AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851973566
85 pages
Éditeur : L'Herne (27/04/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Voyage d’un moineau de Paris à la recherche du meilleur gouvernement est une nouvelle satirique d’Honoré de Balzac parue en livraison de 1840 à 1842, puis en livre illustré en deux volumes de 1841 à 1842 dans l’ouvrage collectif : Scènes de la vie privée et publique des animaux. Ce texte écrit par Balzac, fut attribué à George Sand par décision de l’auteur qui le qualifia de charmant apologue de George Sand dans une lettre qu’il adressa à Hetzel et qui fut publiée a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Foxfire
  20 juin 2016
Ce petit recueil propose deux contes animaliers De Balzac.
Dans la première nouvelle, "voyage d'un moineau de Paris à la recherche du meilleur gouvernement", un moineau va visiter le monde afin de déterminer quel est le meilleur régime politique. Ainsi, ses pérégrinations lui permettront d'observer le régime oligarchique des fourmis, la monarchie des abeilles et la république des loups. le style du récit m'a beaucoup fait penser au "Candide" de Voltaire. Cette nouvelle pourrait être une lecture à proposer aux collégiens en tant que découverte des différents régimes politiques (en gardant à l'esprit que le récit De Balzac est un texte d'opinion et est donc orienté).
La seconde nouvelle, intitulée "les peines de coeur d'une chatte anglaise" est l'occasion pour Balzac de s'amuser des différences culturelles entre anglais et français, ceci, bien sûr à l'avantage des français.
Si ces deux récits ne sont pas extraordinaires et sont très anecdotiques dans l'oeuvre De Balzac, ils se lisent avec plaisir, le style étant agréable, élégant et léger. Je remercie Babelio et les éditions de l'Herne pour m'avoir permis de découvrir ces curiosités.
Challenge XIXème siécle 2016 - 6
Challenge Petits plaisirs 2016 - 26
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
xxmelianexx
  25 juin 2016
Un court livre composé de deux nouvelles à caractère critique et qui utilisent la métaphore animale autant pour divertir le lecteur que pour lui permettre d'avoir un recul réflexif par rapport aux idées de l'auteur.
Dans Voyage d'un moineau de Paris, la société des moineaux de Paris est agitée par la prise de conscience des inégalités entre les habitants à plumes des différents quartiers de la capitale. le narrateur est choisi pour entreprendre un voyage d'observation et de comparaison des différents régimes politiques animaux. Il découvre successivement l'oligarchie et la politique de prédation des fourmis, la monarchie absolue et le système de caste des abeilles, ainsi que la République des loups où les libertés individuelles sont totales. C'est donc au travers de ces exemples animaliers que le lecteur sera amené à s'interroger sur les bienfaits et les limites de la liberté, de l'égalité et du devoir.
Ces mêmes valeurs sont également abordées dans Peine de coeur d'une Chatte anglaise, où la jeune Beauty, prisonnière des convenances étouffantes de la société féline anglaise, entrevoit la possibilité d'une vie plus libre auprès d'un jeune mâle français avant d'être rattrapée par sa position sociale.
Agréable à lire, sans lourdeur de style, ces deux nouvelles se veulent être des critiques politiques et sociales contemporaines du milieu du XIXe siècle et déploient pleinement leur richesse auprès d'un lecteur maîtrisant efficacement l'histoire de cette période.
N'étant pas une fine connaisseuse de l'oeuvre De Balzac, je ne puis me permettre de porter un avis qualitatif sur la place de ces deux textes dans l'oeuvre monumentale de l'auteur. J'ai toutefois pris grand plaisir à lire ces deux nouvelles, qui, pour un faible connaisseur des classiques de la littérature française, peuvent tout de même faire écho à l'oeuvre de la Fontaine, et contre-pied au Lettres Anglaises de Voltaire.
Ce court ouvrage m'a également permis à titre personnel de renouer avec l'oeuvre De Balzac, puisque j'avais peiné sur sa Peau de chagrin à l'époque du lycée (le choix des oeuvres aux programmes de français étant de mon point de vue parfois problématique).
Sur le plan de l'objet-livre, on peut noter la présence d'une couverture agréable à manipuler ainsi que le choix d'une police d'écriture légèrement bleutée originale et plaisante à parcourir. Merci à Babelio et aux éditions de L'Herne de m'avoir offert l'occasion d'approcher à nouveau ce monumental (dans tous les sens du terme...) écrivain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
davidmunnich
  28 mai 2016
Court et original apologue politique animalier d'H. de Balzac : un moineau voyage chez les loups, les abeilles et les fourmis pour y rechercher les modes du meilleur gouvernement. Ce texte très bref (originellement publié par Balzac sous un autre nom, celui de G. Sand) a essentiellement un sens humoristique et satyrique et contient de nombreuses allusions politiques. Une curiosité qui n'a pas la saveur des autres grands textes balzaciens mais intéressera les connaisseurs de l'auteur du Père Goriot...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Gribouille_idfGribouille_idf   30 septembre 2019
Les Moineaux de Paris passent depuis longtemps pour les plus hardis et les plus effrontés Oiseaux qui existent: ils sont Français, voilà leurs défauts et leurs qualités en un mot; ils sont enviés, voilà l'explication de bien des calomnies.
Commenter  J’apprécie          10
Gribouille_idfGribouille_idf   30 septembre 2019
Dès que je mis le pied dans l'île, je fus assailli d'Animaux étranges, au service de l'Etat et chargés de vous initier aux douceurs de la liberté en vous empêchant de porter certains objets, quand même vous les auriez en affection.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Honoré de Balzac (103) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Honoré de Balzac
A la fin de l'été 1969, Michel Audiard finit le montage d'Une Veuve en Or. Il est interviewé à la télévision par Michel Polac, et évoque au débotté son admiration pour Georges Simenon. Il le défend spontanément contre la mauvaise foi des critiques, qui le traitent alors de « Balzac du pauvre ». Fidèle à son image, Audiard ironise au passage sur le Prix Goncourt, et recommande surtout un livre passionnant et méconnu de l'auteur français, identifié de tous pour ses histoires du Commissaire Maigret, mais moins pour ses autres oeuvres.
Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤20Instagram13¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
+ Lire la suite
autres livres classés : 19ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous La Peau de Chagrin de Balzac ?

Comment se comme le personnage principal du roman ?

Valentin de Lavallière
Raphaël de Valentin
Raphaël de Vautrin
Ferdinand de Lesseps

10 questions
665 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur ce livre