AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Dragon Squad tome 1 sur 1
EAN : 978B09NQKMH7H
407 pages
MxM Bookmark (12/01/2022)
4.25/5   8 notes
Résumé :
De meilleurs amis à âmes soeurs, il n'y a qu'un pas.

Abel Markham et Alexander Glass sont nés le même jour dans le même hôpital. Alors que leurs mères sympathisent, eux deviennent fusionnels.
Très jeunes, ils ne rêvent que d'une chose : devenir joueurs de rugby professionnels.
Mais quand les aléas de la vie les séparent en envoyant Alec de l'autre côté de la planète, ils perdent contact.

Heureusement, le destin n'a pas di... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
levri
  13 janvier 2022
Abel Markham et Alexander Glass sont inséparables depuis la naissance, mais lorsque la mère d'Alec est décédée, son père Maori décida de quitter le Pays de Galles pour retourner en Nouvelle Zélande - ce fut un arrachement pour le garçon, d'autant qu'à dix-sept ans il savait déjà qu'il était gay et amoureux de son ami.
Au fil du temps la correspondance des garçons se tarit, même si chacun suivait les performances au rugby de l'autre - Cependant, après six ans de séparation le championnat du monde de rugby pourrait être l'occasion pour les deux hommes de se retrouver, tous les deux ayant les capacités d'être sélectionnés par leurs équipes nationales - mais seront-ils opposés ou coéquipiers, après tout Alec dispose des deux nationalités n'est-ce pas ?

Avec cette duologie, spinn off de la série "Les hommes de Cardiff", nous voici de retour au Pays de Galles, le lien entre les deux séries est assez ténu, sauf que … Alys, la jeune soeur de Mark, adoptée secrètement à la naissance, est la jumelle de Liam Bellwether, et que Jonny, son frère aîné respecté est le flic qui protège la famille dysfonctionnelle. Certains personnages de l'autre série se contentent de faire de très brèves apparitions, même si Cameron, le mécano ex champion de natation et patron de Dom Bellwether a une présence suffisamment marquée dans ce livre pour avoir tout ce qu'il faudrait pour devenir le héros d'un futur livre de Violette Banks.

Encore une fois une famille nombreuse et chaleureuse est mise en scène, et de tout temps Alec, leur voisin, a eu une relation fusionnelle avec Abel, "Mark" pour les amis, un garçon survolté, direct et apprécié de tous. Depuis l'enfance ils sont mordus de rugby et leur rêve est d'arriver un jour à jouer pour la coupe du monde. Ça pourrait être simple, surtout pour Mark qui a tendance à tout trouver évident et à ignorer les barrières. Mais lorsque les deux garçons sont séparés, chacun d'un côté du globe, ils vivent difficilement leur séparation, d'autant qu'Alec est conscient de son homosexualité et de l'amour qu'il porte à son meilleur ami.
Après six ans de séparation il "suffira" que Mark soit sélectionné par l'équipe du Pays de Galles pour qu'Alec, pourtant sélectionné pour jouer dans les All-Black préfère traverser les océans pour jouer avec l'équipe de son pays de naissance. Serait-il possible que Mark puisse retourner son amour à son ami de toujours, il vous faudra lire ce livre pour le découvrir …

L'autrice aborde de nombreux sujets qui pourrait faire tourner l'histoire au mélo, mais elle préfère la légèreté, l'humour et positiver, pas de misérabilisme larmoyant ici, chantage, homophobie, religion, agression, pfff, il suffit d'ignorer les barrières pour qu'elles disparaissent. Et c'est annoncé, pour savoir si le Pays de Galles a gagné cette fichue Coupe du monde, rendez-vous est pris pour le second tome où "nous retrouverons l'adorable Charly Wintersham et le taciturne Ciarán O'Flahery." …

L'écriture est fluide et agréable, les personnages attachants, les scènes au lit sont peu envahissantes et circonstanciées, le rythme soutenu incite à lire le livre d'une traite, que demander de plus ? Bon, il fallait oser squatter l'équipe du Dragon rouge lors du championnat du monde de rugby pour baser le récit, mais ça passe comme une lettre à la poste pour le plus grand plaisir des lecteurs …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
monparadisdeslivres
  21 janvier 2022
Une fois n'est pas coutume, la magie Violette Banks a divinement opéré. Il faut dire que cette fine plume trouve toujours les mots justes pour immerger ses lecteurs dans son univers dès les premières pages tout en les faisant vivre une expérience unique et les plongeant dans un tourbillon d'émotions vives. Et ce premier opus en est le parfait exemple. Une intrigue riche en rebondissements et en sensations fortes menée avec une grande adresse. Des personnages parfaitement étoffés. Des sujets forts de notre société qui sont abordés avec un naturel désarmant. Tels que l'homophobie, le mal-être, le manque de confiance en soi ou encore la dépression. Un univers sportif exploité à la perfection et qui est en parfaite adéquation avec la romance. Et je tiens à féliciter Violette car on avait l'impression d'assister réellement aux matchs tout en ressentant cette ferveur et cette fantastique ambiance ! de l'humour, de la tendresse, un soupçon de mélodrame, des situations cocasses, des moments touchants, de la tension, de la passion et de l'amour sous toutes ses formes. C'est tout ce qu'il me faut pour passer un savoureux moment ! "Fini de jouer" est un émouvant et palpitant récit qui vous fera vibrer à tous les niveaux, qui véhicule un message fort et qui est bien évidemment à découvrir. Quand à moi, je n'ai qu'une hâte recevoir la version papier que j'ai acheté sur la boutique de l'autrice et de savoir ce qu'il va se passer avec l'intrigant capitaine des Dragon Squad et ce kiné taciturne à souhait... Et je sens que cela va être explosif...
Lien : https://wp.me/p5AuT9-ahI
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Portedefrigo
  10 février 2022
Pour que le livre est tous son intérêt il est indispensable d'avoir fini la série Les hommes de Cardiff. Parce qu'on retrouve à plusieurs reprise des personnages de ces romans (à mon plus grand plaisir) et on voit leur histoire avancer en parallèle. Même si ça n'influe pas directement sur l'intrigue de Fini de jouer, il y a tout un tas de petit moment dont on appréciera pas la saveur sans avoir lu les 4 tomes de sa précédente série.
Le seul truc que je déplore, c'est qu'il n'y est même pas un mot sur Callum et Drystan ! J'avais beaucoup d'espoir...
Mais revenons à l'histoire de Alexander et Abel. Je suis facilement rentré dans l'histoire, je me suis vite attaché aux personnages, mais progressivement j'ai un peu lâcher. le livre est trop long peut être.
Ça reste une belle histoires, avec un couple touchant et des personnages secondaires intéressants.
Deux futur couples se démarque d'ailleurs franchement et je serais ravis de lire leur histoire !
Violette Banks est clairement pour moi, une auteur à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Quark30
  09 février 2022
Qui ne connait pas Violette Banks et sa superbe saga, des hommes de Cardiff, si vous ne l'avez pas lu, il faut que vous vous jetiez dessus, moi j'ai adoré.
Cette fois ci l'auteure nous projette dans le monde du rugby, et personnellement j'ai un petit fantasme sur les rugbymans, pas vous, essayez donc de regarder le calendrier ou le making off des dieux du stade et revenez me voir ;-). on plonge dans le sport et on fait la connaissance de Abel et Alexander, même si c'est un spin off, on peut lire sans connaitre les hommes de Cardiff, on perds juste la reconnaissance de quelques personnages que l'on croise.
Nos deux héros sont des amis d'enfance, qui ont du être séparés, puis se retrouve à l'occasion de la coupe du monde de Rugby, de vieux sentiments reviennent à la surface, et entre maladresses, timidité et autre petits écueils, ils apprennent à se retrouver, s'avouer les choses qu'ils ne se sont jamais dites.
C'est une romance douce, ou l'amour se construit lentement, et l'homophobie n'est jamais loin malheureusement.
J'ai comme d'habitude adoré la plume fluide, rafraichissante et vraie de Violette. j'en suis addict et elle ne fait que le confirmer, et du coup comme mes grands coups de coeur le broché est dans ma bibliothèque,  j'ai hâte de lire le tome  2.
Une lecture que je recommande.
Lien : https://www.mes-lectures.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   13 janvier 2022
Alexander avait envie de se prendre la tête entre les mains et de hurler. Comment être d’accord ? Comme si voir Mark tous les jours aux entraînements n’était pas déjà une torture, il ne pouvait pas habiter avec lui. Ils seraient ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il allait crever de frustration, de l’avoir toujours à portée de main sans jamais pouvoir le toucher. Il n’aurait aucun moment de répit. Ce serait la pire des tortures.
— Alec, oh oh. C’est d’accord ?
L’espoir et l’affection qui modulèrent la voix de son meilleur ami lui arrachèrent le cœur.
— Je suis gay.
Bon sang… Alexander n’arrivait pas à croire qu’il avait lâché ça comme ça, une casserole à la main, les yeux au fond de ceux de son meilleur ami. Il aurait été bien incapable de dire ce qui s’était passé dans son cerveau un instant avant. Est-ce qu’il pensait que Mark renoncerait à son plan de cohabitation ? Est-ce qu’il avait voulu abréger ses souffrances de ne pas savoir quelle serait la réaction de son ami s’il venait à découvrir ses préférences ? Dans quelques secondes, il serait fixé. Mark l’avait très bien entendu, alors il ne pouvait pas manquer de réagir. Dans quelques secondes. Peut-être maintenant. Ou maintenant. Ou alors…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 janvier 2022
Et, surtout – punaisée au mur entre des places de concert de rock et des autographes de joueurs de rugby –, il y avait toujours la photographie d’Alexander et lui, le jour où ils avaient remporté le championnat gallois des moins de seize ans avec le club de Neath. C’était l’année avant le décès de madame Glass. L’année où tout allait bien dans le meilleur des mondes. L’année où Alexander et Mark avaient été les plus heureux de leur vie.
Alexander posa deux doigts sur cette photographie, à quelques centimètres du visage souriant du petit Mark, tandis que le Mark actuel virait les vêtements abandonnés sur son lit pour faire de la place.
— Tu l’as gardée, souffla Alexander sans quitter le cliché souvenir des yeux.
Son ami se pencha pour voir de quoi il parlait et il leva les sourcils en lâchant :
— Évidemment. Toi et moi, c’est pour la vie, mec. Même si t’as essayé de m’abandonner, j’ai bien vu.
La gorge du beau brun se serra. Quand il osa enfin se retourner, il découvrit Mark allongé sur son lit, les bras croisés derrière sa tête sur l’oreiller. Il était du côté qu’il occupait toujours pour dormir quand Alexander venait faire des pyjama parties chez les Markham.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 janvier 2022
Un léger ronflement lui répondit. Il était manifeste qu’Alexander n’avait pas du tout conscience qu’ils avaient cette conversation. Tant pis. Son ami le lui répéterait aussi souvent qu’il le faudrait.
— Je t’aime, l’entendit-il encore souffler tout bas, comme une plainte.
Abel passa une main dans ses cheveux noirs pour les rabattre en arrière et il déposa un long baiser sur son front dégagé. Des potes ne faisaient sûrement pas ça. Ils ne ressentaient pas leur détresse à plusieurs kilomètres. Ils ne plantaient pas leur copine au milieu de la nuit pour aller se retrouver. Ils ne soupiraient pas d’aise en se prenant dans les bras et ils ne cherchaient pas à dormir ensemble. Lui, si. Pourquoi ?
Abel resserra inconsciemment l’étreinte autour d’Alexander. Il n’avait pas la réponse. Tout ce qu’il savait, et qui ne faisait pas le moindre doute dans son esprit, c’était qu’il avait pris la bonne décision. Il était à sa place, ici. C’était comme s’il jouait précisément le rôle que l’univers avait prévu pour lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 janvier 2022
Jaime fila un coup de coude à Mark en levant le menton en direction de la porte par laquelle s’engouffraient les invités de l’évènement. L’ailier finit par se retourner aussi et ce fut à son tour de se décrocher la mâchoire. Le jeune homme qui venait de se faire interpeler par le sélectionneur de l’équipe était grand. Brun. Aux larges épaules et à la taille fine. Il portait un costume manifestement taillé pour lui, car il pouvait se mouvoir dedans et il le faisait avec une grâce certaine. Quand il sourit au membre du staff, ses fossettes creusèrent ses joues constellées de taches de rousseur. De là où il se trouvait, Mark ne les voyait pas mais il savait qu’il en avait. Parce qu’il connaissait ce visage par cœur.
— J’y crois pas, c’est Alexander Glass…, souffla quelqu’un parmi le groupe de joueurs, la voix vibrante d’admiration.
Au même moment, comme si leur formidable magnétisme venait de se réenclencher, le nouvel ouvreur du Dragon squad posa ses superbes yeux marron dans ceux de son ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 janvier 2022
Comment ne s’était-il jamais aperçu de la sensualité de son ami ? Comment n’avait-il pas compris avant qu’être à l’origine de ses soupirs lui procurerait une telle joie ? À chaque baiser qu’ils échangeaient, à chaque caresse, Mark réalisait combien il était amoureux de lui. Et à chaque fois qu’il croyait être arrivé à la juste mesure de ses sentiments, il les trouvait grandis encore dans une autre étreinte.
Son amour pour lui était comme l’nivers, sans cesse en expansion.
Alexander tourna la tête, plaqua une main à l’arrière de la sienne et lui donna un baiser brûlant. Quand il commença à le masturber avec vigueur, le beau brun lui mordit la lèvre. Plus il se cambrait et plus ses fesses frottaient contre son sexe gorgé d’envie. Il pouvait s’imaginer en train de s’enfoncer en lui et il savait déjà que le faire pour de vrai serait infiniment supérieur à l’impression qu’il s’en faisait par la pensée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : rugbyVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
853 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre