AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782866424756
203 pages
Éditeur : Cahiers du cinéma (08/11/2007)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Qui pouvait prédire que le jeune dessinateur de chez Watt Disney, s'acharnant à animer les séquences les plus " mignonnes " de Rox et Rouky, allait devenir l'une des révélations majeures du cinéma contemporain ? Inventeur d'Edward aux mains d'argent, de Beetlejuice, de l'Etrange Noël de Mister Jack, réalisateur d'Ed Wood, Mars Attacks, Sleepy Hollow, Big Fish, ou encore Charlie et la chocolaterie, Les Noces funèbres et Sweeney Todd, Tim Burton a su faire coïncider s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fx1
  02 novembre 2015
Ils sont tres rares les créateurs du niveau de Tim Burton , qui ont révolutionnés la conception du spectateur .
Burton c'est un cas unique dans l'histoire contemporaine du cinema .
Cet homme est parvenu à créer un univers à part entière , à inscrire son cinema dans l'histoire .
L'on ne peut placer Burton dans la liste des réalisateurs pour adulescents , Burton est un auteur , un vrâi , unique .
Même si l'on peut estimer que Burton tourne trop depuis quelques années , il n'en reste pas moins que chacune de ces oeuvres sont importantes .
Il aurait merite d'avoir un livre à sa hauteur , un livre qui fasse ressortir son âme si particulière au moment de la création .
Même si ce livre est de qualité , il apparaît que l'on a peu ici d'éléments propres à Burton , et trop d'éléments basiques .
C'est dommageable .
Commenter  J’apprécie          110
MissSherlock
  15 août 2012
Cet ouvrage, paru aux Cahiers du Cinéma, est une bible pour tous les admirateurs du travail de Tim Burton.
Antoine de Baecque retrace la vie du cinéaste, de son enfance chaotique dans la banlieue de Burbank à ses débuts chez Disney. Ensuite, il revient dans le détail sur chacun des films du réalisateur. L'auteur insiste sur le processus créatif, les difficultés rencontrées par le cinéaste... Cet ouvrage fourmille d'anecdotes professionnelles et personnelles et permet de mieux appréhender l'univers joyeusement macabre de Burton.
On pourra toujours reprocher à l'auteur de survoler certains films ou de ne pas pousser son analyse voire de se disperser un peu. Il n'empêche que ce livre est passionnant et instructif et qu'il ravira tous les amoureux de Tim Burton.
Commenter  J’apprécie          70
Justine-Coffin
  11 avril 2012
Cet ouvrage signé par les cahiers du cinéma permet de mettre en relief l'univers burtonien et ses personnages cinématographiques avec leur créateur. L'ouvrage se présente de façon chronologique mais ne cesse de comparé les différents films et personnages entre eux pour révéler la composition de cet univers farfelu, féerique, gothique et bien sûr sociologique.
Commenter  J’apprécie          30
Kepherton
  12 juin 2009
Cette biographie passionnée présente Tim Burton et son oeuvre, depuis ses débuts jusqu'aux divers films qu'il a réalisés. L'auteur réalise un ouvrage très pédagogique divisé par chapitres consacrés d'abord à l'enfance de Burton et ses influences puis à chacun de ses films. Chaque chapitre est agrémenté de nombreux dessins préparatoires de Burton et de photos extraites de ses films....
Lien : http://bibliovora.123.fr/ind..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   15 août 2012
J'ai lu des poèmes de Poe à l'école, mon premier poète, et pour moi ce fut décisif. Ce qui m'a immédiatement plu c'est que ses phrases n'avaient pas vraiment de sens d'un point de vue logique, mais pourtant on comprenait tout ce qu'il voulait dire à travers les ambiances évoquées. J'ai senti une grande affinité avec ce genre de poésie parce que c'est exactement ce que je ressentais à l'époque : j'avais l'impression que personne ne comprenait ce que je disais, et ça me rassurait de savoir que je n'étais pas seul...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MissSherlockMissSherlock   15 août 2012
Cette manière d'être à la fois fou, furieux et hypersensible, angoissé et atonal, macabre et vivant, d'être présent par absence ou absent par présence, Tim Burton la porte sur sa pâle figure et sa décoiffante chevelure depuis l'adolescence, et cela quel que soit son interlocuteur, les acteurs comme les producteurs, les fans comme les journalistes, ses proches autant que ceux qui l'approchent pour la première fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
thelaird_thelaird_   10 août 2014
J'avais le plus grand mal à mettre un pied devant l’autre... J’étais étrange et regardé comme un type bizarre. Je pouvais m'enfermer dans une armoire ou travailler sous mon bureau, ou alors assis dessus.
Commenter  J’apprécie          40
berym_berym_   11 avril 2020
Le gothique Burton ne s'est ainsi pas contenté de tolérer la diversité sociale et la déviance, il les a célébrées, sublimant un monde de plus en plus grisâtre, homogène, mercantile, exaltant au contraire l'ésotérisme, l'exceptionnel, le culte fétichiste d'une beauté sombre et ténébreuse, ou le rire carnavalesque qui retourne les situations. Le gothique chez Burton est un manifeste aussi bien esthétique que politique et moral : un pamphlet noir et rieur lancé à la face de la culture académique, consumériste, engourdie, puritaine, rigide. C'est sa manière à lui de croire en la faculté créatrice de l'être humain, de fabriquer un univers propre et intime qu'il fait partager aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
berym_berym_   11 avril 2020
"A l'origine, dira le cinéaste, il y a un dessin fait il y a longtemps. Il représentait un personnage qui veut toucher ce qui l'entoure, mais ne peut le faire, et dont le désir créateur est en même temps un désir destructeur, une ambivalence qui a fait surface au moment de mon adolescence. J'avais alors beaucoup de mal à communiquer avec le reste du monde, et ma personnalité n'avait rien à voir avec l'impression que je donnais : je me retrouvais, comme tant d'autres adolescents, dans l'impossibilité d'exprimer les sentiments que j'éprouvais."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Antoine de Baecque (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine de Baecque
"Il était une fois un homme et une ville qui se rencontrèrent, s'aimèrent, se marièrent, et eurent un enfant nommé Festival". C'est en ces mots que le grand Jean Vilar décrit la création, en septembre 1947, d'"Une Semaine d'art en Avignon", qui deviendra au fil des ans le Festival d'Avignon tel que nous le connaissons aujourd'hui. Antoine de Baecque, historien et critique, co-auteur d'une "Histoire du Festival d'Avignon" (Gallimard, 2016), retrace les liens qui unissent historiquement la ville au théâtre. Il est l'invité d'Oliva Gesbert.
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 12 février 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17Une Semaine D7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
949 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre