AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782357799042
216 pages
Éditeur : Camion Blanc (22/12/2016)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Chus nerveux. Hier soir, une amie, rencontrée à l'HP, a téléphoné. Cela n'aura qu'un vague rapport avec la suite des événements, peut-être que si, ma vie est un patchwork de trucs qui vont viennent sans lien entre eux, ou si peu, au final le résultat est moche, je me dis bon ma femme qui dort à mes côtés, mon gosse tranquille dans sa chambre, c'est cool ça, mais là j'ai envie de baiser, il faut que je trouve du travail, ça ira je suis motivé, même s'il y a trop de v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
HUBRISLIBRIS
  19 mars 2020
La Bascule. C'est l'immersion dans la tête d'un homme, une personne aux connexions singulières, à la vision fracturée. Il a une femme, un enfant, et traîne ses savates d'agences intérim en petits jobs. Un gars à la vie banale si on l'observe au loin, se contente du physique en le croisant dans la rue, au détour d'une boutique. Un bougre un peu bizarre si on ne s'attarde pas à lui adresser à la parole. Mais le roman ouvre sa caboche, cisaille la boîte crânienne, laisse à l'air son cortex où valsent des pensées étranges, où la mort peinture ses idées.
Un nom, une identité ? Il n'en a pas. Un moyen, peut-être, de le noyer dans la foule, de lui conférer un anonymat, une absence de visage pour mieux l'entr'apercevoir à travers ceux que l'on croise chaque jour. La folie est bien déguisée.
Ce sont des rencontres, la banalité des jours et il suffit d'un mot de trop, d'un refus pour que le gaillard bascule dans la violence, dans un besoin de flux rouges. C'est obscène, sanglant, sans demi-mesure. Ça taille dans le lard, comme ça jacte d'insultes et de foutre. Si ton âme est sensible, que tu chouines de trouille devant les séries policières de TF1, sache que tu te rouleras en boule sous ta couette à la première page.
Chaque chapitre comprend sa scène trash, versant dans un crescendo de démence et d'abomination. Cette répétition de l'horreur génère (pour moi) une légère lassitude, étant rarement choquée par des scènes ignobles dans les romans.
Je lui reconnais une certaine facilité à trancher le vif, à ne pas s'encombrer de détails, à explorer le dégueulasse.
Un roman singulier, assurément noir. Une immersion dans le ciboulot labyrinthique d'un type habité par la psychose meurtrière.
Lien : https://hubrislibris.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FredericBach
  24 juin 2017
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
FredericBachFredericBach   05 juillet 2017
Donc ma muse, j'y ai dit Viens avec moi tu es jolie je t'offre un verre. Elle m'a dit Si tu m'offres à boire je te fais partager mon monde. Et elle a ajouté T'en fais pas mon monde c'est le tien, c'est pas dépaysant, je vais juste t'apprendre à le vivre. Pas à y vivre, à le vivre. Nuance. Le soir tu écriras et on couchera ensemble, viens et baise-moi, ta femme dira rien, et si elle râle, je t'inspirerai un poème pour elle ça la calmera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : psychoseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre