AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781844137879
240 pages
Éditeur : Random House (30/11/2006)

Note moyenne : 4.41/5 (sur 57 notes)
Résumé :

Banksy est connu entre autres pour ses oeuvres sur le mur de séparation entre la Palestine et Israël et ses installations sauvages dans les plus grands musées du monde. Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l’espace public, ses oeuvres offrent un regard différent, un regard à la fois drôle et incisif, sans être dogmatique pour autant. Ce livre, première tradu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
clude_stas
  23 mars 2014
Pendant le mois d'octobre 2013, l'artiste Banksy a séjourné à New York. Il y a réalisé des oeuvres (entre autres, des graffiti) et le maire Michael Bloomberg n'a pas apprécié du tout. Si bien que la police a été mise sur l'affaire. Je vous entends déjà : « Normal ! C'est un pollueur visuel ! Un vandale ! » Donc la lecture de cet ouvrage vous sera diablement utile … pour changer d'avis.
Banksy est donc un célèbre graffeur dont personne ne connaît véritablement l'identité. Beaucoup fantasme sur sa date de naissance (1974 ?), son vrai nom (Robert Banks ? Robin Gunningham ?), ses origines (Bristol ou non, ses rapports avec le monde de la musique et tout spécialement avec la scène du trip hop), etc. Ce livre, écrit par Banksy lui-même, ne nous livre aucune réponse pour ces énigmes. Mais il nous parle largement de la scène du grafitti dans Londres (surtout dans le nord-est), mettant ainsi sous les feux des projecteurs toute une culture urbaine, le street art. Banksy apprécie de combiner dans ses oeuvres plusieurs techniques ; le pochoir, le graf, voire l'installation. Et, au fil des pages, nous découvrons comment il enlumine les murs londoniens (et new-yorkais) avec des illustrations humoristiques et décalées, prenant des positions politiques gentiment anarchistes, anticapitalistes, anti-totalitaristes, antimilitaristes, anti-establishment, anti-conneries également. Son animal fétiche, le Rat revient fréquemment d'un coin de mur à l'autre, créant un véritable parcours « à la Banksy » dans la ville. Il est également à la base du « Santa's project » en réalisant des peintures sur le mur de Bethléem et aux abords du camp d'Aida, renouant avec le précédent du Mur de Berlin (Keith Haring, entre autres). Il a réalisé un film « Exit Through The Gift Shop », tellement ambigu qu'on se demande si c'est une autobiographie, un documentaire, le biopic d'un autre artiste ou un canul-art. Tout cela nous montre un caractère pluridisciplinaire (comme l'était Andy Warhol), si bien que cet homme dont on ne sait presque rien déclenche les passions (comme Daft Punk, mais dans un autre registre). En juin 2002, l'artiste britannique peint « Slave Labour » (Travail d'esclave) sur le mur d'un magasin dans le nord de Londres. Mais ce graf a été méticuleusement prélevé, en mai 2012, au grand dam des habitants du quartier, pour être vendu aux enchères à Miami, estimé entre 500 000 et 700 000 dollars. Par la suite, à côté du mur dénudé, a été peint au pochoir un rat tenant une pancarte « Why? » A-t-il été exécuté par Banksy ? On aime le penser.
En réaction (du moins, je le suppose), Banksy a installé un stand près de Central Park pour vendre une vingtaine de toiles autographes, au prix ridicule de … 60 dollars pièce. Bien sûr, il le fait incognito, sans aucune communication, sans aucun battage médiatique. Et comme nous le montre un petit film disponible sur le net, le vendeur (un vieil homme) n'a écoulé que 7 toiles pour la somme dérisoire de 420 dollars (309 €). Voilà bien un fameux pied de nez au marché de l'art et au snobisme de certains spéculateurs (oups, je voulais écrire : collectionneurs !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pbazile
  04 février 2013
J'ai lu ce livre après avoir visionné la vidéo "Faites le mur" que j'avais déjà trouvé excellente.
C'est super.
Je n'aime guère les artistes qui se contentent d'un travail de forme, d'esthétique. Pour moi l'art doit aussi être social, j'aime la phrase de René Char "ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience".
Franchement l'art contemporain, pour ce que j'en connais, ne mérite ni ... ni ... selon le critère donné précédemment.
Banksy est clairement une exception.
C'est dérangeant, dans la forme comme sur le fond, et toujours juste. On se dit à chaque page "c'est génial" et j'utilise rarement ce mot.
Que de différence avec ce que j'ai pu voir des expos de "Marseille capitale Européenne de la Culture 2013" si officielles... si chiantes.
Quelle différence de discours aussi entre par exemple un Rudy Ricciotti (l'architecte du MUCEM récemment inauguré à Marseille) dont le bâtiment n'est pas mal, mais qui est insupportable à écouter (discours jargonneux, précieux et incompréhensible) et les textes de ce livre.
Vraiment Très fort.
Et quelle fraicheur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Accalia
  11 janvier 2015
Grâce au roman Banksy et moi d'Elise Fontenaille, j'ai découvert l'existence de l'artiste Banksy. J'en avais entendu parler vaguement, de temps à autre, sans réussir à m'y intéresser.
Mais après avoir lu ce petit roman, j'ai eu envie d'en savoir plus et je me suis renseignée. Ce qui est génial avec les bibliothèques, c'est tout de même que j'ai pu emprunter dans la journée exactement ce qu'il fallait pour satisfaire ma curiosité (oui, je fais carrément la promo des bibliothèques dans presque tous les articles!).
J'ai pu donc emprunter ce documentaire qui nous résume ses oeuvres et sa manière de travailler.
On ne sait pas grand chose sur cet homme. Date de naissance, nom, prénom ou même photographie claire de son visage, on a rien de tout cela. Il faut dire que cela contribue beaucoup au mystère!
Ce qu'on sait avec certitude, c'est que c'est un graffiteur très doué, jamais attrapé, plein d'humour et qui « prend la parole » en faisant du street art sur des thèmes actuels comme la guerre, la maladie, l'argent…Voici un lien vers son « blog ».
Il a fait des graffitis particulièrement sur les murs de Londres et de New-York, avec des positions assez anarchistes, anticapitalistes et anti-guerre.
Mais c'est fait de manière assez potache je trouve, très gentil et drôle, je pense que le principe est plus d'interpeller et de vouloir que les passants se posent des questions que de vouloir vraiment révolutionner tout violemment.
Il essaye de les prendre en photographie avant qu'ils ne soient effacés par les forces de l'ordre.
Il y a souvent un animal qui revient, le rat, qui est devenu son « animal phare » un peu comme une représentation de lui, ou bien une signature.
J'ai trouvé cet ouvrage très bien fait, plein de très belles photographies, de textes et d'explication avec des comparaisons des lieux avant et après les graffitis. Je peux seulement le conseiller vivement, à feuilleter rapidement ou à dévorer patiemment des yeux.
Ce que j'ai préféré dans ce documentaire, c'est le chapitre sur ses dessins sur le mur entre la Palestine et l'Israel, plein de poésies et de désirs de liberté. Il a eu du courage de les faire.
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ecureuil
  16 mai 2011
Banksy, c'est un mélange de revendication, d'humour et de transgression.
J'avoue que voir une vache taguée m'a fait de la peine pour cette pauvre bête (et aussi pour le propriétaire de la vache), et en même temps, cela m'a fait rire, évidemment. Quelle idée ! Et puis il y a cette "cabine téléphonique assassinée", une pure merveille.
Et à côté de ces petits tags insignifiants (à moins que ?) on trouve de véritables pépites, comme par exemple sur le mur de séparation entre Israël et la Palestine.
Voilà quelqu'un qui réveille l'art sans se prendre au sérieux !
Commenter  J’apprécie          50
MahaultMots
  03 juillet 2019
Ce livre n'est pas réservé qu'aux fans ou amateurs de l'artiste, mais aussi destiné à ceux qui souhaitent en savoir plus sur sa démarche et son travail, malgré toutes les polémiques qui l'entoure. Je le conseille vivement !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
EcureuilEcureuil   16 mai 2011
Ceux qui défigurent vraiment nos paysages sont les entreprises qui gribouillent des slogans géants sur les immeubles et les bus pour nous faire sentir inadaptés, sauf si on achète leur truc. Ils veulent pouvoir nous crier leur message à la figure depuis la moindre surface disponible, mais on n'a jamais le droit de réponse. Eh bien, ce sont eux qui ont commencé la guerre et le mur est l'arme de choix pour riposter. Certains deviennent flics parce qu'ils veulent rendre le monde meilleur. D'autres deviennent des vandales parce qu'ils veulent rendre le monde plus beau.

(Introduction, p. 8)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
EcureuilEcureuil   16 mai 2011
Toute publicité dans un lieu public qui ne vous laisse pas le choix de la voir ou non est à vous. Elle vous appartient. A vous de la prendre, de la réarranger, de la réutiliser. Demander la permission serait comme demander si vous pouvez garder la pierre qu'on vient de vous jeter à la figure.

(L'art, p. 196)
Commenter  J’apprécie          210
kaliemlirkaliemlir   04 novembre 2011
[à propos du mur en Palestine]

Un vieil homme : Avec vos peintures, vous embellissez le mur.
Moi : Merci.
Le vieil homme : On n'a pas envie qu'il soit beau, on le hait ce mur, rentrez chez vous.
Commenter  J’apprécie          160
kaliemlirkaliemlir   04 novembre 2011
J'ai peint des rats pendant trois ans avant que quelqu'un me dise "c'est intelligent, c'est une anagramme de art" et j'ai dû prétendre que je le savais depuis le début.
Commenter  J’apprécie          120
pbazilepbazile   04 février 2013
vous n'obtiendrez absolument aucune citation de notre part pour la mettre sur le couverture de votre livre
signé "porte-parole de la police municipale de Londres"
(citation placée en 4ème de couverture, où elle y est seule)
Commenter  J’apprécie          60

Video de Banksy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Banksy
"Faites le mur", le film de Banksy sorti en 2010
autres livres classés : street artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Banksy (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
977 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre