AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365775410
72 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (26/09/2014)
3.33/5   56 notes
Résumé :
Dans cette adaptation de la nouvelle du romancier brésilien MACHADO De ASSIS, les auteurs de Daytripper – Fabio MOON et Gabriel BA – réalisent une oeuvre philosophique et touchante, interrogeant les dogmatismes scientifiques et politiques.

Simon Bacamarte, aliéniste diplômé, s’installe dans une paisible bourgade brésilienne et, au nom de la science, fonde un asile d’aliénés. Il commence par enfermer et classer les lunatiques, mais ne s’arrête pas là. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,33

sur 56 notes
5
0 avis
4
10 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

marina53
  27 mai 2015
Dans le petit village d'Itaguaï s'est installé le docteur Simon Bacamarte, fils de la noblesse locale. Réputé dans tout le Brésil, le Portugal et les Espagnes, il se plongea corps et âme dans la science, le domaine psychique retient alors toute son attention. Avec l'aide de son ami et apothicaire du village, Crispin Soares, il décida de réformer cette mauvaise coutume selon laquelle les fous devaient rester enfermés chez eux. Avec l'accord du conseil municipal, il fit construire une Maison Verte, une des plus belles demeures du village, financée par des pensions. Et ce, malgré la vive réaction des villageois. Une fois inaugurée en grande pompe, les fous, d'ici et d'ailleurs, affluèrent et l'établissement se remplit si vite que l'on dut construire des annexes. Ici, le docteur pouvait étudier toutes sortes de folies, les classer en sous-catégorie tant elles sont diverses. Voulant étendre le territoire de la folie, il en vient même à interner des gens considérés comme tout à fait normaux par leur entourage...
Les jumeaux brésiliens se sont emparés d'une nouvelle du romancier Joaquim Maria Machado de Assis, brésilien lui aussi, datant de 1882. Ce cher docteur, bien décidé à mettre des mots sur les maux psychiques, étudiera sans relâche. A partir de sujets considérés comme fous selon lui, il tentera des les répertorier mais surtout de les soigner. Evidemment, des problèmes surviendront dès lors qu'il aura établi ses propres notions de la folie. A partir de quel moment peut-on considérer quelqu'un de fou? Par rapport à quoi? A qui? Ils nous offrent un récit dense et captivant. le dessin est particulièrement charmant, les couleurs bichromiques apportent une certaine richesse à ce récit, nous plongeant dans une atmosphère rétro délectable. 
L'aliéniste, au bord de la folie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
boudicca
  18 novembre 2014
Après « Daytripper », les frères Fabio Moon et Gabriel Ba se lancent dans l'adaptation en comic d'un grand classique de la littérature brésilienne : « L'Aliéniste » de J-M Machado de Assis. Écrite à la toute fin du XIXe siècle, la nouvelle relate la regrettable expérience du docteur Simon Bacamarte après que celui-ci eu décidé d'ouvrir dans le petit village d'Itaguaï un établissement destiné à accueillir et traiter les patients atteints de troubles mentaux. Mais qui sont ces « fous » que l'on cherche à interner ? Et selon quels critères se base-t-on pour déterminer qu'un individu est fou et l'autre saint d'esprit ? C'est sur cette mince ligne qui sépare la folie de la « normalité » qu'entend nous faire réfléchir l'auteur grâce à une histoire habillement conçue, à la fois drôle et pathétique. Drôle parce qu'il y a franchement de quoi rire à l'idée que tous les habitants d'un même village se laisse enfermer et qualifier de « fous ». Pathétique parce que, au-delà de l'humour, cette histoire nous dévoile ce que l'obsession d'un homme peut avoir de dévastateur, et pour lui et pour ceux qui l'entourent.
On assiste ainsi jour après jour à l'évolution de la théorie du praticien qui va se mettre à interner à tour de bras, jusqu'à enfermer la totalité du village, y compris son épouse, ses amis proches et même certains membres du conseil, les jugeant tous souffrants de troubles psychologiques aussi divers que variés, des TOC à la mégalomanie en passant par la schizophrénie ou la perte de repères. La situation prend vite des proportions énormes, voire grotesques, et permet de mettre l'accent sur une question délicate : celle de la normalité. Quel comportement est considéré comme normal et à qui revient-il de le juger ? le lecteur en vient vite à se demander si ce n'est pas le docteur lui-même qui est atteint de folie, pourtant à aucun moment les habitants du village n'envisage cette possibilité. L'homme est bien trop savant, trop posé ! Les graphismes, quant à eux, ne sont peut être pas sensationnels mais restent agréables et aident à créer une ambiance un peu oppressante, avec cette profusion de couleurs très chaudes qui prédominent tout au long de l'ouvrage.
Fabio Moon et Gabriel Ba nous offrent avec « L'Aliéniste » une belle adaptation de la nouvelle éponyme de J-M Machado de Assis. La réflexion engagée sur les notions de folie et de normalité est abordée de façon originale par le biais de ce scientifique dont la lucidité et la détermination vont eux-même devenir des symptômes de cette folie qu'il tient tant à définir. Une bonne découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
trust_me
  08 octobre 2014
A Itagaï, petit village brésilien, le docteur Simon Bacamarte parvient à convaincre les édiles de construire un bâtiment pour accueillir et soigner les fous. L'asile, baptisé « La maison verte », est inauguré en grande pompe et reçoit ses premiers « déshérités de l'esprit ». Mais Bacamarte voit plus loin, il voudrait « étendre le territoire de la folie », déplacer les limites entre la raison et la démence. Pour mener à bien sa tâche, il va peu à peu interner la majorité des habitants du village, trouvant en chacun d'eux une pathologie cérébrale à traiter…
L'aliéniste est l'adaptation d'un classique de la littérature brésilienne publié en 1882. Joaquim Maria Machado de Assis y dresse une imparable chronique de l'absurdité humaine. Partant du principe que la raison est le parfait équilibre de toutes les facultés mentales et constatant que personne ne parvient à être raisonnable, Bacamarte multiplie à l'infini les enfermements dans la maison verte et soulève l'ire de la population. Pour lui, la lucidité, la clairvoyance, la loyauté, la franchise, la sagesse ou la sincérité sont autant de symptômes de la folie. Se retranchant derrière le dogmatisme scientifique pour légitimer ses décisions, le médecin semble être le seul à posséder les caractéristiques du parfait équilibre mental et moral. Sauf que tout est relatif…
Le propos est d'une grande finesse et la démonstration, pleine d'ironie, prouve au final qu'il est impossible de répondre à la question centrale soulevée par le texte, à savoir, qu'est-ce que la normalité ?
L'adaptation est fidèle, l'ensemble peut paraître un poil trop bavard mais difficile de faire autrement. J'ai retrouvé avec plaisir le trait souple et élégant des frères Moon et Bá qui m'avait tant séduit dans Daytripper. le travail au lavis et les tons cuivrés donnent au dessin une patine digne des gravures d'antan. Un album qui pousse à la réflexion et interroge sur les méandres de la nature humaine. A mettre entre toutes les mains !

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
colimasson
  05 septembre 2015
Cette adaptation semble fidèle à la nouvelle, et elle l'est peut-être même un peu trop. Alors, on la lit comme paraphrase du texte original de Joaquim Maria Machado de Assis, et pour le confort d'avoir des images sous les yeux.

Manque cruellement de folie.
Commenter  J’apprécie          170
Yvan_T
  05 novembre 2020
Simon Bacamarte, aliéniste réputé, s'installe dans la petite bourgade d'Itaguaï pour y fonder un asile. S'il commence par y enfermer les cas de déviance psychique les plus prononcés, il repousse progressivement la frontière séparant les aliénés des sains d'esprit. Augmentant son emprise sur la population au fil du temps, il finit par interner de plus en plus de monde, dont des citoyens que tous considéraient comme normaux. Des dérives qui finissent par susciter beaucoup d'émois et de questions… Soigne-t-il la folie ou est-il à son origine ?
Après l'excellent Daytripper, Urban Comics propose la traduction d'un autre ouvrage des frères jumeaux Gabriel Ba et Fabio Moon. Datant de 2007, cette bande dessinée reprend la nouvelle éponyme écrite par Joaquim Maria Machado de Assis en 1881. L'aliéniste invite à suivre les expériences d'un médecin qui, après avoir reçu l'aval du conseil municipal de sa ville natale, décide d'y construire un établissement lui permettant de rassembler, d'étudier et de soigner les nombreux cas de démence.
Proposant une réflexion empreinte de cynisme sur les limites de la normalité, le récit explore donc les méandres de la pathologie cérébrale, tout en prenant très vite des proportions délirantes et une tournure délicieusement ironique qui ne laisse finalement personne à l'abri de la stigmatisation et de la folie. Si le ton parfois monocorde de cette oeuvre assez bavarde qui cherche à respecter le texte original peut rebuter, le graphisme proposé par les deux frangins fait une nouvelle fois mouche. Rehaussé d'une colorisation qui installe immédiatement l'ambiance rétro de l'album, le dessin soigné et sensible pourrait presque être qualifié de démentiel.
Une adaptation d'un classique de la littérature brésilienne qui permet surtout de retrouver deux artistes de talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BoDoi   16 octobre 2014
Cette double contrainte narrative – texte distancié et dessins au plus près des personnages – produit un effet étrange et efficace, posant le lecteur comme le témoin d’une folle et périlleuse expérience sans aucun pouvoir d’intervenir. Joli coup et belle découverte.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LeMonde   13 octobre 2014
Nul n'échappera au zèle de ce savant – fou ou pas, telle est la question de cette fable qui interroge avec ironie la définition de la normalité et fustige les vertiges du pouvoir. Tout en bistre et sépia, le graphisme nimbe de mystère le récit.
Lire la critique sur le site : LeMonde
ActuaBD   08 octobre 2014
L’Aliéniste fait la jonction entre le Nouveau et l’Ancien Continent dans un volume qui associe rigueur narrative et douceur graphique. Une véritable réussite.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   05 septembre 2015
Le médecin commença aussitôt à construire la maison dans la rue Nova, la plus belle rue d’Itaguaï de l’époque. Comme il connaissait la langue arabe, il prit dans le Coran une idée qui lui sembla belle et profonde, et la fit graver sur la façade de la maison, mais par peur du vicaire et de l’évêque, il l’attribua à Benoît VIII :
« Heureux les fous, car sans discernement, ils ne commettent pas de péché. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
colimassoncolimasson   06 septembre 2015
Image vivace du génie et de l’homme ordinaire ! L’un s’accroche au présent, à ses larmes et à sa nostalgie, l’autre aperçoit l’avenir et toutes ses aurores.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   19 février 2015
- Indépendamment de notre sort, rappelons-nous que nous servons sa majesté ainsi que le peuple.
- Mieux vaudrait servir la couronne en filant à l'anglaise.
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   19 février 2015
- Certes l'aliéniste est peut-être dans l'erreur mais sans aucun autre intérêt que celui de la science. Pour démontrer son erreur, il faut quelque chose de plus que des émeutes et des cris.
- Je suis investi d'un mandat public et je ne laisserai pas Itaguaï en paix avant la chute de la maison verte, cette bastille de la raison humaine.
Commenter  J’apprécie          00
BrochmaelBrochmael   11 février 2018
Simon Bacamarte portait ses yeux au-delà de l'horizon, laissant à son cheval la responsabilité du retour.
Image vivace du génie et de l'homme ordinaire ! L'un s'accroche au présent, à ses larmes et sa nostalgie...
L'autre aperçoit l'avenir et toutes ses aurores.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gabriel Ba (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Ba
Ep.#14: Entrevista com Gabriel Bá e Fábio Moon
autres livres classés : brésilVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
357 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre