AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262097028
384 pages
Éditeur : Perrin (26/08/2021)
  Existe en édition audio
3.58/5   55 notes
Résumé :
MARDI 11 SEPTEMBRE 2001
6 h 30. Il fait encore sombre quand le président des Etats-Unis, en tenue de jogging, court en foulées rapides au milieu des bougainvilliers, entouré d’agents secrets qui lui éclairent le chemin. L’aube se lève doucement sur la Floride…
23 h 08. Pieds nus, en short, son chien dans les bras, suivi de sa femme et de son chat, George W. Bush dévale les escaliers de la Maison-Blanche vers le bunker souterrain, sous le rega... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 55 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
2 avis

Pat0212
  20 octobre 2021
Ce document passionnant lu de manière très dynamique par Valérie Muzzi nous entraîne dans les coulisses du 11 septembre. Sa lecture fluide et sa voix sont très agréables. le format audio se prête très bien aux documentaires, et une fois de plus j'ai beaucoup apprécié de découvrir ainsi un livre qui ne m'aurait pas forcément attirée en format papier. La lectrice sait y mettre de l'émotion sans pathos excessif et nous toucher.
Nous suivons cette journée minute par minute, selon différents points de vue, le plus souvent celui des autorités américaines, car les terroristes n'ont pas laissé de témoignage. Les auteurs soulignent que leurs motivations et leurs parcours restent mystérieux, comment ont-ils basculé ainsi dans l'inhumanité, quel est leur état d'esprit au moment d'embarquer ? Ce qu'ils font sous leur vrai nom après avoir suivi des cours de pilotage où ils ne s'intéressaient qu'au décollage et au vol, jamais à l'atterrissage.
George Bush commence sa journée en Floride par un jogging très matinal en compagnie de journalistes, il est venu visiter une école primaire modèle et assister à une leçon de lecture, qui se révèlera très longue. le premier avion s'écrase sur le WTC, on ne croit d'abord qu'il s'agit d'un accident. Ne sachant ce qui se passe, le président continue d'écouter les enfants lire une histoire de chèvre apprivoisée durant de longues minutes. Tard le soir il courra pied nu et en short se réfugier avec sa femme et ses animaux dans le bunker de la maison blanche après une énième (fausse) alerte. Entre temps, le chaos s'est abattu sur New York et Washington.
J'ai été frappé par le degré d'impréparation de cette super puissance, mise en échec par des terroristes cachés dans les montagnes afghanes. Mais visiblement, on vivait encore à l'ère de la guerre froide côté américain. le manque de communication entre les différents services civils ou militaires et leurs rivalités ont aussi bien aidé les terroristes : les pompiers et la police n'utilisent pas les mêmes fréquences, les messages ne passeront pas, empêchant l'évacuation des tours dès le début des évènements. Idem pour les autorités de l'aviation civile et militaire, chacune essayera de gérer la situation de son côté, sans se coordonner, les chaines de commandements sont trop longues, mais quelques audacieux prennent des initiatives. Les agences de renseignement ont été alertées du danger représenté par Ben Laden et ses sbires, les élèves pilotes avaient été signalés mais personne n'a pris au sérieux ces données, l'Amérique était sûre d'être protégée par ses deux océans et ne craignait que les missiles venus de Russie. le WTC est aussi très mal conçu : On veut dégager le maximum de place pour des bureaux (toujours viser le profit maximum!!) et on a abaissé les normes de sécurité. Les gratte-ciel historiques ont neuf cages d'escalier et un puits de feu mais il n'y a que trois escaliers pour les tours jumelles, pourtant bien plus peuplées, on n'a jamais testé la résistance des planchers au feu. Les architectes pensent leur construction indestructibles, pourtant elle s'effondrera en une petite heure piégeant des milliers de personnes. le gouvernement américain enfermé dans son bunker semble aussi hors du coup, les fausses alertes se succèdent, le secret service refuse que le président rentre à Washington, il passera la journée dans son avion qui se révèlera mal équipé pour les communications.
Ayant une culture essentiellement livresque, ne regardant jamais la télévision, j'ai échappé aux nombreux documentaires diffusés sur le 11 septembre, j'avais donc un regard assez neuf sur ce drame. le décalage entre la puissance américaine, son orgueil de maître du monde et le chaos semé par des terroristes avec de faibles moyens m'a frappée. On dit que le monde a changé depuis cette date, mais j'avoue que j'en doute. le terrorisme islamique n'est pas né ce jour-là, il a prospéré sur les ruines de la guerre froide, il a seulement changé d'échelle. le côté belliqueux de l'islam et la culture du jihad n'est pas une nouveauté non plus, ils font partie de ses gênes et existent depuis la création de cette religion. Ils s'expriment de manière différentes à travers l'histoire, au Moyen âge les Barbaresques faisaient des razzias en Méditerranée et réduisaient leurs prisonniers en esclavage, aujourd'hui cette guerre a pris le visage d'attentats aveugles mais le but est toujours le même : convertir de force le reste du monde à cette religion aux visées expansionnistes. J'ai eu récemment l'occasion de lire l'excellent livre de Vincent Nouzille, les tueurs de la République, qui raconte entre autre les démêlés de la France avec les réseaux islamiques et le phénomène est antérieur à 2001.
Ce document est très intéressant et nous donne une vision détaillée des évènements et de ses causes. J'ai aussi apprécié qu'il y ait peu de témoignages des victimes et que ça reste sobre. Un grand merci à Netgalley et Audiolib pour cette découverte.
#11septembrelejourduchaos #NetGalleyFrance !
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
Crossroads
  03 octobre 2011
11 Septembre 2001 - un jour tristement celebre gravé à jamais dans la mémoire collective .
L'Amérique est attaquée . Ben Laden a mis son projet fou et sanguinaire à execution . Les Twin Towers s'effondrent , le Pentagone est partiellement détruit . 2749 personnes trouveront la mort en ce jour de chaos .
Un tragique évenement , reconstitué quasiment en temps réel , qui vient mettre le doigt sur les incroyables dysfonctionnements de l'administration Bush en particulier et de l'ensemble des services de renseignement americains de façon plus générale .
Chronique d'une catastrophe annoncée . Les auteurs relatent de façon factuelle les évenements tels qu'ils se sont déroulés de 6 h à 23 h . Un bien triste constat , un terrible gachis .
L'Amerique a failli de façon évidente . Elle a péché par orgueil , par suffisance et en a payé le prix fort !
Péché dans l'élaboration meme de ses batiments tout d'abord . Afin d'obtenir un gain de place conséquent dans les bureaux , les architectes ont rogné sur les escaliers du WTC . Seulement trois pour évacuer des milliers de personnes en cas de pépin . Impossible . Aucune issue de secours prévue par les toits . Suicidaire . Les architectes n'ont pu concevoir une seule seconde que leur création puisse devenir un véritable piege pour ses occupants . L'histoire leur aura prouvé le contraire .
Mais la faillite la plus flagrante en revient incontestablement aux differents organismes de renseignement alors qu'ils sont pourtant légion . NSA , FBI , CIA...pas un n'a su interpreter les signaux annonciateurs du pire . Ces apprentis terroristes venant tranquillement prendre des cours de pilotage en ne se focalisant que sur le décollage , jamais sur l'atterrissage . Etrange . Des messages interceptés et parlant clairement d'une attaque imminente . Alarmant . La palme en revient à ces services qui n'ont pas eu le moindre soupçon lorsque des terroristes connus et reconnus ont réservés sur des vols sous leur véritable identité ! Inimaginable... Presque risible si la finalité n'etait pas aussi dramatique...Des services qui , au lieu d'etre complementaires , etaient en perpetuelle concurrence en se cachant regulierement des infos de la plus haute importance . Efficacité zéro . Irresponsabilité maximale .
Autre lacune mise en évidence : le repérage et les transmissions satellitaires qui se sont révélés incroyablement lents , désordonnés quand ils n'étaient pas tout simplement inexistants , faute de réseau . Comment dans ces conditions mettre un plan de sauvetage en branle . Impossible . Comment orienter l'armée sur les veritables cibles noyées dans le flot d'avions perçus , à tort , également comme telles . Impossible .
Et que dire de leur leader charismatique...De cette fulgurance à l'annonce de l'attaque . Sept minutes , il aura fallu sept longues minutes avant que Bush Junior ne se décide à " agir " . Pour sa défense , les manquements fatals furent bien ailleurs ce jour-là...
Un livre bien écrit mais qui n'apporte rien de véritablement neuf sur cette tragédie . Point de révélation à attendre ...L'on sent que les auteurs ont véritablement bossé le sujet . Il suffit de le constater aux innombrables notes annexées . Petit plus : l'historique , en fin de livre , relatant le contentieux opposant l'Amerique et le réseau djihadiste islamiste . Tout comme la présentation et le devenir des véritables décisionnaires que furent Rumsfeld , Cheney , Giuliani , Powell , Rice en ce mardi noir . Ben Laden n'est plus mais combien pour reprendre le flambeau ? Pour finir en martyre ?
Merci à Babelio " Masse Critique " et aux éditions Perrin pour la redécouverte de ce jour funeste .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Zazaboum
  01 octobre 2021
Audiolib – Lu par Valérie Muzzi : 7 h 48
Ce livre raconte les attentats du 11 septembre 2001, jour qui a marqué d'une empreinte indélébile le monde occidental !
Il commence avec le jogging matinal de Georges W. Bush qui est en déplacement en Floride et termine avec la dernière, fausse, alerte qui le précipite dans le bunker souterrain de la Maison Blanche.
Tout est détaillé avec minutie, tout ce qui a été enregistré et témoigné sur le déroulement ; les errances et tâtonnements des membres du gouvernement, des différents bureaux mais aussi tout ce qui avait été mis au jour et jamais pris en compte avant!
Et c'est là que ça devient sidérant ! Tant de dysfonctionnements, de manque de normalisation des moyens de communication qui paralysent tout le monde ; le manque de communication en amont ; les problèmes d'architecture, tout cela est totalement inimaginable de la part d'une nation qui se considère comme la plus grande puissance mondiale !
Incompréhensible et choquant !
Des hommes et des femmes se sont révélés être à la hauteur d'un tel événement et ont su prendre des décisions, d'autres beaucoup moins ! On ne peut qu'admirer l'attitude et la détermination des passagers du vol qui n'a pas atteint sa cible sachant que quoi qu'il arrive leur mort était au bout du voyage.
La voix et la diction de Valérie Muzzi ont été juste parfaites pour ce récit. Elle présente les faits tels qu'ils sont mais les sentiments ne sont pas exclus.
#11septembrelejourduchaos #NetGalleyFrance #rentreelitteraire2021
Lecture THEMATIQUE septembre 2021 : 1ère rencontre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
xalatan
  22 novembre 2021
J'ai acheté ce livre après avoir vu de bonnes critiques sur Babelio mais j'hésitais quand même à le lire (qui a envie de se rappeler une telle tragédie) Ce qui m'a convaincue, c'est l'approche factuelle du récit. le livre n'est pas là pour créer plus d'émotions qu'il n'y en a déjà, il est là pour expliquer ce qu'on n'a pas vu à l'époque. A ceux qui comme moi, sont restés devant les écrans télés en 2001, sans comprendre, horrifiés (et dont les enfants après jouaient à l'avion- Duplo qui s'écrase sur une tour en revenant de l'école…c'est la maîtresse qui l'a dit ). Je pense que je l'ai lu pour mettre des mots sur les faits, pour apprivoiser ces images horribles, apaiser mes peurs.
Et en effet, on y apprend plein de détails que je n'aurais même pas imaginer : les policiers de l'hélico volant au-dessus de la première tour en flammes (nord) ne pouvaient pas communiquer avec les pompiers au bas de l'immeuble car ils n'avaient pas de moyens de communication communs ; l'agence de sécurité de la Tour 2 (sud), dans un premier temps, a demandé aux employés de la Tour de ne pas évacuer et de rester travailler car l'incendie ne concernait que la tour nord… le système d'ascenseur, plusieurs ascenseurs-express qui desservent des ascenseurs "locaux", a causé des embouteillages à l'étage 78 de la tour sud, qui a été touchée précisément dans cette zone… Un homme par miracle, venant de plus haut a pu franchir cette zone et descendre, mais pas moyen de communiquer ce renseignement au 911, surchargé d'appels.
Contrairement à ce qu'on voit dans les films, les communications ultra modernes ne fonctionnaient pas, les tours trop hautes, même avec des capteurs de renforcement après l'attentat à la voiture piégée, ne transmettaient pas les directives. L'aviation civile n'avait aucun contact avec les militaires. Pendant ce temps, le président Bush était forcé par sa garde rapprochée à rester dans l'avion Air Force one, or là aussi, la communication était très mauvaise. Les images et le son sont brouillés, hachés. le président finira par rejoindre Washington mais seulement en fin de journée.
Le livre nous signale également que la présence d'étudiants pilotes étrangers avait quand même alerté certains agents du gouvernement qui avaient dûment fait remonter leurs mémos jusqu'à Washington à leurs supérieurs, mais ils étaient restés sans effet.
C'est un livre choc mais très bien fait – une page d'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
ophelie
  29 octobre 2012
la tragédie du 11 septembre est et restera à mon sens une image choc de cette dernière décennie. Alors quand Babelio m'a proposé de lire un livre qui retrace cette journée de bout en bout, du point de vu du Président Bush, des terroristes, des forces militaires et de secours, j'ai dis banco !
Je ne suis pas une accro de ce genre d'histoires et pas particulièrement de New-York, que je ne connais pas mais que j'aimerais connaitre mais j'ai été très très touchée par ce livre que j'ai dévoré.
Les faits ont déjà 10 ans et du coup, nous avons accès à beaucoup plus d'informations et de détails. le fait le plus marquant pour moi au final après la lecture de ce livre est que la plus puissante nation du monde était moins bien organisée que les terroristes et surtout qu'elle aurait pû largement éviter ce drame s'il y avait eu plus de dialogues et de transparences entre les différents services de l'Etat comme la NSA, la CIA, le FBI…
Ce livre n'est pas un roman, il relate minute par minute cette journée apocalyptique et nous place dans la peau du Président qui apprend les faits alors qu'il est assis dans une salle de classe à écouter des enfants chanter et qui attend 7 longues minutes avant de bouger… Bush Junior prend les airs dans Air Force One mais ne peut que communiquer très mal avec son état major et voit comme le monde entier les faits qui se déroulent via la tv… ce ne sont pas eux qui ont envoyé le 1er homme sur la lune ?! et ils ne sont pas capables de permettre au Président de communiquer en ce jour de crise ?!
2749 personnes trouvent la mort et le pays prend une baffe magistrale dans la tête.
L'Amérique est fautive, entièrement fautive, (attention je n'excuse en rien cet acte barbare mais je pense après la lecture de cet opus que l'état aurait pu sauver son peuple en s'en donnant les moyens et en communiquant plus).
On apprend notamment combien les bâtiments sont mal construits et que l'évacuation du WTC était juste impossible puisqu'il y avait 3 malheureux escaliers pour des milliers de personnes et aucune issue par le toit… un cercueil en verre.
Et puis la partie consacrée aux terroristes nous apprend qu'ils ont pris des cours de pilotage uniquement pour décoller mais à aucun moment pour atterrir sans que cela n'alerte personne. Les services secrets ont intercepté des messages annonçant clairement une attaque imminente sans jamais rien faire. Il ne peut rien arriver à l'Amérique….
Les terroristes ont été contrôlés par les douanes américaines sans jamais être inquiétés , le comble étant qu'ils ont pu réserver avec leurs vrais noms sans que cela ne pose de soucis…
Et puis on navigue avec une hôtesse de l'air dont l'avion a été dérouté et enfin on se place du point de vu des victimes autant les sauveteurs que les personnes dans les tours, dans les avions et au Pentagone.
L'armée est perdue, fait décoller des avions sans but précis, les informations données ne sont pas valables ou trop floues... et malgré ce chaos Bush donne l'autorisation aux pilotes de tirer sur les longs courriers suspects...
le pays est a feu et à sang, Ben Laden a rempli sa mission : rendre l'Amérique vulnérable....
J'espère qu'aujourd'hui des mesures ont été prises pour que plus jamais cela n'arrive...
Bref un livre que j'ai beaucoup beaucoup aimé. J'ai aimé y découvrir la face cachée et surtout j'ai aimé lire un lire ou l'investissement des auteurs est indiscutable comme peuvent le prouver les nombreuses annexes.
Lien : http://temoicka.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SpilettSpilett   23 août 2014
Le 11 septembre, une réalité nouvelle est entrée dans nos vies, celle de meurtriers sans frontières impatients de mourir pour tuer. Ce jour-là, un nouveau totalitarisme, l'intégrisme islamiste, nous a ramenés aux temps obscurs des dévots criminels et frustrés. Ce jour-là, une nouvelle forme de guerre s'est déclarée, sans front de bataille, sans armée, avec des ennemis masqués qui frappent les civils et n'ont rien à négocier, et surtout pas la paix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SpilettSpilett   18 mai 2014
Policiers et pompiers établissent leurs PC au pied des tours, les premiers au coin de Church Street et de Vesey Street; les seconds dans le hall de la tour nord. Chacun de leur côté. C'est bien connu, les deux corps ne s'aiment pas, ils sont en rivalité. Ils ne peuvent, dit-on, se mettre d'accord que sur une seule question: la date de leur match de boxe annuel.
Commenter  J’apprécie          110
MeroMero   01 juin 2013
Aux Etats-Unis, la religion fait partie des rites politiques de la nation, elle joue le rôle de morale publique. Et malgré la séparation de l’Eglise et de l’Etat, les prières sont fréquentes dans l’enceinte du Congrès (on en récite traditionnellement à l’ouverture de la session parlementaire). A plus forte raison en cas de drame national.
Commenter  J’apprécie          10
popatatepopatate   26 janvier 2015
- ce matin nous avons été victime de...
- nous ne sommes victime de rien du tout ! nous peut être les cibles, nous avons peut être été attaqué mais en aucun cas nous ne sommes des victimes !
Commenter  J’apprécie          00
popatatepopatate   26 janvier 2015
on aura ces salauds... aucun voyou ne mettra notre pays à terre !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Nicole Bacharan (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicole Bacharan
Nicole Bacharan et Dominique Simonnet vous présente son ouvrage "Les grands jours qui ont changé l'Amérique" aux éditions Perrin.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2543429/nicole-bacharan-les-grands-jours-qui-ont-change-l-amerique
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : world trade centerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..