AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Brett Helquist (Illustrateur)Éric Weissberge (Traducteur)
EAN : 9782092512326
302 pages
Éditeur : Nathan (01/06/2006)
3.33/5   56 notes
Résumé :
Nuit d'octobre à Chicago. Quelqu'un dépose une enveloppe à la porte de trois maisons du même quartier. Les trois lettres sont identiques : Cher ami. J'ai besoin de votre aide pour résoudre une affaire vieille de plusieurs siècles. IL s'agit d'un forfait qui a porté préjudice à l'un des plus grands peintres du monde. Les autorités ayant commis une erreur qu'elles n'ont pas le courage de rectifier. J'ai pris sur moi de rétablir la vérité. Je vous ai choisi pour votre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,33

sur 56 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

Witchblade
  01 mai 2016
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
Livre acheté lors d'un groupage dont le résumé m'avait fortement intrigué et comme d'habitude, enterré dans ma PAL dès son arrivée chez moi. Voulant enchaîner différents livres de faible épaisseur pour le challenge « Petits plaisirs 2016 », je l'ai donc choisi, il fait d'ailleurs pile la bonne épaisseur (250p). Et malgré ce faible nombre de pages, j'ai trouvé dans ce roman une histoire et une intrigue très bien construite qui m'a laissé pantoise à la fin de ma lecture car j'étais loin de m'imaginer une fin pareille. Malgré un livre pour enfants, c'est un coup de coeur et je trouve bien dommage qu'il ne soit pas plus connu.
Tout commence par une curieuse lettre envoyée à 3 personnes dont on ne sait rien ni de l'expéditeur. Puis nous continuons en faisant la connaissance de 2 jeunes enfants n'ayant rien en commun à part leur curiosité naturelle et le fait d'être dans la même classe. L'un s'intéresse aux pentominos et à toutes les combinaisons possibles, l'autre aux questions sans réponses. Suite à une coïncidence lors d'Halloween, ils en viennent à discuter plus souvent ensemble et à échanger différentes hypothèses sur des sujets qui les intriguent. S'ensuit une enquête des plus extraordinaires pour ces 2 jeunes dans le milieu de l'art et plus exactement sur un peintre peu connu, Johannes Vermeer. L'intrigue et l'enquête sont très bien menées à tel point que toutes mes suppositions se sont révélées fausses durant toute ma lecture et que cela a été une très agréable surprise.
Malgré un nombre réduit de pages, l'auteur prend le temps de nous faire découvrir les pentominos, le campus et le quartier de Chicago où se déroulent les évènements ainsi que l'intérieur de certains bâtiments. Elle a également construit des personnages très intéressants, que ce soit la prof Miss Hussey avec sa vision des cours très particulière (plus basée sur la recherche sur des sujets extravagants que sur un réel suivi d'un bouquin) ou bien la mère Sharpe, si antipathique au premier abord. Par ailleurs, les enfants apprennent à se connaître et à s'apprécier au fil de ces aventures alors qu'auparavant, même en étant voisins, ils ne se parlaient jamais et trouvaient l'autre bizarre. En discutant, ils découvrent qu'ils ont juste une manière différente de penser et de réfléchir qu'ils vont ainsi mettre à profit pour leur enquête semée d'embûches.
Comme vous l'aurez compris, ce roman a été un gros coup de coeur tellement que j'en étais fébrile à la fin de ma lecture, cela m'arrive très rarement. Autant sur le fond que sur la forme, j'ai très apprécié cette lecture. L'auteur a un style bien à elle, très agréable à lire sans être trop lourd et petit plus, on sent bien qu'elle a fait d'énormes recherches sur Vermeer et son oeuvre ainsi que sur la paternité de certaines de ses oeuvres. L'autre avantage de ce livre est que l'histoire est finie dans ce tome et qu'elle a été très bien menée de bout en bout, je n'ai donc pas l'impression d'être restée sur ma faim. Je vous conseille donc plus que fortement de découvrir cet auteur et son roman hors norme dans une intrigue fabuleuse dans le monde de l'art. Pour ma part, je me laisserais peut-être tenter par ses autres romans.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
orbe
  27 février 2015
Deux jeunes s'allient afin de tenter de résoudre l'énigme Vermeer : un étrange voleur s'est emparé d'un célèbre tableau du peintre et menace de le détruire à moins que la vérité soit établie sur l'authenticité des différents tableaux attribués au maître hollandais du dix septième siècle.
Ils ont par ailleurs remarqué des événements étranges dans leur entourage : livre abandonné qui évoque une pluie de grenouille, disparition d'enfant, attitude ambivalente des adultes autour d'eux... S'agit-il seulement de coïncidences ?
Arriveront-ils à démêler les fils compliqués de cette étonnante affaire ?

Un roman d'aventure qui multiplie les énigmes. Il nous offre de véritables mystères avec même des lettres cryptées.
Le personnage de l'enseignante de français nous offre une vision intéressante d'une pédagogie active avec un véritablement questionnement sur l'épistolaire. Les lettres dans l'art sont au centre de ce récit atypique et captivant.
Il faudra attendre les derniers chapitres pour comprendre la complexité de la manipulation...
Un livre qui met l'art au centre de l'histoire avec une véritable réflexion sur la façon de lire une oeuvre d'art notamment aux chapitres 9 et 11 avec un appel à se saisir de ce patrimoine : "Chaque être, chaque oeil a droit à la vérité." Intéressant !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
AllTimeReadings
  25 décembre 2015
J'ai longuement hésité avant de commencer ce livre. La couverture ne m'attirait pas vraiment et le résumé me paraissait bien mais sans plus. Bref, mon premier avis était mitigé... tout comme ma lecture. Il y a eu des hauts et des bas et je referme ce livre avec pas mal de déception.
Nous sommes donc plongés au coeur d'une énigme policière. Celle-ci démarre réellement lorsqu'un tableau du peintre Vermeer est dérobé au cours de son transfert jusqu'à une exposition de Chicago. C'est justement la ville où habitent Calder et Petra, deux jeunes gens qui sont dans la même classe. Au début du livre, ils ne sont pas très proches. Mais l'enquête et la découverte des indices va les rapprocher. Ils se rendent compte qu'ils sont plus ou moins liés.
Cependant, l'enquête n'est pas des plus banales car le voleur du tableau se manifeste dans les journaux au travers de lettres, plus intrigantes les unes que les autres...
Au début du livre, je n'étais pas très emballée. Je ne comprenais pas où l'auteur voulait en venir avec les premières pages. Et puis, au fur et à mesure je me suis retrouvée plongée dans l'intrigue. J'ai bien aimé résoudre les énigmes et décoder les messages. Mais au fil des pages, cela devient usant. Les messages à décoder sont trop longs et cela prend pas mal de temps. de plus, le livre est un peu trop long pour moi. Quand on a l'impression que l'énigme est sur le point d'être résolue, il y a un nouveau rebondissement. Au début cela rythme le roman, à la fin c'est lassant, surtout que cela devient de plus en plus tordu. On n'a un peu l'impression que l'auteur a cherché à rallonger et rallonger son roman à n'en plus finir.
En gros on peut dire que j'ai apprécié les cent pages du milieu. Les cinquante premières et les cent dernières ne m'ont pas réellement intéressées.
Je pense en fait que mon plus gros problème est que le sujet même de l'enquête ne m'a pas attiré. Je ne suis pas une grande fan de peinture, et même si je connais le nom de Vermeer, je ne connais pas particulièrement ses tableaux. Et dans ce livre, je trouve que les réactions sont exagérées. C'est-à-dire que lorsque le tableau disparaît, les gens sont indignés, outrés et crient au scandale. Evidemment, je suis d'accord que cela fait partie du patrimoine et qu'il faut conserver ces chefs-d'oeuvre. Mais tout de même... Dans le livre on a presque l'impression que c'est un attentat qui vient d'avoir lieu. Donc je n'ai pas trouvé cela crédible.
De plus, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Après, cela peut se comprendre car c'est un livre jeunesse. Les jeunes adolescents se sentent sûrement plus proche d'eux et peuvent s'imaginer vivre ces aventures à leur place.
Mais je n'ai pas non plus apprécier les autres personnages tels que Miss Hussey ou la mère Sharpe. Je les ai trouvés trop lunatiques. Et surtout, leur côté énigmatique est accentué. Un peu trop. Et cela m'a gêné en fait. Il y a trop d'énigmes dans ce seul livre et on s'y perd un peu.
Quant à la fin du livre et donc à la résolution des intrigues, j'ai été déçue. Ce n'est pas la fin que j'espérais. Et je la trouve assez bizarre. Les 200 pages précédentes ne servent quasiment à rien en fait. Enfin, c'est mon impression.
Et j'ai aussi trouvé étrange que l'on ait pas la réponse à une des énigmes du livre. Cela pousse peut-être le lecteur à se plonger dans le tome 2. Mais je ne pense pas en avoir l'envie!
Bref, c'est un livre jeunesse qui peut être intéressant si vous aimez les casse-têtes. Mais il y a trop de longueurs, et les personnages ne sont pas très attachants. de plus, toutes les énigmes sont trop tirées par les cheveux à mon goût. Je ne vous conseille pas forcément ce livre. Je ne pense pas lire les tomes suivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  03 juin 2018
Roman jeunesse qui se veut un immense casse-tête dont les morceaux se mettent en place à la fin, mais qui est finalement plutôt décevant à ce propos.
Le récit présente deux jeunes héros, enfants du primaire, plutôt solitaires (rejetés car excentriques) qui devront d'abord s'apprivoiser, devenir amis puis s'allier pour mener une enquête au sujet d'une oeuvre d'art disparue, disparition dans laquelle semble être impliquée leur enseignante qu'ils adorent ainsi que le père de l'un d'entre eux. Évidemment, les enfants voient des indices partout (c'est le propre des enfants à l'imagination fertile), mais c'est moins intéressant quand on voit à quel point ça n'a pas de sens (surtout la partie "ésotérique" avec les pentominos). Donc, la crédibilité n'est pas au rendez-vous, mais les enfants pourraient aimer l'histoire et le suspense.
Selon la personnalité du lecteur, ce dernier trouvera amusant (ou exaspérant) d'avoir à résoudre un code de déchiffrage assez long (beaucoup trop!) pour pouvoir lire certains messages reçu par le personnage principal (à noter que les réponses ne se trouvent pas dans le roman, donc pas de raccourcis possibles pour ceux que ça amuse beaucoup moins!).
J'ai tout de même aimé que le récit se déroule avec le thème de l'art pour toile de fond, plus particulièrement le peintre Vermeer. Cela fait changement, car c'est original pour un roman jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Takalirsa
  16 février 2016
Un roman puzzle qui nous plonge au coeur de l'oeuvre du peintre Vermeer.
Les premiers chapitres m'ont quelque peu déstabilisée. D'une part parce que l'enquête annoncée ne démarre pas tout de suite. le début du récit se concentre sur la présentation des deux héros, enfants pour le moins atypiques ! Calder est obnubilé par ses pentominos, qu'il transporte partout avec lui (dans sa poche) et qu'il utilise aussi bien comme outil mathématique que comme runes divinatoires : "Peut-être pouvait-on décrire la totalité du monde avec une espèce de code pentomino (...) En relevant les yeux, tout le mobilier de la cuisine lui était apparu comme des pièces de pentomino. Les charnières des placards étaient des L, les robinets des X, les brûleurs de la gazinière dessinaient les jambages d'un N. A cet instant, il avait compris quel était son destin : résoudre des problèmes." Toute aussi originale, Petra se fascine pour un livre trouvé dans une poubelle (Look ! de Charles Fort) évoquant des averses de grenouilles (que l'on retrouve discrètement insérées partout dans les illustrations du roman...) et autres choses vivantes ! Lecture dont elle tire, malgré son jeune âge (12 ans), des réflexions quasi philosophiques : "Charles Fort cherche la vérité à sa façon, au mépris de l'opinion générale. (...) la perception du monde dépend de la façon dont on l'observe. (...) Les gens ne regardent pas assez attentivement ce qu'il y a autour d'eux." Il faut dire que leur enseignante miss Hussey encourage sa classe à travailler dans ce sens : réfléchir, débattre, être acteur de ce que l'on apprend. A commencer par l'art, un de ses thèmes de prédilection : "Picasso a dit que l'art est un mensonge, un mensonge qui dit la vérité." Pas simple à méditer ! Je me suis donc demandé quel public d'adolescents ce roman pouvait attirer... D'autant plus qu'on a cette impression que l'intrigue part dans tous les sens : trois personnes qui reçoivent une mystérieuse lettre anonyme, une visite au musée avec miss Hussey dont l'un des peintres préférés (Vermeer, donc) "s'intéressait beaucoup aux lettres et on en voit souvent dans ses oeuvres", sans oublier les lettres codées (que je me suis escrimée à "traduire") que son copain Tommy envoie à Calder et qui l'informent de la disparition d'un garçon prénommé Frog ("grenouille" en anglais)...
En même temps, l'auteur nous avait prévenu en introduction : "Tel un jeu de pentomino, ce livre se présente sous forme de pièces séparées qui finiront par s'ajuster entre elles." Il faut en fait attendre le septième chapitre, lorsque les deux enfants (qui jusque là ne s'étaient jamais adressé la parole) s'associent, pour résoudre le mystère de ces "événements fortuits qui s'agencent entre eux mais d'une manière confuse." Car ils en sont persuadés : ces coïncidences n'en sont pas, et ils sont déterminés à relever le défi de "comprendre le sens profond des choses." Ce passage correspond à l'entrée en scène d'un nouveau personnage déterminant : la vieille et revêche Mrs Sharpe. C'est le moment également où l'on plonge dans l'oeuvre de Vermeer, notamment dans les objets et personnages récurrents dans ses tableaux (carrelages et vitraux, cartes géographiques et tapis orientaux, femme en jaune...), et aussi dans la polémique contestant l'authenticité de certaines peintures lui étant attribuées. Petra consigne dans son "carnet Vermeer" tous les "trucs étranges" dont les enfants sont témoins : autant d'éléments d'enquête qui les font avancer. Car entre-temps a eu lieu le vol de la "Jeune femme écrivant une lettre" et l'étrange revendication du voleur... Dès lors l'histoire se lit mieux, même si l'ensemble a un petit côté désuet (le livre est paru pour la première fois en 2005), que la fin se fait attendre et que les explications se révèlent un peu alambiquées.

Un roman entre intrigue policière et histoire de l'art qui m'a rappelé "Le tableau du maître flamand" d'Arturo Perez-Reverte !
Lien : http://www.takalirsa.fr/l-%C..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   10 juin 2016
Il y a comme une vague de rébellion contre les experts en peinture. Après tout, l'art est à tout le monde, et, comme le suggère le voleur, une paire d'yeux en vaut bien une autre. La faculté de voir dépendrait-elle de l'éducation ou d'un quelconque diplôme ?
Commenter  J’apprécie          220
WitchbladeWitchblade   08 juin 2016
Si seulement on n'était pas obligé de briser les pensées pour les mettre en mots, se dit-il en soupirant. Les grands discours sont assommants et l'écriture brutalise tout. Les mots escamotent la pensée.
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   11 juin 2016
Ce qui m'intéresse, [Mme Sharpe], c'est l'idée que ce que nous prenons pour un mensonge se révèle très souvent vrai, alors que ce que nous croyons être vrai est très souvent un mensonge.
Commenter  J’apprécie          170
WitchbladeWitchblade   09 juin 2016
(…) la perception du monde dépend de la façon dont on l'observe. [Fort] pense que la plupart des gens essaient de comprendre le présent à partir des évènements de leur passé. En d'autres termes, sans s'en rendre compte, ils ont tendance à déformer la réalité pour qu'elle corresponde à ce qu'ils voudraient qu'elle soit.
Commenter  J’apprécie          90
orbeorbe   11 février 2015
Voilà ce que j'attends de vous : commencez par choisir à la maison un objet que vous considérez comme une oeuvre d'art ; n'importe quoi ; ne demandez conseil à personne, c'est vous qui décidez. Ensuite, vous en ferez une description, mais sans dire ce que c'est...
Commenter  J’apprécie          90

Video de Blue Balliett (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blue Balliett
Non sous-titré.
autres livres classés : vermeerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1220 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre