AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021403381
Éditeur : Seuil (06/02/2020)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le périple d'un médecin qui décide de devenir agent de recensement après l'annonce de sa maladie incurable.
Aux côtés de son fils atteint de trisomie 21, il traverse des villages, des paysages surprenants et fait de nombreuses rencontres.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
CasusBelli
  13 mai 2020
Une lecture sélectionnée au hasard d'une veille sur Babélio, le scénario proposé m'a paru original et prometteur.
L'auteur nous instruit de ses intentions dans la préface, il a grandi avec un grand frère atteint de trisomie 21 qu'il a profondément aimé, enfant, il savait déja naturellement qu'il s'occuperait de son frère, qu'il veillerait sur lui, c'était une évidence. Puis ce frère tant aimé est décédé en 1998 à l'âge de 24 ans, il était devenu paraplégique et vivait avec un respirateur artificiel.
Il y a peu, il a eu envie d'écrire un livre sur son frère, un livre qui aide les gens à voir ce que c'est de connaître et d'aimer un garçon ou une fille trisomique.
Je pense qu'il est utile de citer l'auteur :
"Mais il n'est pas si facile d'écrire un livre sur quelqu'un qu'on connaît, surtout quelqu'un qui est mort depuis longtemps, puisque les souvenirs qu'on garde de lui sont comme un jardin maintes fois foulé. Je ne voyais pas bien comment procéder, jusqu'à ce que je comprenne que je ferais un livre creux. Au centre, j'y placerais mon frère, et j'écrirais pour l'essentiel autour de lui. Il existerait par son influence".
"La relation que j'imaginais enfant, celle que j'aurais avec mon frère quand il serait grand, était très proche de celle entre un père et son fils. J'ai donc décidé que j'écrirais un livre sur un père qui, au seuil de la mort, voyage quelque part avec son fils adulte, et que par la description des détails, dans et entre les mots, je pourrais brosser le portrait d'Abram, dans le rôle du fils, et ainsi permettre aux autres de voir à quoi un tel garçon ressemble, ou peut ressembler".
Il s'agit donc d'une fiction qui va prendre un tour narratif assez particulier, des chapitres allant de A à Z, une succession de scénettes mêlant rencontres, souvenirs et abordant des thèmes multiples.
Un ton tantôt léger, tantôt mélancolique, le tout proposant des réflexions sur le regard de l'autre et vers l'autre.
Un style simple, un peu comme on se parle à soi-même avec ses mots, ça coule sans réelle direction, le seul fil rouge étant les visites et les trajets en voiture qui se succèdent toujours identiques et pourtant à chaque fois différents.
J'ai eu le sentiment de rentrer dans une autre dimension, dans un lieu à part en dehors de la réalité. Pour tout dire je ne m'attendais pas vraiment à cette expression très particulière de l'évocation d'Abram, j'en sors un peu désappointé même si je n'ai pas vu passer ma lecture, je suis curieux de voir d'autres avis histoire de comparer mon ressenti.
je précise tout de même que j'ai aimé cette lecture ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          604
LePamplemousse
  17 avril 2020
Quel roman curieux et merveilleux !
Un ancien médecin qui se sait condamné par une maladie incurable décide de devenir agent du recensement et de parcourir des villes et villages en compagnie de son fils trisomique.
Une sorte de grand voyage familial à travers des lieux indéterminés.
Les villes et villages sont simplement nommés de A à Z.
Mais c'est aussi une façon de réaliser ensemble ce qui compte, en comptant les gens bien sur, mais surtout en essayant de deviner ce qui fait vraiment l'essence d'une personne, en découvrant son point fort ou son point faible, son plus beau souvenir, sa plus atroce déception, le jour le plus joyeux de sa vie ou le moment où sa vie a basculé…
Ce roman étrange et poétique nous fait découvrir des lieux atypiques, des endroits désertés, des hommes et des femmes avec des histoires particulières, mais nous apprenons aussi beaucoup de choses sur la vie des cormorans, sur les liens d'un père et de son fils, sur le regard que portent la plupart des gens sur le handicap et sur ce qu'on transmet aux autres.
Un court roman qui m' a charmé du début à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
oiseaulire
  16 octobre 2020
Réflexion poétique et charnelle, toute en retenue, sur la vie et la mort, sur l'amour et le handicap et sur le chemin que nous parcourons chaque jour vers notre destination ultime.
Il faut être modeste et accueillir ce qui nous est offert avant qu'il ne soit trop tard. Il faut apprendre, apprendre à voir et à regarder. C'est difficile.
Commenter  J’apprécie          100
Milie_Baker
  29 février 2020
Un roman magnifique, dans lequel l'auteur rend hommage à son frère décédé à l'âge de 24 ans.
L'histoire d'un dernier voyage entre un père, veuf et atteint d'une maladie incurable et de son fils, atteint de trisomie 21.
Un voyage de recenseur, qui les emmènera de la ville A à la ville Z, où ils feront la rencontre de nombreuses personnes tout en admirant les paysages qui les entourent.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeFigaro   06 février 2020
C’est du Kafka doux. Les phrases sont caressantes, presque chuchotées. Une immense tristesse, une tendresse infinie baignent les pages.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
CasusBelliCasusBelli   12 mai 2020
Au bureau du recensement, on m’a fait passer une sorte d’audition. J’y allais dans l’espoir que devenir recenseur serait une simple formalité. J’étais pressé, j’étais mourant. Existe-t-il urgence plus grande que celle-là ?
Commenter  J’apprécie          271
CasusBelliCasusBelli   12 mai 2020
C’était une règle chez nous – personne ne pouvait venir à la maison s’il n’était pas universellement aimé (par moi, ma femme, mon fils – cet univers-là). Nous avions peu d’invités, assurément, mais ceux-là – quelle merveille !
Commenter  J’apprécie          161
oiseaulireoiseaulire   08 octobre 2020
J'ai souvent essayé, dans mes lectures, de regarder à travers les yeux de ceux qui trouvent dans les choses les plus familières motif à d'infinies rêveries. Je sais que c'est faisable. Je l'ai vu faire si souvent ! Mais le glissement - quelque part à l'intérieur il y a un glissement, et c'est un glissement que je ne peux pas effectuer sans aide.
Commenter  J’apprécie          50
oiseaulireoiseaulire   11 octobre 2020
Surtout en voiture, mon fils et moi, parlions de choses dont nous avions discuté déjà plein de fois, des choses que nous connaissions tous les deux et dont nous aimions parler. Il n’était pas nécessaire de parler très souvent de choses nouvelles ou seulement si elles en valaient vraiment la peine.
Commenter  J’apprécie          30
oiseaulireoiseaulire   11 octobre 2020
Celui qui cherche trop intensément une chose particulière, bien qu’il puisse la trouver, passera certainement à côté des choses les plus étranges et merveilleuses dont il croisera le chemin, même si elles le regardent droit dans les yeux.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jesse Ball (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
185 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre