AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714453074
Éditeur : Belfond (06/06/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Angleterre, de nos jours. Les causes perdues, Daniel Hunter les connaît bien. Avocat de droit pénal, ce trentenaire arpente les tribunaux de Londres pour plaider des affaires toujours plus délicates et douloureuses. Et celle qui l’attend pourrait bien les surpasser... Sebastian Croll, onze ans, vient d’être placé en garde à vue. Cet adolescent des beaux quartiers londoniens est soupçonné d’avoir battu à mort son petit camarade de huit ans, Ben Stokes. Mais l’adolesc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  19 juillet 2013
A quel âge doit-on être tenu pénalement responsable de ses actes ?
C'est la question qui se pose lorsqu'on ferme la dernière page de ce thriller psychologique poignant et passionnant.
En Angleterre, à Islington, district du Grand Londres, un effroyable meurtre est commis.
Le petit Ben Stoke, âgé de 8 ans, a été retrouvé dans Barnard Park.
Il a été battu à mort. le jeune Sebastian Croll est inculpé. Il a 11 ans et a été vu par un témoin en train de se bagarrer avec Ben peu de temps avant le décès de celui-ci.
Cet enfant était déjà connu du personnel de l'école primaire d'Islington pour ses actes de violence.
Les preuves sont accablantes : on a retrouvé des traces du sang de la victime sur les chaussures de Sebastian.
Le tribunal de Highbury refuse la libération sous caution et le jeune suspect va être détenu dans une unité pour mineurs.
Le jeune Daniel Hunter, « sollicitor » (avocat non plaidant, contrairement aux « barristers ») est chargé de l'enquête. Très vite un lien affectif très fort va se nouer entre l'avocat et son très jeune client.
On découvre au fil du récit que l'avocat a eu une enfance particulièrement difficile : sa mère, jeune droguée soumise à la violence de ses amants a renoncé à ses droits parentaux et le jeune Daniel a été ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil. La présence de Minnie, mère d'accueil puis mère adoptive, va lui permettre de sortir de l'engrenage de la violence et il va pouvoir mener une carrière juridique afin d'aider les jeunes en situation de difficulté .
La situation du jeune Sebastian est d'autant plus dramatique qu'il connaît aussi la violence familiale : sa mère est régulièrement agressée par son père, le redoutable homme d'affaires Mr Croll.
Je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur.
On lit ce livre d'une seule traite ; c'est palpitant et en même temps c'est un livre qui fait réfléchir sur les enjeux de nos sociétés et l'évolution nécessaire du système de justice. Il apparaît que dans ce domaine l'Angleterre soit quelque peu en retard sur les pays du continent pour ce qui est de la défense des droits des mineurs.
C'est un premier roman et quelle maîtrise déjà dans la tension psychologique !
Lisa Ballantyne a vécu en Chine, elle est écossaise d'origine. Elle a été enseignante avant d'écrire.
Son premier livre est promis à un beau succès.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Livresque78
  30 décembre 2013
Très joli roman qui parle bien sûr du procès d'un enfant de 11 ans, accusé de meurtre, mais aussi des difficultés à se construire en tant qu'adulte après une enfance ou les parents ne donnent pas toujours tous les atouts à leur progéniture.
Un roman plein de tendresse, malgré la douleur du sujet, l'auteure réussit à nous toucher à travers l'histoire, d'un côté de Sébastien, le jeune accusé et d'un autre côté Daniel, on avocat qui nous raconte son enfance difficile et ses problèmes pour accepter le bonheur qui il est offert.
Commenter  J’apprécie          260
Symphonie
  01 juillet 2013
Est il concevable que le jeune Sébastian Croll, âgé de onze ans, puisse commettre un acte d'une violence extrême, battre à mort, Ben Stockes, son compagnon de jeu, âgé de seulement huit ans ?
Lorsque Daniel Hunter, jeune avocat en droit pénal, doit défendre Sébastian, accusé d'avoir sauvagement tué, à l'aide d'une brique, son petit camarade Ben, dans une aire de jeux, il se prend aussitôt de compassion pour cet enfant doté d'une remarquable maturité et intelligence exceptionnelle. Sébastian n'est pas sans lui rappeler, par son comportement parfois étrange, des similitudes de son enfance.
Tandis que l'enquête se poursuit, Daniel se remémore son passé, ses années difficiles, placé dans divers foyers d'accueil par les services sociaux à cause de sa mère toxicomane.
C'est ainsi qu'il arrive chez Minnie, une femme généreuse, que la vie n'a pas épargnée. Cette femme dévouée corps et âme à la cause des enfants en diificulté, saura le mettre en confiance et finira par l'adopter,
Daniel poursuivra donc des études dans le but de devenir avocat, mais un évènement imprévu va briser à tout jamais ce lien qui les unissait et fou de colère, il l'a quittera en prononçant cette terrible sentence " Je voudrais que tu sois morte ! "
Deux histoires en alternance, celle du procès de Sébastian et l'enfance de son avocat Daniel Hunter, convaincu de l'innocence du jeune garçon, malgré les preuves accablantes qui pèsent à son encontre et les membres d'un jury hostile,
Un visage d'ange de LISA BALLANTYNE nous livre deux récits boulerversants de deux enfances écorchées, un procès durant lequel Daniel va enfin comprendre combien Minnie, sa mère adoptive a tout sacrifié pour le protéger et lui permettre d'accéder à une vie normale.
Difficile de rester insensible à pareille lecture, il faut bien le reconnaître.
Une fin plutôt marquante à la suite du verdict, la douleur de Daniel prenant conscience du mal qu'il a infligé à Minnie avant qu' elle ne quitte ce monde.
Un roman inoubliable, poignant, l' atmosphère austère de procès sur l'enfance et ses dérives, de l'impact de la violence au sein d'un couple et des répercutions qu'elle peut engendrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Bazart
  23 juillet 2013
Aujourd'hui j'ai envie de vous parler d' un très beau roman, "Un visage d'ange", premier roman de l écossaise Lisa Ballantyne, sorti début juin dans l'excellente collection Belfond.
C'est un livre que l'agence Athomedia m'a envoyé dans le cadre d'un concours FACEBOOK qu'elle mettait en place avec l'éditeur à la fin du mois de juin. Il aurait fallu que je lise et chronique le livre avant le 17 juin, mais finalement ayant- lamentablement- oublié cette contrainte, je rends ma copie avec un bon mois de retard!!!
Pour ma défense, je dois admettre que j'ai du recevoir ce livre le 14 juin, et devant tout ce que j'avais à faire à cette période, je l'ai lu à un rythme beaucoup plus faible que d'habitude, car j'avais un planning très chargé,ne me réservant que 20 à 30 petites minutes par jour à la lecture.
Et puis, aussi, je dois dire que j'ai pris particulièrement mon temps à lire ce "Visage d'ange", prenant mon temps pour me laisser immerger par l'ambiance et les personnages de ce roman, qui, très rapidement, m'a totalement emporté par le souffle romanesque de son intrigue, et le style, certes classique, mais parfaitement tenu, de son auteur.
Car si l'histoire n'est pas forcément très originale sur le papier, avec une thématique- sur les conséquences qu'une enfance cahotique peut entrainer sur l'être humain- souvent abordée dans la littérature de tous bords, elle est ici construite d'une très belle façon et avec énormément de fluidité et d'habileté, avec, en filigrane une très touchante histoire parallèle, qu'on suit en alternance sur deux époques, et le basculement se fait très joliment car l'enfant de l'une des histoires devient l'adulte ressource de l'autre.
En effet, le livre commence avec l'accusation pour meutre dont est accusé le jeune Sébastian, 11 ans, qui serait soupsonné d'avoir assassiné un camarade de jeu à coups de pierre. Daniel, l'avocat qui lui est désigné, est d'autant plus troublé par la personnalité de Sébastian qu'il lui rappelle sa propre enfance particulièrement difficile, avec une mère droguée qui ne peut plus assumer son éducation, et qui l'emmenera de foyer en foyer juste avant de rencontrer Minnie, une femme qui assure un placement d'accueil temporaire, mais qui va lui changer la vie à jamais et, à tous les niveaux....
Ainsi comme je l'ai dit un peu plus haut, le livre nous offre une lecture alternée, avec un chapitre consacré à l'affaire judiciaire de ce petit Sebastian dont le mystère de son éventuelle culpabilité ne nous sera livrée qu'à la toute fin, et un autre consacré à l'enfance de Daniel et sa rencontre avec Minnie, et l'on devine très vite que celle ci l'a très cruellement trahi, une trahison dont Daniel ne s'est jamais remis et, là encore, on ne devinera les raisons que dans les derniers chapitres.
Bref, un Visage d'ange est vraiment un excellent roman pour l'été qui arrive à associer de très belle façon une réflexion sur le système judiciaire et un beau récit sur les blessures de l'enfance, tout en ménageant à la fois un réel suspens et aussi, et c'est ce qui emporte définitivement l'adhésion, énormément d'émotion.
En effet, les pages finales sont réellement bouleversantes, et le personnage de Minnie est sans doute un des plus beaux que j'ai pu voir dans la littérature depuis pas mal de temps.
Bref, si on résume : une histoire passionnante et attachante construite comme un excellent thriller avec beaucoup d'intelligence et de réflexion en toile de fond, celui là, je suis bien content de me l'être gardé pour moi!!!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
JeanPierreV
  14 juin 2017
Sebastian, gamin de onze ans est accusé du meurtre de son camarade Ben, âgé de huit ans, retrouvé mort dans un square, le visage écrasé . Sebastian, arrêté nie farouchement, malgré les taches de sang sur ses vêtements, le sang de Ben et le témoignage d'un homme qui les a vu se battre. Il est incarcéré dans l'attente de son jugement, devant un tribunal d'adultes...En effet en Angleterre, dès dix ans on est responsable de ses crimes.
Il prend, contre l'avis de son père, Daniel Hunter pour avocat. Il est un jeune avocat, un sollicitor, celui qui conseillera Sebastian, qui recherchera tous les éléments prouvant l'innocence du gamin, mais ne plaidera pas. Seuls les barrister, portant perruque peuvent le faire...
Au fil des pages on découvre la personnalité du gamin, doté d'un QI de 140, mais passant aux yeux de voisins pour un "tyran familial" souvent, violent avec les autres gosses, un gamin vivant aussi dans un milieu familial violent. Longue et difficile enquête de Daniel, et malgré tous les témoignages qui l'accablent, Sebastian continue de nier et d'affirmer son innocence.
Daniel s'attache au gamin, comme le gamin s'attache à lui. Ils ont beaucoup de points communs, chacun fait remonter à l'esprit de Daniel son enfance mouvementée. "Il se rappela ses onze ans. Il avait été un enfant difficile. Un enfant capable de réactions violentes. Comment avait-il échappé à ce destin-là?" Fils d'une mère qui se droguait il lui a été retiré, et placé par les assistantes sociales chez une nounou, Minnie, vielle femme généreuse, élevant des poules. Elle l'aimait et faisait tout pour lui. Malgré tout, dès le début du roman on apprend qu'il l'a menacée avec un couteau, qu'il lui en veut terriblement, sans savoir pourquoi. Il l'a quitté après une dispute lui disant même : "Je voudrais que tu sois morte" ...Pourquoi une telle violence? Que s'est-il passé entre eux? Progressivement on découvrira les hauts et les bas de leur relation, mais il faudra attendre les dernières pages pour connaitre l'origine de cette haine de Daniel qui remplaça son amour pour Minnie.
Je n'en dirai pas plus sur le livre, sur l'histoire, sur ces histoires parallèles, racontées en alternance, celle de Sebastian et celle de Daniel. Deux destins d'enfants écorchés, manipulés par le système judiciaire anglais. Un système qui fait peu cas de leur jeunesse, un système que l'on connaît mal, assez éloigné du nôtre. Une découverte pas du tout rébarbative, bien au contraire. Instructive et révoltante. Et qui nous interroge : A quel âge doit-on être reconnu comme pénalement responsable de ses actes?
J'avoue que j'ai eu de la peine à me faire une opinion quant à la culpabilité ou à l'innocence de Sebastian : la psychologie des personnages est décortiquée, les expertises judiciaires sèment le doute, les questions pernicieuses des juges ou de l'avocat de la famille de Ben, nous révoltent.
Une histoire qui fait froid dans le dos. Un livre qu'on a de la peine à lâcher

Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
MaoreMaore   21 novembre 2014
Un avocat qui défend un enfant suspecté de meurtre. Cet homme, à travers son enfance personnelle très perturbée retrouve des similitudes dans le caractère de cet enfant. Dans la même période, il va perdre sa mère adoptive avec laquelle il avait rompu toute relation. Il va renoué avec son passé pour enfin accepter d'être aimé. La psychologie de l'enfance est très bien montrée : livre touchant, merveilleux et cruel...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SymphonieSymphonie   04 juillet 2013
Le regard de Sébastian était fixé sur le coin supérieur de l'écran, comme s'il plongeait dans ses souvenirs
- Et quand Ben s'est fait mal en tombant, qu'as tu ressenti ? lui demanda le juge
- Mais c'est lui qui avait mal, pas moi. Je n'ai rien senti.
Commenter  J’apprécie          80
MaoreMaore   21 novembre 2014
Un avocat qui défend un enfant suspecté de meurtre. Cet homme, à travers son enfance personnelle très perturbée retrouve des similitudes dans le caractère de cet enfant. Dans la même période, il va perdre sa mère adoptive avec laquelle il avait rompu toute relation. Il va renoué avec son passé pour enfin accepter d'être aimé. La psychologie de l'enfance est très bien montrée : livre touchant, merveilleux et cruel...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Delphine-OlympeDelphine-Olympe   01 juillet 2013
- (...) L'Angleterre et le pays de Galles sont en retard sur le reste de l'Europe, loin s'en faut. Dans l'écrasante majorité des autres nations européennes, les enfants de moins de quatorze ans ne peuvent même pas comparaître devant un tribunal correctionnel ou une cour d'assises. (Daniel plaqua ses paumes sur la table). Ils bénéficient d'un système spécifique, non pénal, et du huis clos. Je sais bien que lorsqu'ils ont commis des actes de violence, l'issue peut être similaire. Ils se retrouvent incarcérés dans des unités de détention pour mineurs. Mais c'est dans un souci de les protéger, et non de les punir par l'enfermement.
- Oui, nous en sommes restés au Moyen Age, si l'on nous compare au reste de l'Europe.
(p.155)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
myahappymyahappy   14 juillet 2014
Elle le serra contre elle et il deglutit, et ses larmes vinrent arroser la laine rêche de sa veste.
Il n'ouvrit pas la bouche, mais son coeur éclatait et son corps fut inondé de joie, dans l'instant,
parce qu'elle voulait bien de lui.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Lisa Ballantyne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Ballantyne
Lisa Ballantyne - Un visage d'ange
autres livres classés : AvocatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Lisa Ballantyne (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1629 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..