AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de boulimiquedeslivres


boulimiquedeslivres
  23 octobre 2016

Avant de vous faire part de mon avis sur ce roman, je tiens tout d'abord à remercier Babelio pour m'avoir adressé ce livre à l'occasion de la Masse critique du mois de septembre.


Ce roman avait à la base tous les ingrédients pour être un coup de coeur: de l'originalité, un sujet choisi très poignant et une intrigue alléchante. En effet, le résumé laissait entrevoir une lutte psychologique et émotive pour aider un homme qui a perdu le goût de vivre. Malheureusement, ce livre est une déception, car il n'a pas correspondu à mes attentes. Pourtant, cela commençait très bien.



Depuis trois ans, Thomas Tessler vit reclus dans sa chambre après un drame qui a couté la vie à son fils. Rongé par la culpabilité, il a d'abord eu besoin de solitude pour laisser libre court à son chagrin, avant de finalement se couper de tout le monde, principalement de sa femme.
Il est assez difficile d'imaginer ce que vivent les personnes touchées par ce mal étrange, totalement inconnu chez nous: être hikikomori. L'auteur nous décrit parfaitement la situation que ce soit du point de vue du malade, mais aussi de celui de son entourage. Car c'est d'ailleurs cet entourage qui subit jour après jour l'absence de l'être aimé. La situation est dérangeante et à un côté sinistre , presque macabre. Car rien de pire que de souffrir de l'absence de quelqu'un qui en réalité est juste à côté, mais totalement inaccessible.

Dans ce livre, nous ressentons une grande injustice pour l'épouse de Thomas, mais aussi un certain malaise face à son comportement. Elle ne veut pas accepter la fin de son mariage et s'épuise chaque jour à essayer de faire sortir son mari de sa chambre jusqu'à s'en rendre malade et à ne devenir que l'ombre d'elle-même.


Le livre est écrit selon deux points de vue, celui de Thomas et celui de Megumi. Leurs premiers échanges donnent envie au lecteur de tourner rapidement les pages afin de découvrir si cette petite Japonaise qui a connu par le passé les conséquences de ce mal va pouvoir sauver cet américain. Très vite, on s'interroge sur qui doit aider qui et puis au lieu de s'attacher à ces personnages, on commence presque à les détester face à leur comportement immoral.

Là où ce récit a commencé à me décevoir,c'est lorsque l'auteur a fait évoluer la relation entre Thomas et Megumi vers un chemin auquel je n'ai pas adhéré. A partir de ce moment, le roman m'a déplu. J'ai eu le sentiment de sortir du contexte du roman et de lire un nouveau récit. La fin nous laisse totalement sur notre faim si je peux me permettre ce jeu de mots. Là aussi, nous continuons à ressentir un grand malaise. En commençant ce roman, on ne s'attend pas forcément à un happy end vu le contexte, mais ici, il est difficile de qualifier les dernières pages.


En bref, un bon début, mais un tournant du récit qui m'a fait déchanter.


Boulimique des livres
Lien : http://boulimiquedeslivres.b..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus