AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352893720
Éditeur : Editions MeMo (15/03/2018)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Il ne reste pas grand-chose de la vie de Tiago et de son frère Grand Ouji, de P’pa et M’ma, les fermiers Manké. Un arrosoir, une machine à coudre et un peigne, des objets jetés en vrac sur une carriole de fortune, aux côtés du dernier baoyé, un arbre aux onze fruits juteux, appelé Monsieur B. Les Déracineurs ont tout avalé, jusqu’à la moindre parcelle de leur ferme. Alors, Tiago et sa famille ont dû prendre la route. C’était ça ou crever.

Mais, sur le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
soazcongar
  13 juin 2018
Il est venu le temps des grandes décisions pour les paysans Manké, leur terre est kidnappée par les déracineurs immobiliers et leur survie se nomme Exil. La dernière poule a été sacrifiée, l'âne Spinoza a rendu l'âme les réserves sont maigres et tiennent dans les branches de Monsieur B, le vénérable Baoyé qui abrite onze tourés juteux dans ses ramages.
P'pa, m'man, le grand, très grand frère, le petit, gros frère, (le narrateur) et le dernier baoyé se mettent en marche. En route vers le pays de Jade pour reconstruire sa vie, se donner un avenir !
La route est longue dans le sable rouge et sous le soleil ardent. L'eau de jubier disparait trop vite, les trop rares fruits du grand baoyé ne suffisent pas à étancher le morne abattement qui gagne la famille.
Ce livre pour les enfants « à partir de 9 ans plus ou moins », est un récit initiatique entre réalité et onirisme. J'ai rapproché ce titre d'une autre lecture marquante, pour adultes cette fois, Chamelle de Marc Durin Valois. J'admire le talent de Sigrid Baffert qui réussit à contourner l'écueil de l'insoutenable et cruelle destinée tout en s'y approchant à pas comptés. On frôle la fable, le conte merveilleux bien ancré dans le sol africain. le vocabulaire imaginaire, les métaphores omniprésentes , drôles, jalonnent l'itinéraire des mankés. La lecture du texte à voix haute apporte à l'histoire une dimension nouvelle, une plus grande empathie avec le narrateur. Les illustrations qui s'adossent au texte sont belles, expressives et colorées. Faune et flore, réalisme et illusions s'entrelacent et se dénattent dans une explosion de couleurs chaudes.
Je suis encore sous le charme de ce grand petit livre qui est édité chez MeMo collection polynie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
Trebulle
  05 juin 2018
J'ai lu ce livre dans le cadre d'une Masse Critique, un grand merci donc à Babelio et aux éditions MeMo.
J'avais très envie de découvrir les nouvelles collections "Polynie" de cette maison d'édition dont j'apprécie le travail, notamment autour des albums.
C'est maintenant chose faite suite à la lecture de "La marche du baoyé": un petit roman écrit par Sigrid Baffert et illustré par Adrienne et Léonore Sabrier.
Il s'adresse aux enfants à partir de 9 ans et je l'ai trouvé pour ma part, très agréable à lire pour un adulte aussi.
Le sujet est éminemment actuel puisque Tiago, le narrateur, raconte le périple que lui et sa famille entreprennent à travers les sables rouges, poussés à quitter leur ferme par les Déracineurs qui ont tout rasé sur leur passage. C'est ainsi le destin de réfugiés économiques et environnementaux qui nous est raconté, sous la forme d'une fiction aux allures de conte africain.
Tiago, son frère Grand Ouji, sa mère et son père prennent donc la route avec pour seul bagage un baoyé appelé Monsieur B. portant 11 fruits (des kourés). Ils n'ont même plus d'âne pour tirer la carriole transportant ce qui reste de leur vie. La faim qui rend fou, l'épuisement, le doute quand à la destination guettent à chaque instant.
Mais malgré tous les dangers, l'élan de vie et l'espoir permettent de continuer.
La narration de Tiago à la 1ère personne nous amène à ressentir très fortement les sensations que lui et sa famille éprouvent : notamment la faim et la soif, la désorientation, l'épuisement, le risque de folie.
Un texte fort donc, agrémenté de belles illustrations colorées qui renforcent l'atmosphère de conte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Blandine54Blandine54   21 mai 2018
Monsieur B je voudrais pas mourir sans avoir vu le vert de la Haute Jade je voudrais pas mourir sans avoir embrassé je voudrais pas mourir sans avoir déniché un œuf de caïman je voudrais pas mourir sans avoir goûté la mer on dit que la mer respire sans fin je voudrais pas mourir sans avoir senti le parfum d'une belle-de-nuit tu sais celle qui fleurit qu'une fois pas an je voudrais pas mourir sans avoir eu la force de porter M'ma sur les épaules je voudrais pas mourir sans m'être enivré de vin de benghié je voudrais pas mourir sans avoir construit seul quelque chose de mes mains je voudrais pas mourir sans avoir entendu une fois le bruissement d'un glacier il paraît qu'il y a des montagnes qui parlent moi aussi je voudrais leur parler je voudrais pas mourir là au milieu de nulle part parce que je refuse de croire que Spinoza est mort pour rien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Blandine54Blandine54   20 mai 2018
-Ouji Manké, a répondu M'ma avec une douceur inattendue, regarde bien ces cinq kourés. Elles sont là, bien accrochées, et jusqu'à ce que je le décide, elles vont rester là, sur les branches de Monsieur B. Sais-tu pourquoi, fils ?
-Non, pourquoi ?
Il y a eu un court silence durant lequel chacun de nous a très nettement senti le parfum des kourés dans chaque alvéole de ses poumons, dans chaque infime recoin de sa gorge, comme une promesse, puis M'ma a repris :
-Parce qu'elles sont notre dernier gage d'humanité pour les jours qui nous restent à marcher, tu comprends ? On va devoir partager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Blandine54Blandine54   19 mai 2018
Dans la tête d'un vieux sorcier
Il pousse, il pousse un baoyé
Oyé, oyé !

Avec des branches en chandelier
Comme les pattes d'une araignée
Oyé, oyé !

Il a un grain dans le caisson
Une grosse araignée au plafond
Diguedon !
Commenter  J’apprécie          100
TrebulleTrebulle   05 juin 2018
La nuit suivante, M'ma est sortie de la ferme avec une pelle et un tonneau.
- Tu vas où ? a lancé P'pa.
M'ma a marmonné :
- Ces enragés peuvent bien mâcher le monde entier, démonter notre toit ou mettre le grenier à la cave pour construire leur hôtel de malheur, mais ils ne boulotteront pas notre dernier baoyé.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Sigrid Baffert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sigrid Baffert
Sigrid Baffert à Evreux
autres livres classés : émigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de coca

Où la meteorite s'ecrase t-elle?

steppe desertique de Mongolie
dans un village
dans un autre pays
sur une autre planete

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de Coca de Sigrid BaffertCréer un quiz sur ce livre