AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782953350241
240 pages
Éditeur : Andromède Océanologie (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Jamais auparavant, il n'avait été photographié dans son univers. On le croyait disparu depuis 60 millions d'années, lui qui a été le témoin de la sortie des eaux il y a 370 millions d'années.
C'est en Afrique du Sud que le cœlacanthe a été pêché accidentellement en 1938, depuis considéré comme la plus grande découverte zoologique du XXe siècle. Portant en lui les traces d'un passé commun à tous les vertébrés terrestres, il a déchaîné les passions des paléonto... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Haulle
  11 décembre 2019
Je ne suis pas objectif en notant ce livre. J'aime les océans et les trésors qu'ils peuvent nous cacher et j'aime les contempler en image et sous l'eau, en plongée. Ce livre n'est pas un livre d'écriture. Il s'agit un livre de contemplations, d'images toutes plus incroyables que les autres. Car imaginez-vous, il y a plus d'hommes qui ont marché sur la lune que d'hommes qui ont pu voir en plongée cet étrange poisson revenu du fond des âges.
Le cœlacanthe avait disparu, depuis près de 60 millions d'année. Nous ne le connaissions qu'en fossiles.
Et puis dans les années 50, un chercheur en trouve un par hasard, sur un étale à poisson, à Madagascar. Il croit rêver. C'est comme si l'on trouvait chez un boucher des morceaux de dinosaure.
Mais il ne rêve pas et sa découverte est rapidement confirmée, il existe bel et bien encore des cœlacanthes vivants, dans le canal du Mozambique et au large des côte d'Afrique du sud.
Mais voilà, il affectionne les grandes profondeurs, 200 m, 300 m, 400 m et plus, et il faut pour l'observer des sous-marins océanographiques nécessitant de mobiliser des moyens considérables impliquant que des images de ce poisson restent rares, très rares.
Jusqu'au jour où, Laurent Ballesta entend parlé d'un lieu, quelques part sur les côtes africaines où ce poisson remonte jusque dans la zone des 100 m en journée. Et cette profondeur est désormais accessible en scaphandre de plongée et plus exactement en recycleur avec un mélange de gaz (trimix) remplaçant l'air comprimée.
Ce livre est l'histoire superbement illustrée et commentée avec beaucoup d'émotions, d'une expédition montée avec le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, par Laurent Ballesta et préfacé par Nicolas Hulot.
Les images sont belles, bluffantes, et l'on se verrait bien plonger avec cet étrange animal, mais pour une fois, laissons le tranquille, il a traversé les âges, affiche plus de 370 millions d'années d'existences, quand nous n'en avons qu'à peine 2 ou 3 millions au compteur. Chapeau bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11


Videos de Laurent Ballesta (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Ballesta
Derrière son regard clair et son accent chantant du sud, Laurent Ballesta cache une passion solide. Ce photographe naturaliste, biologiste de formation et spécialiste de plongée profonde, parcourt la planète à la recherche de créatures extraordinaires. Et c’est dans la zone crépusculaire des océans qu’il a trouvé son nouveau monde, là où ne subsiste qu’1% de la lumière du soleil. Découvert à la télévision grâce à Nicolas Hulot et Ushuaïa Nature, Laurent Ballesta continue de nous enchanter avec des prises de vues sous-marines impressionnantes.
autres livres classés : plongées sous-marinesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre