AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203058620
48 pages
Éditeur : Casterman (25/09/2013)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Ici commence la Deuxième Guerre Universelle.

La Première Guerre Universelle a été apocalyptique. L’humanité a manqué d’être anéantie en même temps que la Terre. Et la situation des survivants reste dramatique partout dans le système solaire. Sur Mars, on observe avec inquiétude le soleil mourir, dévoré par l’ultime wormhole laissé par la dictature. Après quelques années de paix, c’est une nouvelle tragédie qui se prépare. Et cette fois, elle embrasera... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Erik_
  30 août 2020
Avant d'aborder la seconde saison de cette oeuvre culte qu'est Universal War, j'ai relu la première pour me mettre dans le bain. J'avais un peu oublié les détails de ce récit fort compliqué mais si bien construit sur le thème des voyages temporels. J'avais oublié que UW1 était la référence en matière d'une science-fiction intelligente. Et je confirme que cela n'a pas pris une ride.
Universal War Two commence par un bon petit enchaînement par rapport à la fin de la saga originelle avec ce fameux wormhole qui part du coeur du soleil et qui menace les planètes du système solaire sans compter les galaxies voisines. On ne retrouve plus les personnages principaux mais leurs descendants qui tentent tant bien que mal à gérer une situation de plus en plus difficile. Bref, le défi qui les attende ne sera pas une mince affaire.
Il y a toujours une petite scène introductive qui se détache du reste de l'histoire mais elle n'est pas centré sur un personnage comme pour le présenter ce que j'avais bien aimé. Bref, c'est différent. Cela casse le train-train et cela nous entraîne vers l'inconnu pour notre plus grand plaisir. Denis Bajram n'a rien perdu de son talent à dessiner et à nous raconter une histoire dépassant de loin toutes les limites comme s'il anticipait sur le futur de l'humanité.
On va suivre UW2 avec la plus grande attention. C'est de toute façon la bd la plus attendue de l'année et c'est surtout une série qui commence de manière grandiose. Nul doute que la suite sera à la hauteur de nos espérances !
A la lecture de ce second opus, on ne pourra pas dire que l'aventure fait du surplace. Il y a une véritable avancée du récit. La réussite de ce tome tient dans une scène d'anthologie qui rappelle d'ailleurs le procédé utilisé dans Harry Potter et le prisonier d'Azkhaban. C'est franchement grandiose à tous les points de vue. A noter que le mystère reste encore entier sur les envahisseurs.
Je commence néanmoins à me poser des questions à partir de la lecture du 3ème tome intitulé l'exode. Tout d'abord, je constate que le nombre d'avis sur UW2 est en forte baisse si l'on compare par rapport à UW1 dont la moitié des notes était culte. Cela semble marquer un certain désintérêt du public pour cette suite pas si attendue que cela. Puis, j'avoue que la première partie de ce tome est un incessant bavardage où il ne se passe pas grand chose malgré le revenant. Fort heureusement, la seconde partie semble rattraper la première en termes de péripéties et même d'images. Bref, une toute légère déception liée à un essoufflement ou une pause marquée par la réflexion mais ce n'est pas encore fini. Il faut voir la suite et elle semble réserver quelques surprises.
Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 3.5/5 – Note Globale : 3.75/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tchouk-tchouk-nougat
  05 janvier 2014
Vous vous rappelez ? Nous avions laissé notre système solaire en bien piteux état : planètes en moins dont notre bonne vieille Terre et un trou noir en train de manger notre soleil. Pas réjouissant, même si l'armée de Canaan avait arrêté les CIC et la guerre universelle.
Bajram ne pouvait laisser les choses en l'état ! Alors nous voici de retour sur Mars avec les mêmes problèmes et une armée d'occupation qui ne semble pas réjouir les derniers "terriens". (petit message politique au passage). Les dirigeants de Canaan, eux, jouent les apprentis scientifiques en lançant une intelligence artificielle (ultra intelligente) dans le soleil. Et évidemment la catastrophe arrive : un mystérieux triangle avale le soleil dans l'impuissance totale des protagonistes.
RAH !! et on doit attendre le prochain tome pour en savoir plus !!! frustrant...
En tout cas très belle entrée en matière. Exactement ce qu'il faut pour avoir envie de lire la suite. Et qui ravira les fans du premier cycle.
Les dessins sont égaux à eux même, très réussis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
NoniNomNom
  06 octobre 2013
Universal War One est une série de BD que je chéris. A l'époque de la sortie du sixième album, Bajram (l'auteur) évoquait déjà la possibilité de deux prochains cycles, sobrement intitulés Universal War Two et Universal War Three. Bonne nouvelle : ça a pris du temps, mais la seconde guerre universelle est à nos portes.
Même s'il s'agit d'éviter de spoiler au maximum, entamons par une petite remise en contexte. Universal War One narrait les aventures de l'escadrille Purgatory, une bande de soldats, en bisbille avec leur hiérarchie, plongés au milieu d'une « drôle de guerre » entre le gouvernement des Terres Unies et les compagnies propriétaires des planètes extérieures du système solaire. le lecteur assistait à la progressive descente aux enfers de l'humanité, et au périple désespéré de cette escadrille de bras cassés pour sauver la situation, notamment grâce à Kalish, le génie-scientifique-ronchon-au-grand-coeur de l'histoire. J'ai trouvé ça très bien tourné jusqu'à la fin qui, elle, m'a vraiment décontenancé.
Le Temps du désert, premier tome d'Universal War Two, prend place treize ans après cette fin. L'humanité est mal en point. Ses sauveteurs sont de facto les nouveaux dirigeants du système solaire et ça ne se passe pas très bien, malgré leur avance technologique et leurs bonnes intentions. Sur Mars, la tension est palpable, les anciens héros sont discrédités et la violence renaît. D'ailleurs, une puissance qui envahit une zone pour sauver un peuple opprimé, puis qui reste sur place pour prendre en charge les autochtones, ça ne vous rappelle rien ? C'est en effet peu de dire que cette histoire s'inspire de manière quasi transparente des escapades américaines en Afghanistan et en Irak.
Heureusement il y a plus, sinon ce serait trop facile. Alors que les dirigeants tentent de sauver le Soleil (lui aussi condamné à brève échéance, conséquence des événements du premier cycle), un gigantesque triangle noir surgit à sa surface, avant de se multiplier rapidement. C'est là toute la force de cette série : amener des thèmes contemporains dans un futur plus ou moins crédible et les mélanger à des mystères insondables et vertigineux. Universal War One avait le Mur et le voyage dans le temps, qui sait ce que nous amène Universal War Two ? Des triangles, pour commencer. Mais les deux premières planches de l'album annoncent beaucoup plus et donnent déjà quelques pistes de réponses.
Le Temps du désert est un album un peu paradoxal qui m'amène inévitablement à comparer ce début de cycle au précédent. Là où le premier opus d'Universal War One nous plongeait directement dans le vif du sujet, il s'agit plutôt ici d'une introduction conséquente mais d'une introduction quand même. On cerne plus ou moins quels seront les personnages principaux (exit l'escadrille Purgatory, bonjour Théa-la-descendante-de-Kalish) et quelques enjeux apparaissent, mais sans plus. Alors que certaines scènes de la Genèse étaient véritablement marquantes, je n'ai pas retrouvé la même intensité dans cet album-ci (toutes proportions gardées évidemment : ça reste un beau bordel).
Le dessin est lui dans la continuité du précédent : réaliste et clinquant. Les scènes dans l'espace sont toujours aussi classes, et les cases plus terre-à-terre ne sont pas en reste. En fait, le Temps du désert est un épisode très prometteur, à défaut de répondre à toutes les promesses. La première lecture m'a laissé un peu perplexe en raison de la transparence un peu facile du propos, la seconde m'a déjà davantage convaincu. Bajram a en tout cas replongé l'humanité dans une belle merde, je m'attends à peu près à tout pour la suite et je suis content.
Lien : http://nonivuniconnu.be/?p=1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jamiK
  28 mai 2019
Après avoir été emballé par la première guerre universelle, j'entame ce second cycle avec toujours autant de plaisir. Ce premier opus met du temps à démarrer, mais les surprises sont déjà au rendez-vous. le graphisme est toujours aussi léché, détaillé, efficace, inventif. Les inventions scénaristiques vont encore chercher là où on ne les attend pas. Ce second cycle promet d'être aussi passionnant que le premier.
Commenter  J’apprécie          70
Yvan_T
  01 janvier 2014
Je ne suis pas très friand de récits de science-fiction, mais « Universal War One » est une saga culte et un véritable chef-d'oeuvre que tout bédéphile se doit de lire. Lors de la sortie du sixième tome du cycle précédent, Denis Bajram évoquait déjà la possibilité de deux prochains cycles intitulés Universal War Two et Universal War Three. Il aura donc fallu attendre sept ans après cette seconde guerre universelle prévue en six volets.
Une courte introduction revenant brièvement sur les événements précédents permet très vite de se rafraîchir la mémoire avant de plonger dans cette nouvelle épopée galactique qui se déroule treize après la victoire contre les CIC, quarante-trois ans après la destruction de la Terre et deux cents quatre-vingt-dix-neuf ans après la création de Canaan. La Première Guerre Universelle a cependant laissé des traces, dont un Wormhole qui menace le Soleil. Alors que les autorités de Canaan tentent se sauver leur étoile en y lançant une sonde, un gigantesque triangle noir surgit à sa surface…
Cette apparition triangulaire inconnue qui orne d'ailleurs la couverture de l'album ne manque pas de titiller la curiosité du lecteur et plonge les descendants de Kalish dans une nouvelle crise qui s'avère immédiatement prenante. de plus, malgré l'univers futuriste, les thèmes abordés sont très actuels. Si l'histoire s'inscrit dans la continuité du cycle précédents, les personnages sont cependant nouveaux. L'héroïne est ainsi une femme au caractère bien trempé et particulièrement attachante, digne descendante du héros d'Universal War One.
Visuellement, la parenté avec le premier cycle est très forte, qu'il s'agisse des différents chapitres introduits par des extraits bibliques ou des codes graphiques. Baignant son récit dans des couleurs rougeâtres, Denis Bajram livre des planches d'une grande puissance et un début de cycle particulièrement prometteur.
Encore une BD qui mérite une bonne place dans mon Top de l'année !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
BulledEncre   14 octobre 2013
Le Temps du désert est une vraie réussite. Les éditions Casterman ne se sont pas trompées en accompagnant cet auteur qui, à défaut d’avoir des étoiles plein la tête, a la tête dans les étoiles !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   01 octobre 2013
Le Temps du désert impressionne donc en tous points, mais grâce ou à cause de la complexité de son univers, la séduction de la jolie Théa opérera plus vite et plus pleinement auprès des amateurs (éclairés) de SF.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   01 octobre 2013
Universal War Two est une vraie suite d'Universal War One et c'est tant mieux, car je pense que c'est ce que nous avions tous envie de retrouver. C'est donc un essai concluant et réussi.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   10 septembre 2013
Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   07 avril 2017
-Sa balance reprèsente l'accusation et la défense. Son épée la décision et la punition. Les yeux bandés, l'impartialité. Eh bien j'aimerais, moi, que vous preniez à votre tour cette Justice en modèle!
-En gros je dois devenir une nana coincée qui se masque les yeux pour ne pas voir la réalité en face?
Commenter  J’apprécie          60
lyflalexlyflalex   06 décembre 2014
Ta planète est condamnée ! Ton peuple est condamné ! Tout cela n'a rien à voir avec la méchanceté ou la gentillesse... C'est l'histoire qui en train de vous oublier...c'est la nature qui vous condamne....désolé pour vous les gosses
..fallait naitre ailleurs...
Commenter  J’apprécie          70
Erik_Erik_   11 octobre 2020
Peu font la guerre mais tous ont des blessures.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Denis Bajram (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Bajram
Dans un moment de folie, un petit vaisseau spatial en mission d'exploration s'écrase sur une planète océan inconnue. Heureusement des sortes de pieuvres géantes aident les cinq rescapés à remonter à la surface et à rejoindre la seule île à l'horizon. À leur grande surprise, ils sont accueillis sur le rivage par des humains aussi primitifs que bienveillants...
"Inhumain" marque le grand retour au scénario de science-fiction de Valérie Mangin et Denis Bajram.
Feuilleter la BD bit.ly/Inhumain-Découverte
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3344 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre