AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919805556
296 pages
Éditeur : Montlake Romance (03/12/2019)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Une romance à consommer sans modération. Léonie, aspirante actrice dont la carrière n’a jamais réellement décollé, est de retour dans son village natal de Cadenel. Désabusée, elle n’a d’autre choix que de remplacer sa sœur Laetitia, en congé maternité, au domaine viticole où celle-ci travaille. Mais dès son retour, elle tombe nez à nez avec Enzo, son voisin d’enfance qu’elle a toujours détesté. Comme un fait exprès, alors qu’elle pensait qu’il avait lui aussi quitté... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Exuline
  13 avril 2020
En quelques mots :
Une histoire bienvenue pour cet été, qui se dégustera rapidement, le temps d'un apéritif sur la terrasse, et que l'on oubliera ensuite en allant plonger dans la piscine, mais les romans de vacances, c'est aussi fait pour ça, non ?
En un peu plus de mots :
L'amour est dans le chai est une romance plutôt rafraichissante comme l'est un bon verre de rosé bien frais à l'ombre bienvenue d'un murier platane, avec en fond le chant des cigales. Cadarel, petit village provençal, nous plante le décors de cette romance bien menée mais pas non plus totalement inoubliable. Comme je le disais avec le rosé, c'est frais mais comme bien des rosés on oublie son goût rapidement.
Léonie est le genre de personnage qui m'agace dès le début, même si on ne peut lui retirer son humour qui m'a fait vraiment sourire. Celle qui croit ou qui fait semblant que tout va bien, la façade d'Instagram prime sur sa conscience, il fait beau et chaud alors on nargue ses connaissances restées dans le gris et froid nuage "brique de lait" parisien. Je parle bien de connaissance, car on se rend compte que loin des yeux loin du coeur, et dès le pied posé dans la gare de notre enfance, on oublie le reste. Puis, plus je lis, plus je me rends compte que si en fait je n'aime pas forcement ce personnage, c'est parce que je partage avec elle beaucoup de chose. Est-ce pour cela que je ne l'apprécie pas, parce que elle me reflète mes défauts ? Possible. Je pense que la façon dont Tamara Balliana a choisi de monter son personnage, permettra à beaucoup de lectrices de se reconnaitre en elle.
Puis Léonie, retrouve sa soeur, son beau frère, fait de nouvelles rencontres, des filles gentilles, normales, avec qui elle se noue d'amitié et qui finalement ne seront pas des connaissances, au contraire de celles restées à Paris que Léonie va oublier un peu plus chaque jour.
Un nouveau métier, une envie de réussite, une passion pour le théâtre qui prend une nouvelle forme, la vie de Léonie va bien, même mieux qu'avant lorsqu'elle comprend que peut être la vie qu'elle s'était choisie n'était pas faite pour elle. Mais c'est sans compter sur Enzo. Ah Enzo, l'archétype du provençal, beau, bronzé, musclé, décontracté, parlant le sud et sentant bon la chaleur de la Provence. Pourtant Léonie qui l'a connu depuis son berceau de maternité, ne l'a jamais aimé. Mais pourquoi cette obsession de le détester à ce point ? Gratuitement ? On se rend vite compte en lisant les différentes rencontres entre ces deux personnages, que c'est toujours elle qui lance les hostilités, c'est toujours lui, qui est tapi dans la nuit pour la surveiller, c'est toujours elle qui est agacée, c'est toujours lui qui la surprotège. La liaison dangereuse même si pas tant dangereuse que ça va progressivement s'installer et c'est plutôt gentillet, mignon et m'a laissé un tant soit peu rêveuse. Mais la nature agaçante de Léonie, va vite reprendre le dessus et toute seule elle va décider de gâcher cette nouvelle relation. Mais pourquoi sommes-nous toutes (je parle pour les femmes en général) toujours compliquées à s'imaginer des plans sur la comète, lorsqu'on nous parle de sentiments ? Léonie confirme la règle et au lieu de se laisser porter, va se rebeller contre ses sentiments et contre Enzo. Ce qui donne à l'histoire une tournure intéressante donnant au lecteur envie de savoir comment toute cette histoire va se terminer.
Un des points que j'ai également apprécié dans ce récit, c'est la façon dont l'auteure a choisi de nous raconter l'histoire. Léonie nous guide dans son parcours, et certains passages sont racontés du point de vue de Enzo (pas assez souvent à mon goût) mais ce qui nous permet d'avoir une autre vision, et de comprendre pourquoi Léonie se trompe et pourquoi on a envie de temps en temps de la secouer pour lui dire une bonne fois pour toute : ouvre les yeux !!!!
Je pense que cette romance est parfaite pour les vacances, l'été sur un transat, malheureusement pour moi, je l'ai lu en plein mois de janvier, après les fêtes de Noel, et donc je n'étais pas dans la configuration idéale pour le lire : je me rappelle pas de chauffage, trois couvertures sur moi et la goutte au nez, n'aide pas à se projeter au pays des vignes.
Lien : https://exulire.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ptitelilie
  26 août 2020
Enthousiasmée par ma lecture de l'histoire de Léo et Solène, je continue sur ma lancée en découvrant Léonie, la soeur de Laetitia, et Enzo, le nouveau maître de chai et ami d'enfance de Léonie. Cette histoire, même si elle m'a permis de passer un bon moment, m'a moins touchée que la précédente et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.
Nous faisons donc un peu plus connaissance avec Léonie, celle grâce à qui Solène a pu rencontrer Léo (ils sont donc, vous l'aurez compris, homonymes et parfois, une erreur de frappe permet de rencontrer son âme soeur….) Actrice vivant à Paris, elle n'a pas réalisé tous ses rêves et elle se pose beaucoup de questions quand à son avenir. Lorsque Laetitia lui propose de venir la remplacer le temps de son congé maternité, elle voit là une opportunité pour faire le point et réfléchir un peu. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que le nouveau maître de chai serait Enzo, un ami d'enfance avec qui le courant ne passe pas. Pourtant, est-ce qu'Enzo ne supporte vraiment pas Léonie ou se cache-t-il derrière son arrogance ? Et Léonie, va-t-elle accepter de découvrir ce voisin qu'elle a toujours détesté ? D'ailleurs, pourquoi semble-t-il toujours être là où qu'elle aille dans Cadenel ?
Léonie est une jeune femme paradoxale. Actrice, belle, elle a tout pour plaire. Elle dégage une apparente sérénité et semble sûre d'elle et de ses choix. Pourtant, il n'en est rien. Lorsqu'on creuse un peu, on constate qu'elle n'est pas si épanouie dans sa vie parisienne et que ce retour aux sources semble lui permettre de se revigorer. Elle trouve même du soutien avec « le clan des célibataires malgré elles » composé d'Elena, la maîtresse d'école, Romy, la boulangère, et Oriane, la policière municipale. Tiraillée entre sa vie sous le feu des projecteurs et une vie plus calme à Cadenel, elle va, au cours du roman, faire une introspection et remettre beaucoup de choses en question. En ce qui concerne Enzo, il est donc le nouveau maître de chai du « Domaine viticole des Manons ». « Jumeau » de naissance de Léonie, ils sont nés le même jour, il ne peut s'empêcher de la titiller et de l'embêter dès qu'elle est dans les parages. Bel homme, passionné par son métier, il est pourtant célibataire et il ne semble pas chercher chaussure à son pied. Entre les deux héros, le jeu du chat et de la souris sera omniprésent mais ne serait-ce pas plus simple d'ouvrir les yeux? Léonie a-t-elle vraiment compris quelles sont les attention du beau maître de chai ?
Je ne peux pas terminer la présentation des protagonistes sans parler de Tristan, un employé du domaine, qui sera une oreille attentive pour notre héroïne et un ami fidèle. Enfin, j'ai également été ravie d'en savoir plus sur les filles de Cadenel, aperçues dans l'histoire précédente, et qui ont toutes, j'en suis sûre, plein de secrets à nous livrer….
J'ai été moins embarquée dans cette histoire que dans « Quand l'amour s'en mail ». La personnalité de Léonie, complexe, m'a plu sous certains aspects mais pas sur d'autres. En effet, elle a la tête sur les épaules, analyse beaucoup de choses mais dès qu'elle est avec Enzo, on a l'impression que son cerveau se déconnecte ! J'ai parfois été agacée par son comportement et je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à elle, contrairement à Enzo, qui est un personnage masculin touchant, malgré son apparente arrogance. L'évolution de la relation est sur courant alternatif, c'est-à-dire que c'est très lent au début, beaucoup plus rapide ensuite, puis de nouveau ça ralentit, avant d'accélérer de nouveau. Bref, j'ai eu du mal à suivre le rythme ! La plume de l'autrice est toujours aussi vive et efficace. Egalement très visuelle, elle nous permet de nous immerger dans le domaine viticole et d'en apprendre un peu plus sur cet univers qui m'est un peu étranger. Enfin, la double narration est une très bonne idée, même si j'aurais aimé qu'Enzo ait un peu plus la parole… Néanmoins, il est vrai que c'est Léonie qui avait le plus de chemin à faire alors, il semble logique qu'elle ait eu un plus grand temps de « parole ».
Pour conclure, je ressors de ma lecture de « L'amour est dans le chai » un peu mitigée. J'ai passé un bon moment au domaine des Manons mais je me suis moins attachée à ce binôme. Néanmoins, je vais continuer ma découverte des écrits de Tamara Balliana, surtout que le tome suivant concerne Oriane, la policière municipale, et Jules, le jumeau de Solène… Tout cela semble prometteur, affaire à suivre…..
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kimysmile
  08 décembre 2019
Pour info, c'est un tome compagnon à Quand l'amour s'en mail, roman que j'avais adoré. (Sachez qu'ils se lisent complètement indépendamment l'un de l'autre). Pour ma part, j'ai tout de même relu le précédent parce que c'était une bonne excuse pour relire un bouquin que j'avais adoré aha – et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Et pour tout vous dire, j'ai tout autant aimé ce nouveau roman.
L'amour est dans le chai nous raconte donc l'histoire de Léonie et Enzo, ennemis depuis le berceau, qui vont se retrouver à travailler ensemble pour une période temporaire. Cherchant à s'éviter à tout prix, le karma (ou le destin?) va pourtant les mettre sans cesse sur la route l'un de l'autre. Et j'ai adoré ce sentiment d'amour/haine qui transperce tout le récit. J'ai aimé le piquant des dialogues et voir la relation des personnages évoluer peu à peu. Comme toujours avec cette auteure, j'ai ressenti un sentiment de plénitude pendant ma lecture, et c'est toujours le cas jusqu'ici. On se sent faire partie de cette petite bande d'amis, qu'on apprend doucement à connaître.
L'écriture de Tamara fait mouche, le style est fluide, facile à lire et j'aime beaucoup l'objet livre en tant que tel. Dans ce tome, on se retrouve plus précisément dans l'univers du vin, et j'ai bien apprécié ça. Vraiment, je ne peux que vous recommander cette histoire, tout comme tous les autres livres de l'auteure que j'ai lu. Elle ne m'a, pour l'instant, jamais déçue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aurelalala
  03 décembre 2019
Un grand merci à Tamara Balliana pour ce service presse.
J'avais apprécié l'histoire précédente, Quand l'amour s'en mail donc je me suis empressée de demander ce SP.
Nul besoin de l'avoir lu pour découvrir l'histoire de Léonie.
Léonie déteste Enzo, c'est viscéral… Et si vous avez vous-même connu ce type de relation, vous comprendrez rapidement que rien n'est exagéré. Les réactions violentes, souvent associées à la passion, permettent à l'entourage de Léonie d'interpréter les rapports explosifs qu'elle entretient avec Enzo comme de l'amour ou un puissant désir refoulé. Certains aimeraient bien jouer les marieurs mais difficile de faire tomber les murs autour de Léonie.
Cependant, tous ces personnages qui gravitent autour de nos héros  sont un atout pour le texte et ne plombent pas cette joyeuse relation qui prend le temps de se développer, un peu dans la haine, beaucoup dans l'amitié pour terminer sur quelque chose de plus romantique.
Rien n'est gagné. Léonie est très têtue et a des rêves qu'elle tient encore à réaliser malgré son manque de chance des derniers mois. Enzo est un mystère jusqu'à ce que lui aussi prenne la parole dans ce roman à deux voix.
Si j'ai un peu moins apprécié Léonie à cause de ses réactions parfois trop « actrice » (ce qu'elle est donc, difficile de lui en vouloir), Enzo a tout de l'homme parfait (pour elle) et saura convaincre les lecteurs les plus romantiques.
L'amour est dans le chai est un retour aux sources, idéal pour se remettre en question et évaluer les attentes de la vie. Il y a les moments pour rire et ceux où le coeur se serre un peu. Mais au bout du compte, l'essentiel reste que ce petit monde finisse heureux.
Si vous aimez les comédies romantiques, vous ne pouvez pas passer à côté de celles écrites par Tamara Balliana. C'est toujours un plaisir de la lire dans ce registre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
  14 février 2020
Tamara Balliana est une auteure française dont j'apprécie beaucoup la plume.
J'aime énormément la saga "Bay Village" dont j'attends la suite avec impatience mais ce dont je ne me doutais pas en commençant les premières lignes de "L'Amour est dans le Chai" c'est que j'allais me retrouver dans une sorte de spin-off de "Quand l'amour s'en mail".
Le prénom de l'héroïne, Léonie, aurait dû me mettre la puce à l'oreille mais comme entre ces deux histoires, un certain nombre de livres - notamment des romances - me sont passés entre les mains, évidemment ce détail n'a pas fait tilt immédiatement (pour le lien entre "L'amour est dans le Chai" et "Quand l'amour s'en mail") mais Tamara Balliana a eu l'intelligence de replacer le contexte de son récit de "L'Amour est dans le chai" dés le départ, même si, en fait il est tout à fait possible de débuter cette romance sans avoir lu "Quand l'amour s'en mêle" !!! car les histoires sont tout à fait indépendantes l'une de l'autre....D'ailleurs, maintenant que j'ai compris la technique de l'auteure, j'attends avec impatience la sortie d'un livre dont les héros seront Ariana et Jules...(je dis ça, je dis rien....).
Bon sinon, pour revenir sur l'histoire de "L'amour est dans le chai" j'ai apprécié ma lecture puisque je suis une grande amatrice des romances "Ennemies tout lovers" !
Enzo, le héros sexy et latin que Léonie côtoie depuis son enfance (ils sont voisins, jumeaux de naissance, et étaient dans la même classe durant leur scolarité? of course !) est vraiment attirant ! Nous lecteurs, nous avons bien compris que s'il faisait constamment des misères à Léonie ce n'était pas parce qu'il ne pouvait pas la sentir bien au contraire !!!!
Du coup le jeu du chat et de la souris de celui qui fera la plus grosse crasse à l'autre est très plaisant à lire surtout au début !....Mais quand Léonie et Enzo sont obligés de passer de plus en plus de temps ensemble à cause de leur travail - et de diverses péripéties - j'avoue que l'entêtement de Léonie à garder ses distances avec Enzo m'a peu à peu tapé sur les nerfs....Bref "L'amour est dans le Chai" reste néanmoins une histoire sympathique à lire, rien que pour le côté "travail dans les vignes" qui est instructif et plaisant à découvrir (pour la normande que je suis) et aussi pour les biceps d'Enzo (vous comprendrez en lisant le livre...).
Comme nous retrouvons et rencontrons un certain nombre de personnages secondaires tous célibataires - ou presque - Tamara Balliana aura encore l'occasion de nous faire repartir dans son petit village du sud de la France, et c'est avec plaisir et enthousiasme que je ferai de nouveau ce voyage avec elle !
Ma note : 16,5/20
Lien : https://lespassionsdeviedefu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 décembre 2019
Mes rêves de voir mon nom en haut de l’affiche d’une pièce de théâtre ou d’un film à succès ne se sont pas encore concrétisés, et Dieu seul sait s’ils le seront un jour. Depuis plusieurs années, tout comme Aznavour dans sa chanson, je m’imagine une vie qui est loin de la réalité.

C’est pour cela que mon arrivée ici me rend si amère. Car accepter de revenir vivre à Cadenel, c’est en partie abandonner mes rêves. Me prendre en pleine figure que j’ai raté mon existence. Je m’en veux d’avoir consenti à cet échec. Mais il fallait bien constater l’évidence : le frigo ne se remplit pas tout seul, et cette solution a l’avantage d’être temporaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 décembre 2019
Dans le grand film de ma vie, ce quai de gare serait plutôt l’endroit représentant mon échec et mon désenchantement. Mais ça, il n’y a aucun risque que je le proclame haut et fort. C’est même le contraire qui me vient à l’esprit : Comment tirer profit de cette situation ?

Je dégaine mon smartphone pour faire ce que je sais faire de mieux : prétendre. Je prends un cliché bien cadré du panneau annonçant la destination devant un bout de ciel bleu sans nuages, qui cache le côté moins glamour de l’endroit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 décembre 2019
Je transforme des objets inanimés en amis imaginaires. Je pense que la folie est en train de me gagner. Tu as vu ce film avec Tom Hanks où il se retrouve seul sur une île déserte4 ? Il parle à un ballon de basket, je crois.

— Tu devrais essayer de dormir un peu, suggéré-je.

— Je n’ai pas sommeil, répond-elle sans lever les yeux de son ouvrage. Et cesse de couper la parole à mes amis, tu n’es pas invité à notre petite fête.

Je lève les yeux au ciel, un sourire aux lèvres. Au moins, si elle recommence à me lancer des piques, tout n’est pas perdu.



J’ai sommeil. J’ai une envie folle de fermer les yeux, mais je ne peux m’empêcher de garder un œil sur Léonie. Elle s’est recroquevillée sur elle-même. Elle a envoyé valser les bouchons depuis un moment. Ses genoux sont remontés jusque sous son menton, elle encercle ses jambes avec ses bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 décembre 2019
Je suis un menteur. Je mens à Léonie depuis plusieurs jours maintenant. Je lui mens quand je fais semblant de me satisfaire de notre arrangement. Quand je lui fais croire qu’une simple aventure de sexe me suffit et que celle-ci n’aura pas de conséquences. Je lui mens quand elle quitte mon lit pour rejoindre le sien et que je fais mine que cela ne me fait ni chaud ni froid. À chaque fois qu’elle me repousse, comme ce matin dans la voiture lorsque je l’ai embrassée, je me dis que je suis un menteur doublé d’un idiot. Un idiot pour ne pas lui avouer mes sentiments, un idiot pour me contenter des miettes qu’elle veut bien me laisser. Je suis comme un drogué qui en veut toujours plus. Et c’est là que le bât blesse. Je me rends compte que maintenant que j’ai mis un doigt dans l’engrenage, je ne sais plus comment l’arrêter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 décembre 2019
Je pourrais trouver ça drôle si cela n’avait pas pour conséquence d’augmenter les points de friction entre nous. Friction absolument pas nécessaire, étant donné l’énorme érection qui déforme mon pantalon. Au moment même où je prends conscience que la situation risque de devenir gênante, je vois les yeux de Léonie s’écarquiller.

Voilà, la situation est officiellement gênante.

Je relâche un peu mon emprise et m’excuse du regard. Même si je ne suis pas tout à fait désolé. Après tout, on ne peut pas m’en vouloir. N’importe quel mec se réveillant avec une jolie femme dans les bras se retrouverait dans cette situation. Et ce n’est pas n’importe quelle jolie femme pour moi, c’est LA femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3930 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre