AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782747038591
436 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (20/03/2014)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Dans un coin perdu, de l'autre côté des Alpes, vivait
une fille qui dévorait les livres comme des beignets
au sucre. Elle passait ses journées à la bibliothèque
du village. Ce lieu, son refuge, abritait des milliers
d'ouvrages qu'elle engloutissait l'un après l'autre.

Dans ce même coin perdu, vivait un vieil homme
solitaire. Il rêvait d'écrire un roman parfait, une histoire
incroyable, capable de conquér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  20 mars 2014
Chaque jour, dans la bibliothèque d'un village isolé des Alpes Italiennes, le vieil Antonino, un homme solitaire, soumet un chapitre de son roman jeunesse à Domitilla, la jeune fille qui dévorait les livres, pour qu'elle lui donne son avis...
Ce roman de Pierdomenico Baccalario est vraiment très original ! Chaque chapitre se découpe en deux parties : la première est l'histoire écrite par Antonino, la seconde est la vie « réelle » du vieil homme et de Domitilla. J'ai trouvé intéressant de présenter ce principe d'écriture de deux récits, un roman jeunesse dans un roman jeunesse !!!
J'ai bien aimé le roman écrit par le personnage d'Antonino qui mêle de la fantasy, un côté historique et des légendes locales ou intemporelles (avec l'apparition du célèbre cheval Bayard). Et puis j'ai apprécié la relation qui se crée entre les 2 personnages unis par l'amour des livres : d'abord assez distante, presque "professionnelle", Domitilla s'attache peu à peu à l'écrivain qui devient, au fil du temps, son ami.
Une belle découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
sylvicha
  15 juillet 2014
Antonino est un vieil homme solitaire qui écrit un livre pour les enfants. Par l'intermédiaire de la bibliothécaire de son petit village, il rencontre Domitilla, une jeune fille passionnée de lecture. Il lui soumet chaque jour un chapitre de son histoire et écoute ses commentaires. Peu à peu leur relation va évoluer : elle, si critique au début va peu à peu se passionner pour l'histoire de guerre écrite par le vieil homme...
Un roman original sur le plaisir de la lecture, l'origine des histoires, les relations entre réalité et fiction. A découvrir !!!
Commenter  J’apprécie          150
Noctenbule
  28 février 2015
Une douce couverture où l'on voit une jeune fille serrant prêt de son coeur un livre et ce titre : La fille qui dévorait des livres, comment résister? Je n'ai pas pu et je me suis laissée doucement à la lecture de ce roman jeunesse qui parle du plaisir de la lecture et de l'échange intergénérationnel.
La lecture de ce livre, c'est faîtes suite à la réception d'un mail d'une copine. Elle m'a dit qu'elle avait trouvé ce livre à la médiathèque et qu'il lui avait fait penser à moi. Alors, direction la médiathèque du coin pour trouver le livre et le lire. Trois jours plus tard ce dernier était fini.
35 chapitres qui racontent l'histoire d'une rencontre entre une jeune fille, grande lectrice à la bibliothèque et un vieux du village, M. Antonio qui écrit un roman. C'est la bibliothécaire qui les a mis en relation. L'un raconte l'histoire qu'il écrit chapitre par chapitre et la demoiselle écoute tout en faisant des remarques.
Chaque chapitre commence par le nom d'un personnage du roman comme Naquet ou Jara. Cela correspond au chapitre du roman que le vieux écrit et qu'il va lire à Domitilla. A la fin de la lecture, elle fait ces remarques. Au début, elle est très dure et distante puis au fur et à mesure elle passe d'un sentiment de peur et d'inquiétude à celui d'affection profonde et sincère.
Elle s'attache de plus en plus au personnage et ne peut plus attendre plusieurs jours pour savoir ce qu'il va se passer. D'ailleurs, elle ne va pas hésiter à exiger qu'il change littéralement certains passage pour tous les héros ne meurent pas et surtout qu'il puisse y avoir une histoire d'amour. Ben, oui, les lectrices filles ont besoin d'histoires d'amour qui finissent bien. Merci l'auteur d'oser glisser ce genre de phrase dans la bouche d'une petite fille.
Heureusement que l'histoire se passait au temps des romans et non dans un siècle pas si loin. Sinon, elle aurait rêver de trouver une génial histoire d'amour avec une femme qui reste enfermée à la maison pour faire le ménage et préparer le manger en attendant son doux mari le soir. Et après souper, il souhaitera rester seul pour mater youporn avec un rouleau d'essuie-tout.
Ouf, nous partons dans le passé où des jeunes héros se battent pour la liberté de leur ville accompagné d'un chien légendaire : Bayard. Un combattant, un jeune adolescent qui passait juste à l'âge adulte s'est entouré d'amis fidèles et courageux pour lutter contre la sauvagerie et l'injustice. Heureusement tout va bien finir pour tous le monde.
Il m'a fallu quand même une centaine de pages pour pour rentrer quand même dans le roman. le personnage de Domitilla m'a semblé trop cliché et terriblement cloche avec ces remarques faciles sur la littérature jeunesse. Comment une très grosse lectrice peut dire que les enfants ne veulent pas que le diable soit abordé dans les romans car on sait qu'il n'existe pas ou qu'il faut une histoire d'amour pour les filles. A croire que c'est une grande lectrice de Martine ou de Oui-oui.
Par chance, l'histoire se développe et la cruche fait de moins en moins de remarques crétines. J'ai beaucoup aimé les clins d'oeil à la littérature par le biais des objets présents dans la maison du vieux comme le lit de Little Nemo qui donne un peu de poésie au roman. Puis moi, aussi, je me suis laissée séduire par l'histoire pour savoir comment allait finir cette aventure même si bien entendu aucune surprise en perspective.
Une lecture en demi-teinte avec des images trop clichées pour moi où la femme n'est pas forcement plus niaise ou incompétente qu'un homme. Mais l'histoire parallèle se laisse lire quand même et incite tout de même à lire. Toutefois, ce n'est absolument pas un incontournable de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Corinne31
  10 mars 2015
Je suis passée complètement à côté...
Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire écrite par le vieux monsieur et me suis intéressée qu'aux moments où la fillette écoutait ses récits et donnait son avis. Mais, même là, ça ne m'a pas emballé et j'ai lâché prise....
Le récit est décousu par principe et demande du coup une assez grande concentration pour entrer dans l'histoire, dans les histoires... du coup, on a beaucoup de personnages qui s'enchaînent au début et qui empêchent de s'identifier ou de s'attacher.
Il faut, je pense, s'accrocher un peu plus et passer ce cap, ce que je n'ai pas eu la patience de faire !
Commenter  J’apprécie          10
malou27
  22 mai 2014
Antonino, vieil homme solitaire, écrit des livres pour enfants. Peu sûr de lui, il demande à Domitilla, 12 ans, qui a reçu le prix « Lectrice de l'année », de corriger les textes qu'il lui lit. Avec eux, nous partons à l'aventure… et l'histoire s'écrit à 4 mains.
Roman italien, original. Au fur et à mesure que se déroule l'histoire, la relation homme-écrivain et lectrice-correctrice évolue. Tous les ingrédients sont là pour passer un bon moment : combats, courage, traîtrise, mais aussi mystère, littérature, amour…
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
KawaneKawane   11 mars 2016
Il faut parfois être seul pour connaître la vérité. Chacun suit son propre chemin.
Commenter  J’apprécie          130
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2017
C'est le diable qui, la nuit, sort de terre. Avec sa fourche, il pourchasse tous ceux qui s'aventurent dans la forêt avant de les dévorer !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2017
Ne joue pas à cela avec moi, mon garçon. Tu es peut-être un homme, mais tu restes mon fils et si tu veux vivre sous mon toit, tu dois m'obéir. Si je dis que tu dois aller à Viyes, tu iras.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2017
Tout le monde sait que dans les livres pour enfants, il faut tout de suite découvrir le héros. Et ça ne peut vraiment pas être ce vieux Maugrisse. Le héros doit avoir l'âge du lecteur !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2017
Les voix des hommes ressemblaient à des bruissements, comme des murmures. Les jeunes avaient des voix plus aiguës. Celles des anciens étaient plus graves et mesurées.
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

tome 4 Ulysse Moore l'île aux masques

pourquoi les enfants vont-ils à Venise?

pour trouver Olivia Newton
pour trouver Peter Dedalus
pour trouver Ulysse Moore

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Ulysse Moore, tome 4 : l'Ile aux Masques de Pierdomenico BaccalarioCréer un quiz sur ce livre

.. ..