AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782723608244
316 pages
Les Nouvelles Editions Africaines du Sénégal (NEAS (30/11/-1)
3.86/5   29 notes
Résumé :
"Un chant écarlate" est l'histoire d’amour impossible entre deux étudiants idéalistes, une Française et un Sénégalais, dans le Dakar des années 1980, où l’apprentissage de l’autre, au-delà des frontières, des cultures et des traditions, s’avère difficile.
Ousmane, jeune Sénégalais de condition modeste et Mireille, Française, fille de diplomate, se rencontrent sur les bancs du lycée, à Dakar. Ils se marient, au grand dam de leur famille respective. Mireille co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
oassita65
  21 décembre 2011
Un grand roman,une grande romancière, l'amour ne triomphe toujours pas des préjugés qui font partie de nos cultures, les mariages mixtes sont complexes dans la socièté ,Mireille a tout abandonné pour suivre Ousmane dans un pays au diversité compliqué,le sénégal avec la socièté africaine qui critiquait : Un femme ne peut etre qu'une femme,noire ou blanche, pourquoi dès lors la prendre ailleurs que chez soi , avec une blanche tu ne connaîtras jamais le " djité laye " à moins de la tromper , et ousmane aimait ailleurs,l'amour de jeunesse ,l'amour inassouvie ,il le dit " j'aime ouleymatou je m'aperçois que je n'ai jamais aimé qu'elle .Dans les blessures d'ousmane,sourdait un chant profond,écarlate d'espérances dispersées,
Commenter  J’apprécie          550
Shaharzad
  01 octobre 2012
Deux jeunes étudiants idéalistes s'aiment et croient pouvoir sauter les frontières des cultures. Ils se marient en bravant leurs parents et doivent affronter leur condamnation. Mais la mère africaine est forte et son fils ne sait pas la mettre à l'écart. Rentré habiter à Dakar avec sa femme qui a accepté sa religion et ses coutumes, il s'africanise et prend une seconde épouse. L'écriture est belle, émouvante, poétique, ce sont deux héros, puis Ousmane perd son auréole, il devient lâche et menteur. L'auteur met toute la faute sur les Africains et leur mode de pensée et de vie: la manière dont celui qui a une bonne position doit soutenir son entourage, le besoin de briller, la polygamie qui se pratique toujours, en cachette si nécessaire.
Y a-t-il incompatibilité entre les modes de vie européen et africain ?
Mariama Bâ décrit un échec violent.
Commenter  J’apprécie          430
Dridjo
  29 mars 2014
"Un chant écarlate" est un bijou. Mariama Ba, en deux romans – "Une si longue lettre" étant le premier –, nous a fait la preuve de ce que la littérature est le lien le plus puissant entre les générations, tant ses récits s'inscrivent dans les temps d'aujourd'hui.
Une écriture au style magnifique, lyrique et belle. Un récit qui démarre en trombe et accroche le lecteur dès les premières lignes. Tout du long, Mariama Ba nous tient en haleine et nous enlève l'envie de décrocher. Et, pour ne rien gâcher, le livre finit en apothéose. Une autre fin n'aurait pas été envisageable.
Ce roman est un miracle et il nous faut prier les dieux des éditeurs pour qu'un l'un d'eux se charge d'assurer sa réédition et sa diffusion la plus large possible.
Ne pas lire Mariama Ba est un péché passible de la géhenne. Moi, je viens de sauver mon âme :-)
(... http://www.loumeto.com/spip.php?article415 ...)
Lien : http://www.loumeto.com/spip...
Commenter  J’apprécie          260
zazy
  15 février 2022
« Une si longue lettre » m'avait emballée, alors dans les propositions de Masse Critique, j'ai coché, entre autre, ce livre et j'ai eu la chance d'être tirée au sort.
Ousmane, adolescent, habite le quartier d'Usine Niary Tally et doit se rendre à pied au lycée, les transports en commun sont trop chers pour lui. Il est, pour sa mère, le fils parfait car il va chercher l'eau au puits, l'aide dans quelques tâches ménagères ce qui ne se fait pas du tout… Son statut de mâle en prend un sacré coup
Mireille, jeune fille de diplomates en poste à Dakar, fréquente le même lycée et une histoire d'amitié qui se transforme en histoire d'amour se noue entre eux.
Las !! lorsque le père découvre une photo du jeune homme dans les affaires de sa fille, il l'expédie illico presto en France où elle participe activement aux évènement de mai 68.
Pourtant, leur amour survit, ne s'étiole pas et ils décident de se marier, elle d'embrasser la religion de son mari et…. retourner au Sénégal.
Dans une lettre adressée à son père, Djibril Guèye,Ousmane écrit
« Je me suis marié ici avec « mon actrice ». C'est l'amie qui t'a offert la montre de proche qui rythme tes prières. Elle était ma fiancée… Si j'ai réussi, si je suis ta fierté comme tu dis, si j'ai comblé tes désirs, si tu es loin de la poussière d'Usine Niary Tally, si tu vois d'un oeil plus calme les trimestres s'étirer, c'est à elle que tu le dois. Entreprendre est difficile pour un homme seul… Mireille m'a permis, par un soutien moral constant, de me réaliser. Elle était devant moi, comme un flambeau, illuminant mon chemin »
Quant à Mireille, la lettre à ses parents est tout autre : « Quand vous recevrez cette lettre postée la veille de mon départ, je serai déjà loin de vous, évoluant dans ma nouvelle famille sénégalaise. Majeure et responsable, j'ai épousé à l'état-civil, puis à la mosquée de notre ville, après avoir embrassé la religion islamique, Ousmane Guèye, professeur de philosophie… Son nom reste attaché à la petite photographie qui m'avait valu le rapatriement. »
A la lecture de leur lettre, la mère d'Ousmane fulmine de rage « Une tubaab ne peut pas être une vraie bru. Elle n'aura d'yeux que pour son homme. Nous ne compterons pas pour elle. Moi qui rêvais d'une bru qui habiterait ici et me remplacerait sur les tâches ménagères et prenant la maison en mains, voilà que je tombe sur une femme qui va emporter mon fils. »
Tout est dit. La haine pour la blanche, celle qui ne lui permet pas de briller, de parader dans sa société, auprès de ses voisines.
La haine est mauvaise conseillère et fait ressortir le pire en chacun de nous. La mère n'aura de cesse de mettre dans sont lit et avec son accord, son ancienne copine d'école qui a tout ce qu'il faut là où il faut avec amulettes et philtres en sus.
Quelle débauche lorsque, enceinte, Ousmane se doit d'épouser Ouleymatou. J'ai été choquée de voir l'argent circuler à ce point, les femmes prendre plaisir à déplumer le portefeuille d'Ousmane.
Ousmane et sa double vie ne se rend plus compte de rien.
Avec Mireille, il doit faire attention, il ne connaît pas tous les codes de la vie occidentale d'une vieille famille française ; comment positionner toutes les cuillères et fourchettes, manger sobrement, se laver les mains... Il se sent diminué, élève. Alors que avec Ouleymatou, il mange avec les doigts, piochant dans le plat et elle est à ses pieds, bref, il règne… Et sa mère est ravie du mauvais tour qu'elle joue à la blanche
Ousmane se sent dans l'obligation de revendiquer sa négritude lui qui a fait des études de philosophie, qui est prof de philo pour prouver, en quelque sorte, qu'il n'a pas changé et qu'il fait toujours partie de leur communauté. Ainsi, il se remet à porter l'habit traditionnel. « Il opposait à la grande volonté de Mireille le durcissement de ses positions. Même lorsqu'il avait tort, il tenait tête. Tout compromis, tout recul, lui apparaissaient comme l'abdication de sa personnalité. »
Le couple se délite, la tragédie arrive inéluctablement. Mireille ne connaît rien de la double vie de son mari même si elle sait qu'il a une maîtresse et, l'arrivée d'un bébé ne change rien. « Pathétiquement, Mireille choisit de rester. Elle ne trouvait aucune grandeur à son attitude. Son option n'était pas non plus fuite ou lâcheté, mais la seule possible quand on aime… Quand on a dans les bras un enfant nègre… quand derrière soit on a tout brûlé. »
Lorsque l'indicible arrive Ousmane se réveille, un peu trop tard « Un dégoût nauséeux de lui-même le submerge. Fou à lier, il avait contaminé Mireille. »
A travers cette tragédie, Mariama Bâ raconte la difficulté des mariages mixtes exacerbée ici avec la très (trop?) grande différence sociale. Ousmane n'a pas su ou pu faire face au poids des traditions.
Comme dans l'excellent Une si longue lettre, Mariama Bâ décortique, critique sa propre société avec ses traditions et la belle lâcheté des mâles.
L'obéissance aux règles traditionnelles est complètement porté par les femmes elles-mêmes ; elles conduisent leurs filles vers ce qui les a fait souffrir… c'est une chose qui m'interpelle encore et toujours…
Un livre dur, combien de fois j'ai eu envie de gifler Ousmane et son entourage, mais encore d'actualité
Avec Un chant écarlate, dont c'est leur premier « bébé » je découvre une nouvelle maison d'édition qui se définit ainsi : Les éditions Les Prouesses est une maison d'édition indépendante, féministe et ouverte sur le monde.
Merci à Masse Critique de Babelio pour cette lecture édifiante
Lien : https://zazymut.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
magielivres
  27 janvier 2022
Tout d'abord merci à Babelio et aux éditions les Prouesses. le livre est beau, le seul petit bémol ce sont les caractères un peu petits pour les personnes comme moi qui ont des problèmes de vue. C'est ma première masse critique littératures : le plein de découvertes.
Bien des écrits ou livres ont souvent raconté les mariages mixtes ce n'est pas nouveau mais à mon avis Mariama Bâ l'a écrit avec son coeur soit pour avertir tous ceux qui sur un coup de tête laisse tout tomber en croyant à un amour infini et sans problèmes ou pour dire attention ce n'est pas facile et rarement sont les couples qui survivent à tous les principes ancestraux.
Un chant écarlate est l'histoire de Mireille de la Vallée fille d'un diplomate français en poste au Sénégal et de Ousmane Guèye qui vit à Dakar dans une famille pauvre.
Malgré le peu d'aide qu'il a mais poussé par son père il travaille bien et se retrouve à l'université où il fait la connaissance de Mireille, ils ont beaucoup de goûts en commun et un amour fou les réunit.
Ils se cachent pour éviter les problèmes mais un jour le père de Mireille découvre une photo et au dos une petite phrase qui déclenche un raz de marée. Illico retour en France car Mr le diplomate ne veut pas entendre parler de "ça".
Mais l'amour n'a pas de frontière, il s'écrivent régulièrement en attendant sa majorité et un jour Ousmane ira à Paris pour épouser sa belle qui se convertira à l'islam et seulement à ce moment là les parents seront mis au courant c'est un tsunami de part et d'autre et il la ramènera au Sénégal.
Tout est presque beau, ils auront un fils Gorgui mais leur amour va subir des sacrifices, des mensonges et le poids terrible des traditions.
Une fin à laquelle je ne m'y attendais pas du tout.
Pour moi un beau livre bien écrit et poétique sur certaines descriptions.
Je ne peux que vous conseillez de le lire car il remue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
LeMonde   07 février 2022
Au-delà de la réussite des couples dits « mixtes », la romancière pose plus largement encore la question des unions non classiques et de la difficulté de survivre aux préjugés et au regard normatif de la société. Des sujets abordés en leur temps par une pionnière des lettres sénégalaises et qui demeurent d’une grande modernité.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
DridjoDridjo   29 mars 2014
« Sa main se tendait et se refermait, se tendait vers un objectif : une épaule claire qui avait repoussé l’envahissement des cheveux de flamme. Et paume d’Ousmane conquit tendrement cette parcelle de peau et s’y appuya.
On imagine des choses spectaculaires pour le jaillissement du bonheur. On imagine des cadres coûteux pour son éclatement. Et le bonheur nait de rien, se nourrit de rien. On lui confère un prix énorme. Son acquisition paraît réclamer un prix fort. Et pourtant, le bonheur peut s’épanouir tout simplement dans un amphithéâtre d’université. Une épaule nue le déclenche. Quelques pas le livrent. Un quart de tour de tête ! L’oblique d’un visage ! Et des fluides se rejoignent pour créer l’unité. Le couple naît. La mission millénaire s’ébauche. Un homme, une femme ici. Un homme, une femme ailleurs ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
oassita65oassita65   21 décembre 2011
J'aime un nègre,noir comme de la houille. Tu te crois supérieur parce que tu es blanc ? Mais gratte ta peau, tu verras le même sans rouge gicler,signe de ta ressemblance avec tous les hommes de la terre.
Commenter  J’apprécie          870
oassita65oassita65   21 décembre 2011
On ne peut rien contre l'amour. Celui qui lutte contre l'amour est semblable à celui qui veut assécher la mer.
Commenter  J’apprécie          1510
oassita65oassita65   21 décembre 2011
La pauvreté n'est pas une infirmité.Elle ne peut être non plus un critère de considération, la supériorité d'un individu ? La grandeur de l'homme ? Assurement dans son intelligence,dans son coeur, dans ses vertus.
Commenter  J’apprécie          430
oassita65oassita65   21 décembre 2011
Taisons notre douleur,il y a en ce moment où nous nous plaignons,des âmes que Dieu emporte. Entre la mort et notre souffrance,il y a un abîme.
Commenter  J’apprécie          350

Videos de Mariama Bâ (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mariama Bâ
Mariama Bâ était une écrivaine sénégalaise, qui à travers ses oeuvres dénonce les injustices subies par les femmes. Elle était notamment investie dans des associations œuvrant pour l’éducation et les droits des femmes. #femmesnoires #histoireAfricaine #femmesnoiresdelombre
autres livres classés : littérature sénégalaiseVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4627 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre