AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791033505419
Éditeur : Ankama Editions (25/05/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Le nouvel univers fantasmagorique du Label 619 supervisé par Mathieu Bablet, auteur de Shangri-La, Adrastée et La Belle Mort !
Depuis la nuit des temps, l'Ordre de Minuit agit dans le secret le plus total pour lutter contre des forces obscures...
Dans cet ouvrage collectif dirigé par Mathieu Bablet, il s'entoure pour l'occasion de dessinateurs du Label 619, avec Singelin et Sourya, ainsi que d'une nouvelle recrue, Gax ! C'est le premier volume d'une sé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  16 octobre 2018
Sans être totalement convaincue sur tous les plans, j'avais plutôt apprécié le travail de Bablet sur "Adrastée" et sur "Shangri-La", j'étais donc curieuse de ce projet consacré à la sorcellerie et à l'occulte. En plus, le concept de l'ouvrage rappelle celui des "Doggybags" du même éditeur Ankama et j'aime bien ce principe de proposer dans un volume plusieurs histoires et des articles sur les sujets évoqués au cours des B.D. du coup, j'ai eu envie d'emprunter ce "Midnight tales". le bilan est globalement décevant.
Je vais vite passer sur la nouvelle d'Elsa Bordier que je n'ai pas aimé du tout. Ni l'écriture, ni l'histoire racontée ne m'ont séduite.
Je passerai vite également sur les articles que j'ai parcouru en diagonale et auxquels je ne suis pas parvenue à m'intéresser malgré des sujets qui avaient tout pour le faire. Est-ce dû à une lassitude du format ou à l'écriture de ces articles ? Je ne saurais dire...
Quant aux B.D elles-mêmes, elles sont loin de m'avoir toutes convaincue.
Le 1er épisode de "Devil"s garden" ne m'a pas donné du tout envie de lire la suite. le scénario de Bablet m'a semblé prétentieux et assez creux. Quant au dessin de GaX je n'ai pas aimé du tout, je ne lui ai trouvé aucun charme et j'ai détesté les couleurs.
"The last dance" est un peu moins mauvais mais n'est pas non plus une franche réussite. J'ai retrouvé avec plaisir le dessin de Singelin, toujours aussi sympathique et dynamique. Mais le scénario de Bablet ne m'a pas convaincue. "The last dance" m'a fait penser à la série "Buffy contre les vampires" mais en moins bien. Sous des dehors a priori un peu con-con, cette série faisait en fait preuve de pas mal d'audace, notamment narrative, et les personnages étaient plutôt bien campés, et assez éloignés des clichés de beaucoup de séries pour ados. Dans "the last dance", les personnages sont au contraire très caricaturaux. On n'a pas ici des archétypes (ça c'est bien) mais bien des clichetons ambulants (et ça c'est mal). du coup, si je ne me suis pas ennuyée, je n'ai pas non plus été emballée par cette histoire qui sera oubliée d'ici quelques jours.
Les 2 autres histoires m'ont d'avantage séduite. Avec "Nightmare from the shore" Bablet, qui signe ici à la fois le dessin et le scénario, offre une jolie histoire horrifique au ton assez triste qui a le mérite de mettre en avant des personnages qui sortent des sentiers battus.
"Samsara", illustrée par Sourya et scénarisée par Bablet, est l'histoire que j'ai préférée. Si le dessin ne brille pas par son originalité et ne déborde pas de personnalité, il reste très agréable à l'oeil et met en valeur le scénario qui est le vrai point fort de "Samsara". Bablet propose ici une très belle histoire prenant comme contexte la mythologie hindoue. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas gâcher l'effet de surprise aux futurs lecteurs mais sachez simplement que c'est beau et triste, que c'est plein de magie, que le Gange est très joliment utilisé dans le récit qui distille beaucoup d'émotion tout en évoquant en arrière-plan la condition féminine en Inde.
2 bonnes histoires, ça n'est pas si mal mais pas suffisant pour en faire une lecture que je recommande. Je ne pense pas que je lirai la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Luria
  05 décembre 2018
Je suis assez partagée après lecture de ce premier tome (et c'est un peu dommage car, contrairement à mon habitude, j'ai pris directos les deux volumes).
Le principe est celui d'Axolot de Patrick Baud, je trouve, mais version magie et arts occultes. Plusieurs artistes pour conter essentiellement en BD des histoires de sorciers et d'entre-mondes, entrecoupés de cahiers de recherche.
L'ensemble a une bonne tenue graphique générale (du moins le pensais-je en les feuilletant en librairie) (et purée quelle couv' magnifique), hélas les artistes ont une tendance un peu trop mangakikoulol dans les expressions des visages et ça, ça me perd direct.
Enfin c'est assez inégal, on aimerait suivre plus longtemps certaines histoires mais elles ont toutes un petit goût de déjà vu. La nouvelle glissée entre les pages ne m'a pas non plus marquée, je lui ai trouvé un sale goût de pas fini.
Midnight Tales? Mmmh Début de soirée tales plutôt.
Commenter  J’apprécie          130
Kloliane
  05 février 2019
Des courts récits parlant d'un ordre ancestral composé de femmes et imprégné d'ésotérisme, de sorcellerie et de mythologie... Rien de plus à ajouter, j'étais déjà impatiente de le lire ! Et alors que je tournais les premières pages de ce recueil, je me suis souvenue avec nostalgie d'un ancien film composé de petites histoires horrifiques teintées d'humour noir: Creepshow. Elle donna d'ailleurs une série d'anthologie "Les contes de la crypte". Bref ! J'arrête ma nostalgie et parlons de "Midnight tales"
"Midnight Tales" est composé de 4 histoires et d'une nouvelle. Elles sont toutes liées par l'existence de "L'ordre du Minuit", groupe composé seulement de femmes et qui, depuis des siècles, lutte contre les forces occultes.  Et entre chacune des histoires, nous avons des petits articles qui reviennent sur les légendes ou mythologies évoqués au sein des récits. Côté illustration, celles-ci se partagent entre Mathieu Bablet qui a écrit les scénarios, Singelin, Sourya et GaX.
Alors, quelle fut ma réaction à la fin de lecture ? Je vous l'avoue, elle fut assez partagée à cause de ces différents récits:
- La première, "The last dance", se déroule durant le bal de fin d'année des 4 héroïnes, préoccupées par leurs avenirs après le lycée. le côté "Buffy" m'a fait sourire, j'ai beaucoup accroché aux illustrations et apprécié de voir des protagonistes avec différentes morphologies et, enfin, je me suis intéressée à la légende liée à cette histoire. Malheureusement, il y'a des clichés habituels que l'on retrouve dans les séries américaines pour ado et qui ont atténué m'ont enthousiasme pour ce récit.
- La seconde, "Samsara", est celle qui m'a touché. le récit se déroule en Inde, près du Gange. Tout en prenant source dans la mythologie indienne sur ce fleuve sacré, celle-ci traite aussi des conditions de la femme dans ce pays et le poids de la dot au sein de cette société. Alors certes, on peut se douter de ce qu'il va arriver à la fin, mais l'histoire ne reste pas moins touchante et marquante.
- Puis nous avons la nouvelle écrite par Elsa Bordier, "Avant la tempête"... Cela a été un peu une douche froide, surtout après "Samsara". Les événements vont trop vite et je n'ai accroché à aucun personnage.
- Ensuite, nous avons "Nightmare from the shore"... Mon préféré. Que ce soit pour son récit qui prend source dans les légendes des îles englouties près de Cornouailles, ses personnages atypiques, sa touche lovecraftienne, les illustrations et les couleurs de Bablet... Bref ! C'est la pépite de ce recueil.
-Enfin, le recueil se finit avec "Devil's garden", le seul qui ne soit pas one-shot et à suivre dans le second tome. Et c'est encore la douche froide. Même côté dessin, cela tranche beaucoup trop avec les précédents.
Conclusion:
J'avais beaucoup d'attente pour ce recueil. Malheureusement, je ressors avec un sentiment un peu mitigé. Il est dommage que les récits ne soient pas tous de la même qualité. J'ai eu un peu l'impression de faire les montagnes russes durant cette lecture. Mais pour son concept et les deux récits qui m'ont beaucoup plu, je me laisserai tenter par le second tome si j'en ai l'occasion.
Bon, j'ai fini ma chronique et mon thé. Je vais me faire une soirée rétro avec "Les contes de la Crypte"...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Catilina38
  20 février 2019
Ankama fait partie des éditeurs que j'aime bien car ils soignent leurs productions et lancent des projets originaux, même si je n'accroche pas avec toutes leurs publications. On a donc ici de gros volumes au format comics et papier épais non glacé, une table des matières, couverture à rabats et bibliographie pour aller plus loin. La maquette est très sympa et donne envie avec une alternance de courtes BD, de nouvelles et de textes documentaires ou pseudo-journalistiques qui participent grandement à la matière de cet univers, comme sur le Chateau des Etoiles par exemple. Une bibliographie est insérée sur le rabat à la fin des ouvrages. Hormis deux-trois pages avec un problème de chevauchement d'impression des textes (à moins que ce soit fait exprès pour l'ambiance trouble?) c'est nickel et mérite un Calvin pour l'édition.
Chaque volume rassemble l'équipe du Label 619 dans un ensemble de BD et de contenu hétéroclite fidèle à ce que propose Ankama depuis quelques temps avec Doggy Bags et Gorcery par exemple. le projet est chapeauté par Mathieu Bablet (qui produit presque tous les scénarii) en visant à développer un univers global autour de cette confrérie et du monde parallèle. L'originalité du projet, outre de rassembler textes et BD est de s'intéresser à des questions sociétales en différents points du monde et d'aborder les sorcières via leurs problèmes humains. Les personnages étant essentiellement des filles le focus est mis sur la perception féminine, les relations mères-filles, l'enfantement, etc. Je constate d'ailleurs que beaucoup de publications du label 619 semblent adopter ce point de vue féminin.
C'est orienté jeunes adultes et c'est particulièrement bien écrit! La maturité créative de ces jeunes auteurs est assez impressionnante, quand aux dessins si quelques cadors mettent le curseur très haut, l'ensemble est plus qu'honnête. Je ne suis pas forcément féru d'ouvrages multi-auteurs mais j'ai été totalement conquis pas le projet, son ambition et le sérieux de sa réalisation.
Volume 1
Le volume comprend quatre histoires de fantômes liées à l'Ordre de Minuit, une nouvelle et des articles traitant des femmes en Inde, des mythes des cités englouties, d'un type de fantôme et des sources historiques de la magie.
- The last dance: la première histoire relate les aventures d'un groupe de jeunes lycéennes en proie aux problèmes de leur âge alors qu'un Esprit annonciateur de malheurs apparaît. le dessin de Guillaume Singelin, de type manga, est très propre, dynamique et efficace. On entre bien dans ce monde de spirit slayers.
- Samsara: la seconde, dessinée par Sourya voit une équipe de sorcières indiennes accompagner les âmes des morts vers leur dernier voyage. Je ne suis pas passionné pas la société indienne et suis un peu resté en retrait, même si la variation orientale des démons reste originale.
- Nightmare from the shore: Mathieu Bablet seul aux commandes nous propose un petit apocalypse autour d'un couple d'amies un peu perturbées par leurs conditions sociales et qui passent un pacte avec un démon sorti des eaux... pour le pire. Toujours ces fascinantes pérégrinations urbaines décadentes dont il a le secret.
- Devil's garden #1: enfin Gax nous raconte l'histoire de la fille du Diable, Lilith, sur le point de rejoindre son géniteur alors qu'un chevalier de l'Ordre surgit pour empêcher la catastrophe. Très bonne ouverture de l'univers fantastique, un peu brouillon visuellement (l'esprit graph du Label 619, on aime ou pas) mais qui dessine de très bonnes perspectives.
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FabienS
  22 janvier 2019
Je n'ai pas totalement été convaincu par Midnight Tales. J'aime les recueils de nouvelles qui se basent toutes sur une même mythologie, ce volume avait donc tout pour me plaire et le thème de l'organisation secrète de sorcières était intrigant. Malheureusement ce thème passe plutôt au second plan et met en valeur des sujets qui ne m'ont pas vraiment intéressé.
La première BD « The last dance », était intéressante pour bien comprendre le fonctionnement des sorcières. En traitant directement de l'organisation L'Ordre de minuit, l'auteur a capté mon attention. 4 Midnight girls qui font passer leur devoir avant leurs envies personnelles c'est classique mais ça marche. Voir leurs craintes sur leur futur incertain loin l'une de l'autre m'est passé au dessus de la tête mais c'est finalement ce qui est le plus mis en avant dans le recueil de nouvelle: Les problèmes personnels des Midnigth girls.
La deuxième BD « Samsara » montre le travail des jeunes Midnight girls en Inde mais c'est avant tout la place de la femme dans le pays qui est dénoncé. Les malheurs de ces femmes mariées de force sont bien entendus un sujet important dont il faut parler, mais ce n'est pas dans un comics fantastique que j'ai envie de m'y frotter. Ça me touche mais j'ai envie de m'évader, pas de replonger dans les méandres de la nature humaine de notre société actuelle. Quitte à aller jusqu'au bout, on a même droit à une double page entière d'informations sur le cas des femmes mariées de force en Inde.
C'est la troisième BD « Nightmare from the shore » qui m'a le plus intéressé. C'est l'histoire d'une jeune Midnight girl qui fera tout pour ne pas prendre le même chemin que sa mère, quitte à tout risquer. Une belle leçon de vie avec une fin sans happy end qui m'a beaucoup plu. C'est aussi ses dessins qui m'ont le plus plu, ils sont en total osmose avec l'histoire racontée. En même temps le dessinateur n'est autre que Mathieu Bablet, le scénariste de ce recueil. Cette nouvelle était ma préférée parce qu'elle est réaliste et plutôt sombre.
Je passerais rapidement sur la nouvelle qui ne m'a pas du tout intéressé et sur la quatrième BD qui m'a déconcerté au plus haut point. Je n'ai pas du tout aimé le style graphique, ça m'a totalement sorti de l'histoire qui elle même ne m'a pas convaincu.
Toute les nouvelles de Midnight Tales ne m'ont pas convaincu mais je préfère retenir la belle surprise avec Nightmare from the shore et la jolie The last dance.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (5)
SciFiUniverse   21 mars 2019
Dans ce premier tome, nous découvrons l’Ordre de Minuit au travers de quatre bandes dessinées, une nouvelle et quelques articles encyclopédiques. Un format original et dense pour un univers occulte contemporain passionnant.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Bedeo   08 juin 2018
Amateurs de fantastique, de sorcellerie, de légendes, de malédictions, de jeunes femmes en quête d’elle-même, de graphismes superbes voire délirants, sautez sur cette BD !
Lire la critique sur le site : Bedeo
Auracan   05 juin 2018
Sous une couverture souple et au format comics, ce premier opus s’avère une belle réussite qui mérite le détour et qui préfigure une bonne série.

Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   05 juin 2018
Le segment écrit et dessiné par Mathieu Bablet est sans doute le plus sombre et cruel, et donne toute sa dimension au projet.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   04 juin 2018
Graphiquement, on retrouve les habitués du label 619, Singelin, Sourya et bien sur Bablet lui même, avec néanmoins une nouvelle: Gax qui impressionne par sa personnalité, par cette énergie qui se dégage de ses planches. L'ensemble est très beau et assez varié, avec des ambiances extrêmement bien marquées.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Lire un extrait
Videos de Mathieu Bablet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Bablet
Mathieu Bablet en interview pour planetebd.com
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3313 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..