AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Seuil - l'Intégrale (01/01/1900)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 21 notes)
Résumé :
L'histoire est celle de deux voyageurs qui prennent la diligence de Paris à Moulins en voyageant sur l'impériale. Les deux hommes sympathisent et parlent, comme deux jeunes gens pudiques et naïfs, de leur maîtresse plus âgée, rivalisant d'histoires sur leur dévouement à ces dernières et sur le caractère aimable de celle qu'ils adorent.

Mais la diligence se renverse, écrasant l'un des deux. On ne connait pas son nom ni celui du narrateur qui raconte l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  21 avril 2013
Avec toutes mes condoléances, Madame...
Vous l'aurez compris, le Message est une courte nouvelle qui relate la tâche, ô combien ingrate, d'annoncer à une femme de l'aristocratie de province, la mort de son amant dont elle est follement éprise, alors qu'elle se trouve précisément dans le château séculaire de son mari légitime, et bien sûr, en présence de celui-ci, ce qui est plus drôle...
Balzac s'en tire assez bien et nous fait toucher du doigt certaines sensations, sans toutefois qu'on puisse catégoriser cette nouvelle parmi les chefs-d'oeuvre de l'auteur.
Il y dépeint un aspect de la fibre romantique si présente dans la jeunesse.
Une nouvelle vraiment pas essentielle dans le gros oeuvre de la Comédie Humaine, mais assez plaisante tout de même, du moins c'est mon avis, c'est-à-dire, bien peu de chose.
Commenter  J’apprécie          682
aouatef79
  01 décembre 2017
Dans cette courte nouvelle , il s' agit de deux jeunes gens qui font connaissance dans la diligence qui les conduit de Paris à Moulins .En cours de route , ils sympathisent et abordent le sujet sur les femmes . En cours de route , la diligence se renverse et l' un des jeunes meurt . Avant de mourir , il demande à son compagnon de voyage , de remettre des messages à sa maîtresse Juliette, la comtesse de Montpersan . Le compagnon s' acquittera avec diplomatie de cette difficile mission . Il aura l'occasion de constater le profond chagrin, chagrin bien réel et sincère de Juliette .
Ayant accompli sa mission , le jeune homme doit rentrer chez-lui . Mais avant qu' il ne quitte le domaine de Juliette cette dernière le charge de remettre une certaine somme à l' adresse indiquée .
Mais le messager , une fois arrivé à destination , remarque que cette somme est destinée à lui et à personne d' autre .
Une brève et bonne nouvelle où l' on remarque la bonté et la délicatesse de Juliette qui a remis cette somme d' argent afin de l' aider car elle a eu à juger son état vestimentaire alors elle a voulu le récompenser à sa manière .
Juliette aimait bien son défunt amant et elle est animée d' une certaine bonté de coeur et elle est généreuse .
Agréable nouvelle et on ne s' ennuie pas du tout .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
AMR
  09 mars 2017
Dans cette courte nouvelle, un jeune homme pauvre sympathise avec un jeune vicomte lors d'un voyage en diligence de Paris à Moulins ; les deux jeunes gens se livrent à des confidences sur leur vie amoureuse, ayant chacun une maitresse d'âge mûr. La diligence verse et le jeune vicomte est mortellement blessé dans l'accident : avant de mourir, il a le temps de charger son nouvel ami d'une mission auprès de sa maitresse, l'avertir de son décès avant qu'elle ne l'apprenne par le journal et lui rendre ses lettres.
Le narrateur nous promet « une histoire simple et vraie », en fait c'est aussi « un drame presque vulgaire » puisque, arrivé à destination, face à la belle comtesse de Montpersan et à son mari, caricature de gentilhomme campagnard, notre jeune héros aimerait bien prendre la place de l'amant disparu. Nous retrouvons ici brièvement quelques détails de la vie de province, dont la présence de l'inévitable oncle chanoine, d'une femme de chambre dans le secret des amours adultères de sa maitresse et d'un mari sans doute complaisant.
De retour à Paris, le messager raconte son aventure à sa maitresse : « quelles délices d'avoir pu raconter cette aventure à une femme qui, peureuse, vous a serré, vous a dit “oh ! Cher, ne meurs pas, toi ?“ ».
Voilà un texte très peu connu De Balzac qui me laisse une impression de brouillon et d'inachevé. J'ai bien envie de ne pas croire les Anglais qui « vous le savez, regardent les places situées dans cette partie aérienne de la voiture comme les meilleures » et de conclure en rappelant les dangers de voyager sur l'impériale des diligences. Prenez dix minutes pour découvrir cette nouvelle et vous comprendrez ce que je veux dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Kassuatheth
  02 décembre 2017
La critique d'aouate79 sur " le messager De Balzac" a piqué ma curiosité. Comme la couverture indiquait que le livre venait de la Bibliothèque électronique du Québec, je l'ai téléchargée et lue.
Il n'y a pour ainsi dire pas d'histoire dans cette nouvelle. Les 34 pages n'ont servi qu'à dépeindre une réalité sentimentale de la jeunesse de son époque ainsi que certaines moeurs.
Rien de ressemblant avec aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          130
PiertyM
  07 novembre 2013
"J'ai toujours eu le désir de raconter une histoire simple et vraie, au récit de laquelle un jeune homme et sa maîtresse fussent saisis de frayeur et se réfugiassent au coeur l'un de l'autre, comme deux enfants qui se serrent en rencontrant un serpent sur le bord d'un bois." commence ainsi Honoré de Balzac cette nouvelle de le Messager
Il faut dire qu'il a bien atteint son objectif avec cette petite histoire d'amour vraiment bouleversante!
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   04 novembre 2013
Je la contemplai pendant un instant dans tout l’éclat de sa beauté, par un jour serein, au milieu d’une étroite allée bordée de fleurs. En voyant cet admirable tableau, je ne pus retenir un soupir.
- Hélas ! madame, je viens de faire un bien pénible voyage, entrepris… pour vous seule.
- Monsieur ! me dit-elle.
- Oh ! repris-je, je viens au nom de celui qui vous nomme Juliette. Elle pâlit. — Vous ne le verrez pas aujourd’hui.
- Il est malade ? dit-elle à voix basse.
- Oui, lui répondis-je. Mais, de grâce, modérez-vous. Je suis chargé par lui de vous confier quelques secrets qui vous concernent, et croyez que jamais messager ne sera ni plus discret ni plus dévoué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
aouatef79aouatef79   02 décembre 2017
j 'ai eu toujours le désir de raconter une histoire simple et vraie , au récit de laquelle un jeune homme et sa maîtresse fussent saisis de frayeur et se réfugiassent au cœur l' un de l 'autre , comme deux enfants qui se serrent en rencontrant un serpent sur le bord d' un bois .
Commenter  J’apprécie          110
Nastasia-BNastasia-B   14 août 2012
Sans doute, il faut rester jeune pour comprendre la jeunesse.
Commenter  J’apprécie          200
aouatef79aouatef79   01 décembre 2017
Sans doute il faut rester jeune pour comprendre la jeunesse .
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Honoré de Balzac (88) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Honoré de Balzac
Une oeuvre en 15 minutes, Balzac, Le Colonel Chabert
Je vous présente dans cette vidéo Le Colonel Chabert de Balzac. Un petit résumé de l'oeuvre ainsi qu'une mise en contexte historique et un rapide aperçu des enjeux littéraires.
autres livres classés : ménageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous La Peau de Chagrin de Balzac ?

Comment se comme le personnage principal du roman ?

Valentin de Lavallière
Raphaël de Valentin
Raphaël de Vautrin
Ferdinand de Lesseps

10 questions
499 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur ce livre