AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781023504942
Seuil (04/02/2016)
3.29/5   14 notes
Résumé :
Barry Bennett en a marre ! Marre de ses parents fauchés qui sont toujours fatigués et l'empêchent de faire ce qu'il veut. Marre de ses petites sœurs qui passent toujours avant lui.
Mais il existe un monde où ce ne sont pas les parents qui font les enfants. Un monde où, grâce à l'agence Parents à la carte, chaque enfant peut choisir sa famille. Et même en essayer plusieurs !
Barry a cinq jours pour enfin trouver les parents de ses rêves... Hais les pare... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
awoman
  28 mai 2016
Parents à la carte, destiné au jeune public (8/10 ans) est véritablement drôle et agréable à lire.
Et il aborde un sujet hautement problématique : les parents ! Et si le monde idéal existait, celui où il serait possible de choisir ses parents.
C'est un peu l'histoire de Barry, qui se retrouve propulsé à la suite d'événements fortuits, dans une société où les enfants choisissent leurs parents avant leur dixième anniversaire. Non ce n'est pas une blague !
Lui qui trouvait ses parents ringards, crevés, strictes, incapables de lui organiser une fête d'anniversaire pour ses 10 ans et préférant ses soeurs, va pouvoir se faire plaisir en testant plusieurs couples de parents correspondant à ses critères… Et là commence la découverte d'univers différents, avec des parents prêts à tout pour séduire Barry et le convaincre de devenir leur fils ; c'est une surenchère de cadeaux, de folies en tout genre, de surprises !
Le roman se termine sur une morale tout à fait sympathique, que vous devinerez sans mal.
Oui c'est vrai, ce roman exagère un peu, joue de la caricature pour faire rire et n'hésite pas à prendre à contre-pied notre société et son enfant à roi. Au final ça fonctionne plutôt bien, certaines scènes sont franchement drôles et délirantes.
Les quelques illustrations en noir et blanc soutiennent le récit et permettent des pauses bien méritées au jeune lecteur (plus de 300 pages).
A découvrir pour de bons moments de lecture.
Merci à Babelio et les éditions du Seuil pour ce roman jeunesse reçu dans le cadre d'une masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
prune42
  06 mai 2016
Un grand merci à Babelio à travers Masse Critique et les Editions Seuil pour m'avoir fait découvrir en avant-première ce livre.Il s'agit de l'histoire de Barry Bennett, 9 ans, qui comme beaucoup d'enfants, n'est pas très content de sa famille et voudrait en changer. Il dresse la liste de ses parents idéaux quand soudain, il est propulsé dans un pays magique où il a cinq jours avant son dixième anniversaire pour choisir ses nouveaux parents. Il va vivre successivement avec le comte et la comtesse de l'Opulence qui sont très aisés, les Vlassorina, des célébrités, la famille Froum très sportive, M. et Mme Cool et les Presto. Saura t'il trouver les parents idéaux ? La vérité pourrait le surprendre...
J'avais choisi ce livre sur deux Masse Critique, autant dire que j'avais très envie de le lire, mais au final, j'ai été un peu déçue. En effet, si les premiers chapitres paraissent prometteurs ainsi que la 4ème de couverture, j'ai trouvé l'ensemble du roman beaucoup trop caricatural et l'humour général y perd vraiment. Peut être que si l'auteur n'avait pas tant accentué ses effets, le livre aurait gagné en vraisemblance et en intérêt. Les chapitres que j'ai trouvé le plus réussis sont ceux du tout début et de la fin où justement la caricature est beaucoup moins présente. Dommage, le point de départ était original et intéressant. Je pensais faire lire ce livre à mon fils mais finalement je ne sais pas s'il aura envie de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Patience82
  02 avril 2016
Livre lu dans le cadre d'une masse critique de Babelio.
Barry Bennett en a marre ! Marre de ses parents fauchés qui sont toujours fatigués et l'empêchent de faire ce qu'il veut. Marre de ses petites soeurs qui passent avant lui.
Mais iil existe un monde où ce ne sont pas les parents qui font les enfants. Un monde où, grâce à l'agence Parents à la Carte, chaque enfant peut choisir sa famille. Et même en essayer plusieurs !
Barry a cinq jours pour enfin trouver les parents de ses rêves... Mais les parents parfaits existent-ils ? Pas sûr, et Barry pourrait bien avoir quelques surprises...
