AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782374485980
472 pages
XO Editions (25/04/2024)
4.1/5   168 notes
Résumé :
Il y aura toujours des diables, des dieux et des hommes au milieu.

Février 2024. " L'Ange noir " a encore frappé. Chaque fois, sa victime est enterrée vivante et meurt étouffée. à la sous-direction de l'antiterrorisme, Sofia Giordano cherche à mettre la main sur ce tueur qui s'en prend à des notables partout en France. Elle est bientôt rejointe par le lieutenant Gabriel Geller qui, de son côté, enquête sur l'assassinat, à Paris, de réfugiés aux corps ... >Voir plus
Que lire après La MeuteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 168 notes
Je suis une fan inconditionnelle d'Olivier Bal. C'est toujours avec une grande impatience que j'attends la sortie de ses nouveaux romans, ce dernier ne manque pas à la règle . Je peux vous dire que son dernier livre est décoiffant, un conseil accrochez vous bien avant de commencer la lecture. Pour ma part je vais essayer d'être objective , relever ce dur challenge. Je crois en moi, et je me lance. L'auteur plante le décor, pas besoin de frivolité , direct, net et précis. La découverte de corps enterrés vivants, pour Sofia Giordano, “ L'aigle noir” est de retour. Plusieurs notables sont assassinés. D'un autre coté , nous découvrons Gabriel Geller enquête sur des meurtres sauvages commis sur des migrants. Deux histoires parallèles qui vont se télescoper, pour un former qu'une . Ils vont être entrainer dans les abysses de la folie humaine. Pour mener un bien leur enquête, ils vont devoir rentrer dans la Meute , l'univers des loups, se mouvoir sans se faire repérer, essayer d' éviter le pire. Nous évoluons dans univers où la réalité prend le dessus de la fiction, dans notre société, un monde de haine, de violence, de vengeance. Ces loups, représentent des personnes endoctrinés , manipulés dans un univers fanatiques où Satan et Lucifer sont les maitres de la Meute. Une thématique hors norme maitrisée, décortiquée avec une grande dextérité. La psychologie des personnages , est une chose essentielle dans la lecture, pimentant le coté démoniaque du récit. Un thriller psychologique terrifiant , machiavélique, à multiples rebondissements aucun temps mort, ,une intrigue et un suspens insoutenables, rien n'est fait pour ménager les lecteurs un rythme montant crescendo, donnant plus d'intensité dans l'histoire. Arriveront- ils à mener à bien cette enquête, avant que la Meute soit lâcher dans notre monde réel , éviter le pire. Ce ne sont plus des humains mais des démons, sans coeur ni âme. L'auteur m'a encore bluffé , le grand Olivier Bal que j'aime.la plume de l'auteur est toujours aussi incisive. La lecture est décapante, captivante, et addictive. Mon coté psychopathe est de retour. Un roman à lire de toute urgence. Pour les amateurs de sensations fortes , en manque adrénaline, cé roman est fait pour vous. Une histoire qui fait froid dans le dos, une peur m'a envahie et qui est encore présente en moi.
Commenter  J’apprécie          14724
Bonjour,
Voici « La meute » de Olivier Bal. Un thriller psychologique machiavélique, anxiogène et addictif. Nous suivons deux enquêtes distinctes, aussi complexes l'une que l'autre. D'un côté des notables sont assassinés de façon monstrueuse, de l'autre des migrants sont kidnappés et tués violemment. Les personnes principaux sont très attachants et leur psychologie parfaitement disséquée. Attendez-vous à plonger dans une atmosphère sombre, pesante, angoissante, glaçante et d'un réalisme profond. L'auteur nous manipule avec brio grâce à un récit maîtrisé et très documenté où des thèmes d'actualité sont abordés avec justesse (Manipulation des masses, extrémisme , fanatisme, racisme, intolérance, folie humaine…).Le récit se révèle oppressant et se nourrit de rebondissements multiples. le rythme est trépidant et le final est explosif. L'auteur m'a à nouveau séduite, voici un thriller coup de poing et coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          484
Un roman qui dérange… « La meute », le dernier thriller de Olivier Bal ne fait pas dans la dentelle !
La première partie du roman (environ un tiers) m'a paru proposer des visions assez manichéennes d'une situation de fracture entre la population française « de souche » et les réfugiés, entre le citoyen lambda et les sympathisants d'une droite « dure » …
J'étais un peu perdue dans les rencontres évoquées, dans les frictions et autres violences, aussi bien physiques que verbales… L'analyse sociologique de la société française actuelle et de ses mouvements extrémistes est assez commune et surfe sur la vague des discours actuels présents dans l'opinion publique.
J'ai d'abord été désarçonnée par une impression de « déjà vu » :
- le statut précaire des réfugiés, déjà traité entre autres avec brio dans le « Entre deux mondes » de Olivier Norek
- l'attirance pour les sports de combat extrême (combat médiéval appelé béhourd), déjà présenté dans le dernier roman de Marc Laine « Kaordre »
- une analyse « de l'intérieur » des groupuscules d'extrême droite…
Lorsque les enquêtes prennent le pas sur la présentation des personnages, l'intrigue s'étoffe avec des meurtres au modus operandi assez novateur : d'un côté, des notables enterrés vivants, de l'autre des migrants, assassinés avec de multiples et profondes lacérations… L'une des enquêtes étant diligentée bien plus ardemment que l'autre…
Deux enquêtes distinctes qui vont orchestrer la rencontre de deux flics totalement débordés, qui suivent jusqu'au bout leur intuition malgré les vetos de leur hiérarchie… et des instances politiques… et malgré les risques encourus !
Après un début qui m'a laissée perplexe, je dois saluer la volonté de l'auteur de dénoncer les fléaux que sont l'indifférence, et surtout l'intolérance, ces 2 (absence de) sentiments sur lesquels surfent allègrement les extrémistes de tout bord, aussi bien dans la rue que dans les hautes sphères dirigeantes…
Attiser la haine, la peur de l'autre en soufflant sur les braises, c'est le fond de cette intrigue machiavélique où une partie des protagonistes flirte avec des milieux nauséabonds.
Cette histoire est d'autant plus percutante qu'on la vit « en temps réel » : les derniers chapitres se déroulant fin avril, début mai 2024 !!
Les révélations finales sur les principaux protagonistes sont assez inattendues… quant au tout dernier chapitre « dans le futur », j'espère bien qu'il restera au stade de fiction… !!!
Au final, Olivier Bal a de nouveau sorti son bâton de pèlerin pour dénoncer des situations d'injustices et de manipulations avec un roman qui pose question… je vous laisse vous faire votre propre opinion 😊
Commenter  J’apprécie          2517
Dans un style toujours aussi implacable et impeccable, l'auteur nous embarque dans deux enquêtes gérées par des policiers à la typologie très différentes :
Sofia Giordano, est originaire de Toulon quartier Pontcarral et ses tours HLM. Elle est membre de la sous -direction antiterroriste qui traque des crimes de personnalités - députés, chefs d'entreprise - commis par L'Ange Noir dont on retrouve sur place la même mise en scène : deux ailes d'oiseau déposées sur un tissu à proximité du corps de la victime,enterrée vivante.
Gabriel Geller, un flic dont la fille est morte il y a deux ans avant que sa femme ne le quitte. Depuis il se laisse aller et a des pensées suicidaires mais ne lâche jamais pour autant une piste quitte à le jouer en solo, en dehors des procédures. L'affaire qui l'occupe est le meurtre d'un migrant syrien vivant dans un campement proche du périphérique nord parisien.

Deux affaires qui semblent partir dans des directions différentes mais qui vont finir par se rejoindre grâce à l'infiltration de Sofia dans les milieux d'ultra droite identitaires et aux pistes découvertes récemment par Gabriel. Pour se faire Geller et Sofia vont décider de s'épauler en toute discrétion sans en informer leurs hiérarchies respectives. Sofia va ainsi progressivement rencontrer les membres de la Meute qui se cache derrière le paravent d' une association caritative, “Trait d'Union”, mais qui semble développer des activités beaucoup plus répréhensibles. A sa tête Victor Mirval, adepte comme son père des sports extrêmes notamment le béhourd, combat médiéval qui n'a rien de chevaleresque. Les deux flics en sont sûrs : il faut rapidement découvrir les rouages de ce groupuscule très dangereux avant qu'ils ne sèment le chaos mais aussi afin qu'ils les conduisent potentiellement à l'Ange Noir. Et c'est à Lille au château de Noirval que la vérité pourrait voir le jour comme la lumière sortir des ténèbres

Bon disons-le tout de suite , Olivier Bal ne fait pas dans la dentelle. Heureusement que l'on a quelques personnages auxquels s'attacher (et se rattacher) comme Sofia, Gabriel “le Grizzli” ou Darya Mansour car les autres nous entraînent dans un puits de noirceur sans fonds.
Certains comme moi verront la volonté de l'auteur de nous alerter contre les sirènes des nationalistes ne supportant pas dans leur pays que d'autres religions ou d'autres systèmes de pensée puissent exister en dehors de la leur. Là on a effectivement des champions : suprémacistes blancs qui ne vivent que par un égocentrisme surdimensionné et pour que leur caste prenne le pouvoir. L'intolérance puissance dix à la tête de la nation : au secours !
Il n'en reste pas moins un très bon thriller qui ne manque pas de souffle, de rythme et de percussion comme dans beaucoup de ses précédents romans. Un récit captivant et glaçant par son hyperréalisme qui n'est comme d'habitude pas avare en rebondissements afin que son lecteur soit toujours aux aguets ; ça décape et ne laisse que peu de temps mort sans jeu de mot.
Commenter  J’apprécie          230
Voilà un polar qui frôle l'actualité, et qui a été richement travaillé par son auteur tant autour de l'émigration clandestine, que sur les armes blanches et/ou ancestrales, et bien-sûr, l'ultra-droite européenne (en particulier française). Il faut savoir que la violence d'extrême droite est la deuxième raison de surveillance des services de sécurité en France après le radicalisme islamique : un terrorisme pris très au sérieux donc. Parce que la meute c'est cela : un groupuscule violent qui décide de régler l'émigration d'une manière pas conventionnelle, la politique ayant échoué (!). Et tous nos enquêteurs vont avoir du taf. On ne s'ennuie pas avec ce livre d'action : plusieurs pays, plusieurs enquêtes, plusieurs flics, plusieurs délinquants. le scénario tient en haleine, jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          300


critiques presse (2)
Culturebox
15 juillet 2024
Olivier Baal signe un polar où à la fois l'extrême droite identitaire et les dérives sectaires sont ses deux cibles. Olivier Bal, qui est devenu l'un des auteurs de thriller les plus populaires depuis Les Limbes, roman auto publié il y a une dizaine d'années, ne proposait guère jusqu'à présent de romans ancrés, comme celui-ci, dans la réalité politique du moment.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LaLibreBelgique
11 juillet 2024
Olivier Bal s'inquiète de la montée des extrêmes en France et en Europe. Il en a fait un livre qui tombe au bon - ou au mauvais moment.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
La musique, l’art ont cette force…Rassembler. Effacer les frontières, les différences. Un même cœur à l'unisson.
Commenter  J’apprécie          42
Je ne suis pas certain de savoir reconnaître un bon d'un mauvais sans-abri selon vos critères. Pour moi,nous sommes tous égaux devant la misère. Il n'y a pas de couleur de peau, ni d'origine, ou de nationalité. Uniquement des gens qui ont besoin d'aide.
Commenter  J’apprécie          50
Nous vivons au temps des loups. Chacun replié dans sa meute, son clan. On montre les crocs, on hurle face à cet autre qui incarne, croyons-nous, les pires maux. C'est eux contre nous. On s'aboie dessus, prêts à se dévorer la gueule. Dans cette société folle, qui va trop vite, qui court à sa perte, peut-être, on aimerait que nos problèmes aient une origine. Un mal commun. On rêve d'un coupable. Alors on fait confiance à ceux qui prétendent connaître, ceux qui pointent du doigt. Pourtant, c'est eux dont il faut se méfier, toujours. Les hurleurs, les aboyeurs... Les semeurs de haine.
Commenter  J’apprécie          120
On peut faire dire ce que l'on souhaite aux textes sacrés: Torah, Bible, Coran... En eux, les plus belles idées, comme les pires invitations. La religion, ce qui compte, c'est celui qui l'a raconte. Ce qu'on veut bien y lire, ce qu'on en fait. Il y aura toujours des diables, des dieux et des hommes au milieu.
Commenter  J’apprécie          70
On oublie, on efface de nos mémoires ce qui nous arrange. Ces harangueurs de haine qui hurlent devant des drapeaux. Ces pays qui, mois après mois, tombent sous le joug de tyrans en costume-cravate. La haine attend, rampante. Dans les cités comme dans les beaux quartiers. L’histoire se répète. C’est déjà arrivé, et ça arrivera encore. Pourtant, on se convainc du contraire...
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Olivier Bal (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bal
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 14h00 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • La femme au kimono blanc de Ana Johns et Typhaine Ducellier aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/la-femme-au-kimono-blanc.html • Là où fleurissent les cendres de Nguyen Phan Que Mai et Sarah Tardy aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/la-ou-fleurissent-les-cendres.html • La Voix des vagues de Jackie Copleton et Freddy Michalski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-voix-des-vagues.html • A pleurer tout nous condamne de Cécile Cabanac aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/a-pleurer-tout-nous-condamne.html • La chute de Robespierre: 24h dans le Paris révolutionnaire de Colin Jones aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/la-chute-de-robespierre-24h-dans-le-paris-revolutionnaire.html • L'Inconnue du portrait de Camille de Peretti aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/l-inconnue-du-portrait.html • Via del Miele de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/via-del-miele.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-maison-aux-miroirs-1.html • Les Couleurs oubliées de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-couleurs-oubliees-1.html • Intimités: Au fil des jours de Perla Servan-Schreiber aux éditions de Lamartinière https://www.lagriffenoire.com/intimites-au-fil-des-jours.html • L'Affaire Clara Miller de Olivier Bal aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/l-affaire-clara-miller.html • Les Aventures de Tête de Fesses - 6 - Tête de Fesses est plus méchant que toi de Bertrand Santini aux éditions Sarbacane https://www.lagriffenoire.com/les-aventures-de-tete-de-fesses-tome-6-tete-de-fesses-est-plus-mechant-que-toi.html • Tête de Fesses te souhaite un mauvais anniversaire de Bertrand Santini aux éditions Sarbacane https://www.lagriffenoire.com/les-aventures-de-tete-de-fesses-t02-tete-de-fesses-te-souhaite-un-mauvais
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (783) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les limbes" d'Olivier Bal.

Que trouve James derrière le lit de David Miller ?

des billets
une montre
une médaille
des boutons de manchette

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Les Limbes de Olivier BalCréer un quiz sur ce livre

{* *}