AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Millenium People (14)

Dravot
Dravot28 octobre 2011
Regardez le monde autour de vous […]. Que voyez-vous ? Un immense parc à thème où tout est transformé en spectacle. La science, la politique, l'éducation, autant d'attractions. ...

C'est le monde dans lequel nous vivons... Nous nous ennuyons tous à crever... Nous sommes comme des enfants oubliés dans une salle de jeu. Au bout d'un certain temps, nous allons commencer à casser nos jouets, même ceux que nous aimons le plus. ...

Une nation qui élève une statue au chat d'un écrivain ne peut pas être entièrement mauvaise. 
Commenter  J’apprécie          140
Spilett
Spilett14 juillet 2015
Respecter les lois n'a rien à voir avec être un bon citoyen. Ça signifie ne pas embêter la police.
Commenter  J’apprécie          130
Spilett
Spilett16 juillet 2015
La violence policière, notai-je, était directement proportionnelle à l'ennui des policiers, et nullement à l'éventuelle résistance offerte par les protestataires.
Commenter  J’apprécie          100
Fabric242
Fabric24228 juin 2017
- Pourquoi déposer une bombe dans un hall d'arrivée?
- Il y a des gens qui sont fous. Sally, nous sommes sains et saufs.
- Personne n'est sain et sauf.
Commenter  J’apprécie          60
cathcor
cathcor28 octobre 2012
Dans la lutte pour un monde meilleur, m'avait-elle dit sans la moindre gêne, personne n'était plus jetable qu'un ami.Si les amis n'étaient pas prêts à se trahir les uns les autres, aucune révolution ne réussirait jamais.
Commenter  J’apprécie          60
cathcor
cathcor28 octobre 2012
Je dis toujours la vérité, fit-elle avec un sourire charmant. C'est une autre façon de mentir. Si vous dites la vérité, les gens ne savent pas s'ils doivent vous croire.
Commenter  J’apprécie          40
laurcolomb
laurcolomb04 janvier 2016
Le tourisme est le soporifique suprême. C'est un énorme abus de confiance (...)
- Il n'y a nulle part où aller. La planète est bourrée à craquer. Vous pouvez aussi bien rester chez vous et dépenser votre argent en glace au chocolat.
- Le tiers-monde y gagne quelque chose...
- Le tiers-monde ! " Sa voix monta dans un aigu sarcastique. " Des équipes de coolies qui mélangent le béton et besognent sur les pistes d'atterrissage, tandis qu'une petite élite se voit proposer de mélanger les cocktails et de besogner les touristes.
- Dur boulot, mais un gagne-pain.
- Ce sont eux les vraies victimes. Bon Dieu, j'aimerais faire sauter chaque agence de voyage de ce foutu pays."

p.92 - Coll. FOLIO.
Commenter  J’apprécie          30
Lybertaire
Lybertaire14 juillet 2012
Vacances à bon marché, logement exorbitant, études qui n’assurent plus la sécurité. Si vous gagnez moins de trois cent mille livres par an, vous comptez à peine. Vous n’êtes qu’un prolo en costume trois-pièces.
Commenter  J’apprécie          20
Hairlessrat
Hairlessrat14 mai 2017
Une bombe terroriste ne tuait pas seulement ses victimes mais produisait une violente déchirure dans le temps et l'espace, brisant la logique qui maintenait le monde en place. Pendant quelques heures la gravité, devenue traîtresse, annulait les lois de Newton, inversait le courant des fleuves et renversait les gratte-ciel, réveillait des peurs assoupies depuis longtemps dans notre esprit. L'horreur récusait les molles complaisances de la vie quotidienne, comme un inconnu surgissant de la foule pour nous frapper au visage. Jeté à terre, la bouche sanglante, nous comprenons alors que le monde est plus dangereux mais, sans doute, plus signifiant. Comme le disait Richard Gould, un acte de violence inexplicable avait une féroce authenticité qu'aucun comportement raisonné ne saurait égaler.
Commenter  J’apprécie          10
Hairlessrat
Hairlessrat14 mai 2017
- Les gens ne s'aiment pas aujourd'hui. Nous sommes une classe de rentiers, un reste du siècle dernier. Nous tolérons tout, mais nous savons que les valeurs libérales sont conçues pour nous rendre passifs. Nous imaginons que nous croyons en Dieu, alors que nous sommes terrifiés par les mystères de la vie et de la mort. Profondément égocentriques, nous sommes incapables d'affronter l'idée de notre finitude. Nous croyons au progrès et au pouvoir de la raison, mais nous sommes hantés par les côtés sombres de la nature humaine. Nous sommes obsédés par le sexe, mais redoutons l'imagination sexuelle et devons être protégés par d'énormes tabous. Nous croyons à l'égalité, mais nous haïssons le prolétariat. Nous craignons notre corps et, par-dessus tout, nous craignons la mort. Nous sommes un accident de la nature, mais nous nous croyons au centre de l'univers. Nous sommes à quelques pas de la disparition, mais nous espérons être d'une façon ou d'une autre immortels...
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    1995 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre