AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280835527
497 pages
Éditeur : Harlequin (09/11/2007)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Selon les préceptes japonais les plus anciens sur les raffinements de la beauté et de la grâce, la sexualité et les fantasmes érotiques doivent rester des secrets bien gardés, des secrets interdits aux gaijin - aux étrangers. Pourtant, à quinze ans à peine, la jeune Américaine Kathlene Mallory va entrer dans le monde sensuel des geishas quand son père, afin de la protéger de la terrible menace qui pèse sur elle, décide de la mettre à l'abri derrière les hauts murs d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ALaure
  25 mai 2008
Bin non, je n'ai pas du tout été conquise par ce livre.
Pourtant l'idée de départ ainsi que le sujet global étaient très prometteurs. En effet, Kathlene, une américaine qui vie au milieu de geishas souhaite, plus que tout au monde, devenir une geisha, du jamais vu !!!
Je m'attendais à ce que ce roman évoque le choc des cultures, les différences de mentalités. Les difficultés pour Kathlene de s'adapter à cette vie, si différente de celle qu'elle a vécu dans son enfance.
Heureusement que j'avais lu d'autres livres sur les geishas car celui-ci ne parle pas de leur éducation hyper stricte, des heures qu'elles passent à apprendre la musique, le chant, la danse, l'art de se coiffer, de se maquiller, rien non plus sur la cérémonie du thé…
Bref, rien ci ce n'est des pages et des pages où la jeune fille vierge s'imagine faisant l'amour et tout au long de ces pages, toujours les mêmes scènes de décrites… C'est d'un lassant…
J'en venais à me dire : mais qu'elle le fasse et qu'on passe à autre chose… Et en effet, ce n'est qu'une fois qu'elle a rencontré l'homme de ces rêves et qu'elle s'est donnée à lui que le livre bascule un tout petit peu…
Malheureusement cela ne suffira pas à rendre le livre interessant.
Donc, si vous souhaitez découvrir le monde des geishas, je ne vous conseille pas de commencer par ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_Moon
  26 janvier 2013
Je n'ai pas réussi à aller au bout de ce livre.
Beaucoup trop caricatural, trop "cul-cul la praline". Et finalement, l'univers des geishas n'est qu'un prétexte à l'histoire - qui n'est même pas crédible d'ailleurs. A tel point que je suis presque tentée de dire que là où on "voit" le plus les geishas, c'est dans le titre et sur la couverture.
Mieux vaut lire Geisha, d'Arthur Golden.
Commenter  J’apprécie          100
Xialyd
  19 février 2015
Je vais faire bref : c'est un cliché et on n'apprend rien sur les geishas.
L'héroïne est une Mary-Sue en puissance : elle est belle, parfaite, tout le monde la désire. En plus c'est une américaine blonde, une vraie "Gaijin" au milieu de ces beautés japonaise et même sous sa perruque, ça ne choque personne. Elle s'adapte avec une telle facilité, que s'en est affligeant. Et elle a chaud aux fesses pour rester polie. le tout saupoudrer d'une certaine niaiserie.
J'oubliais, c'est un roman Harlequin bien dissimulé. Je n'avais pas remarqué l'édition. Ceci peut expliquer cela.
Commenter  J’apprécie          30
Mijouet
  06 octobre 2012
bof
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2014
Les geishas étaient comme la pluie, leur peau si belle et transparente, et cependant lumineuse, avec des nuances de bleu, de rouge et de jaune. Comme j’aurais aimé pouvoir devenir une geisha ! Pour moi, une geisha était comme une princesse des contes de fées, pure et intacte, jusqu’à ce qu’un beau prince survienne et la demande en mariage.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2014
J’apprendrais à les séduire avec les courbes de mon corps, et à les exciter. Comme une abeille savourant une première gorgée de nectar ou comme un oiseau affamé picorant une pêche et laissant fondre la douceur de la pulpe dans son bec. Le monde du plaisir serait le mien, et il m’adopterait comme une fille égarée.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2014
– Tu seras toujours ma blonde geisha, mon papillon.
– Même un papillon a besoin d’un endroit calme où se reposer le soir... Et j’ai trouvé le mien.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2014
Le début de l’été 1892 annonça l’arrivée d’une saison de pluies diluviennes cette année-là au Japon. Les Japonais l’appellent « la pluie des prunes » car elle survient au moment où le fruit, arrivé à maturité, est gorgé de promesses. Comme une jeune fille sur le point de devenir femme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2014
J’apprendrais à être une femme parfaite dans le monde artificiel où on enseignait à ces femmes l’art de l’érotisme : j’allais avoir une bouche sensuelle, un sourire charmeur mais discret, le regard pétillant, et je serais prête à séduire, mais aussi à divertir.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jina Bacarr (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jina Bacarr
Hot Geisha Secrets with Jina Bacarr (en anglais)
autres livres classés : geishasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3924 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre