AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782916589367
345 pages
Cambourakis (01/05/2009)
4.07/5   7 notes
Résumé :

" Ah ça t'ennuie que je te fourre dans un livre ? tant pis ! je t'y fourre ; j'y fourre les miens ; j'y fourre les autres ; j'y fourre... moi-même. " Dans ce diptyque écrit après un séjour à la Salpêtrière, André Baillon raconte sa vie et sa folie, les amours qui le poussent à écrire et les ennuis de tous les jours, qui l'empêchent.

Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jcjc352
  15 octobre 2020
Quel livre étonnant ! André Baillon auteur très perturbé psychologiquement, tentatives de suicide, internements à la salpêtrière, nous raconte son internement à la Pépette . On se demande si c'est une fiction ou bien un récit ou bien les deux car l'écriture est de très bonne qualité, néanmoins qualifiée de populiste par les critiques de l'époque, et le texte d'une grande cohérence. Ce qui me fait hésiter entre fiction et récit eh bien Baillon nous dit que des salles s'appelle « Falret » ce qui est normal car c'est un psychiatre mais « Érasme »…C'est de l'humour même si on lui doit son « éloge de la folie » ?
Ce livre écrit après son premier internement est plein d'humour. On hésite au début et en ne sachant pas trop à quoi s'en tenir, on ricane ensuite on rit jaune et enfin on rit aux éclats (pas forcément dans cet ordre-là) oubliant que les personnages sont des fous , légers il est vrai mais fous quand même. J'utilise le terme de l'époque j'aurai pu dire « dérangés » c'est moins dévalorisant .
C'est très burlesque et très sketchs de l'absurde. On croirait avoir affaire à P. Dax et F. Blanche pour certains dialogues. Par exemple Jean Martin (Baillon lui-même) reçoit une dame alors qu'il est en train de prendre sa température avec un thermomètre qui ne se met ni dans la bouche ni sous l'aisselle: la situation est très cocasse et aussi apparemment pour ses compagnons de chambrée et les infirmières. Souvent ces saynètes très travaillées ,on se demande si elles ont vraies ou inventées par Baillon, véritable pince-sans-rire , m'ont déclenché des fous rire irrépressibles. Puis les crises de folies douces digne de Charlie Chaplin, des délires hallucinatoires, ses amourettes refoulées pour les infirmières, les jeux de mots et en filagramme la vie de l'hospice avec son lot de difficultés et les transferts avec la petite voiture des compagnons de Martin vers des unités pour les malades plus gravement atteints.
du burlesque, de l'humour noir, du rire jubilatoire, du morbide parfois voilà à quoi il faut s'attendre
Un livre vraiment à lire car cet auteur très tourmenté (aller habiter devant un cimetière dans son état …) est vraiment intéressant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
LesLecturesDeRudy
  30 mars 2021
C'est un auteur que je connaissais pas du tout et sa découverte est une belle claque . Roman écrit au début du siècle précèdent et pourtant d'une écrite et d'un style très actuel et mis à part quelques descriptions datées on pourrait le croire écrit aujourd'hui . le roman largement autobiographique , André Baillon ayant souffert de troubles mentaux raconte la vie d'un interné dans un grand hôpital psychiatrique parisien et les personnages décrits sont d'une justesse incroyable, d'une lucidité froide tout en étant totalement déconnecté de la réalité .
André Baillon ne force jamais le trait ni ne tombe dans la caricature et si dans nos hôpitaux la situation a beaucoup évolué ses descriptions peuvent encore être appliquées à la manière de soigner les maladies mentales dans pas mal de régions du monde .
Un récit qui peut faire tour à tour sourire et s'émouvoir dans la même phrase , un chef-d'oeuvre de style, d'ironie et de sensibilité.
Commenter  J’apprécie          10
Livrepoche
  09 mai 2021
Voilà une des rares fois où je me laisse tenter par un résumé. Une des rares fois où j'en lis un. Et heureusement. Je serais probablement passé à côté de ce texte car la couverture ne m'attirait pas plus que cela. Ce récit d'André Baillon, cet auteur belge qui m'était inconnu, à tout pour me séduire, surtout la drôlerie. Chalet 1, c'est une tranche de vie psychiatrique, la période pendant laquelle l'auteur s'est retrouvé interné en asile.
Avec l'oeil de l'écrivain, André Baillon nous plonge avec délice dans la folie douce de ce genre d'endroit. C'est en tous cas l'expérience qu'il nous en donne. En premier lieu, c'est la tendresse que l'auteur à pour les autres internés qui se dégage et la manière dont il nous décrit les particularismes de chacun est savoureux. Rarement, j'ai ri autant dans un livre. Ça fait du bien car on sait la violence psychologique et physique de ce genre. Mais dans ce texte, même les évènements plus « durs », sont prétextes à rire.
Puis Chalet 1 bascule stylistiquement pour s'accorder à la situation psychologique d'un André Baillon désorienté et agité. Il perd en cohérence et si on peut douter de l'exacte véracité de ce récit, le lecteur ne peut pas nier qu'André Baillon réussit à nous plonger dans ce milieu étrange où la norme est tronquée par les psychologies détaillées de ses occupants.
J'ai beaucoup aimé Chalet 1 d'André Baillon et je me demande comment l'auteur s'en sort hors de l'asile, dans d'autres situations, dans d'autres romans/récits.
Lien : http://livrepoche.fr/chalet-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jcjc352jcjc352   15 octobre 2020
-Pauvre type, dit Rose Lambert. C'est un malade qui persécute
J'étais distrait:
- Qui perd ses quoi?
Monsieur Martin, gronde Rose Lambert, vous dîtes des saletés!
Commenter  J’apprécie          10

Videos de André Baillon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Baillon
André Baillon, le belge de Marly.
autres livres classés : littérature françaiseVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3054 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre