AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Simone Sow (Traducteur)
EAN : 9782747019248
220 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (11/05/2006)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 151 notes)
Résumé :
Jason et Julia Covenant, des jumeaux de onze ans, emménagent à la Villa Argo, une immense maison située en Cornouailles, gardée par Nestor, un vieux jardinier peu bavard, et hantée par le spectre de son défunt propriétaire, Ulysse Moore. Un soir, profitant de l'absence de leurs parents, les enfants, accompagnés de leur nouvel ami Rick, décident d'explorer les lieux... Et ils découvrent une mystérieuse porte à quatre serrures. Mais, curieusement, aucune clef ne peut ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  01 mai 2020
C'est un roman pour un public 9-13 ans, l'écriture est simple, le style est efficace, l'histoire privilégie l'action, les énigmes sont vraiment prenantes, bien conçues, claires et bien expliquées, c'est important pour le public visé. Les éléments du récit sont aussi très bien imaginé, l'étrange villa avec ses passages secrets, les personnages, les trois enfants, le vieux jardinier, et Olivia, genre de Cruella, et son chauffeur, même les adultes peuvent se prendre au jeu tant la tension, le mystère sont bien mis en scène, ça se lit d'une traite, on est tout de suite accroché. C'est presque parfait, mais il y a tout de même un défaut gênant : l'histoire se termine sur un cliffhanger, donc impossible de ne pas se jeter sur la suite, mais au vu du public visé, publier un épisode tout les 4 mois, sachant qu'il y en a 18, pour un lecteur de 11 ans, il lui faut attendre ses 17 ans pour connaître la fin, peut-être qu'il aura envie de passer à autre chose bien avant. J'aurais préféré que chaque épisode ait une véritable fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
c.brijs
  29 février 2012
Jason et Julia Covenant, des jumeaux, viennent d'emménager avec leurs parents à Kilmore Cove, en Cornouailles, dans une bien étrange demeure qui surplombe la mer, la Villa Argo. Celle-ci semble receler de nombreux mystères, à commencer par une mystérieuse porte condamnée qu' "en aucun cas vos enfants ne doivent chercher à ouvrir" précise Nestor, le jardinier à demeure.
Le frère et la soeur profitent de l'absence de leurs parents pour partir en exploration, accompagnés d'Erik Banner, leur nouvel ami du coin... Mais cette visite va se révéler bien plus mouvementée qu'il n'y parait! Surtout que quelqu'un semble suivre leur périple dans l'ombre...

Dès le départ, avant même d'avoir entamer le livre, le lecteur est mis dans le bain par un avant-propos mystérieux de l'éditeur:
Qui est ce mystérieux auteur, Ulysse Moore? Pour quelle raison ses manuscrits sont-ils codés? Et pourquoi prend-il autant de précautions pour transmettre son oeuvre? Où se trouve réellement Kilmore Cove que le collaborateur de la maison d'éditions est incapable de localiser?
Toutes ces interrogations ont de quoi ouvrir notre appétit!
Et c'est loin d'être fini... Nous voilà projetés, à la suite de nos trois jeunes, dans une véritable chasse au trésor palpitante à souhait. Sans aucun temps mort, ils devront résoudre toutes sortes d' énigmes... Pour réussir, il leur faudra "des connaissances, du talent, de la force... et de la chance"! Heureusement, à eux trois, ils possèdent toutes ces qualités. Au bout du voyage, une découverte fabuleuse... Mais, c'est quand ils pensent que tout finit que tout commence...
C'est le cas pour nous aussi puisque la chute de ce premier tome est totalement ouverte sur la suite de leurs aventures. Même si on devine aisément ce qui va suivre (le titre de ce 1er tome vous donnera un indice), il nous faudra lire le deuxième tome pour en avoir le détail, ce qui est toujours quelque peu frustrant! de très nombreuses questions restent également en suspens quant au rôle des personnages de l'ombre: le vieux Ulysse Moore; Nestor, son jardinier et cette Olivia Newton qui tourne comme un vautour autour de la Villa.
Bref, côté intrigue, je reste un peu sur ma faim...
Quant aux personnages, ils sont attachants même si j'aurais aimé que l'auteur développe davantage encore leurs personnalités. Ce sera peut-être le cas dans les prochains tomes. On assiste au clivage entre les deux jumeaux londoniens qui foncent souvent tête baissée sans réfléchir aux conséquences et leur ami autochtone, plus posé et réfléchi. le frère et la soeur se chamaillent gentiment tout au long de l'histoire. Julia préfère de loin l'action à la méditation; Jason, lui, est plus enclin à la rêverie... C'est d'ailleurs lui qui perçoit au premier regard le "message" de la maison: "Ne te fie pas aux apparences: à toi de découvrir mon secret".
Les illustrations d'Iacopo Bruno et Laura Zuccotti quant à elles sont un véritable plus. Très jolies, elles apportent des compléments d'informations et illustrent agréablement chaque chapitre. Cela permet aux plus jeunes de mieux visualiser les personnages ainsi que les indices qu'ils récoltent.
En conclusion, cette lecture a été comme un vrai bain de jouvence. Je me souviens avec quelle délectation je parcourais toutes les aventures du Club des cinq... Elle s'adresse aux plus jeunes, amateurs d'énigmes et de récits d'aventures. Cette série de 10 tomes en français (12 en italien) est un vrai succès de librairie.

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Aupaysimaginaire
  23 février 2020
Lorsqu'on est enseignant, on redécouvre sans cesse des trésors de son enfance. La série Ulysse Moore en fait partie, et c'est avec un grand bonheur que j'ai redécouvert ce premier tome. le temps a passé, j'ai maintenant une bonne dizaine d'années de plus que je n'en avais a l'époque, mais la magie opère toujours aussi bien…
Certes, je déplore maintenant les phrases un peu simplistes, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un roman jeunesse et que, par conséquent, les phrases et le vocabulaire sont parfaitement adaptés. La construction syntaxique est simple, mais sans être pour autant trop enfantine. le vocabulaire, tout en étant accessible pour des enfants, n'est pas trop pauvre, loin de la. Et surtout, l'auteur ne fait pas l'impasse sur le passé simple, qui m'est très cher. C'est le temps du récit, auquel tout le monde est un jour confronté. Or, si dans leur enfance, les enfants ne rencontrent jamais ce temps, comment pourront-ils le comprendre lorsqu'ils y seront confrontés une fois adultes ? Mais laissons de côté ce discours de l'enseignant pour laisser place au discours de la passionnée de belles histoires…
La toute première particularité de ce roman est qu'il est rédigé en faisant croire que l'auteur est l'un des personnages de l'histoire, qui l'a fait parvenir à une maison d'édition. On a vraiment le sentiment que l'on découvre l'histoire peu de temps après qu'elle ait été vécue par les personnages principaux. Pourtant, d'autres détails laissent croire que cette histoire n'est que fiction. La façon dont l'auteur sème le doute quand a la véracité de son histoire dans l'esprit des enfants est assez magistrale… Bien qu'ayant le recul nécessaire pour être consciente que tout n'est que fiction, mon esprit parvient aisément à être embrouillé par tous ces doutes et ces mystères.
Parlons-en, justement, de ces mystères. C'est la seconde particularité de ce roman, mais la plus importante. le premier mystère auquel le lecteur est confronté est que la personne qui est censée avoir écrit les carnets qu'il est en train de lire, et donc en train de raconter l'histoire de Rick, Julia et Jason, est censée être morte avant l'arrivée de Jason et Julia dans leur nouvelle maison. Donc, il n'a pas pu assister à leurs aventures. Donc, il n'a pas pu écrire les carnets. Mais dans ce cas, qui l'a fait ? Cette question ne tarde pas à venir tarauder l'esprit des enfants. Qui est cet Ulysse Moore dont on ne voit le portrait nulle part ? Il suffit de l'esprit imaginatif de Jason, prêt à croire aux fantômes et aux autres créatures surnaturels, ainsi que des bruits intrigants, des silhouettes qu'il croit apercevoir, pour que l'idée qu'il ne soit pas mort ou que son fantôme soit resté hanter la maison, pour que nous aussi, nous voulions croire a cette idée.
