AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Céline Romand-Monnier (Traducteur)
EAN : 9782266320450
480 pages
Pocket (21/10/2021)
  Existe en édition audio
3.6/5   67 notes
Résumé :
Que se passe-t-il quand vous cherchez vos démons et quand vous les trouvez ?Ancien enquêteur de la police des polices, Thorkild Aske vient de purger une peine de prison.Quand son psychiatre lui propose de retrouver le fils d'un couple d'amis, il ne peut refuser la mission : Le jeune homme, qui réhabilitait un phare en hôtel, n'a pas donné signe de vie depuis plusieurs semaines.Avec la nuit polaire arrivent les tempêtes d'automne. On dit qu'à cette saison il n'est pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 67 notes
5
12 avis
4
17 avis
3
11 avis
2
2 avis
1
0 avis

musemania
  23 novembre 2021
Je suis une énorme amatrice de littérature nordique. Il y a peu de temps, je vous faisais part de mon immersion dans le domaine du thriller finlandais avec le livre « le serment» d'Arttu Tuominen que j'avais apprécié certes, mais qui m'avait aussi laissé un goût de trop peu dans la bouche.
Le hasard faisant, j'ai eu l'opportunité de découvrir un écrivain norvégien, en la personne d'Heine Bakkeid et son premier ouvrage, « Tu me manqueras demain », paru chez Les Arènes Equinox et en format « poche » aux Editions Pocket. Celui-ci est le premier d'une trilogie qui doit paraître en France et en Belgique. Je dois dire que si vous cherchez de la chaleur et de la lumière car vous en êtes en manque à cette période de l'année et bien, ce n'est peut-être pas alors le livre le plus adéquat pour vous 😉
L'atmosphère mise en place par l'auteur est à la fois glaciale par le fait qu'on se trouve en Norvège, dans le nord du pays et plus particulièrement à Stavanger, « ville du pétrole et des crottes de chien molles » et par des journées bien sombres, où le soleil ne pointe que très peu le bout de son nez.
Après avoir découvert l'anti-héros de Cyrus Colfer dans le très bon roman noir de Gabrielle Massat, « le goût du rouge à lèvres de ma mère », j'ai été mise dans le bain avec, à nouveau, un protagoniste bien atypique. Ancien enquêteur à la Police des Polices, Thorkild Aske vient de sortir de prison, où plus d'un an auparavant, il a tenté de mettre fin à ses jours. On comprend dès les premières pages que c'est un personnage meurtri tant physiquement que psychologiquement, shooté aux nombreux médicaments en tout genre.
Narrée par la voix de Aske, c'est une enquête sur la disparition d'un jeune homme danois souhaitant réaménagé un ancien phare en hôtel-aventure. Les parents ont mandaté Aske afin de le retrouver suite à un soi-disant accident de plongée selon les enquêteurs. Les espoirs s'amenuisent mais Aske prend en main le dossier, qui va l'amener aux confins du pays et de son esprit où les délires se mêlent à la réalité. Une pointe de cynisme est savamment distillée par l'auteur, conférant à la fois originalité et un brin de fantaisie à ce thriller captivant.
Chapeau bas à la traductrice, Céline Romand-Monnier qui a fait un travail remarquable en nous offrant à nous lecteurs francophones, une traduction parfaite qui permet une lecture très fluide de ce livre qui est le premier à être traduit en français d'Heine Bakkeid. Son nouveau thriller est déjà paru chez nous, sous le titre « Rendez-vous au paradis », toujours aux Editions Equinox Les Arènes.
En tout cas, ce premier bouquin m'a réellement donné envie de suivre cet auteur et de poursuivre la lecture de sa trilogie!
Je remercie les Editions Pocket et le site Bepolar pour cette super découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
missmolko1
  09 avril 2020
Un nouveau thriller venu de Scandinavie (Norvège), Tu me manqueras demain est le premier tome des enquêtes de Thorkild Aske, qui compte déjà trois tomes qui j'espère seront très vite traduits.
Tout d'abord le roman s'ouvre sur une note atypique : Thorkild, qui va pointer au chômage. Ancien flic qui sort de prison et en cours de réinsertion. Moi qui aime les flics déprimés, torturés par leur passé, je dois dire qu'ici j'en ai eu pour mon argent car trois ans plus tôt il a tué une femme avec sa voiture. Aujourd'hui, il n'est plus rien, considéré comme un pariât aux yeux de ses anciens collègues et de la société.
Quand son psy, lui confie une mission : retrouver le fils d'un couple qui a vraisemblablement disparu en mer, Thorkild fini par accepter. Il part donc pour l'extrême nord de la Norvège pour comprendre ce qu'il s'est passé.
Si je devais retenir une seule chose concernant ce roman, ça serait bien évidement l'ambiance bien avant l'enquête. Imaginez-vous au Nord de la Norvège, sur une île battue par les vents, les tempêtes à répétition, la neige, ses habitants qui se connaissent tous et les croyances et le folklore qui les accompagne. Bref, rien que pour ça, je me suis régalée. le dépaysement est total et je me suis plongée à fond dans le récit oubliant ce printemps qui peine à pointer le bout de son nez et le confinement du a la situation actuelle.
Ensuite, Thorkild est comme je le disais plus haut un personnage torturé par son passé. Il prend énormément de médicaments parfois avec de l'alcool et comme le récit est à la première personne, il est parfois difficile de savoir ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. C'est parfois un gros risque pour un auteur de mélanger la fiction et la folie mais ici je dois que l'auteur, Heine Bakkeid fait ça avec brio. Il nous livre ici un personnage meurtri, physiquement par les séquelles de l'accident et par les remords.
Mon seul bémol et ce qui fait que ce roman n'est pas un coup de coeur, c'est qu'il y a quelques longueurs par-ci, par-là. Certains passages sont trop longs et casse le rythme du reste de l'intrigue.
Enfin l'enquête est complexe, habillement conduite et menée. On ne se doute de rien, on ne sait pas où l'on va mais c'est vraiment efficace et c'est une superbe découverte. La petite pointe de surnaturelle apporte beaucoup et donne une intrigue bien plus développée qu'une simple enquête policière. Bref, je repars en Norvège dès que possible pour la suite.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
celine85
  29 octobre 2021
Thorkild Aske anciennement enquêteur à la police des polices sort de prison de Stavanger. Son psychiatre va lui demander un service. Retrouvé Rasmus le fils d'Arne et Anniken. La police pense qu'il est mort dans un accident de plongée en se noyant parce qu'elle n'a pas vu son équipement de plongée sur son bateau retrouvé. Il finit par accepter cette mission comme « détective privé » plutôt que de travailler dans un centre d'appel comme on lui a proposé. Rendu sur place, il découvre un cadavre mais pas celui auquel il s'attendait. Les fantômes du passé sont jamais loin…
C'est le premier livre de cet auteur norvégien qui est traduit en français. Ma lecture c'est fait avec des hauts et des bas. L'histoire manquait de consistance, le rythme est majoritairement plat. Heureusement que certaines descriptions de scènes apparaissent de temps en temps. Elles sont bien noires et difficiles à lire, elles donnent quelques frissons. Un livre comme les montagnes russes.
Commenter  J’apprécie          300
RomansNoirsEtPlus
  12 décembre 2021
Ce polar norvégien me réconcilie définitivement avec la littérature scandinave que j'avais quelque peu délaissé ces derniers mois . Sans doute grâce à ce récit magistral, ce scénario qui vous prend aux tripes, cette ambiance glaciale à tous les points de vue et surtout à cet anti-héros au passé torturé.
Thorkild Aske est islando- norvégien. Ancien flic (de l'inspection générale de la Police ) qui enquêtait sur les possibles mauvaises actions de certains de ses collègues policiers, un de ses actes passés lui a valu la prison , cette prison où il a côtoyé la mort de très près. Maintenant libre , mais psychologiquement toujours fragile, il est sous un lourd traitement médicamenteux et surveillé de près par un psychiatre spécialisé qui est garant de sa réinsertion sociale et professionnelle. Ce dernier lui fait rencontrer un couple dont le fils a disparu mystérieusement dans le nord du pays . Malgré quelques réticences, Thorske accepte de mener l'enquête même s'il se doute que le jeune homme est probablement mort de manière accidentelle. le danois disparu avait en effet décidé de rénover un phare pour le transformer en hôtel pour aventuriers, base de vie pour amateurs de sensations fortes et de plongées sous-marines dans les eaux glaciales de cette région de l'extrême-nord norvégien.
Rendu sur site, il va découvrir une contrée sauvage et hostile mais d'une beauté envoûtante, une population repliée sur elle-même et guère ouverte au monde et aux cultures extérieures. Son enquête, rapidement rendue périlleuse par les conditions climatiques et par de dramatiques événements, va aussi être l'occasion de nouvelles épreuves psychologiques pour Thorske alors que les substances chimiques absorbées sans respecter les prescriptions médicales vont peu à peu réduire son discernement et raviver de douloureux fantômes.
J'ai été totalement captivé par cette histoire et par ce personnage qui lutte contre ses démons et ses (mauvais) souvenirs. Narré par Thorske, le récit fait des va et vient entre le présent et le passé. Un passé qui se dévoile en parallèle de l'enquête dans le Nord Norge , cette région la plus septentrionale de la Norvège.
Une région au climat imprévisible comme les faits qui vont se dérouler sur cette île et sous les flots. L'auteur aime surprendre son principal protagoniste comme ses lecteurs et il ne fait pas les choses à moitié. Il est vrai que Thorske est un terreau idéal pour cette histoire pleine de rebondissements : la psychée détraquée , des médicaments qui altèrent sa concentration et le portent dans des situations de semi-conscience où ses actes sont opérés en mode « automatique », faisant de lui une proie facile pour tout criminel cherchant à brouiller les pistes . Malgré tous ses défauts , on a envie que Thorske se sorte de cette mauvaise passe , découvre la vérité sur cette disparition et prenne une revanche sur ce passé qui ne lui a pas fait de cadeaux. Un roman qui nous offre de rares moments de tensions aussi intenses, des actions d'un terrible réalisme et un héros vraiment attachant par ses faiblesses et ses moments d'égarement.
Vivement le prochain tome !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Nat_85
  07 novembre 2021
A sa sortie de prison, l'Ancien enquêteur de la police des polices Thorkild Aske n'aspire qu'à une seule chose : oublier. Oublier qu'il vient de purger une peine suite à la mort de la jeune femme qu'il aimait. Mais les barreaux de son coeur semblent verrouillés à jamais depuis cet accident. Et ce n'est pas son nouveau statut de demandeur d'emploi qui va l'aider à se réinsérer. Alors, quand son psy ,un brin atypique, lui propose une mission, il l'accepte sans trop de conviction et d'enthousiasme. Les parents d'un jeune homme qui réhabilitait un phare en hôtel a vraisemblablement disparu en mer. Sans nouvelles depuis plusieurs jours, l'espoir de ses parents faiblit, mais la nécessité de savoir et de comprendre persiste. L'enquête s'avère compliquée tant par des conditions météos extrêmes que par l'état de Thorkild Aske, totalement dépendant aux médicaments, et dont la perception des événements en est modifiée.
En cet automne 2021, plongez dans ce polar glacial et torturé, au coeur de la Norvège.
Si l'ambiance était là, je n'ai cependant pas accroché à l'intrigue. Peut-être trop de longueurs ? Un personnage peu attachant et à la dérive ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260


critiques presse (1)
Liberation   30 octobre 2020
Le Norvégien Heine Bakkeid met en scène un ex-flic à la dérive, en proie aux interrogations existentielles comme aux délires hantés.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   01 avril 2020
'You sait it was the Danish guy's parents who had hired you,' Harvey finally says.
I nod.
'To do what?'
'I don't quite know,' I reply. 'Seach. Hope can actually be bought, you know.'
'Hope?'
'As long as they pay, I search. As long as I search... there's hope that I might find something.'
'Find what, do you think?'
'A magic key to turn back time.' I peer into my coffee mug again as Harvey fills it up. The aroma of the alcohol tickles my nose, heating, breaking open my ruined tear ducts and beckoning clouds of memory from the depths of my mind. Nodding, I open my mouth and swallos. Huge gulps.
'Do you ever findit?' Harvey asks, half mockingly, and looks at me. 'This key?'
'Never,' I reply, with a short, sharp laugh.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
missmolko1missmolko1   31 mars 2020
The birds in the sky look like marionettes in a shadow theatre as they tilt and dive, slowly gliding on near-motionless wings above the former keeper’s residence. I can also see birds in the sea around the lighthouse, black with white neck plumage, bobbing on the waves around the rocks on the shore.
Commenter  J’apprécie          80
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   03 décembre 2021
Je médite sur la vitesse à laquelle les choses peuvent déraper une fois qu’on est sur la mauvaise pente , que ce soit à la table de cuisine familiale avec quelqu’un qu’on aime, en situation d’interrogatoire, ou dans la vie en général. On ne fait que foncer vers sa propre perte sans être en mesure ni de freiner ni de changer de cap.
Commenter  J’apprécie          60
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   03 décembre 2021
Le visage vers le ciel, je distingue de profonds ravins dans la lune rayonnante. Des rivières d’argent s’écoulent de ses plaies et colorent le ciel d’iridescences métallisées, avec des irrégularités plus foncées sur les bords et vers le centre, plutôt un motif de flammes qui s’entortillent en vrilles de voies lactées.
Commenter  J’apprécie          60
christinebeaussonchristinebeausson   27 octobre 2020
Debout à la fenêtre, je médite sur la vitesse à laquelle les choses peuvent déraper une fois qu'on est sur la mauvaise pente, que ce soit à la table de cuisine familiale avec quelqu'un qu'on aime, en situation d'interrogatoire, ou dans la vie en général. On ne fait que foncer vers sa propre perte sans être en mesure ni de freiner ni de changer de cap.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2377 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre