AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782130560210
127 pages
Presses Universitaires de France (18/04/2007)
3/5   4 notes
Résumé :
Les travaux d'Einstein en théorie de la relativité (restreinte et générale) ont radicalement modifié la manière de concevoir la hiérarchie des énoncés de la physique, faisant apparaître certains énoncés comme des "principes d'invariance" auxquels certains autres (les lois proprement dites) doivent satisfaire pour acquérir le statut de "lois de la physique". L'exemple de ce qui dans l'enseignement en France porte le nom de "principe fondamental de la dynamique" (loi ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Wolonsi
  17 août 2017
Un excellent ouvrage de vulgarisation sur le principe d'inertie et celui de relativité, rédigé dans un langage simple accessible à tout le monde.
A la lecture de ce livre nous y apprenons:
- que la relativité a été inventée non pas par Einstein, mais par Galilée qui fut l'inspirateur de Newton;
- que, en effet, les principes fondateurs de la physique moderne furent énoncés par Galilée dans son livre intitulé "Dialogue concernant les deux plus grands Systèmes du Monde" paru à Florence, en 1632;
- que ce livre était la contribution de Galilée à la polémique en cours à l'époque sur l'hypothèse de la mobilité de la Terre, et de l'immobilité du Soleil proposée par l"astronome polonais Copernic cent ans plus tôt.
- que le premier principe est celui de "l'invariance des lois du mouvement vis-à-vis de la translation uniforme", appelé principe de relativité, qui a été formulé par Galilée de façon imagée par la pierre ou le papillon qui, embarqué à bord d'un navire, vole de la même manière que le navire soit au repos ou en mouvement;
- que le deuxième principe est celui de "l'indélébilité du mouvement uniforme" appelé principe ou loi d'inertie. Cette loi d'inertie, qui est la conséquence du principe de relativité, a été par la suite utilisée par Newton comme la première loi de sa mécanique;
- que la capacité des lois de Newton à rendre compte du monde réel repose sur la réalité supposée du mouvement rectiligne uniforme, et ces lois n'ont de sens que par rapport à un espace homogène et isotrope, l'espace des référentiels inertiels;
- que la théorie de Newton, fondée sur le principe de relativité galiléenne, est une théorie relativiste particulière, une parmi d'autres possibles. Elle se distingue des autres théories relativistes par le type de géométrie qu'elle suppose pour l'espace-temps: une géométrie fondée sur la nation de ligne droite et de temps uniforme et universel;
- que tout le travail d'Einstein a consisté à dissocier le principe de relativité de cette géométrie particulière au terme duquel est apparu l'idée de relativité au sens large: une géométrie physique de l'espace et du temps.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CSTFC
  21 mars 2014
Avant, après et ...même à la place de lire les grands auteurs sur la relativité du mouvement. D'une très grande richesse utilisable pour préparer un cours d'introduction à la relativité du mouvement (niveau lycée). Des textes tout à fait exploitables. On y découvre entre autres que la relativité est loin d'être née avec Einstein, mais on y voit alors encore plus clairement son apport original. C'est difficile de faire meilleure approche en moins de 130 pages !
Commenter  J’apprécie          10
Acerola13
  08 mai 2014
J'ai lu cet essai dans le cadre de mes études ; le thème principal de cette année est l'espace : un sujet adulé des mathématiciens !
Cet ouvrage propose un rapide exposé des différentes conceptions de l'espace des mathématiciens et philosophes Galilée, Newton et Einstein, qui vinrent chacun à leur époque contredire ou compléter les dires de leurs prédessesseurs.
Le propos tenu est intéressant, les schémas permettent de mieux saisir les expériences mathématiques, mais il demeure tout de meme très scientifique, technique, ce qu'on peut lui reprocher lorsque l'on est néophyte en sciences.
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206
  29 avril 2019
Cet ouvrage revient sur les étapes importantes de l'histoire de la science et de l'humanité superbement écrit par la belle plume de Françoise Balibar qui nous présente les écrits de Galilée, Newton et Einstein.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   27 août 2014
La mécanique, l'une des deux nouvelles sciences, inaugurée par Galilée dans ses Discours, n'est pas une mécanique céleste. On n'y trouve nulle part énoncée de loi gouvernant le mouvement des planètes, alors que les lois de la chute des corps et du lancer des projectiles y sont abondamment discutées. Galilée n'est pas un astronome ; il défend l'hypothèse copernicienne en tant que philosophe de la nature. Son but est de montrer qu'elle est conforme à la vérité physique des choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WolonsiWolonsi   14 août 2017
Mais on conçoit également que l'utilisation des lois de Newton comme outil théorique soit réglementée: Ces lois n'ont de sens que par rapport à un espace espace homogène et isotrope, l'espace des référentiels inertiels. Pour dire les choses autrement: la théorie de Newton, fondée sur le principe de relativité galiléenne, est une théorie relativiste particulière, une parmi d'autres possibles. Elle se distingue des autres théories relativistes par le type de géométrie qu'elle suppose pour l'espace-temps: une géométrie fondée sur la notion de ligne droite et de temps uniforme et universel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acerola13Acerola13   27 août 2014
On le voit, en refusant d'utiliser en tant qu'astronome une hypothèse qu'il lui faudrait nier en tant que philosophe, Galilée préparait la voie à une philosophie naturelle mathématique, celle de Newton.
Commenter  J’apprécie          30
WolonsiWolonsi   14 août 2017
La nature est simple; c'est en cela que réside l’homogénéité entre la nature et l'entendement humain (souvent qualifié de naturel par Galilée). Suivre la voie de la simplicité du raisonnement, c'est suivre le chemin de la nature; inversement, la simplicité d'une théorie peut à bon droit être tenue pour preuve de sa "vérité".
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   29 avril 2019
Il est plus simple pour la nature de faire tourner la terre sur son axe que de faire tourner le ciel tout entier autour de la terre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Françoise Balibar (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Balibar
La vie d'Albert Einstein.
autres livres classés : relativitéVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
404 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre