AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0484576135
Éditeur : Forgotten Books (16/09/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
coco4649coco4649   23 août 2019
Du printemps


Extrait 2

La mer est calme et bonasse ;
Le ciel est serein et clair,
La nef jusqu'aux Indes passe ;
Un bon vent la fait voler.

Les messagères avettes
Font çà et là un doux bruit,
Voletant par les fleurettes
Pour cueillir ce qui leur duit.

En leur ruche elles amassent
Des meilleures fleurs la fleur :
C'est à fin qu'elles en fassent
Du miel la douce liqueur.

Tout résonne des voix nettes
De toutes races d'oiseaux :
Par les champs, des alouettes,
Des cygnes dessus les eaux.

Aux maisons, les arondelles,
Les rossignols dans les bois,
En gaies chansons nouvelles
Exercent leurs belles voix.

Doncques, la douleur et l'aise
De l'amour je chanterai,
Comme sa flamme ou mauvaise,
Ou bonne, je sentirai.

Et si le chanter m'agrée,
N'est-ce pas avec raison,
Puisqu'ainsi tout se recrée
Avec la gaie saison ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   23 août 2019
Du printemps


Extrait 1

La froidure paresseuse
De l'hiver a fait son temps :
Voici la saison joyeuse
Du délicieux printemps.

La terre est d'herbes ornée,
L'herbe de fleurettes l'est ;
La feuillure retournée
Fait ombre dans la forêt.

De grand matin, la pucelle
Va devancer la chaleur
Pour de la rose nouvelle
Cueillir l'odorante fleur ;

Pour avoir meilleure grâce,
Soit qu'elle en pare son sein,
Soit que présent elle en fasse
À son ami de sa main ;

Qui de sa main l'ayant eue
Pour souvenance d'amour,
Ne la perdra point de vue,
La baisant cent fois le jour.

Mais oyez dans le bocage
Le flageolet du berger,
Qui agace le ramage
Du rossignol bocager.

Voyez l'onde claie et pure
Se crêper dans les ruisseaux ;
Dedans, voyez la verdure
De ces voisins arbrisseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Antoine de Baïf (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Antoine de Baïf
Ô doux plaisir plein de doux pensement..., Jean Antoine du Baïf dit par Serge Reggiani
autres livres classés : poésie françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre