AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012858392
Éditeur : Hachette Livre BNF (01/05/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
NuitDeChineNuitDeChine   19 avril 2014
Ô Toy par qui jour et nuit je soupire.

Ô Toy par qui jour et nuit je soupire,
De qui sans gré la superbe valeur
Me fait languir dedans un beau malheur,
Viendray-je point au sommet ou j’aspire ?

S’il ne te chaut de mon mal qui s’empire,
S’il ne te chaut d’eteindre ma douleur,
Au moins permetz que de cette chaleur
Par un baizer tant soit peu je respire.

Ainsi disoy-je, et tu me dis, Amant
Ne sçay-tu pas que le baizer n’appaize
Le feu d’amour, mais plus l’est enflammant ?

Crein qu’un baiser n’enflamme double braize.
Ha, di-je alors, Amour le petit dieu
Auroit il point dans ta poitrine lieu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NuitDeChineNuitDeChine   19 avril 2014
Ces yeux ces yeux, doux larrons de mon ame.

Ces yeux ces yeux, doux larrons de mon ame,
M’ont eblouy de leur belle splendeur,
Astres fataux qui de malheur ou d’heur
Me vont comblant au plaisir de madame.

Au cueur d’hiver un printemps l’air embame
Ou que tournez ilz fichent leur ardeur,
Et quelque part qu’ilz baissent leur grandeur
Fleurit un pré mieux odorant que bame.

Les chastes feuz de ces freres jumeaux
Me retirant du naufrage des eaux
Par leur clarté de sauveté m’asseurent :

En leur saint feu mon vivre est allumé,
Mon vivre, las, qui sera consumé,
Quand leur destin arrestera qu’ilz meurent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NuitDeChineNuitDeChine   19 avril 2014
Metz moy au bord d’ou le soleil se lève.

Metz moy au bord d’ou le soleil se léve,
Ou pres de l’onde ou sa flamme s’esteint,
Metz moy aux lieux que son rayon n’ateint,
Ou sur le sable ou sa torche est trop gréve.

Metz moy en joye ou douleur longue ou breve,
Liberté franche, ou servage contreint,
Mets moy au large, ou en prison retreint.
En asseurance ou doute, guerre ou trêve.

Metz moy aux piedz ou bien sur les sometz
Des plus hautz montz, Ô Meline, et me metz
En ombre triste, ou en gaye lumiere,

Metz moy au ciel, dessous terre metz moy,
Je seray mesme, et ma derniere foy
Sera sans fin egalle a ma premiere.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NuitDeChineNuitDeChine   19 avril 2014
Tu me desplais, quoy que belle tu soys.

Tu me desplais, quoy que belle tu soys,
Tu me desplais, croy moy, je le confesse,
Et, bien qu’a moy tu desplaises, sans cesse
Je suy contreint ton amour toutesfoys.

Ton doulx regard, ta plus qu’humaine voix,
Ton port divin, tes graces, ma Deesse,
Me font t’aimer, mais ceste amour me laisse
Par la fierté, dont meurdrir tu me doys.

Ainsi le dieu, qui mon ame martire,
En ton amour, or me chasse, or m’attire,
Monstrant rigueur, et parfaite beaulté :

L’une m’enflame, et l’autre me rend glace,
Ainsi à toy m’atrait la bonne grace,
Tost m’en deboute une grand’ cruaulté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NuitDeChineNuitDeChine   19 avril 2014
Ô doux plaisir plein de doux pensement.

Ô doux plaisir plein de doux pensement,
Quand la douceur de la douce meslée,
Etreint et joint, l’ame en l’ame mellée,
Le corps au corps accouplé doucement.

Ô douce mort ! ô doux trepassement !
Mon ame alors de grand’joye troublée,
De moy dans toy s’ecoulant a l’emblée,
Puis haut, puis bas, quiert son ravissement.

Quand nous ardentz, Meline, d’amour forte,
Moy d’estre en toy, toy d’en toy tout me prendre,
Par celle part, qui dans toy entre plus,

Tu la reçoys, moy restant masse morte :
Puis vient ta bouche en ma bouche la rendre,
Me ranimant tous mes membres perclus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Antoine de Baïf (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Antoine de Baïf
Ô doux plaisir plein de doux pensement..., Jean Antoine du Baïf dit par Serge Reggiani
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ah, ces grands romans populaires, " quiz érudit "

1845. Le juif errant

Charles Nodier
Alexandre Dumas
Eugène Sue
Théophile Gautier

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre