AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266340076
528 pages
Pocket (25/04/2024)
4.3/5   445 notes
Résumé :
Et si les victimes étaient en réalité les coupables ?

Un milliardaire serbe égorgé à Londres. Sur la baie vitrée, ces lettres de sang : Chè la mia ferita sia murtale. Que ma blessure soit mortelle…
Pour Marie Jansen, l’inspectrice d’Europol, la sentence sonne comme l’écho lointain d’un passé et d’une terre qu’elle pensait définitivement oubliés.
Son enquête la plonge soudain deux décennies plus tôt. En Corse. Au temps des braquages en me... >Voir plus
Que lire après Roches de sangVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (119) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 445 notes
L'auteur nous livre, une nouvelle fois, un thriller magistral.
Un roman à double temporalité.
2019 un malfrat serbe est retrouvé égorgé à Londres, un mystérieux message est écrit Che la mia ferita sia mortale ". Marie, qui a grandi en Corse,. sait ce que veulent dire ces mots : "Que ma blessure soit mortelle". le passé la rattrape, elle qui avait déserté la Corse .
1993 Théo invente une histoire , pour que Ange son frère , revienne en Corse, il est prêt à tout pour le convaincre.
Ils mettent en place , une série de braquages, sur des Yachts de luxe , pour but de les dépouiller de leur argent. le deuxième, ne se passe comme prévu, une jeune femme se fait assassiner de sang froid.
le troisième, l'ultime, est le déclencheur d'un véritable cauchemar, toujours attirer par l'appât du gain, ils vont faire une découverte , qui va bouleverser tous leurs projets.
Une course à l'homme commence, il n'est jamais bon de tomber sur des mafieuses.

Un enquête menée tambour battant , entre la France, la Corse , la Suisse, La Serbie, Marie en perd la tête , une affaire complexe où son passé va la rattraper vitesse grand V.
Elle qui avait déserté depuis des années l'ile de Beauté. Un lien puissant relie ces deux affaires , rien n'est réglé, rien est clôturé depuis 1993 et 2019.
Le rythme monte crescendo au fur et à mesure de l'histoire, les éléments s'imbriquent, tel un puzzle, nous savons que nous allons nous diriger vers une impasse, fatale.
L'auteur décortique la psychologie des personnages avec une grande dextérité, certains dégagent de l empathie , d'autres sont détestables.
Une histoire à multiples rebondissements; qui nous tiennent en haleine du début jusqu'au dénouement final. Une histoire aux émotions intenses, il y a de l'amour, de l'amitié , dés dénonciations, manipulations, des secrets déterrés.
Un univers glaçant, où nos neurones sont mis à rude épreuve., Un suspens terrifiant, nous donnant de la chair de poule, frissons garantis.
Une histoire machiavélique, ficelée avec brio, sueurs froides des les premiers mots, une fin explosive inattendue, digne du roman.
L'auteur nous fait découvrir l'Ile de Beauté, des descriptions profondes, visuelles, mais dans un monde oppressant, nauséabond.
Un thriller palpitant, signé par des mains de maitre.
Amateur de sensations fortes , ce roman est fait pour vous.
.Une fois commencée la lecture , il est impossible de le lâcher.
Ne passez pas à coté de ce roman.
Commenter  J’apprécie          1285
Corse, 1993, Ange Biasani, blessé par balles, échappe de justesse à ses poursuivants pour ensuite aller se jeter à nouveau dans la gueule du loup. Il ne peut en effet pas abandonner son frère Théo, qui se trouve toujours à leur merci. Armé d'un couteau, Ange n'hésite pas et, après un dernier regard à ce superbe panorama corse qui a bercé son enfance, il se jette sur l'ennemi accompagné d'une ultime pensée : c'est un bon jour pour mourir…

Londres, 2019, un milliardaire serbe est assassiné dans son penthouse ultra-sécurisé. Dans cet appartement regorgeant d'oeuvres d'art, le tueur ne dérobe qu'un seul objet, qui lui tenait visiblement à coeur, tout en laissant un message bien visible en lettres de sang sur la grande baie vitrée : «Ché la mia ferita sia murtale»… Que ma blessure soit mortelle !

Marie Jansen, inspectrice d'Europol qui était sur le point de faire tomber ce riche mafieux à la tête d'une organisation criminelle internationale, doit dorénavant retrouver son assassin… et relier ces deux histoires séparées d'un quart de siècle.

J'avais découvert Olivier Bal avec sa trilogie mettant en scène un journaliste-enquêteur nommé Paul GreenL'Affaire Clara Miller », « La forêt des disparus », « Méfiez-vous des anges ») et je n'ai pas hésité un seul instant à me jeter sur ce nouveau polar qui nous plonge immédiatement en Corse. Ce que j'aime particulièrement chez Olivier Bal, c'est cette narration particulièrement visuelle qui a l'art d'immédiatement me cueillir, à l'image de la scène d'ouverture de ce roman qui m'a directement happé.

Après nous avoir mis l'eau à la bouche, Olivier Bal entremêle brillamment passé et présent au fil des chapitres pour dénouer les fils de son intrigue, tout en multipliant les rebondissements et les fausses pistes. le lecteur suit d'une part l'enquête menée par Marie Jansen aux quatre coins de l'Europe, qui permettra à l'inspectrice de trouver non seulement l'assassin, mais également de se trouver elle-même. de l'autre, l'auteur nous plonge vingt-cinq ans plus tôt, au moment où une bande d'amis d'enfance se reforme, le temps de monter un dernier « coup » qui devait les mettre à l'abri, mais qui va finalement surtout faire couler beaucoup de sang…

Si « Roches de sang » nous ballade à travers l'Europe, en passant par la Suisse, Belgrade et la Grèce, le coeur du récit bat en Corse. Même s'il la berce de violence et l'éclabousse de sang au fil des pages, Olivier Bal rend tout de même hommage à cette île montagnarde qu'il connaît à merveille et dont il restitue la beauté, la nature flamboyante et les paysages sublimes tout au long du récit. Une Corse belle, fière et porteuse d'un héritage lourd, où des clans familiaux ont du mal à effacer le passé !

Outre ce décor sublime et une narration menée de main de maître, ce sont surtout les personnages qui constituent la force de ce thriller et en particulier ce petit groupe d'amis constitué de Dumé, le géant au coeur tendre, Fred, le dessinateur d'origine marocaine, le ténébreux Ange Biasani et son frère cadet Théo. On s'attache très vite et on vibre avec eux tout au long du récit, surtout que les « méchants » ne sont pas en reste, emmenés par Francis Venturi, le parrain corse à la tête du clan du Mistral, Horvat, l'impitoyable milliardaire serbe, et son redoutable homme de main, Dragan. Des personnages courageux et forts, qui dévoilent progressivement leurs faiblesses et leurs blessures. Beaucoup de sang corse, qui coule au fil des vendetta et des trahisons… pour l'honneur, par tradition ou par vengeance !

Une intrigue diabolique, riche en rebondissements, mêlant courses-poursuites, mafia, vendetta, trahisons, héritage familial, fraternité, amitié et amour, au coeur d'un Corse aussi belle que violente et servie par la superbe plume d'un Olivier Bal en grande forme, dont c'est probablement le meilleur roman jusqu'à présent !

Je recommande vivement !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          9711
Un thriller palpitant, bien travaillé.
L'écriture de l'auteur est agréable et addictive.

J'ai beaucoup apprécié les personnages, superbement bien campés, avec des défauts qui nous les rendent réels.

Petit bémol néanmoins, passé une bonne moitié du roman ont devine quand même pas mal de choses. J'aurais préféré garder l'intrigue intacte jusqu'au bout, mais dans l'ensemble le roman se tient bien et est prenant.

Un bel hommage à la Corse, a ses paysages et a ses habitants.

Encore un bon thriller à l'actif d'Olivier Bal.
Commenter  J’apprécie          803
Novembre 2019, Londres. Dans son bel appartement rutilant et flambant neuf, Miroslav Horvat, un oligarque serbe, profite, depuis la terrasse, de la vue sur la Tamise. Un bruit soudain le sort de ses pensées. Il n'a pas le temps d'appeler son garde du corps, qui habite juste en dessous, puisqu'une forme surgit de la haie d'arbustes qui borde la terrasse. Des coups de couteau dans l'épaule et au thorax. le coup fatal lorsque l'assaillant lui tranche la gorge. Lorsque Marie Jansen, agent de liaison d'Europol, pénètre sur les lieux du drame, elle ne ressent aucune peine. En effet, cela faisait un an que la police anglaise et Europol enquêtaient sur le milliardaire et voulaient l'interpeller pour extorsion, blanchiment et corruption publique. Un an de travail qui tombe à l'eau. Mais elle est étonnée de voir écrit, sur la baie vitrée, « Que ma blessure soit mortelle » en corse. Une langue qu'elle connaît pour avoir grandi sur cette île qu'elle a, aujourd'hui ,laissée loin derrière elle...

Juin 1993, le Pradet. Voila 3 ans qu'Ange Biasini s'est installé dans cette petite ville du Var et qu'il y a monté son club de plongée. Pourtant, personne ne semble réellement le connaître tant l'homme reste discret. Méfiant, il semble toujours sur ses gardes. Mais lorsqu'un incendie détruit son club, il sait que ce n'est pas un hasard et pense aussitôt qu'ils l'ont retrouvé. Son frère, Théo, l'appelle le lendemain et l'informe que la maison dans laquelle il habite avec leur mère a été attaquée durant la nuit. Il lui demande alors de rentrer, d'autant qu'il a découvert qui a tué leur père, Orso Biasini, parrain du clan du Mistral qui régnait sur la partie nord de l'île. Une mort qui arrangeait beaucoup de monde, apparemment. L'heure de la vengeance a sonné pour Théo et, pour cela, il a besoin de son frère. Malgré ses réticences, Ange décide de retourner sur son île...



Quels liens peuvent bien relier ce meurtre à Londres d'un milliardaire serbe et la bande des frères Biasini, en Corse, 26 ans plus tôt, qui prépare un mauvais coup ? À partir de ces deux événements, Olivier Bal, en alternant ces deux époques, tisse, peu à peu, une intrigue complexe et foisonnante jusqu'au dénouement final où tout prend sens. de Londres à Belgrade en passant par la Croatie, la Suisse, la Grèce ou la Corse, l'agent Marie Jansen, d'Europol, est confrontée à une série de meurtres dont les liens lui échappent. Confrontée à de moult rebondissements et malmenée, ses investigations vont la ramener vers un passé qu'elle a tenté d'effacer et de laisser derrière elle. Un passé auquel elle devra, malgré tout, se confronter. En parallèle, bien des années plus tôt, Ange et Théo Biasini, ainsi que leurs amis, Dumé et Fred, vont, eux, vouloir s'attaquer à plus forts qu'eux. de leurs braquages, ils vont faire des découvertes qui vont les transformer. Et si leur amitié semble indéfectible, chacun cache sa part d'ombre. Diaboliquement efficace, ce roman livre une intrigue parfaitement maîtrisée et palpitante, foisonnante de personnages torturés et marquants, tous minutieusement dépeints. Notamment la bande d'amis, empêtrés dans leurs fichus codes d'honneur et de vengeance. Outre cette enquête policière captivante, l'auteur fait une véritable déclaration d'amour à la Corse, qu'il a arpenté de long en large pour y planter son décor. Aussi, les descriptions de cette île de beauté sont tout simplement magnifiques. Véritable personnage à part entière, elle revêt, sous sa plume aiguisée et riche, ses plus beaux atours et dévoile tous ses charmes.

Un roman redoutable et émouvant...

Commenter  J’apprécie          600
Première lecture d'olivier Bal et c'est une heureuse première!
L'histoire se déroule principalement en Corse, on sent le maquis, la vendetta, l'honneur et la trahison.
Les personnages sont tous très attachants et très bien décrits. Un récit poignant qui entremêle passé et présent, la beauté de la Corse y est formidablement retranscrite.

Les rapports humains sont d'une grande sensibilité, la vengeance en est le principal thème, il y a tout dans ce roman qui me plaît. J'ai découvert un auteur remarquable.
Commenter  J’apprécie          380


critiques presse (2)
Liberation
07 août 2023
"Roches de sang" est un superbe western crépusculaire. Un livre fort et tragique entremêlant deux histoires.
Lire la critique sur le site : Liberation
Liberation
17 mai 2023
Un livre fort et tragique entremêlant (procédé classique) deux histoires. Passé et présent. Qui inexorablement se rejoignent.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
Quand j'étais jeune, je demandais souvent à mon oncle ce que ça voulait dire, être corse. Il me répétait une phrase, soi-disant un dicton. Je suis certain qu'en fait, il l'avait inventé pour Ange et moi. Ça disait : « Quand les montagnes auront résonné de tes rires, la terre aura bu ton sang, la mer noyé tes larmes, alors, seulement, tu pourras dire que tu es corse... »
Commenter  J’apprécie          160
Notre sort n'est jamais tracé à l'avance. On peut toujours sortir de cette large route, bien rassurante, que l'on foule depuis si longtemps. Emprunter des sentiers de traverse. Ceux que l'on se refuse à voir, ceux qui nous font peur. Ceux qui ne sont pas balisés, remplis d'herbes folles, de fleurs sauvages et de dangers, peut être. C'est en se perdant qu'on se trouve. On peut briser ces chaînes qui nous retiennent, qui nous entravent. On est libre, un peu, si on le veut bien.
Commenter  J’apprécie          110
Retenir sa respiration. Une dernière fois.
Ne pas bouger, malgré la douleur.
Le corps d’Ange Biasini glisse le long de la rivière, porté par le courant. Dans sa bouche, l’eau a un goût de vase, de terre et de sang. Le sien. Il flotte, dos à la surface. Quelques instants plus tôt, il a pris une première balle dans la jambe, une seconde a frôlé son épaule, mais ce n’est pas terminé. Pas encore. Tant qu’il restera une once d’oxygène en lui, il se battra. Trois autres projectiles viennent percuter la surface, à moins de deux mètres. Son agresseur tente d’en finir. Mais Ange est trop loin.
Faire le mort. Tant que possible. La mer est proche, il le sait. À quelques dizaines de mètres.
Commenter  J’apprécie          50
Miroslav a fait équiper son appartement des dernières technologies de domotique. Son domicile le reconnaît, se prosterne devant lui. Comme tous ceux qui travaillent à son service. Sa chaîne hi-fi déclenche un morceau d’opéra, celui qu’il aime écouter dès qu’il rentre. Horvat a ses habitudes. Der Hölle Rache, Mozart. La Reine de la Nuit, interprétée par Edda Moser. La soprano entonne la montée mythique en contre-fa. La symphonie, furieuse, endiablée, emplit le vaste séjour immaculé. L’homme dépose sa veste de smoking sur un des longs canapés qui font face à l’immense cheminée. Il n’a pas sommeil. Pas encore. Il pourrait faire venir une de ses « filles ». Mais il doit faire attention. La dernière fois qu’il a fait appel à une call-girl, elle a tenté de protester. Le milliardaire aurait eu un comportement inapproprié, violent. Quelle idiote. S’il la payait, c’était justement pour cela, en faire ce qu’il voulait. À quoi s’attendait-elle ? Prendre. Dominer. C’est ainsi qu’il a toujours vécu. Un loup parmi un troupeau de moutons qui s’agite en bêlant. Miroslav mord, avec les crocs, avec la rage. La gamine ne se plaindra plus de ses clients à l’avenir. Dans l’état où son garde du corps, Dragan, l’a laissée, elle va devoir changer de clientèle. Adieu les palaces, bonjour les parkings.
Commenter  J’apprécie          20
Les lieux changent (…) selon les époques où on les visite. On les voit différemment, parce qu'ils ne sont que les reflets de ce que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Olivier Bal (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bal
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 14h00 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • La femme au kimono blanc de Ana Johns et Typhaine Ducellier aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/la-femme-au-kimono-blanc.html • Là où fleurissent les cendres de Nguyen Phan Que Mai et Sarah Tardy aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/la-ou-fleurissent-les-cendres.html • La Voix des vagues de Jackie Copleton et Freddy Michalski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-voix-des-vagues.html • A pleurer tout nous condamne de Cécile Cabanac aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/a-pleurer-tout-nous-condamne.html • La chute de Robespierre: 24h dans le Paris révolutionnaire de Colin Jones aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/la-chute-de-robespierre-24h-dans-le-paris-revolutionnaire.html • L'Inconnue du portrait de Camille de Peretti aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/l-inconnue-du-portrait.html • Via del Miele de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/via-del-miele.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-maison-aux-miroirs-1.html • Les Couleurs oubliées de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-couleurs-oubliees-1.html • Intimités: Au fil des jours de Perla Servan-Schreiber aux éditions de Lamartinière https://www.lagriffenoire.com/intimites-au-fil-des-jours.html • L'Affaire Clara Miller de Olivier Bal aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/l-affaire-clara-miller.html • Les Aventures de Tête de Fesses - 6 - Tête de Fesses est plus méchant que toi de Bertrand Santini aux éditions Sarbacane https://www.lagriffenoire.com/les-aventures-de-tete-de-fesses-tome-6-tete-de-fesses-est-plus-mechant-que-toi.html • Tête de Fesses te souhaite un mauvais anniversaire de Bertrand Santini aux éditions Sarbacane https://www.lagriffenoire.com/les-aventures-de-tete-de-fesses-t02-tete-de-fesses-te-souhaite-un-mauvais
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1202) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les limbes" d'Olivier Bal.

Que trouve James derrière le lit de David Miller ?

des billets
une montre
une médaille
des boutons de manchette

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Les Limbes de Olivier BalCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..