AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Juin


Juin
  17 mai 2015
Ils sont 4, isolés dans le car qui les emmène au cimetière, c'est l'enterrement du père. Ils n'ont en commun que l'initiale de leur prénom. Il l'a voulu ainsi, comme s'il avait voulu les marquer.
" Quatre M aux quatre mamans "
C'est le second qui raconte. Les autres femmes, ses frères dont le plus jeune qui n' a pas 11 ans, sa douleur quand son père est parti ( il avait six ans ) avec une autre, la meilleure amie, et aussi les larmes, la haine de sa mère.
Un drôle de père mais qu'il a aimé, énormément et qu'il vénère. Qui a été très présent dans sa vie.
Puis ils sont chez le notaire. On attend Mathilde qui n'est pas venu à l'enterrement. Va-t-elle venir celle que personne ne connait et qui n' a que quelques jours de plus que le narrateur. Mathilde qui qui d'emblée en arrivant dit :
"On n'enterre pas un salaud, on lui prend son fric".
Un histoire d'enfance, de divorce et d'un homme qui avait un coeur trop grand sans doute.
Un livre doux-amer, où il ne se passe pas grand chose mais qui se lit sans déplaisir, une histoire à fleur de peau qui chemine derrière ce père, qui a su garder son secret. Une roman de demis qui se voulaient reconnus. Tristement gris.
Commenter  J’apprécie          120



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus