AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de sassenach


sassenach
  13 décembre 2010
Harry Finn semble être un homme comme les autres, avec une famille typique mais son travail consiste à tester la sécurité de certains organismes d'état américains. Mais il a aussi un planning personnel : il traque certains anciens agents de la CIA pour les éliminer. Mais Oliver Stone, membre fondateur du Camel Club, est lui aussi un ancien agent d'un style un peu particulier et s'il est pour l'instant occupé à aider une de ses amies en fâcheuse posture, il va vite se rendre compte que son passé est en train de le rattraper …

Pas facile de faire un petit résumé du début qui se tienne sans trop en révéler mais en restant suffisamment tentante ! Je veux rester la tentatrice pour ceux qui aiment les thrillers car celui-ci est particulièrement bien mené et très prenant. Je me rappelle avoir lu un roman de David Baldacci il y a bien une dizaine d'années et je me souviens surtout d'avoir lu un « legal thriller » à la John Grisham. C'était bien mais assez lent et ne m'avait quand même laissé un souvenir inoubliable. Par contre, avec « Des cadavres trop bavards », l'action est présente presque à chaque page et les courts chapitres favorisent la rapidité de lecture. Mais de toute façon, je n'avais pas envie de reposer mon livre et je l'ai dévoré aisément en un ou deux jours. Il n'y avait pas non plus trop d'invraisemblances, comme dans ce genre de livre et j'ai vraiment apprécié ! Les personnages sont assez nombreux mais ils sont tous intéressants et on découvre plusieurs milieux : celui des casinos, des arnaqueurs, des politiciens, des agents secrets et des espions et tout ce petit mélange est bien accrocheur. En fait, il y a deux histoires développées en parallèle : celle de l'amie d'Oliver Stone, qui implique les casinos et celle d'Harry Finn, qui parle d'espions, de manipulation, de pouvoir et de choses pas très claires. C'est cette deuxième histoire qui m'a le plus intéressée car elle dénonce tous les abus de pouvoir (même si cela reste quand même de la fiction). Maintenant que je suis tombée sous le charme du Camel Club et de ses membres, je compte bien lire les autres livres de cette série et je ne peux que vous recommander chaudement « Des cadavres trop bavards » !
Commenter  J’apprécie          22



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus