AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275480014X
Éditeur : Gallimard (13/10/2005)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Je suis devant un grand cimetière qui occupe tout le centre de Paris. J'entre dans un grenier où des monstres à la Jérôme Bosch dévorent un cadavre. Je suis en Asie, pris en pleine guerre en territoire rebelle, je fuis sur une route. Je longe le mur d'un atelier comme celui qui se trouvait dans la rue de mon enfance. J'avance dans la pinède de la fondation Maeght. Je suis dans un taxi plein d'animaux.Treize ans aprè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alcapone
  22 mai 2014
"La nuit, mes rêves sont remplis de complots, de poursuites, d'attentats. Policiers, espions et bandits me donnent rendez-vous pour d'étranges fusillades. Je retrouve dans mon sommeil, mon goût pour les histoires de gangsters et le rêve métamorphose mon quotidien en enquête policière. C'est la récurrence de ces thèmes qui m'a donné envie de dessiner ces rêves. J'aime leur structure chaotique et poétique. J'aime leur logiques mystérieuses. J'aime leurs énigmes sans solutions. Chacun de ces rêves est un chapitre de mon roman noir.", telles sont les origines des Complots nocturnes (les) de David B (texte d'introduction). Mettant en scène 19 de ses rêves faits entre décembre 1979 et septembre 1994, le dessinateur invite le lecteur à découvrir son univers intérieur. Entre fantasmagorie et surréalisme, les rêves de David B. réservent bien de surprises. Si le monde imaginaire de David B. s'articule autour d'intrigues de roman noir révélant ainsi son goût pour le genre, ces historiettes empreintes de sensualité, de violence, de mystère, de magie, d'onirisme, de nostalgie, d'absurde et peuplés de créatures fantastiques, cachent peut-être en filigrane des préoccupations éloignées du polar. On pourrait par exemple y déceler de profonds questionnements sur la guerre, sujets récurrents de ses rêves ou encore s'interroger sur la fascination obsessionnelle du dessinateur pour les monstres imaginaires. Mais peu importe finalement le sens de ces rêves : ce que David B. donne à voir ici à ses lecteurs relève avant tout d'un superbe travail de réappropriation et de création. Qui n'a jamais essayé de se rémémorer ses rêves dans le détail pour les revivre ? Qui n'a jamais tenté de noter ses rêves pour ne pas les oublier ? Pouvoir ainsi restranscrire ses voyages nocturnes et savoir les restituer graphiquement ainsi que le fait David B. relève du talent. Les dessins aux tons froids (bleu ou violet) qui plantent des décors lugubres, fantaisistes, étranges ou effrayants se prêtent d'ailleurs avec justesse aux aventures immobiles du rêveur. Les monstres peints au couteau dont certains ressemblent à ceux de Jérôme Bosch (de l'aveu même du dessinateur) et les scénarios parfois sans queue, ni tête de ces complots concourent à faire de cet album une BD agréable à lire : étonnement, perplexité ou angoisse, les 19 Complots nocturnes de David B. offrent une expérience de lecture déconcertante qui rappellont à certains de vieux cauchemars enfouis...
Pour aller plus loin sur la démarche artistique de David B. (notamment la façon dont le rêve l'a amené vers la BD : "J'ai commencé par le rêve parce que j'avais déjà du matériel tout prêt, grâce au cahier dans lequel je les avais consignés."), consultez l'entretien qu'il a donné à Thierry Groensteen sur le site de la cité internationale de la bande dessinée et de l'image. Vous y découvrirez entre autres que le récit du rêve a été "un moyen oblique, voire détourné d'aborder le territoire de l'autobiographie", domaine jusqu'alors assez peu traité par la BD.

Lien : http://embuscades-alcapone.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
orhal
  29 août 2007
David B. est un nom important de la BD française indépendante. Il officie depuis plus de 20 ans et a été publié chez Dupuis, Futuropolis et l'Association. Sa plume graphique s'encre de mélancolie, d'ésotérisme et de sévérité à chaque nouvelle expérience. La dernière en date illustre 19 songes qu'il a vécus entre décembre 1979 et septembre 1994. Quelle somptueuse idée que de mettre en page les données chaotiques de son inconscient ! David B. relève magnifiquement ce défi, au long de ces séquences surréalistes. Cet ouvrage intimiste, peint en noir, blanc et bleu nuit, dévoile un auteur hanté par les intrigues policières, les courses poursuites, les lieux insolites et les femmes. Chacune de ces fresques est une plongée subjective dans l'univers intérieur de David. Ses oscillations nous mènent de douceur en paranoïa, d'absurde en violence. Des villes impossibles succèdent à des créatures improbables. Et on s'immerge dans ce monde riche et curieux, jusqu'à la chute, ou plutôt jusqu'à l'agression de l'éveil qui empute sauvagement le récit.
Hélas, nous connaissons tous ce sentiment de frustration, lorsqu'en plein rêve étrange et hypnotique, nous sommes rappelés à une réalité que l'on ne souhaitait pas nécessairement embrasser dans la sonnerie stridente d'un réveil-matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
svecs
  24 février 2015
un des tous premiers livres de la nouvelle mouture de Futuropolis, et pour l'occasion, un sujet rarement abordé en bande dessinée: les rêves, non pas comme argument scénaristique, mais simplement la retranscription des rêves de l'auteur. D'un point de vue strictement narratif, le résultat peut être frustrant parce que ces 'histoires' n'ont évidemment ni queue, ni tête. Si les planches témoignent de l'évolution graphique de David B, les rêves paraissent moins 'intéressants'. Je ne sais pas ce qui a dirigé la réalisation du 'cheval blème', mais ces 'complots nocturnes' finissent par paraître redondant avec le choix systématique de motifs polar ou espionnage... je ne ressens plus la spontanéité du cheval blème, mais plutôt un procédé.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de David B. (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David B.
David B. et Giorgio Albertini en interview sur planetebd.com
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1603 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre