AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897830069
Éditeur : Les Editeurs Réunis (27/09/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Ce rappel me brûle intensément? J'étais prête depuis longtemps à le revoir, à rester distante. Je m'étais résignée à ne plus sentir ses bras autour de moi, sa bouche et sa langue sur mon corps? »Un an jour pour jour après le décès tragique de ses parents, Kaciane Reed revient à la maison familiale chargée d'une périlleuse mission : faire la lumière sur les circonstances entourant leur mort, tout en assurant la protection de ses soeurs, Zara et Maëlle, de même que ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Cielvariable
  22 juillet 2018
Mélange intrigant de roman à suspense (ou roman noir - la ligne est mince ici entre les deux) et romance, ce roman très inégal passe de l'originalité à la banalité, de l'intrigant au déjà-vu qu'on voit venir à des kilomètres, de personnages attachants/intéressants à des personnalités superficielles et édulcorées. J'ai beaucoup aimé le début: une jeune femme assiste au suicide "obligé" de ses parents et se met sans le savoir en danger. Elle reçoit, post-mortem, des consignes secrètes de la part de ses parents pour arriver à connaître l'identité de leur assassin. Elle fera une enquête (avec l'aide voulue ou pas de certaines personnes de son entourage) pour découvrir plusieurs secrets entourant la vie de ses parents. La partie "policier" est la mieux réussie au départ, mais elle ne tient pas la route et finit par une série de révélations abracadabrantes qui seront loin de satisfaire le lecteur amateur du genre. Pour les fans de romance, c'est guère mieux, car là ça tombe dans le cliché total: je t'aime mais je te repousse car j'ai peur que tu me trahisses, donc je te tiens à distance mais ne peux m'empêcher d'être tellement attirée par toi (qui semble ne plus contrôler ton désir pour moi au point d'accepter l'inacceptable pour être avec moi) que je me laisse malgré moi approcher (après une dizaine de tentatives de ta part). C'est dommage, car l'auteure est capable de plus d'imagination que cela. de plus, le début du roman était plutôt prometteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Passion3
  18 octobre 2017
Une intrigue puissante et passionnée qui nous accroche dès le premier chapitre...et qui conserve notre grand intérêt tout au long de ce roman auquel j'étais accroc! Digne d'un film ou d'une série télé, on imagine parfaitement bien les scènes!! L'auteure joue agréablement sur une palette variée d'émotions. du bonbon!!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   21 juin 2018
Je conduis dans la rue Saint-Laurent, puis tourne à
gauche dans le chemin Saint-Louis. Je passe devant le Vieux
Beauharnois, que je regarde brièvement, sachant que j’y serai
dans près d’une heure, soit le délai nécessaire pour que j’aille
déposer les reliques de mon condo à ma nouvelle maison.
À l’endroit où j’ai décidé de vivre avec Vincent, l’homme que
j’ai justement rencontré dans ce bar il y a trois ans.
Des images de notre première rencontre me reviennent en
tête. Intimidée par ce grand gaillard qui buvait de la bière et me
fixait de façon soutenue depuis plus d’une heure, j’avais finalement
décidé d’aller lui parler.
— Tu prévoyais en boire combien avant d’oser venir me voir ?

— Je prenais le temps d’admirer la femme avec qui je vais passer le reste de ma vie.
— Ouch !

J’avais pouffé de rire, puis amorcé un pas pour m’éloigner de ce bel homme au crâne rasé dont la phrase d’approche était trop quétaine pour que je m’éternise. Mais il m’avait retenue par le bras. Un toucher électrisant qu’il avait adouci en faisant jouer ses doigts sur ma peau.
— Je voulais m’assurer de ton intérêt pour moi avant de t’approcher. Es-tu vraiment prête à m’avoir dans ta vie ?

J’avais ri de son intensité.
Mais je l'avais cru.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
— Alyssa, je te présente Kaciane.

Elle m’examine scrupuleusement et hoche la tête en signe de reconnaissance.

— Alors c’est toi, la grande disparue. Tu es revenue pour combien de temps ?

Son ton pue la compétition.

Vincent semble attendre la réponse aussi impatiemment qu’elle.

— Je ne sais pas exactement.

Elle bouge la tête lentement de haut en bas.

— Est-ce que ça fait longtemps que vous vous fréquentez ? questionné-je.

— Assez longtemps pour que j’entre sans cogner, comme tu as pu le constater ! déclare-t-elle d’un ton satisfait.

— Mais pas assez longtemps pour que tu aies une clé ! Tu t’es pratiquement excusée d’être entrée parce que la porte était déverrouillée, exposé-je.

Elle accuse le coup en me fusillant du regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   21 juin 2018
Je marche en compagnie de mes deux soeurs dans le stationnement de l’école d’arts martiaux mixtes située à Beauharnois. Le soleil projette ses derniers rayons sur le lac Saint-Louis, que nous apercevons de l’autre côté de la rue Saint-Laurent.

-Je gage ma brassière que tu ne viendras pas nous retrouver à la brasserie ! me défie Maëlle.

-Quel soutien-gorge es-tu prête à perdre ? m’intéressé-je avec un sourire amusé.
Sans égard au fait que nous nous trouvons dans un lieu public, Maëlle relève sa camisole bleue pour nous montrer son sous-
vêtement garni de dentelle blanche.

-Il est super beau, constate Zara d’un regard admiratif. Tu ne l’aimes pas ?

-Certain que je l’aime, détrompe Maëlle. Mais je suis sûre que Kaciane ne viendra pas, donc je vais le garder !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
— Je suis désolée.

— Désolée ? répète-t-il d’un ton arrogant en s’avançant nonchalamment. Pourquoi ? Pour être disparue sans donner de raison ? Pour avoir refusé de me parler lorsque tu discutais avec tes sœurs ? Ou pour m’avoir laissé en plan avec une maison à payer ?

— J’ai voulu payer ma part, mais tu n’as jamais accepté les virements.

Il s’approche brusquement de moi, éliminant la distance qui nous séparait. Puisqu’il me surplombe de vingt centimètres, je dois lever la tête pour le regarder. La colère émerge de tous ses pores. Je ne sourcille pas.

— Quand j’ai acheté cette maison, je ne l’ai pas fait parce que je cherchais une coloc avec qui partager les frais. Je ne voulais pas de ton argent. Je te voulais, toi. Dans NOTRE maison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
— Il y a un an, ma blonde, la femme de ma vie, celle qui devait emménager avec moi, a disparu sans un mot. Après des semaines de recherches intensives et d’interrogatoires de tes sœurs, j’ai réussi à leur soutirer l’information que tu leur parlais une fois par mois, mais jamais au même moment. Une façon stratégique de t’assurer que personne d’autre qu’elles ne soit là. Que je ne sois pas là. Même si j’ai essayé. Je suis certain que tes sœurs te l’ont dit puisque tu leur as mentionné que je devais arrêter. Sans aucune explication. Il me semble qu’aujourd’hui je mérite un minimum d’éclaircissements sur la raison de ta disparition sans avoir à m’excuser de fréquenter une autre femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Judith Bannon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Judith Bannon
Nouvelles TVSO : Entrevue avec l'auteure Judith Bannon (20 janvier 2016)
autres livres classés : fraudeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3358 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre