficile de les contrecarrer tant la logique et le bon sens en découlent.
J'ai trouvé ce tome mieux construits que les deux précédents même si l'argumentation et les procédés restent les mêmes. Elle nous met devant nos contradictions et frappe fort à chaque fois.
Commenter  J’apprécie          50
Anatemnein
  03 février 2018
Troisième tome de Insolente Veggie que je me suis empressé d'acheter au festival d'Angoulême, une fois de plus j'ai adoré et je l'ai très vite lu. Ici, elle donne,cette fois,beaucoup plus la parole aux animaux et parle également plus du spécisme ainsi que ses conséquences.
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilles
  26 juin 2018
Après la lecture d'Insolente Veggie et L'antispécisme, je ne pouvais qu'avoir envie de continuer l'aventure avec Rosa B. dont j'adore le travail. Insolente Veggie, c'est une jeune femme végane depuis plus de dix ans, qui publie des strips sur Internet, la mettant en scène dans son quotidien de végétalienne.
Attention, ici, l'autrice ne prend pas de pincettes et, en même temps, quand nous voyons les ravages de l'exploitation animale (sur les animaux, mais aussi sur la planète et notre propre santé), il y a de quoi donner des patates ! Et en parlant de patates... j'étais morte de rire avec les quelques planches sur la recette de cuisine. C'était d'un tel cynisme, ça ne pouvait que me plaire !
Mais même si Rosa B. parle de tout ça avec humour, le massacre quotidien des animaux est un non-sens complet et une telle horreur qu'il me donne envie de pleurer. Il y a trois millions d'animaux terrestres qui sont tués chaque jour dans les abattoirs en France, et quelques millions d'animaux aquatiques (les poissons sont si peu considérés et tués en si grand nombre que les morts sont comptés en tonnes, comme des objets).
La défense des droits des animaux - qui passe par le véganisme, le fait de refuser, autant que possible, l'exploitation animale - et l'antispécisme sont des combats qui sont loin d'être gagnés, mais chaque année, ils gagnent du terrain. Nous étions plus de 3500 à défiler samedi 23 juin, à Paris, pour la fermeture des abattoirs.
Et si tout ceci vous paraît loufoque, inimaginable et irréalisable, je vous recommande chaudement de lire les livres d'Insolente Veggie. Elle y aborde le spécisme, le véganisme, le quotidien des véganes, et répond aux arguments que nous pouvons entendre.
Toujours aussi drôle, j'ai pris un plaisir incroyable à lire cette bande-dessinée alors que j'étais en route pour la marche pour al fermeture des abattoirs !
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AnatemneinAnatemnein   03 février 2018
Le cri de la carotte

Omnivore: Devine quoi ?
Les plantes souffrent quand on les coupe!

Rosa: Bah arrête de la viande alors.

Omnivore: Bah pourquoi?

Rosa: Il faut kg de végétaux pour produire kg de viande.
En ne mangeant pas de viande, tu épargnes beaucoup de végétaux.

Omnivore: Non, mais je veux dire que toi, tu dois arrêter de manger des végétaux!

Rosa: Mais moi je ne pense pas que les végétaux sont sentients.
C'est toi qui penses ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-FlorePixie-Flore   21 mars 2020
Beaucoup d'éleveurs aiment s'occuper des animaux. Mais ce n'est pas la même chose.
- A mon sens, "aimer" quelqu'un implique de ne pas le vendre à quelqu'un qui va le tuer ! Au minimum !

[p83]
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-FlorePixie-Flore   21 mars 2020
- Ah non mais en fait je souffre trop... de pas manger de jambon !
- Rien à foutre ! J'ai pas l'intention de crever !
- Bah oui mais chacun ses choix ! Tu devrais respecter mon choix de manger de la viande !
- Pas au prix de ma vie ! Désolé !
- Bah tant pis. C'est moi le plus fort. Je vais faire comme si j'avais rien entendu !

[p64]
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   21 mars 2020
Quand j'entends certains nutritionnistes tenir des propos infondés sur le végétalisme, je trouve que ça discrédite pas mal la profession.
- Alors avis aux médecins, on a besoin de conseils sérieux ! de la part de gens neutres et professionnels !

[p32-33]
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : végansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16179 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre