AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782207303269
256 pages
Denoël (16/10/1981)
3.69/5   24 notes
Résumé :
Le monde a depuis longtemps oublié l'Amérique, désertée par ses habitants depuis plus d'un siècle à la suite d'une ultime crise de l'énergie et de manipulations climatiques qui ont transformé toute la côte est en désert de sable et l'ouest en jungle tropicale. Aussi, quand les membres de l'expédition Apollo, poussés par leur nostalgie, leurs ambitions et leurs rêves, accostent dans le port de New York recouvert par les dunes, ils se doutent bien peu qu'au terme d'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
finitysend
  23 août 2012
Salut l'Amérique ! ( ou du moins à ce qu'il en reste ! ) .
Salut l'Amérique est précisément le genre de roman de science-fiction qu'il m'a fallu temps pour apprécier ( sans en faire vraiment ma tasse de thé ) !? et même tout simplement pour trouver un quart de millième de motivation pour mener la lecture à son terme .
je ne suis pas en effet , le lecteur idéal pour les romans où la thèse prend dangereusement le pas sur l'univers en général ... ...
Nous avons ici un texte à même de plonger le lecteur dans un environnement post-apocalyptique infiniment séduisant de réalisme et solidement étayé pour une large partie du roman .
Pour le reste , des situations assez ubuesques vous tombent dessus , au détour d'une page , comme par exemple une rencontre avec Sinatra , normalement décédé de longue date et enterré de longue date également , ainsi que des rencontres édifiantes avec d'autres personnages , nombreux , variés , représentatifs et significatifs de ce dont l'auteur à décidé de débattre .
C'est vraiment très bien écrit , se référer d'ailleurs , à la citation que j'ai choisi , par exemple .
L' Amérique ( au sens commun de USA ) est devenue un immense désert ( côte est ) et plus à l'ouest , une jungle aussi dangereuse et impénétrable que tropicale ...
Les habitants du pays ont ironiquement du se réfugier dans l'Europe lointaine , suite à des bouleversements climatiques , directement causé par les agissements nocifs , découlant de comportements malsains autour de la production et de l'intense utilisation débridée de l'énergie , selon une véritable et incontrôlable gabegie d'affamés compulsifs .
Mais un danger se présente tapis au coeur de cette Amérique désertée , il faudra donc aller tirer tout cela au clair en expédiant des aventuriers explorateurs parcourir ces espaces géographiques martyrs et assassinés de la main de l'homme de part des agissements inconsidérés , aussi gaspilleurs que ravageurs et facultatifs au départs ...
L'expédition est également marquée par une nostalgie qui sera dans ce texte souvent ambiguë car teintée d'une ironie aussi poignante que ravageuse au final .
Pas la peine de résumer tout le pitch ..
Je dirais que ce roman est en effet assez poignant , très marqué par des images vraiment saisissantes , mobilisant une désespérance désabusée ( très britannique ) de chaque page , et qui , apparaît souvent de manières indirectes , car découlant principalement de noms de lieux , d'images suscitées par le texte ( des visualisations ) , aussi : des constats sidérants ou de simples descriptions ...
Dans ce texte l'auteur renverse Les données de base des rêves américains , en posant le constat que ces modes de vie , mènent directement dans le mur , si on se réfère aux conséquences écologiques induites à terme par ces comportements irresponsables .
J'aime bien ce texte parce que ce n'est pas de l'américanophobie primaire et gourmande , c'est simplement du bon sens , et le constat mélancolique et désilé , d'un simple état de fait . C'est d' un terrible bon sens très pragmatique en fait ...
Derrière les états unis , lisons que c'est tous les rêves , ( de toutes les sociétés industrielles et post-industrielles ) , de triomphe sur la nature et à son détriment qui sont voués à se perde et se dissoudre dans les jungles et les déserts inhabitables où ils semblent conduire naturellement et inéluctablement . Si vous en doutez lissez : effondrement de Jared Diamond ..
Si vous connaissez : le monde engloutis , la foret de cristal , sècheresse du même auteur vous trouverez dans ce roman ( plus militant et plus franc que les oeuvres précitées ) , un air de famille incontestable ...
Ce texte possède la puissance lancinante et le charme des romans post apocalyptiques de Ballard , mais les aspects allégoriques et fantasques peuvent refroidir l'ardeur de certains lecteurs , bien que leur crédibilité en rapport avec la trame narrative soit très solide ..
Ce roman ne pose pas un univers prétexte et une expédition de pacotille , il y a du rythme et c'est une réelle aventure très rationnellement surprenante souvent .
Enfin c'est un texte qui génère des visualisations puissantes , évocatrices et maniant des problématiques qui sont plus que jamais ultra contemporaines , urgentes et d''une brulante actualité .. ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
adrock
  13 octobre 2019
Warning, la 4eme de couverture raconte toute l'histoire...
Début des années 2000, une crise énergétique sans précédent frappe la planète et de nombreux pays en subissent le contrecoup économique. En première ligne : les Etats Unis, dont les habitants privés de pétrole et d'électricité migrent rapidement vers les autres continents (notez l'ironie de la situation). L'industrie tournant au ralenti, l'agriculture est privilégiée et des manipulations météorologiques sont opérées pour la favoriser. Si le climat s'adoucit en Europe, l'Amérique devient invivable.
Un siècle plus tard, une expédition scientifique débarque à New York pour enquêter sur un taux de radioactivité anormalement élevé mesuré au dessus des USA...
Avec ce nouveau roman post-apocalyptique, Ballard nous propose toute une série d'images fortes et marquantes : les gratte-ciels de Manhattan sortant des dunes de sables, les bédouins en costard-cravate, les girafes gambadant entre les stations-services.... On pense parfois à Mad Max pour les tribus et les bagnoles modifiées, parfois à Blade Runner 2049 pour ses décors urbains abandonnés (et sa scène du casino, qui semble directement tirée de ce livre...) ou encore à la récente série Westworld. L'univers visuel est fort, et cela rend le récit forcément très immersif.
Malheureusement, pendant les deux premiers tiers, Salut l'Amérique ! n'est que ça : une collection de belles cartes postales des USA dévastés. L'histoire ne débute réellement que dans le dernier tiers, après 160 pages de tourisme apocalyptique, agréables mais manquant de consistance. Tout du long, Ballard s'amuse à railler la décadence américaine dans cet espèce de Las Vegas Parano soft, en oubliant un peu d'étoffer le reste.
L'auteur a été sacrément clairvoyant pour prévoir 38 ans à l'avance et avec pertinence les problèmes actuels des USA : écologie, immigration, fou à la tête du pays, mexicains pas contents...
Roman agréable et plaisant, plein d'images saisissantes mais avec des personnages trop peu développés pour permettre à l'intrigue de s'envoler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fabrice_lireetlivres
  08 décembre 2021
Dans ce livre, nous suivons une expédition accostant en Amérique après des changements géologiques importants. le continent nord américain n'est plus qu'un immense désert d'un coté et une jungle de l'autre. La fin de énergies fossiles a fait disparaître cette nation et ces hommes et femmes ont fait le chemin inverse des premiers immigrants. Ce voyage, dont le but est de déterminer la cause d'une hausse de certaines radiations nucléaires, sera pour chacun des personnages une aventure humaine.
La redécouverte des territoires sera-t-il l'occasion de faire amende honorable ? Ou les hommes auront-ils à nouveau oublier qu'ils ne sont que locataire de cette planète ? Entre espoir et folie #salutlamerique est un roman complètement d'actualité.
J.G. Ballard était un auteur assez déroutant dont l'univers fantastique était chargé de réalité. Il mettait en scène aussi bien la chute des civilisations que le fantasme de la ville puissante et de ses habitants. La consommation à outrance et l'individualisme forcené.
Dans ma bibliothèque, j'ai, de cet auteur, #sauvagerie #quenotreregnearrive (mon préféré) et #crash
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   19 août 2012
Terre ! L'Apollo avait enfin négocié le barrage d'épaves qui bouchaient l'entrée de l'Hudson pour aller s'échouer sur un lit de vase devant la vieille jetée de la Cunard . Bercès par le rythme régulier des pompes et par l'assurance que , même si l'Apollo coulait , ils pourraient toujours gagner la rive à la nage , les marins et les membres de l'expédition s'étaient tus . Lorsque L'Apollo nicha sa poupe blessée dans la vase humide , tout le monde se pressa contre la rembarde et regarda les quais éclatants de la citée silencieuse avec ses grandes tours et ses rues abandonnées , ses millions de fenêtres vides éclairées par le soleil de l'après midi .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Fabrice_lireetlivresFabrice_lireetlivres   08 décembre 2021
En 1997, le dernier baril de brut fut pompé au fonde d’un puits américain. Les réservoirs de pétrole, autrefois gigantesque, qui avaient alimenté l’économie américaine, pendant tout le XX°siècle et fait d’elle la plus grande puissance industrielle jamais connue, s’étaient finalement asséchés. Désormais l’Amérique ne pouvait plus compter que sur un approvisionnement, de plus en plus rare, en pétrole importé. Mais, au Moyen-Orient et en Union soviétique, les principales réserves de la planète s’épuisaient elles aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de James Graham Ballard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Graham Ballard
ames Graham Ballard was a British novelist and short story writer who was born 15 November, 1930 and raised in the Shanghai International Settlement..His experiences during that time formed the basis of his novel Empire of the Sun which was later turned into a movie by Steven Spielberg starring 13-year-old Christian Bale, as well as John Malkovich and Miranda Richardson. J G Ballard died on April 19 2009, aged 78 after a lengthy battle with cancer
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4116 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre