AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781097491032
160 pages
Editions Baker Street (07/12/2017)
3.85/5   10 notes
Résumé :
L'Heure de véri-thé nous transporte à travers les siècles pour découvrir le symbolisme du thé et de son histoire. Entre archéologie, légendes et cuisine, ce livre est un fascinant récit des origines de la plante, des débuts de sa consommation et le développement de son commerce au fil du temps. Des histoires, mais aussi des techniques, des conseils et des recettes afin d'appréhender au mieux cette plante aux mille facettes.
Des premiers thés bouillis asiatiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  21 mars 2018
Le thé est la boisson élégante par excellence, ce guide l'est tout autant. C'est une véritable et magnifique anthologie du thé.
Que l'on soit amoureux de cette boisson, connaisseur ou néophyte, Arnaud Bachelin nous emporte avec lui dans les délices des saveurs, il nous parle des origines, mais aussi de la ferveur que cette boisson va rapidement créer en Europe.
Les rituels, les inventions autour du thé qui sont nombreuses, ainsi que les recettes à base de thé, les variétés, mais aussi sa place dans l'histoire… On retrouve effectivement le thé à des moments stratégiques de l'histoire, vous en serez surpris comme je l'ai moi même été.
Un livre passionnant qui me fera dorénavant voir cette boisson d'une façon tout à fait différente. La culture est partout, même dans le fond de votre tasse 😉
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          240
Joseph-Arthur
  26 mai 2018
Je suis un peu ennuyé pour formuler une critique constructive de ce livre car le contraste entre mes différentes impressions est assez fort. Positivement, cette " archéologie du thé " est réellement passionnante. L'auteur partage avec le lecteur sa grande passion pour le Camellia Sinensis. Il nous parle très bien de la genèse de son goût pour cette plante exceptionnelle liée au lien émotionnel et affectif qu'il a développé au contact de ses grands-parents bourguignons. On se réjouit de son attrait pour le Beau, le Bon, l'harmonie des goûts et des couleurs. Arnaud Bachelin a beaucoup lu sur l'histoire du thé, il se présente d'ailleurs comme archéologue. Nous nous laissons facilement emporter par la grande et la petite histoire de cette " herbe " convoitée par les puissants de ce monde depuis des siècles. L'auteur nous communique à merveille sa passion dévorante. Cependant, je reprocherais plusieurs choses à ce documentaire, et je le regrette vraiment car je trouve toujours difficile de gâcher quelque peu le plaisir d'un homme passionné par ce qu'il fait. D'une manière générale, le texte est bancal, souvent confus et très peu structuré, en particulier les chapitres centraux, les plus longs, ceux qui racontent en profondeur " l'archéologie du thé ". On se perd dans les dates, les contrées et les hommes. Cela oblige à remonter sa lecture de plusieurs phrases pour reprendre le fil et ranger les informations dans une juste chronologie. Ce n'est pas toujours très plaisant à mon sens. C'est une chose de savoir beaucoup sur un sujet (ce qui est le cas de notre auteur) mais c'en est une autre que de savoir les mettre en ordre et les communiquer avec clarté. Comme le disait Boileau : " Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les choses pour le dire arrivent aisément ". J'ai dû, par moments, vérifier les informations données, tellement elles me semblaient confuses. le style pêche également par un manque de maîtrise de la syntaxe à chaque page. le nombre élevé de coquilles n'arrangent rien. Les éditions Baker Street devraient faire appel à un bon correcteur. Voilà pour la forme. Pour le fond, je ne comprends pas très bien l'absence, quasi totale, d'informations sur les thés japonais. Je ne suis qu'un modeste amateur de thé mais il me semble que faire l'impasse sur les thés nippons déséquilibrent fortement toute recherche sur le sujet. Si d'aventure, Arnaud Bachelin, lit cette critique, je veux lui dire que son livre est passionnant et que je l'encourage à en éditer d'autres mais qu'il doit absolument trouver un correcteur solide et un éditeur rigoureux. Je suis, néanmoins, très admiratif de son travail car j'ai, malgré les lourds défauts de structure, beaucoup aimé ce documentaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DocteurVeggie
  14 octobre 2020
Les livres sur le thé. Il y en a autant qu'il n'y a de sociétés qui en conditionnent. Certains livres sur le thé sont creux comme un thé que l'on aurait laissé infuser trop longtemps et d'autres sont plus profonds. Je n'ai pas assez d'expérience, cependant, pour en juger. du moins, pas pour le moment.
L'heure de veri-thé est un livre que j'avais tenté de remporter lors d'une Masse Critique Babelio et qui m'était passé sous le nez. le nez... Organe très important quand on suit une formation de sommellerie du thé. Je me suis donc décidé à l'acheter un an et demi plus tard et je ne regrette pas mon achat.
Ce livre est, effectivement, une archéologie du thé. L'auteur, fin spécialiste, et gérant d'une boutique de thé nous propose de nous plonger dans le monde de thé, mais non pas à la manière de ; Qu'est ce qu'un thé vert, un thé blanc etc. Non, l'auteur nous plonge dans le passé, l'histoire du thé, son apparition, son évolution depuis les anciennes dynasties à nos jours, comment celui-ci est arrivé en Europe et comment les Européens l'ont découvert, ainsi que les conflits qui sont liés au monde du thé. La majeure partie du livre est un livre historique. On y parle de l'histoire de la Chine, du Japon, d'Angleterre etc. C'est d'ailleurs très utile si on veut se rafraîchir la mémoire. le thé sera de bonne compagnie. Tout cela compose les deux tiers du livre.
Le dernier tiers est basé, premièrement, sur la cuisine et le thé. Comment celui-ci est arrivé dans nos plats et dans nos casseroles avec quelques recettes chics en prime. Et deuxièmement, pour terminer, l'auteur nous parle du thé et la littérature. Comment les auteurs et autrices ont fait vivre le thé dans le monde littéraire à travers le monde.
C'est un livre que j'ai trouvé fort intéressant. Tout d'abord, car il m'a permis d'améliorer mes connaissances sur le monde du thé et sur l'histoire. D'ailleurs sachez que la boule à thé n'est pas le meilleur accessoire pour faire infuser son thé. Privilégiez le filtre en papier pour un meilleur déploiement des feuilles. Deuxièmement, l'auteur sait de quoi il parle. Ce qui n'est pas toujours le cas dans certains livres sur le sujet du thé.
Quoi qu'il en soit, c'est un livre que je conseille à ceux qui aiment boire le thé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Strega
  21 mars 2018
L'Heure de véri-thé est un ouvrage de moyen format, ce qui est assez rare pour les livres concernant le thé. le texte est agrémenté de quelques photos qui rendent très bien sur un beau papier épais, toutefois, à cause du papier en question, l'ouvrage est plutôt lourd et en devient vite malaisé à manipuler.
Les premières pages présentent les différentes catégories de thé (noir, rouge, bleu, etc.) et les stades de préparation des feuilles qui permettent de les obtenir. Cette présentation est succincte mais claire. Elle a également le mérite d'expliciter la différence entre thé noir et thé rouge qui trouble parfois les néophytes.
Vient ensuite un chapitre sur la genèse qui évoque les légendes autour de la découverte du thé et les différentes méthodes de préparation (thé bouilli, thé battu) et utilisations (culinaire, médicinale), avant que l'on n'en arrive à la boisson d'agrément et surtout à l'infusion qui est toujours pratiquée de nos jours.
Une large part de l'ouvrage retrace l'évolution du commerce du thé en Europe, les rivalités et conflits qu'il a générés et l'entrée dans les moeurs de sa consommation autant dans les strates riches que pauvres de la population. Ces chapitres sont un peu lourds bien qu'intéressants et cela est en partie dû à quelques répétitions. Toutefois, ce sont les fautes qui m'ont le plus gênée. Oh, il n'y en a pas à toutes les pages, mais assez pour gâcher l'aura d'un beau livre comme celui-ci. Ce sont en majorité des erreurs de conjugaison (accords de participes passés), mais aussi de vocabulaire (des mots utilisés en dépit de leur sens).
Tout en détaillant l'enracinement du thé dans les habitudes, l'auteur évoque la création des accessoires qui accompagne inévitablement un usage qui se généralise. On parle des théières classiques que tout le monde ou presque connaît ainsi que d'inventions qui nous paraissent beaucoup plus farfelues comme les tasses victoriennes avec protection pour moustache intégrée… J'aurais aimé plus de photos de ces ustensiles et davantage de détails sur leur utilisation, par exemple en ce qui concerne la préparation du thé au samovar. Même si, en amatrice de thé qui se respecte, je connais déjà tout ceci, je pense que cela a sa place dans un livre introductif tel que celui-ci.
Est également relatée une brève histoire de l'évolution du conditionnement, du coffret de vrac scellé pour éviter les contrefaçons aux capsules, en passant par les sachets en mousselines individuels. Chaque fois, le fait qui a ouvert la voie à l'invention est expliqué. de même, on évoque la création des thés parfumés et les méthodes, anciennes et modernes, utilisées pour les aromatiser, ainsi que les premiers thés glacés qui sont tout simplement nés d'une opportunité saisie au vol.
Je dois dire que la partie qui m'a le plus intéressée est celle mettant en relation le thé – et les tea times – avec les combats sociaux de leur époque. Bien entendu, on parle de la guerre d'indépendance des États-Unis, cependant on n'oublie pas pour autant un fait moins connu : le combat des suffragettes.
La dernière partie du livre est plus légère, dévolue à la cuisine et aux propriétés gustatives du thé. L'auteur consacré un chapitre très fourni aux associations de thés et de fromages. Il propose plusieurs alliances, détaillant avec finesse quelles sensations organoleptiques vous en retirerez. C'est intéressant si c'est votre truc (ce qui n'est pas mon cas). Je serais plus encline en revanche à essayer d'associer le thé à l'armagnac, comme il le préconise.
Vous trouverez quelques recettes dans cet ouvrage, que ce soit pour des boissons ou des plats, du sucré ou du salé. Par exemple, un thé glacé à la rose, un bubble tea (qui était très à la mode voilà un moment et qui semble maintenant s'éclipser, ce dont je ne me plaindrai pas.) et du cheese tea (non, vraiment, laissez tomber ça). En revanche, aucune évocation du matcha latte qui pourtant, après avoir été très en vogue au Japon, semble provoquer en Europe un bel engouement. Pour ce qui est de la cuisine, vous pourrez tenter une tarte au thé, potimarron et fromage de chèvre ou encore une recette de crevettes. J'envisage de tester assez vite le cake au matcha ou encore le gâteau au chocolat au thé fumé, je demeure néanmoins un peu circonspecte quant à cette dernière recette.
L'auteur termine par un court chapitre consacré aux références littéraires. Agréable à lire, bien qu'assez anecdotique. Il s'agit plus de montrer que le thé est vecteur d'inspiration que de réellement détailler le rôle qu'il a joué dans la littérature.
Ce n'est pas le livre qu'il vous faut si vous souhaitez vous renseigner sur les variétés de thé ou les cérémonies qui leurs sont associées. En revanche, si vous voulez en apprendre davantage sur la découverte du thé, son commerce et les implications sociales et sociétales de ce dernier au cours des siècles, il s'agit d'une excellente introduction.
Lien : http://livropathe.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PedroPanRabbit
  05 février 2018
Voilà un ouvrage que les éditions Baker Street ont eu l'excellente idée de proposer pour la saison des fêtes hivernales : quoi de plus réconfortant, lorsqu'il neige, pleut, ou vente au-dehors, que de se réchauffer le corps, le coeur, et l'esprit avec une tasse de thé? Mais réalise-t-on seulement tout ce que représente ce breuvage, presque aussi ancien que le Monde lui-même?
Fort d'un parcours universitaire d'une grande richesse et d'une carrière dans des maisons de thé de renom en France et à l'étranger, Arnaud Bachelin signe ici bien plus qu'un simple documentaire sur le thé : il nous le raconte. En effet, ce très bel ouvrage à la mise en page soignée et illustré en grande partie d'archives issues des collections privées de l'auteur, nous fait traverser les siècles et les continents au rythme d'une ballade poétique en même temps pleine de rebondissements. de la genèse et des légendes asiatiques de l'origine de la plante jusqu'à son commerce grandissant et sa consommation dans le monde entier, le lecteur s'envole pour un voyage qui réserve de nombreuses surprises.
Car en effet, la culture -ou les cultures, même, et dans tous les sens du terme- du thé s'avère un sujet particulièrement transversal : on parle tantôt d'économie, tantôt de médecine, tantôt encore de société. On apprend comment la feuille originelle est travaillée puis conservée, on découvre qu'elle a fait l'objet de missions de botanique par un bourguignon au Brésil, et aussi que le thé était devenu le symbole de mouvements féministes. Oh, et n'oublions pas toute la contrebande qui s'est développée autour du thé : le chapitre qui lui est consacré a tout du grand roman d'aventure.
Ainsi, l'Histoire du thé se révèle furieusement romanesque, et peut-être encore plus lorsque l'on voit poindre dans l'écriture d'Arnaud Bachelin tournures de phrase poétiques et lyrisme enlevé. L'amour des mots et des livres (que l'on devine dès l'émouvante et intimiste introduction dans laquelle l'auteur parle de Puck, le facétieux farfadet de Songe d'une nuit d'été de Shakespeare) est également présent dans le chapitre qui évoque les traces laissées par le thé dans la littérature ( de Tolstoï à Lewis Carol, ou encore de Zola à Agatha Christie) et, plus encore, dans la plume aérienne avec laquelle il propose quelques recettes entre audace et tradition à nos yeux et papilles alléchés.

En bref : Entre exotisme et réconfort, aventure et Histoire, c'est une plongée mi-académique, mi-romanesque, à laquelle nous invite Arnaud Bachelin. Son livre et son écriture sont emprunts d'une vraie philosophie et d'une sincérité palpable dans le rapport de l'auteur à la plante, à l'art de l'accommoder et de la faire découvrir. le titre L'heure de véri-thé, s'avère bien plus qu'un simple jeu de mot.

Lien : https://books-tea-pie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Samsara15Samsara15   18 mars 2018
Le voyage de la feuille jusqu'à votre tasse commence le jour de la récolte. Un chairman a surveillé les plantations pour définir le jour J. Les cueilleuses sont prêtes et les théiers aussi, le coup d'envoi est donné, les feuilles cueillies.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thésVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
652 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre