AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842214463
Éditeur : La Plage (08/10/2015)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 36 notes)
Résumé :
L'album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits. L'auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd'hui : - végétarisme, végétalisme, véganisme, - écologie, - carnisme, spécisme, antispécisme, - lait, oeufs, - viande, élevage, abattage, - corridas, cirque, chasse, zoos, - vivisection...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Zirkawicca
  07 mars 2016
Rosa B., + connue sous le pseudo d' "Insolente Veggie" est une véritable porte-parole des mouvements végé/vegan. Grâce à ses dessins percutants, souvent cyniques mais toujours drôles, elle rend accessibles des débat importants (écologie, spécisme, carnisme) au + grand nombre, y compris (et peut-être même surtout) à la jeune génération. On est bien loin ici des tirades militantes soporifiques et stériles. Preuve s'il en est que ces sujets d'importance auxquels nous sommes pourtant confrontés au quotidien sont encore mal connus: le correcteur d'orthographe s'obstine à me souligner le terme "carnisme"...
J'avais lu dès sa sortie "le cri de la carotte", qui m'avais forcément plu, vu que je suis très sensible à la cause des animaux et à l'écologie de manière + générale. Mais c'est un pur hasard que je sois tombée sur ce recueil de la célèbre blogueuse. En fait, j'avais prévu de dépenser mon joli billet de 20euros au rayon BD, mais il se trouve que le rayon de ma librairie venait d'être réaménagé (c'est d'ailleurs une réussite --> Hall du livre, Nancy centre), mon oeil a été attiré par cette couverture qui m'était familière... Heureuse de retrouver Insolente Veggie, j'ai modifié mes plans, les BD "classiques" seront pour + tard!
Cette lecture a été un vrai baume au coeur pour moi: ça fait tellement de bien de se sentir compris, et de n'être plus seule! de voir écrit noir sur blanc ce qu'on pense tout bas en se demandant si nous sommes fous ou si c'est le monde qui l'est (Rosa B. nous donne d'ailleurs la réponse le + simplement du monde).
J'ai adoré la page 18, où un omnivore lui demande ce qu'elle mange et qu'elle sort une liste aussi interminable qu'appétissante! Quand on me pose la question à moi, j'ai tendance à paniquer et sortir quelques banalités réductrices du genre; "Ben... des légumes, des céréales, des oléagineux, du tofu..." Forcément ça fait pas rêver. Maintenant je saurai quoi répondre :) Amis VG: apprenez cette liste par coeur, elle peut vous sauver la mise! ;-)
J'ai été pliée de rire pendant les 3/4 du livre. L'auteur parvient à dédramatiser les petits tracas quotidiens des végétar/liens et ça fait du bien au moral. Ca recharge les batteries et nous voilà prêts à affronter le prochain "assaut". L'humour et l'autodérision sont ici des armes de choc pour démonter méthodiquement tous les préjugés rencontrés par les VG, et pour prouver par A+B aux omnivores qu'il ne s'agit pas d'une secte mais bien de ce vers quoi chacun devrait tendre, ou au moins prendre conscience.
P47, elle dénonce l'hypocrisie des vegans qui disent que de toute façon, la viande c'est pas bon. Il y en a, certes, mais je me suis longtemps demandée si j'étais la seule végé à "regretter" le goût de la viande. Et bien NON :) vive les simili-carnés! J'ai aussi beaucoup aimé le passage sur les "croyances carnistes", qui donne une liste de toutes les fausses excuses que les gens se donnent, sans jamais se demander d'où viennent ces affirmations sans appel et non étayées.
J'insiste sur le fait que ce livre est accessible à tous, même aux jeunes, même aux omnivores. Il dénonce par l'absurde, avec humour et pas avec l'agressivité que l'auteure se prête ironiquement dans le titre: "une végétalienne très très méchante". Alors lancez-vous, elle ne va pas vous manger :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          109
GabrielleTyler
  23 septembre 2018
Vous connaissez peut-être Insolente Veggie si vous suivez des blogs/pages facebook sur le véganisme/végétarisme, puisque cette auteure a débuté sur internet (ce qu'elle explique d'ailleurs au début de sa BD). C'est ainsi que je l'ai connue, j'avais bien aimé certaines de ses planches de sensibilisation, et j'ai donc décidé de jeter un oeil au livre qu'elle avait sorti !
Je ne sais pas si c'est parce que j'étais tombée sur quelques planches particulières sur internet, ou si c'est parce que je n'y avais pas fait attention avant, mais je me suis rendu compte en lisant cette BD que je ne partageais pas forcément la même vision du véganisme que l'auteure… Certaines réflexions comme « dans un monde idéal, on pourrait bien sûr penser que c'est bien de tuer les animaux, mais juste on n'aurait pas le droit de le faire » ne font pas du tout écho à mon ressenti (de mon point de vue, il est idiot d'imposer des lois à des gens qui n'y adhèrent pas !)… Bref, même si j'ai parfois beaucoup ris, j'ai aussi pas mal tiqué… Mais ça donnerait lieu à des échanges très intéressants si je pouvais rencontrer l'auteure, cela dit ! Seulement, il est toujours plus agréable de lire un livre en adéquation avec nos valeurs ^^
De plus, j'ai l'impression de par ses critiques aux omnivores, qu'elle ne prend pas en compte que les gens peuvent avoir des sensibilités/valeurs/visions du monde/vécus différents, et que ce qui a pu la convaincre elle de devenir végane, ne va pas forcément convaincre tout le monde… C'est un défaut qu'ont beaucoup de gens en réalité et qui n'est pas problématique en soi, mais quand on se positionne en tant que vulgarisateur/sensibilisateur, il faut quand même faire attention à notre manière de communiquer ! Et j'en viens donc au ton général de cette BD : elle se veut éducative/vulgarisatrice, mais je trouve qu'elle a été écrite par une végane pour des véganes… Je ne vais pas parler au nom de tous, mais perso si j'étais tombée sur ce livre quand j'étais omnivore (oui je le précise : je suis aujourd'hui végane ^^), jamais je n'aurais eu envie de m'intéresser au véganisme ! C'est assez insultant envers tous les non-végans qu'on prend vraiment pour des abrutis je trouve…
Et le fait que l'auteur adopte cette façon de communiquer implique pas mal de choses dérangeantes, comme des arguments fallacieux malheureusement : je pense par exemple à la comparaison faite entre les oeufs de poules et les menstruations humaines (« si tu veux remplacer les oeufs, vide ta cup dans une poêle ! »)… Alors déjà, on se doute bien que quand quelqu'un nous demande comment on remplace les oeufs, ce n'est pas ça qu'il nous demande. Et de plus, c'est totalement absurde de comparer les oeufs de poules et les règles !! Je ne vais pas m'étendre là-dessus, mais c'est comme si quelqu'un disait « le football, c'est 22 mecs en shorts qui courent après un ballon » : certes, c'est une description qui n'est pas fausse, mais qui n'est pas pertinente non plus, car le foot ce n'est pas ça (il y a le côté social, sportif, politique, économique, festif, il y a règles à respecter, etc). Pour les oeufs, c'est pareil : certes, ce sont des ovules de poules, mais dans les faits, à aujourd'hui, c'est aussi pour certains une manière peu onéreuse de manger des protéines, un certain goût, un commerce, etc. Donc dire à un non-végan : « si tu veux remplacer les oeufs, mange tes règles », ça n'a aucun sens, ce n'est pas ce qu'on nous demande !
Enfin bref ce n'est qu'un exemple, mais il est assez représentatif du type d'argumentation « provocante » du livre, qui personnellement m'a pas mal agacée, encore une fois parce que je ne vis pas mon rapport avec les omnivores comme cela.
Sinon, certaines planches m'ont bien faite rire aussi, heureusement ! Ce qui est plutôt dommage par contre, c'est que je me rappelle moins de ce qui m'a fait rire que de ce qui m'a fait tiquer…
Bref : à lire si on est déjà végan et qu'on n'a pas envie de se prendre la tête, mais aucun intérêt à part ça.
Lien : http://leboudoirbibliotheque..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kalimera
  09 mai 2018
En toute honnêteté je dois avouer que je n'irais pas de moi -même vers ce genre de lecture si je n'avais pas un proche végan, fier de l'être et capable de t'amener la bd à lire, sans donner l'impression que t'es qu'une sale viandarde qui aime manger du cadavre, et en plus sans bouquet de persil dans les oreilles et carotte dans le troufignon !
et du genre :"-tiens lis ça et si tu devient pas végétalienne, je te renie !"
Je ne suis pas folle du dessin, mais il a le mérite d'aller à l'essentiel. Quelques touches de rouge bien pétant aux bons endroits t'arrachent presque des larmes de pitié, les situations décrites sont un large panel des incompréhensions (réciproques) du végan et du bouffeur d'animal (mort !).
C'est drôle, parfois, une certaine distanciation permet à chacun de se retrouver dans les petites cases des petites histoires de la vie terriblement compliquée de quelqu'un qui décide, un jour, de ne plus manger d'animaux, de ne plus porter de laine et d'éviter de profiter du travail des abeilles.
Je me suis reconnue dans une des histoires...quand mon "végan" vient manger à la maison, j'ouvre mister google pour préparer un repas entièrement végan: c'est facile, pas cher, les saveurs en valent bien d'autres, on découvre une nouvelle façon de cuisiner sans oeufs, sans lait, sans beurre, sans viande ni poisson ET on y arrive !
Et puis je savoure ....rien que de voir la tête de mon homme devant son assiette !!
BD à lire pour s'ouvrir l'esprit et avoir la curiosité de découvrir un mode de vie étrange et compliqué si on aime les steaks ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
malecturotheque
  19 septembre 2018
Comme certain.es d'entre vous le savent, on m'a prêté le premier tome de la bande dessinée Insolente Veggie. A la base, il s'agit d'un blog tenu par Rosa B. qui est végétalienne. Personnellement, je préfère les livres plutôt que de lire sur un écran donc cela m'arrange bien que ses planches aient été réunies – et je crois que si on m'avait dit : « lis ce blog », je ne l'aurais pas fait, ou alors je l'aurais juste survolé.
Avant de poursuivre, je pense qu'il est important de vous parler de mon régime alimentaire, que l'on ne me dise pas : « Tu as aimé parce que tu es végan ». Absolument pas. Je suis omnivore et la personne qui m'a prêté ce livre est végétarienne. En revanche, il est vrai que je mange peu de viande et de poisson. Je me pose toutefois quelques questions quant à la consommation de viande et de poisson et, du coup, avec Insolente Veggie, t.1 : Une végétalienne très très méchante, c'était pour moi l'occasion d'en apprendre plus.
Dans ce premier tome d'Insolente Veggie, on entre tout de suite dans le vif du sujet mais cela reste d'abord plutôt gentillet, évoquant les réactions des gens quand on leur dit qu'on est végétalien.ne. Par la suite, on a droit à des animaux morts – ça reste du dessin en noir et blanc, avec un côté cartoonesque, mais on ne peut pas nier qu'il y a un certain impact, que ça vient appuyer avec force les propos de la dessinatrice.
J'ai trouvé l'ouvrage très intéressant, et il donne envie de creuser un peu plus le sujet. Ah oui, car il faut le dire : c'est une bande dessinée pleine de sarcasme, de cynisme, qui évoque des sujets mais les creuse peu. J'imagine que c'est un peu comme moi avec l'homosexualité et le féminisme : Rosa B. en a marre d'expliquer tout, de devoir se justifier sans cesse. du coup, Une végétalienne très très méchante donne plus une base et confronte les omnivores à leur bêtise et leurs contradictions (et il semble que « Hitler était végétarien » revient très souvent – vous voyez le niveau du débat…), et j'ai beaucoup aimé, mais pour ce qui est d'étudier le sujet en profondeur, je vous conseille d'aller dans la partie « Ressources » du blog de Rosa B.
Ce premier tome de Insolente Veggie est impertinent, irrévérencieux, drôle pour les végétaliennes et végétaliens, et importante pour se confronter à soi-même, se remettre en question en ce qui concerne les omnivores. Tout le monde peut donc y trouver son compte !
Je vous préviens toutefois : si, pour vous, les végans sont des abruti.es fini.es et que, pour vous, la viande est le seul aliment qui vaille, alors passez votre chemin. Vous prendriez mal la lecture de cette BD, vous seriez très probablement de mauvaise foi concernant les sujets abordés et seriez certainement vexé.es en découvrant certaines planches.
Lien : https://malecturotheque.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yuuki
  01 novembre 2016
Je suis végétarienne depuis deux ans maintenant, mais ma réflexion date de plus longtemps. En effet, il faut beaucoup réfléchir avant de sauter le pas dans le monde plutôt compliqué des vegan. Il faut comprendre les enjeux en cours, pourquoi être VG, être sûr de ne manquer de rien (carence...). Il faut donc du temps pour apprendre. Lorsque j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à la cause animal j'ai commencé par regarder sur des blogs et à me demander comment j'allais pouvoir expliquer mon choix à mes parents. Pour monter une bonne argumentation il faut des preuves, apprendre à manger différemment en regardant plus ce qui compose notre assiette... Même si c'est avant tout pour nous et pour les animaux que nous le faisons, de nombreux omnivores (comme mes parents) ont peur des carences. Ce que je peux tout à fait comprendre puisque avant de me renseigner j'étais pareille. On ne nous apprend pas à manger autrement, depuis l'enfance on nous explique que la viande c'est vital. Ce qui est absolument faux ! J'écris cette grande introduction pour montrer mon point de vue. Intéressant ou non, je ne sais pas, une chose est sûr cette cause est encore bien trop incomprise aujourd'hui.
Rosa B. a commencé à parler de ses opinions sur son blog, page intéressante pour se renseigner sur la cause animale, les enjeux, le veganisme... Sa BD rassemble de nombreuses planches qu'elle avait dessinée initialement pour son blog. L'intérêt de lire cette BD est donc de retrouver des planches inédites, mais aussi d'avoir tout son travail rassemblé. J'ai adhéré à sa façon de présenter les choses sous forme d'humour mais avec intelligence. Je pense que nous devrions mettre cette BD dans toutes les mains. Nombreuses seraient les personnes à changer d'opinion, ou tout du moins, changer de regarder sur les VG. On retrouve toutes les situations (embarrassantes ou non) dans lesquelles on a pu se retrouver un jour, et ça fait forcément sourire. Elle fait passer un message complet et bien documenté sur tout ce qui tourne autour de cette cause. Et si vous en voulez toujours plus, n'hésitez pas à faire un tour sur son blog. On peut y trouver assez régulièrement de nouveaux dessins. Son humour décalé peut parfois gêné mais une fois que l'on a compris le ton on rit, même si c'est un rire jaune parfois...
Je conseille fortement la lecture de cette BD, qui malgré mes opinions bien présent mon donner un regard nouveau. Ce livre m'a donné espoir, je me sens moins seule et je suis fière de dire que je suis végétarienne, avec de grandes tendances végétalienne. C'est un livre à mettre dans toutes les mains, pour peut-être faire taire les mauvaises rumeurs et faire avancer les choses !
Lien : http://nituti.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DarknessLolitaDarknessLolita   30 janvier 2018
Etre un omnivore raisonnable.