La troisième particularité, liée à la seconde, est le jeu de piste proposé aux enfants. Enfin, je parlerais plutôt de quête, au cours de laquelle les enfants vont devoir faire leurs preuves. Toutefois, les enfants ne savent pas qu'ils vont devoir accomplir cette quête, participer a cette chasse au trésor. Ils sont embarqués dedans par hasard, et c'est leur curiosité qui va les faire avancer. Pourtant, ils ne savent pas ce qu'ils gagneront a la fin de ce jeu de piste, s'ils gagneront quelque chose ou s'ils sont en danger. Ils ne savent rien du tout, mais foncent quand même tête baissée. Ce qui est la force et la faiblesse de la jeunesse.
Je passe maintenant aux personnages. Je les adore tous, ce qui est rare. Mais tous ont une personnalité assez intéressante, et toutes ces personnalités sont différentes les unes des autres. Bien sûr, certains personnages sont assez stéréotypés, surtout les méchants. Pourtant, je trouve que cela se ressent moins que dans d'autres romans et, si c'est le cas, on comprend bien que c'est pour montrer vraiment le côté manichéen de la quête. le personnage le plus attachant a mes yeux est Nestor, le jardinier de la nouvelle maison de Julia et Jason. Il est bougon, mais il montre aussi qu'il a foi dans la jeunesse, ce qui est exceptionnel je trouve… Je ne souhaite pas développer ces personnages d'avantage, je trouve qu'il ne s'agit pas du point le plus important…
Je vais conclure cette chronique en précisant que ce premier tome n'est pas une histoire a proprement parler, mais est plutôt le prologue de la suite. Il est coupé efficacement, en plein suspense, ce qui ne donne qu'une chose : envie de lire la suite. Il est impossible de lire cette série dans le désordre ou en laissant tomber des tomes. Voila pourquoi mon conseil serait également de lire tous les tomes un a la suite de l'autre, afin d'avoir le tome précédent bien en tête…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ileauxtresors
  12 août 2018
Lu à haute voix en juillet 2018
Une mystérieuse villa perchée au sommet d'une falaise vertigineuse, un groupe d'enfants intrépides, une porte dissimulée, une série d'énigmes à déchiffrer, une présence planant sur l'ensemble… Tous les ingrédients d'une aventure digne du Club des Cinq sont réunis par Pierdomenico Baccalario dans ce premier tome de la série Ulysse Moore. J'ai acheté ce roman par curiosité, ayant lu quelque part que son auteur était l'un des plus lus en littérature jeunesse en Italie : nous n'avons malheureusement pas été convaincus.
L'objet livre est attrayant : belle couverture aux motifs sibyllins dont les rabats renferment cartes et indices invitant à la chasse au trésor, mise en scène du récit avant même la première page, jolies illustrations donnant l'impression de dissimuler des indications qui pourraient se révéler cruciale pour l'enquête.
Le problème, c'est qu'au-delà de cette belle présentation, le livre ne propose rien de plus que ce qu'offraient déjà les fameux romans d'Enid Blyton : un décor pittoresque sommairement esquissé, des personnages lisses ne rencontrant pas de dilemme particulier (certains, comme l'antipathique Olivia Newton qui rôde dans les parages, sont à peine introduits sans que l'on puisse saisir leur rôle dans le cadre de ce premier tome), une enquête appréhendée et résolue de façon linéaire par les jeunes héros qui se trouvent toujours commodément disposer des informations pertinentes pour trouver la solution… le style littéraire et les dialogues ne présentent que peu d'intérêt, l'intrigue est rapidement résolue et apparaît rétrospectivement comme une sorte de préliminaire à la véritable histoire : de fait, on découvre à la dernière page que l'histoire commence à peine et qu'il faudra acheter les tomes suivants (dix-huit à ce jour à près de onze euros chacun…) pour connaître la suite qui s'annonce comme réminiscente de la série La Cabane Magique. Certains lecteurs ne manqueront pas de se sentir floués !
Ulysse Moore ne me semble, en somme, pas pouvoir tenir la concurrence avec d'autres sagas de littérature jeunesse – que l'on pense par exemple à celles de J.K. Rowling, de Pierre Bottero ou de Sophie Audoin-Mamikonian qui imaginent des univers et des personnages beaucoup plus travaillés. Mes enfants ont perçu, je crois, cette différence de qualité puisqu'ils n'ont pas été captivés (en dépit du recours systématique aux cliffhangers en fin de chapitre et d'ouvrage) et n'ont pas demandé à poursuivre cette série. Cela dit, je peux concevoir que le style et le format très accessibles puissent être attractifs pour de jeunes lecteurs souhaitant se lancer dans la lecture de romans d'aventures qui ne soient pas trop ardus. Pour notre part, nous passerons notre chemin et ne suivrons pas la quête de Julia, Jason et Rick.
Lien : https://elireblog.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
Souri7
  27 septembre 2016
Les enfants vont adorer cette saga !
Le premier tome, Les clefs du temps est en quelque sorte la préquelle de la série. Jason et Julia emménagent avec leur parent dans un vieux manoir (La villa Argo) à Kilmore Cove. Cette demeure est gardée par un jardinier bougon (Nestor) et appartenait à un couple : Les Moore.
Les enfants décident de repérer les lieux et découvrent avec leur nouvel ami Rick un message secret qui les conduit face à une porte fermées par 4 serrures. Une fois la solution de l'énigme trouvée et les clefs récupérées, ils se lancent (tel des Indiana Jones) dans leur aventure en traversant cette porte... et là après moult énigmes et cogitations... ils découvrent le GRAND SECRET !
L'intrigue est superbe sans trop de descriptions inutiles pour alourdir le texte... le récit est dynamique, toujours en mouvement... on ne s'ennuie vraiment pas.
En ce qui concerne les personnages, nous avons un trio de choc avec d'une part des jumeaux (Jason et Julia) assez aventuriers pour des citadins, Rick leur ami qui est là un peu pour les canaliser. Ce trio semble être aidé de manière détournée par Nestor, un jardinier assez bougon, débonnaire mais qui ne cesse de les protéger (les échanges de dialogue avec les enfants sont percutants :D)... Et comme dans toute bonne histoire... il nous faut des méchants : nous avons donc Manfred et Miss Newton (ils sont pour le moment au second plan mais la fin du livre laisse penser qu'ils ne vont pas le rester longtemps).
Côté contenu... je trouve le concept futé. Sous couvert de faire livre aux enfants un roman d'aventure, l'auteur Pierdomenico Baccalario trouve le moyen de leur donner des leçons d'histoire, de grec, de zoologie.. bref, le jeune lecteur (et le grand) en sort avec un esprit plus complet.
La fin du livre laisse présager une suite palpitante puisque les trois enfants viennent d'ouvrir une autre porte... La suite au prochain tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   27 septembre 2016
— Tu te sous-estimes, Rick, intervint Jason. Et tu te trompes. Au contraire, nous les avons toutes, ces qualités. Toi, tu connais la mer et tu sais faire un tas de choses. Depuis combien de temps marchons-nous dans le noir, poussés par le seul désir de découvrir ce qu'il y a... après ? On voulait arriver jusqu'ici. Et on a réussi. On s'est cassé la tête à résoudre toutes sortes d'énigmes : des écritures impossibles, des phrases au sens caché, des serrures bloquées, des pierres tournantes... Moi, j'appelle ça du talent. Ah, bien sûr, tu dis qu'il faut de la force. OK ! Pris individuellement, aucun de nous n'est très costaud. Nous ne sommes que des enfants. Mais, ensemble, tous les trois, on en est capables. Si tu acceptes de nous guider, on peut tenter le coup. Et puis... moi, je suis chanceux : je suis vivant. Pourtant j'ai frôlé la mort au moins deux fois de suite aujourd'hui. Et Julia est comme moi ; elle a de la veine.
Sa sœur le regarda avec une pointe de curiosité. Jason poursuivit :
— On a de la veine, puisqu'il y a encore une semaine on était dans notre appartement en train de jouer avec un ordinateur, comme des millions de jeunes Londoniens... Alors que, maintenant, on est là, dans une grotte inouïe, sur un bateau fantastique, en compagnie d'un ami... fantastique, comme tout ce qui nous entoure. Et tout ça, ça s'appelle de la chance. Une chance incroyable, qu'on ne peut pas se permettre de gâcher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Souri7Souri7   26 septembre 2016
— Mais, vous n'avez rien d'autre à nous dire ?
Derrière elle, Rick enfilait le nouveau maillot.
— Et qu'est-ce que je devrais vous dire ?
Le jardinier, sans détourner les yeux, souleva un plant de bégonia qu'il fit tourner entre ses doigts comme si c'était une pierre précieuse.
— Quelque chose du genre : « Surtout, faites bien attention aux marches ! » ou encore : « Si vous venez de manger, pas de baignade avant trois heures ! »
Il regarda Julia d'un air rogue, le sourcil relevé :
— C'est ça que j'aurais dû vous dire ?
— Ben oui, j'imagine ! balbutia-t-elle.
— OK ! fit-il en gesticulant de manière ostensible. Surtout, attention à ne pas tomber en descendant, et pas de baignade si vous avez mangé depuis moins de trois heures. Et à présent, faites-moi le plaisir de disparaître !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Souri7Souri7   27 septembre 2016
Rick montra le trou, puis haussa les épaules avec irritation.
— Tant pis, c'est fait ! dit Jason.
— Oui, c'est fait ! répéta Rick. Mais... mais de quel coin paumé de la planète Terre venez-vous exactement ? Toi, tu te retrouves au bord d'un trou, tu le franchis. Ta sœur, elle, à peine découvre-t-elle un passage secret qu'elle balance un dictionnaire dedans, juste pour voir l'effet que ça fait... Mais qu'est-ce que vous avez dans le crâne ? Mon père disait toujours qu'il fallait se méfier des citadins, et puis... Zut ! et vous allez tellement vite à cogiter vos plans d'enfer qu'on n'a pas le temps de dire ouf !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Souri7Souri7   26 septembre 2016
Nestor écoutait patiemment les recommandations de Mme Covenant, mais lorsqu'elle atteignit le « point numéro huit » sur les doigts de la main, il l'interrompit :
— Écoutez, madame : je ne suis pas une gouvernante. D'autre part, je ne crois pas que vos enfants aient le temps de manigancer tout ce que vous m'avez énuméré : vous ne serez absente qu'un seul après-midi !
— Et une soirée, précisa-t-elle. Donc, comme je vous le disais, monsieur Nestor...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
c.brijsc.brijs   29 février 2012
Rêves et souvenirs, après tout, sont faits de la même pâte, que nous devons cuire à petit feu pour la transformer en un pain odorant, capable de nourrir nos vieux jours.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : énigmesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

tome 4 Ulysse Moore l'île aux masques

pourquoi les enfants vont-ils à Venise?

pour trouver Olivia Newton
pour trouver Peter Dedalus
pour trouver Ulysse Moore

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Ulysse Moore, tome 4 : l'Ile aux Masques de Pierdomenico BaccalarioCréer un quiz sur ce livre

.. ..