AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075150941
312 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (21/10/2020)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent ! Rappeuse ou guerrière apache, créatrice de troll ou reine des bandits, 30 portraits drôles et sensibles de femmes qui ont inventé leur destin. Un coffret regroupant les deux tomes du phénomène de l'année.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Sabrina1988
  12 mai 2020
Cadeau reçu à Noël dernier et quel cadeau : les 4B réunis :
Beau livre
BD
Biographies
Bref... Bagieu Pénélope !
Cet intégrale nous raconte en BD 30 portraits de femmes à la vie exceptionnelle, avec de nombreuses touches d'humour.
Écrivain, artiste, sportive, mécène, scientifique, anticonformiste, défenseur des droits des femmes, femme au physique atypique qui en a fait une force, chacune d'entre elle a affronté les difficultés de son époque, de son statut social, de son pays, des préjugés sur les femmes, pour faire valoir sa qualité en tant que femme et changer la vie d'autres femmes après elles.
Des exemples vivants des dictons : "Quand on veut on peut", et "Rien n'est impossible".
Cette BD a été adaptée en courts épisodes animés disponibles gratuitement sur le site internet france-tv.
Ils sont très bien faits et fidèles aux dessins et textes de Pénélope Bagieu.
La BD m'a permis de découvrir la vie hors du commun de certaines d'entre elles que je connaissais déjà, avec des infos méconnues (Clémentine Delait la femme à barbe, Joséphine Baker, Betty Davis, Peggy Guggenheim) et d'en découvrir d'autres (les 26 autres).
Chaque portrait se termine par une double page qui résume le portrait, et les dessins sont à couper le souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
sevm57
  30 janvier 2019
Un joli coffret trouvé sous le sapin!
J'ai critiqué chacun des tomes séparément, mais un coffret est toujours un plus surtout quand il est accompagné d'une planche inédite.
J'ai trouvé que la présentation très "girly" allait bien avec le contenu des BD, mais je dois avouer qu'elle est un peu trop "flashy" pour ma bibliothèque!
Commenter  J’apprécie          132
Cronos
  22 avril 2020
Trente portraits de femmes qui ont marquées discrètement le monde, Pénélope Bagieu leurs redonne leurs titres de noblesse dans cette BD humoristique en apparence mais sérieuse sur le fond.
Les traits sont simples, les histoires de ces femmes se lisent vite mais parce qu'on est vite pris dedans, ce style fonctionnent pour ce genre de mini-biographies. J'aime bien, c'est rythmé et les bulles sont suffisamment étoffées pour en apprendre pas mal sur ces « femmes qui font ce qu'elles veulent. »
Qu'elles soient reine ou barmaid, d'Angola ou des Vosges, toutes ces femmes ont ce point commun d'avoir su saisir leur liberté. Par besoin d'être féministe pour apprécier et découvrir. J'aime beaucoup la double page qui ponctue les histoires, toutes en couleurs. La seule chose quoi m'a déplu c'est l'écriture, je n'aime pas quand les auteurs utilisent leurs propres écritures, parfois difficiles à lire.
Commenter  J’apprécie          50
LeCombatOculaire
  08 janvier 2018
J'ai découvert et suivi les Culottées lorsqu'elles apparaissaient sur le blog, chaque semaine, jusque fin 2016. Et j'ai tout de suite adoré ! Je suivais déjà de loin le travail de Pénélope Bagieu mais là, c'était la révélation.
Alors, qui sont ces culottées ? Il est dit que ce sont des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent. Garanti 100% histoires vraies, des vies de femmes parfois inconnues qui ont à leur façon bouleversé le monde, amélioré la vie et les conditions d'autres femmes, qui ont mené leurs propres révolutions. Des femmes du monde entier, de toutes les époques, qui se sont levées, qui ont osé, qui ont démonté le patriarcat, qui ont trimé, qui ont bataillé, des femmes devant qui on s'incline finalement. Autant dire que ça s'inscrit tout à fait dans l'actualité, que ça permet de donner de la voix, de la force, de l'impact et du courage à toutes celles qui veulent briser le silence, qui se sentent parfois désespérées, qui en ont marre, et qui n'abandonnent pas.
En une soixantaine de cases colorées avec parcimonie mais caractère, l'autrice-slash-illustratrice raconte le parcours d'une de ces femmes étonnantes, souvent brisée ou brimée, qui finit toujours par reprendre en main son destin, peu importe ce que ça lui en coûte. Un dessin souvent sobre, clair, qui cohabite avec un récit dont le ton privilégie l'humour quand il est de bon ton mais surtout fort en émotions, en colère, en révolte, en peine et en victoire.
Autant dire que j'ai été hypnotisée et sous le charme du pouvoir et de la volonté de ces héroïnes sorties de l'ombre. Pour n'en citer qu'une (mais c'est très dur, parce qu'elles sont toutes merveilleuses), qui m'a touché particulièrement pour des raisons personnelles, je vous invite à découvrir Temple Grandin - j'ai vu par la suite le film avec Claire Danes, que je conseille aussi, tiens.
Bien sûr, pour ceux et celles qui veulent découvrir, il est tout à fait possible de lire encore ces histoires sur le blog qui est toujours accessible. Personnellement, c'est le genre d'ouvrage qui me donne envie d'investir, de soutenir et de partager, et c'est avec grand bonheur que je lève mon poing de loin, avec enthousiasme que je crie un grand BRAVO à Pénélope Bagieu.
Et si vous voulez tout savoir, ce coffret a bien circulé chez nous pendant les fêtes, n'hésitant pas à s'offrir à tout le monde, en grande pompe.
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MademoiselleMaeve
  18 mars 2020
portraits de femmes.
Et cette occasion s'est présentée récemment, lorsque j'ai été invitée à rencontrer Pénélope Bagieu à l'occasion de l'inauguration de son exposition à la gare de Lyon. En effet, la gare parisienne accueille une exposition de ses dessins, dans le cadre de L'Art en gares. Des extraits de Sacrées sorcières et des portraits de Culottées. Si vous y passez, arrêtez-vous pour y jeter un oeil. L'exposition est visible jusqu'à mi-mars 2020.
C'est à cette occasion que j'ai découvert que Les culottées de Pénélope Bagieu avaient été adaptées en mini dessins animés et qu'on allait pouvoir les découvrir sur France 5 à partir du 8 mars 2020 (pour la Journée internationale des droits des femmes – et pas celle des 20% de remise pour l'achat d'un soutien-gorge et d'une culotte comme j'ai pu le voir tant de fois les années passées). Hâte de voir ça ! Et peut-être que là, j'arriverai à savoir si j'ai une Culottée préférée et si oui laquelle ? Parce que pour le moment, je suis encore dans le flou, je les aime toutes. Avec peut-être un peu plus de tendresse pour La reine des bandits, Phoolan Devi qui a été une vraie guerrière.
Pénélope Bagieu a fait un travail remarquable de recherche et dans la sélection d'histoires vraiment inspirantes. Les femmes dont elle parle n'ont pas seulement fait un truc chouette à un moment de leur vie, elles ont eu des vies incroyables et on a l'impression que chacune d'entre elle a voué sa vie à une cause. La cause des femmes ou la cause des animaux par exemple. Ou qu'elles ont sans cesse lutté pour faire ce qu'elles voulaient de leur vie et ainsi ouvrir la porte à d'autres. Ces Culottées sont touchantes, mais surtout ce sont des battantes et lire ces portraits donne envie d'aller plus loin dans la découverte de ce qu'on fait chacunes d'entre elles. Comme Temple Grandin qui a oeuvré pour que le bétail soit mieux traité, comme Nellie Bly, la journaliste qui a été internée pour parler des conditions de traitement des malades mentaux, comme Joséphine Baker qui a été une espionne. J'ai découvert les Shaggs, ces soeurs rock stars (mes oreilles ne s'en sont pas remises), le destin de Betty Davis, celui de Tove Jansson, le travail incroyable de Frances Glessner Lee… Et toutes les autres.
Et le dessin ? de jolies couleurs, des traits fins, assez minimalistes mais avec un talent certain pour saisir les expressions des visages. C'est fou comme une minuscule virgule, un tout petit point parfois peuvent dire quand ils représentent une bouche.
Toutes les jeunes filles devraient lire ce livre, pour prendre conscience de tout le potentiel qu'elles ont entre les mains.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   30 novembre 2018
Voilà peut-être le secret de Culottées : à travers ces tranches de vie, l’auteure puise dans le passé pour nous inviter à mieux penser notre présent. On en ressort toutes et tous gonflé(e)s d’énergie ! Vous étiez prévenu(e)s, gare aux secousses...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   23 décembre 2018
A cette époque, les maillots de bain pour femmes sont d'encombrants costumes, lourds et inconfortables. Le rigorisme victorien conduit même l'Australie à leur interdire la baignade en plein jour jusqu'en 1903. Annette est bien placée pour le dire : le maillot de bain a été pensé pour tout sauf pour se baigner. Elle commence donc à réfléchir à une tenue qui rendrait les femmes libres de leurs mouvements dans l'eau, bricole un prototype comme elle peut et choisit de l'étrenner alors qu'elle est invitée à nager devant la famille royale à Londres. L'assemblée est outrée, mais Annette vient sans le savoir de révolutionner la vie des femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
missmolko1missmolko1   23 décembre 2018
Il est systématiquement précisé (et souligné comme un fait inouï) que Wu Zetian était « redoutable », « ambitieuse » et « intransigeante ». Des traits de caractère communs (et valorisés) chez à peu près tous les empereurs de l'histoire... mais visiblement moins faciles à digérer chez une impératrice.
Commenter  J’apprécie          20
Sabrina1988Sabrina1988   11 mai 2020
Quitte à être un objet de curiosité, Christine [Jorgensen] s'était créé un personnage public, disponible et enjoué, mais qui veillait à ce qu'on ne lui manque jamais de respect, affirmant sereinement son droit d'être une femme... et son droit de vivre dignement, bien qu'observée en permanence.
Commenter  J’apprécie          20
Sabrina1988Sabrina1988   11 mai 2020
Seuls les hommes ont le pouvoir d'arrêter la guerre. Leymah [Gbowee] encourage alors les femmes du Liberia à entamer une grève du sexe, pour mettre la pression aux maris.
Commenter  J’apprécie          20
Sabrina1988Sabrina1988   11 mai 2020
La société hollandaise repose à l'époque sur une sorte de ségrégation choisie, mise en place par le roi des Pays-Bas, Guillaume Ier : la pilarisation.
Il s'agit de distinguer des "piliers" de la société, qui s'organisent chacun dans leur coin avec leurs propres systèmes (catholiques, protestants, juifs), et surtout qui se marient entre eux.

[Josephina Van Gorkum - amoureuse têtue]
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Pénélope Bagieu (113) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pénélope Bagieu
La dessinatrice, dont le livre féministe Les Culottées arrive en série sur les écrans en mars, adapte le mythique livre jeunesse de l'Anglais Roald Dahl en bande dessinée et en fait un thriller vivant et haut en couleur. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/bd-sacrees-sorcieres-de-roald-dalh-adapte-par-penelope-bagieu Plus de Pénélope Bagieu : https://www.franceinter.fr/personnes/penelope-bagieu Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de "Comment j'ai dessiné..." : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Pénélope Bagieu

Ma vie est tout à fait ...

Fascinante
Épatante
Barbante
Lassante

5 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : Pénélope BagieuCréer un quiz sur ce livre

.. ..