AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1023503549
Éditeur : Seuil Jeunesse (06/11/2014)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Aujourd'hui c'est le grand jour. Le Chevalier de Ventre-à-Terre combat son rival Corne-Molle. Mais avant de partir, cet escargot bien pressé doit régler quelques détails... Oh, trois fois rien ! Prendre son petit déjeuner, mettre à jour sa page Facebook, embrasser sa femme et ses enfants, délivrer une princesse, faire une petite partie d'échecs... Arrivé sur le champ de bataille, c'est l'heure de déjeuner. Il est décidé que l'on reprendra le combat après un bon repa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
katell
  09 octobre 2015
"Le Chevalier de Ventre-à-terre" est un album surprenant par la nature du héros: un escargot. Ventre-à-terre lui sied à merveille tant par le clin d'oeil à l'expression "courir/aller ventre-à-terre" image de la rapidité extrême contrastant avec la vitesse d'escargot de l'escargot, que par la réalité physiologique du gastéropode dont le mode de déplacement s'effectue ventre-à-terre, au sens premier du terme.
Notre Chevalier vit dans un château, sur des terres merveilleuses, foisonnantes, il a une petite famille adorable et aimante. Comme tout Chevalier qui se respecte il a son ennemi contre lequel il guerroie sans cesse.
D'ailleurs, ce matin, son ennemi l'attend pour une bataille rangée dans le carré fraises. Pas de temps à perdre, le Chevalier de Ventre-à-terre doit se préparer. Attention, il se prépare dans les règles de l'art et cette préparation est un monument d'humour et de deuxième degré. L'image parle d'elle-même.
Enfin il est presque prêt: avant de partir ne pas oublier d'embrasser épouse et progéniture bien baveusement.
Un Chevalier ne peut se rendre au combat sans porter secours à une Princesse en détresse, sans mater quelques vilains mal embouchés. En cours de route, il s'octroie une pause pendant laquelle un pied de cèpe, bien rond, bien lisse, l'inspire au point qu'il dessine sa vie à la manière...de la Reine Mathilde tissant, elle, la "Tapisserie de Bayeux". Bien sûr, les enfants ne réagiront pas à ce rappel historique, mais l'adulte, lui, savourera cela et s'appliquera, selon l'âge de l'auditoire, à expliquer pourquoi le Chevalier de Ventre-à-terre ressemble à la Reine Mathilde.
Notre pourfendeur sans peur et sans reproche arrive sur le champ de bataille où l'attendent son armée et celle de son adversaire. Face à face plein de noblesse et d'intimidation. La bataille commencera à la page suivante, nous en sommes certains: la preuve ils sont tous sur le dos, bouche ouverte, armes éparpillées, ils sont mort! Peut-être que ce n'est qu'une illusion? Vous le saurez à la page suivante, page qui vous ravira.
Le lendemain, le réveil sonne, le Chevalier s'étire, prend son frugal petit déjeuner, fait ses exercices, écrit son courrier, se prépare... la suite, nous la connaissons.
Les planches fourmillent de détails infimes qui enrichissent de non-dits le texte écrit, les dessins sont d'une finesse très agréable, simples et riches de détails que l'on s'amuse à observer longuement. le texte est simple, certes, mais participe à l'ambiance riante et malicieuse de l'histoire: l'image et le texte se répondent avec un décalage humoristique, l'une contredisant l'autre avec facétie.
"Le Chevalier de Ventre-à-terre" est un petit bijou où la poésie des dessins s'imbrique dans leur humour. Mes élèves l'avaient apprécié et me sollicitaient souvent pour que je la leur lise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lebazarlitteraire
  14 novembre 2014
Gilles Bachelet sort peu d'albums. Mais ils sont toujours d'une grande qualité. Et le dernier en date, le chevalier de Ventre-à-Terre, ne déroge pas à la règle. Drôle, pertinent, plein de références à nos livres d'enfants, il se lit à tout âge avec toujours autant de délectation !
Pour lire la critique complète, rendez-vous sur notre site :
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
Commenter  J’apprécie          192
Liliz
  25 avril 2016
Voici un petit bijou de littérature de jeunesse comme je les aime ! Merci M. Bachelet.
Un chevalier escargot doit sauver son carré de fraisier de méchants envahisseurs. Mais en bon procrastinateur, avant d'aller au combat, il faut prendre un bon bain, un bon petit déjeuner, embrasser ses enfants chéris, sa femme adorée. Chemin faisant, il lui faut sauver une princesse, écrire quelques mots, raconter son histoire. Arrivé sur le champ de bataille, c'est l'heure de déjeuner. D'un commun accord avec l'ennemi, c'est donc l'heure de la pause et de festoyer tous ensemble. En fin de journée, il est bien trop tard pour combattre. Rentrons chez nous et remettons cela à demain.
"Dans la vie, il y a tout un tas de choses qu'on peut parfaitement remettre au lendemain mais sûrement pas un bon bisous baveux". Quelle jolie moralité que cette petite phrase qui fait écho à la procrastination !
Un livre plein d'humour et de clin d'oeil à d'autres oeuvres de littérature de jeunesse. Références littéraires et historiques qui fourmillent dans chaque illustration que j'ai adoré regardé avec minutie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pilyen
  07 décembre 2014
Un nouvel album de Gilles Bachelet est toujours un régal et ce chevalier de Ventre-à Terre ne faillit pas à la tradition : c'est toujours aussi savoureux ...pour les adultes.
Quand un plus de 18 ans ouvre un album de l'auteur de " Mon chat le plus bête du monde", l'enchantement est instantané. La beauté du dessin alliée à un humour gentiment décalé agissent comme un puissant déclencheur à sourires et même à rires. On aime l'ironie du texte, les multiples clins d'oeil d'un dessin dans lequel le regard aime chercher, se perdre et admirer la finesse des détails.
L'histoire est simple. C'est un chevalier qui se lève le matin, pressé d'aller mener bataille. Il enfile son armure, dit au revoir à sa femme et ses enfants et pfuittt le voilà parti, plein de bravoure, faire la guerre. Sauf que ce chevalier est un escargot et que quand on est un gastéropode, la vitesse n'est pas une alliée... C'est drôle, remarquablement mis en images, le foisonnement de détails étant bien mis en valeur par le grand format de l'ouvrage.
Cet album est sensé s'adresser à un public enfantin... et les enfants sur lesquels je l'ai testé n'ont guère été sensibles à tout cela. Ils avaient entre 5 et 6 ans ... ils aiment les escargots, les garçons sont fous de chevaliers, les filles moins parce que leur éducation les a orientées vers des imageries plus maternantes. Tous ont eu du mal avec le texte, bien écrit certes, mais pour des adultes. Les tournures de phrase gentiment ironiques leur échappent complètement surtout qu'ici elles sont assorties avec un vocabulaire soutenu qu'il faut parfois expliquer. Et puis cet éloge de la lenteur et de la procrastination, à un âge et une époque où tout se fait vite, leur passe vraiment au-dessus de la tête. Seule la dernière image a retenu leur attention. On y voit le couple d'escargot (le chevalier et sa femme ) s'embrasser et donc englués dans de multiples filets de bave. Cela les a beaucoup fait rire et mit tout de suite un semblant de réalité sur l'expression "bisou baveux".
Alors que faire avec cette magnifique publication ? Mettons que vous ayez un enfant de 5 ans . Sachant que les albums sont achetés, en règle générale, par les parents (sauf crise hystérique dans la librairie du genre "JE VEEEUUUXXX CAAAAARRRS!!!!!! "), il est certain que si on vous met dans les mains ce chevalier de Ventre-à-Terre, il n'y aura pas photo.
La fin sur le blog
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Diabolo44
  25 décembre 2017
J'avoue avec honte que j'ai découvert Gilles Bachelet avec ce titre. Avec honte, car je me suis tout de suite rendu compte que ce monsieur est une sorte d'OVNI (je viens d'acheter son dernier titre, "une histoire d'amour", et ça se confirme).
L'histoire en elle-même est simple, mais tout le talent de l'auteur réside dans la somme incroyable d'informations complémentaires qu'il réussit à faire passer dans les illustrations : pas loin de 75% de l'histoire nous échapperait si nous nous contentions de lire le texte.
Alors oui, certes, une bonne partie de ces informations cachées - toutes savoureuses, quelquefois absurdes, voire déjantées - n'est pas réellement accessible à l'enfant de 5 ans, mais faut-il pour cela en priver nos minots ?
La réponse est simple : mon fils, 4 ans à peine révolus au moment des faits, voulait que je la lui lise tous les soirs (malgré les kilos de livres de jeunesse auxquels il a eu accès, c'est la seule fois où ce fut à ce point "obsessionnel"), et en moins de 15 jours, il la connaissait par coeur. du début à la fin.
Entendre un môme de 4 ans déclamer (avec le ton) : "le chevalier de ventre à terre ouvre un oeil et s'exclame : "pas une minute à perdre ! pas une minute à perdre !" (...) Il fait un brin de toilette, esquisse quelques mouvements de gymnastique, enfile son heaume..." , ça n'a quasiment pas de prix, quand bien même on a conscience qu'il ne comprend certains mots que de façon fort approximative.
Et si j'ai supporté cela avec autant de bonne volonté, il faut là aussi en rendre grâce à Gilles Bachelet qui manie avec expertise le double, voire le triple niveau de lecture... Au bout de trente fois, je découvrais encore quelques détails qui m'avaient échappé.
Une histoire que mon fils pourra donc redécouvrir avec un oeil nouveau quand il aura appris à lire l'année prochaine, et encore avec un oeil nouveau quelques années plus tard.
Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'auteurs de littérature jeunesse aujourd'hui qui puissent réaliser une telle performance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Ricochet   23 décembre 2014
La recette fonctionne à merveille, on rit des frasques de cet anti-héros un peu immature et benêt, mais ô combien sympathique. Et l'on apprécie la morale de l'histoire un chouilla anticonformiste : « Dans la vie, il y a tout un tas de choses qu'on peut parfaitement remettre au lendemain... mais sûrement pas un bon bisou baveux. Parole de Saint Procrastin !" A déposer sans hésiter sous le sapin.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeFigaro   26 novembre 2014
L'escargot est une vedette incontestée chez les petits. Et celui-là porte une armure (déguisement préféré de bien des petits garçons). Gilles Bachelet, qui ne laisse aucun détail au hasard, lui a d'ailleurs dessiné un modèle du dernier cri, parfaitement adapté à sa molle morphologie. Cet artiste aime truffer ses dessins de références au monde de l'enfance mais aussi à celui des adultes (ils s'y retrouveront aussi)
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LilizLiliz   24 avril 2016
Moralité
Dans la vie, il y a tout un tas de choses qu'on peut parfaitement remettre au lendemain...
... mais sûrement pas un bon bisou baveux.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Gilles Bachelet (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Bachelet
[JEUNESSE] LA CHRONIQUE DE THOMAS - XOX & OXO
autres livres classés : EscargotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chevalier de VENTRE-A-TERRE

Quel est l'auteur de ce livre ?

C'est Golo Zaho
Justine Brah
Gilles Bachelet

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le chevalier de Ventre-à-Terre de Gilles BacheletCréer un quiz sur ce livre