Omnivore: Je ne mange qu'un tout petit peu de viande!
Cochon égorgé: Cool! Je ne suis qu'un tout petit peu mort!

Omnivore: Je connais un petit éléveur qui traite bien ses animaux.
Cochon égorgé: Moi aussi.

[...]

Omnivore: L'important, c'est que l'animal soit tué avec respect.
Cochon égorgé: Hé ben il fait mal au cul ton respect!

[...]

Omnivore: Si la viande est bio, ça va!
Cochon égorgé: Content que mon cadavre ne vous empoisonne pas!

[...]

Omnivore: Je suis flexitarien!
Cochon égorgé: Je suis flexi-mort!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ZirkawiccaZirkawicca   06 mars 2016
On vous l'a déjà dit...

- Pour avoir des muscles, il faut manger des muscles!

Donc...

- Pour avoir de beaux cheveux, mangez des cheveux!

Mais aussi...

- Pour avoir de belles dents, croquez des dents!

Je vous jure: ça marche (d'ailleurs en ce moment j'ai les poils de cul qui poussent!)
Commenter  J’apprécie          102
ZirkawiccaZirkawicca   06 mars 2016
"Hitler était végétarien! Alors méfions-nous des végétariens!"
C'est aussi pertinent que:
"Hitler avait une petite moustache! Méfions-nous de Gérard Jugnot!"
Commenter  J’apprécie          92
ZirkawiccaZirkawicca   06 mars 2016
Mythe de l'humain "au sommet de la chaîne alimentaire", probablement issue de l'idée religieuse de l'humain "roi de la création". Alors que, vexation suprême, l'humain est à peu près au niveau de L'ANCHOIS dans la chaîne alimentaire.
Commenter  J’apprécie          40
asn83asn83   30 novembre 2015
C'est extrême selon moi :
le snowboard, un marathon, du parapente, certaines pratiques sexuelles...

Selon les omnivores :
- Bon bah je vais prendre du steak végétal au lieu du steak de vache, et des pois chiches
- Haaan ! C'est extrême !
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : végansVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14201 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..