Merci à Babelio et aux éditions Seuil pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          131
Livroreuse
  07 mai 2016
NOTE
6/10 !
En tant que presque adulte, il ne m'a pas vraiment convaincue. L'humour est assez lourd, les personnages très clichés et la fin, bien que mignonne, vraiment prévisible. Par contre, je suis parfaitement consciente d'avoir environ 10 ans de trop pour rentrer dans la catégorie ciblée par le roman. Et, sans ces 10 ans de trop, je pense que j'aurais apprécié ce livre, à l'intrigue intéressante et bien trouvée, bien rythmé aussi, et que j'aurais bien ri !
MON AVIS

C'était un peu compliqué d'écrire cette critique, car Parents à la Carte est un livre pour enfants (9-10 ans, je dirais) et, jusqu'à preuve du contraire, j'ai dépassé cette étape de ma vie depuis une dizaine d'années. Il a donc fallu que je tente de remonter dix ans en arrière pour donner un deuxième avis, qui serait plus adapté au public cible de ce roman…
Donc, d'un côté, il y a l'avis de mon moi de bientôt vingt ans, qui ne lit plus que très rarement des livres pour enfants. J'ai trouvé l'intrigue de base très sympatoche et plutôt bien trouvée. Enfants, on en a tous eu marre, un jour ou l'autre, de nos parents, cru qu'ils préféraient nos frères/soeurs à nous, qu'ils n'étaient pas assez cool… Bref, on a tous été un peu Barry. Et, en ce qui me concerne, il m'est arrivé de rêver de parents parfaits (en vrai, maintenant je me rends compte que les parents parfaits, c'est les miens😉 ), de leur donner les traits de caractère et les qualités que je voulais. Donc le postulat de base, le monde parallèle où ce sont les enfants qui choisissent leurs parents, est plutôt bien trouvé et rigolo. Maintenant, c'est dans le développement du postulat de base que c'est devenu un peu problématique pour moi. Les différentes familles (riches, sportives, cool, …) sont poussées à l'extrême de l'extrême dans les clichés et, même si c'est sûrement quelque chose qui plaît aux enfants, ça m'a dérangée. C'était tellement poussé que ça en devenait vraiment grotesque et presque un peu épuisant. Je dois avouer que les énormes clichés m'ont parfois fait soupirer de désespoir. Il y a l'humour aussi, qui est adapté aux enfants de cet âge, mais qui, du coup, est bien trop lourd et un poil trop scatologique à mon goût. Parfois, j'ai souri mais la plupart du temps j'ai plus eu un rire un peu exaspéré. Et puis, il y a le personnage de Barry, notre héros du roman, qui ne m'a pas totalement convaincue non plus : d'un côté, je l'ai trouvé assez attachant et de l'autre, vraiment beaucoup trop narcissique et égoïste. Pour finir, il y a… la fin. Bon, honnêtement, elle était prévisible et, à nouveau, adaptée aux enfants mais pas aux adultes. Je m'y attendais, donc je ne peux pas dire que j'ai été vraiment déçue. La morale de fin est plutôt jolie et les dernières scènes très mignonnes (et sans cliché, youpi !)
Et puis, de l'autre côté, il y a le moi qui a perdu dix ans d'un coup (chouette !) pour le temps d'une lecture et d'une critique. À 9-10 ans, je pense que j'aurais vraiment aimé cette histoire. Elle est très clairement écrite uniquement pour les enfants (à la différence d'une histoire comme Harry Potter par exemple, qui a tout autant d'intérêt à 12 ans qu'à 42) et utilise une bonne partie des éléments qui leur plaisent. Je suis consciente qu'à cet âge-là, les clichés m'auraient certainement beaucoup fait rire et j'imagine que je n'aurais pas râlé parce que je trouvais ça beaucoup trop gros. Et, même si ça met un coup à mon sens de l'humour actuel de l'avouer, les blagues et jeux de mots en énorme quantité m'auraient sûrement charmée. Finalement, tout comme le moi-plus-ou-moins-adulte, j'aurais très certainement aimé l'intrigue de base et la possibilité utopique de pouvoir choisir ses parents à la carte.
Un petit mot sur les illustrations, réalisées par Jim Field. Personnellement, j'ai adoré ! J'aime beaucoup ce style, assez drôle, et j'apprécie de pouvoir avoir des illustrations dans un livre, ça met un peu de peps au récit. Pour les enfants, ça leur permet aussi de faire une petite pause dans la lecture et de pouvoir avoir un univers un peu plus concret pour eux.
Au final, c'est donc une lecture qui ne m'a pas totalement convaincue, mais pour cause : je ne suis pas le public cible ! Si vous avez des enfants d'une dizaine d'années, plutôt bons lecteurs sachant que le livre est assez long, je pense que ça ferait un cadeau assez sympa avec une histoire bien trouvée (et une jolie morale, évidemment). En revanche, il ne faut pas s'y lancer en tant qu'adulte avec l'espoir d'y trouver un univers qui vous est également adapté : vous risqueriez d'être déçu…
Lien : https://livroreuse.com/2016/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clem_5
  05 avril 2016
ça faisait un petit moment que je visais Parents à la carte sur Babelio et coup de chance, j'ai été sélectionnée pour le recevoir dans le cadre d'une Masse Critique Jeunesse.
Ce roman retrace le parcours de Barry pour trouver les parents de ses rêves, les siens ne correspondant pas à ses attentes. L'histoire s'ouvre d'ailleurs sur la liste de ses doléances : fauchés, barbants, pas célèbres... Il se retrouve donc à Marmoland pendant quelques jours, un pays déjanté où il peut essayer des parents avant de les adopter. Evidemment la tâche ne va pas être aussi facile que prévue.
Parents à la carte est un roman à destination des enfants de 9-10 ans (l'âge de Barry), au dessus ça me semble un peu trop enfantin et en dessous le livre peut être un peu long (ou pour les bons lecteurs plus jeunes sinon). Les péripéties de Barry m'ont bien fait rire, surtout au moment où Lionel Messi et James Bond interviennent (du grand n'importe quoi). Un roman jeunesse réussi avec en plus plusieurs planches de dessins qui aideront les jeunes à entrer dans l'histoire. 4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
awomanawoman   31 mai 2016
Barry était allongé dans son lit. Il avait filé directement dans sa chambre, sans se laver les dents. Puis il avait voulu claquer la porte pour plus d'effet, mais le battant lui était revenu dans la figure à cause des gonds rouillés. Il avait donc dû la refermer tout doucement, ce qui était nettement moins spectaculaire.
Il était étendu là, en combi-pyjama zébré, le regard rivé au plafond. Et avec un de ces maux de tête... Il avait lu une fois que ce genre de douleur pouvait être dû au stress... Vu son état de nerfs, il n'y avait pas à chercher plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
awomanawoman   31 mai 2016
Barry passa une journée fabuleuse avec les Vlassorina. Vlad lui montra des extraits de ses films, et Morrissina, les clips de ses plus grands tubes. Ils se prirent en photo et postèrent les images sur le réseau social Cuicuiteur qui engrangea aussitôt plus de vingt mille "re-cuicuis".
Morrissina écrivit une chanson intitulée "Barry, je serai toujours là pour toi!" - ou, plus précisément, elle téléphona à un type qui, vingt minutes plus tard, lui envoya un texte intitulé "Barry, je serai toujours là pour toi!". C'était un morceau plein d'émotion, comme ceux qu'on peut voir dans X Factor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
awomanawoman   31 mai 2016
De sous son bureau, le Chef sortit un ordinateur portable doré.
- Bien, fit-il, passons en revue les dossiers.
Il ouvrit le portable et le fit pivoter vers Barry. L'écran affichait une série de profils, un peu comme sur Facebook.
- Voici les profils parentaux, expliqua le Chef en les faisant défiler. Tous les candidats doivent créer leur propre page...
Chaque fenêtre comportait une photo: des couples, tout sourires, posaient devant leur maison pour la plupart, certains devant un trampoline, d'autres au bord d'une piscine, les plus audacieux devant une table couverte de gâteaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Clem_5Clem_5   02 avril 2016
Oui, je parle l'espagnol, assura James Bond. Ainsi que le français, l'allemand, le mandarin, et je me débrouille en portugais. Je devrais faire un effort mais tu comprends : ils n'ont pas tellement de complots au Portugal.
Commenter  J’apprécie          20
boumabouma   11 avril 2016
Pourquoi je déteste mes parents :
1. Ils sont barbants.
2. Ils m'ont appelé "Barry".
3. Ils sont tout le temps crevés.
4. Ils m'interdisent de jouer aux jeux vidéos.
5. Ils refusent de m'acheter des jeux vidéos et une taie d'oreiller "Lionel Messi".
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : parentsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17466 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..