AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782358873796
224 pages
Éditeur : La manufacture de livres (07/03/2019)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Albuquerque, automne 1949. Maureen McLaughlin, douce mère de famille, fait la connaissance de l’intriguant Leroy Parker qu’elle est chargée d’assister dans ses travaux ménagers. Au fil des semaines se noue entre la femme et le vieil homme une solide amitié. Jusqu’à cette journée d’hiver où Leroy révéle à Maureen son secret. Celui qui fit jadis trembler le Sud des États-Unis et que tous ont cru mort, le légendaire Billy the kid, c’est lui.
Commence alors pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tostaky61
  16 février 2021
Savez-vous qui est cet extravagant Monsieur Parker dont la mère de la famille McLaughlin nous invite à faire la connaissance sous la plume de Luc Baranger ?
Le nom ne vous dit rien ?
Normal. Tout le monde le connaît, mais sous un autre patronyme célèbre. En tout cas c'est ce qu'il prétend le jour où il livre ses premières confidences à Maureen, la mère, chargée des travaux ménagers chez ce vieil homme.
Et alors, là, le lecteur se trouve scotché à son fauteuil, sa chaise, son canapé, son lit ou à même le sol (selon son confort de lecture) comme toute cette famille, parents et enfants réunis.
Le récit du nonagénaire est à peine croyable.
L'homme que vous avez devant vous n'est autre que l'un des plus célèbres hors-la-loi de l'ouest américain de la fin du 19ème siècle.
D'autant plus incroyable, que le célèbre Pat Garrett est censé avoir mis fin ,brutalement, à sa carrière de bandit le 14 juillet 1881.
Comme les McLaughlin, vous allez éprouver de l'empathie pour ce personnage, comme eux vous douterez sans doute, comme eux (et comme moi, d'ailleurs) vous irez consulter des ouvrages de référence qui ne feront qu'amplifier votre perplexité et vos interrogations.
L'auteur nous embarque dans une sacrée aventure. On va en croiser des célébrités. C'est toute une histoire du far-west qu'il va nous faire revivre au travers de son roman.
C'est Abigail, la fille de la famille qui nous raconte. Ce qu'elle a entendu, ce qu'elle a vécu. de 1949, elle avait13 ans, jusqu'au dernier souffle de Leroy Parker, qu'elle accompagna, quelques années plus tard.
Ce livre se lit comme un conte.
Un peu violent me direz-vous ?
Mais dans les contes, vous croyez que le loup est un agneau déguisé ?
Là, sous la peau d'un grand-père, un vieux bonhomme fragile et bougon que l'on prend en affection, se cache l'un des hommes les plus traqués en son temps... c'est ce que le romancier veut nous faire croire et moi, j'y crois.
Une découverte sympa, grâce à la chronique d'un lecteur qui m'a interpellé, et grâce aussi, à la personne qui me l'a offert...
Décidément le monde des lecteurs n'est empli que de gens bienveillants.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Jazzynewyork
  09 mai 2019




” Leroy Parker était apparu comme un faux taiseux, un faux ronchon dont le visage parcheminé s'éclairait brusquement d'un regard malicieux, qui conservait quelque chose de juvénile, au moment où son interlocutrice s'y attendait le moins. Il fallut peu de visites pour maman, en tout bien tout honneur, cède au char suranné de ce vieillard barricadé derrière une constante mauvaise humeur de façade qu'un simple sourire féminin parvenait sans difficulté à lézarder. “


Au cours de l'automne de 1949 à Albuquerque, suite à un à accident de travail le mari de Maureen McLaughlin perds l'usage de ses jambes. Afin de subvenir aux besoins de sa famille, elle s'occupe des travaux ménagers de plusieurs personnes âgées, c'est à cette occasion qu'elle rencontre l'intriguant Leroy Parker.

Au fil des jours, ils s'attachent l'un à l'autre et une belle et solide amitié prends forme. 



Jusqu'au jour où il apprend que quelqu'un tente d'usurper sa véritable identité, ce bandit de grand chemin n'est pas d'accord et compte bien rétablir la vérité auprès de sa nouvelle amie en lui révélant son secret.

Celui qui fit trembler le Sud des États-Unis et que tous ont cru mort, le légendaire Billy theKid, c'est lui. 




” Parker tira sur son cigarillo et marqua à nouveau quelques secondes de silence. Sous le nuage de fumée bleutée revivait-il ce jour funeste vécu quelque soixante-dix ans plus tôt ou mentait-il avec un aplomb inouï ? Maman, tentée de croire le vieux bonhomme, n'arrivait pas à intégrer le fait qu'elle ait pu, sans s'en douter une seule seconde, fréquenter un personnage historique, une « légende » comme il disait. Perturbée, attristée par ce qu'elle venait d'entendre, elle n'osa relancer la conversation. Ce fut Parker qui s'y colla après avoir secoué sa cendre : 
– Comme je disais souvent quand j'étais jeune pour amuser mes copains : « je ne suis pas du genre à me laisser abattre »... “


Commence alors pour Maureen et sa famille un voyage fascinant dans le passé du vieux brigand et dans les mythes de l'Ouest américain. 



Ce que j'en dis :

Quand un auteur dégaine sa plume et m'invite à voyager dans le temps pour retrouver Billy the Kid, je ne résiste pas longtemps à l'appel sauvage de l'Ouest américain.

J'oublie que c'est une fiction, basée sur un mythe légendaire et je me laisse emporter par l'histoire absolument réjouissante.

L'écriture stylée de ce Frenchy m'a bluffée, et les pages ont défilé au galop à travers les souvenirs de ce brigand très attachant. 



Aussi étonnant que surprenant, ce roman fleure bon l'Amérique, rythmé par les chevauchées fantastique et les frasques de l'extravagant Parker.

Ressusciter à travers ce roman qui ne manque pas d'originalité, Billy the Kid revient sur les devants de la scène et ne se laisse pas voler la vedette par un charlatan. 




Alors si vous êtes nostalgique de western, si vous aimez certains auteurs comme Harisson ou Crumley, n'hésitez surtout pas à découvrir ce récit de ce français immigré au Canada qui risque très certainement de vous faire passer un sacré bon moment de lecture avec cette pépite étincelante. 


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hoel
  07 mars 2019
Albuquerque, 1949.
Depuis leur installation, les McLaughlin mènent une vie plutôt tranquille jusqu'à ce qu'un terrible accident chamboule la vie de la famille. Il en faut de peu pour que Sean McLaughlin perde la vie sous un éboulement. Secouru à temps, le robuste père de famille survit mais perd gros : ses jambes et son travail. La municipalité, pour laquelle il travaillait comme terrassier à la Compagnie des eaux, se dédouane de toute responsabilité et refuse de le reclasser. C'est donc Maureen, sa femme, qui va devoir travailler pour subvenir aux besoins de la maisonnée. Son audace lui permet de rapidement trouver un emploi d'aide à domicile chez des vétérans de guerre. Elle se prend d'amitié pour un drôle de vieux bonhomme se faisant appeler Leroy Parker. Faux ronchon sympathique, l'homme est toujours alerte et nettoie ses revolvers avec une étonnante virtuosité malgré ses quatre-vingt-onze ans.
Connu pour ses traductions de Christopher Moore ou Kris Nelscott entre autres, Luc Baranger, angevin d'origine vivant désormais au Québec, est aussi l'auteur de quelques romans noirs sur fond de blues et de Maria Chape de Haine, un Poulpe dépaysant paru chez Baleine en 2010. Dans L'Extravagant Monsieur Parker, il ne cache pas son appétence pour la mythologie de l'Ouest américain.
Un jour qu'elle est chez lui à faire le ménage, Maureen McLaughlin voit le vieux Parker manquer s'étouffer et pris d'une terrible colère. Il vient de lire dans le journal qu'un certain Brushy Bill Roberts déclare être Billy the Kid. Trop c'est trop ! En rage, c'est un Parker bouillonnant qui déballe tout à Maureen. Billy the Kid n'est pas mort. Pas plus qu'il n'est cet imposteur prétentieux. Et pour cause, Billy the Kid, c'est lui ! Mais il se gardera bien de le révéler, aussi il demande à la jeune femme de garder ça pour elle. Maureen n'y parvient pas et en parle à son mari et à ses deux enfants, Shane et Abigail, leur faisant jurer de garder le silence. C'est cette dernière, adolescente à l'époque, qui nous narre cette histoire hors du commun.
Les références sont nombreuses et Luc Baranger est sans doute féru de pans entiers de l'histoire américaine. Pour autant, le lecteur n'a pas besoin d'avoir de connaissances particulières en la matière pour se laisser embarquer et simplement profiter de ce roman enlevé. La plume de l'auteur est alerte et particulièrement agréable à l'oeil. Bien qu'il raconte parfois des horreurs, on ne peut s'empêcher, à l'instar de la petite Abi, d'éprouver une certaine tendresse à l'égard de ce vieux monsieur haut en couleur qui a roulé sa bosse comme personne et frôlé la mort à d'innombrables reprises.
Passionnante, cette jolie fiction documentée sur la vie de Billy the Kid – qui n'aurait donc pas été abattu en 1881 par le fameux shérif Pat Garrett – est un régal. Bien qu'il n'y ait pas de suspense à véritablement parler, on ne voit pas le temps passer à écouter l'extravagant Monsieur Parker nous narrer ses aventures.
Lien : https://hanniballelecteur.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Mistinguet
  20 août 2019
Etats-Unis, 1949. Maureen McLaughlin, immigrée irlandaise, fait les ménages chez des vétérans pour faire vivre sa petite famille. Parmi ses bénéficiaires, Leroy Parker a sa préférence et une amitié se tisse doucement entre eux. Un jour, Parker révèle à Maureen son secret si bien gardé jusqu'à alors : la terreur de l'Ouest, Billy the Kid, c'est lui ! Maureen et sa famille va alors remonter le temps grâce aux souvenirs du vieil homme et découvrir les mythes de l'Ouest américain.
Leroy Parker, alias Billy the Kid, va dérouler le fil de sa vie mouvementée de bandit des grands chemins à une famille à la fois éberluée et fascinée par ce personnage haut en couleurs. À partir de cette révélation, il peut être un peu difficile pour le lecteur non averti de s'y retrouver parmi tous les noms et évènements marquants de l'Ouest. Heureusement, la famille McLaughlin est aussi perdue que nous ! Leurs recherches et leurs questions viendront donc éclairer un peu notre lanterne. L'histoire est racontée par Abigail, la fille de Maureen, fascinée, tout comme le lecteur, par la légende.
Mais au-delà du fonds, Luc Baranger a également soigné la forme. On retrouve vraiment l'esprit western dans son écriture par les descriptions ou les expressions des personnages. le lecteur est donc en totale immersion.
Ce petit roman saura donc faire voyager son lecteur. En quelques pages, vous êtes à dos de cheval à fuir un shérif à vos trousses. En revanche, si vous n'êtes pas du tout adepte de western, il vaut mieux passer son chemin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   29 avril 2019
Honnêtement, en ouvrant ce livre, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Mais au fil des pages, on a tour à tour été happé par l’intrigue et par son style enjoué, qui nous ont permis d’approcher le Wild West des despérados, des pistoléros et des voleurs de bétail.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
hoelhoel   07 mars 2019
Le vieux s’en retourna dans le bureau et en revint avec un gros livre, qu’il ouvrit à la page d’où s’échappait un signet de cuir ratatiné.
– Dans ce bouquin sur les légendes du Far West, y a une photo de moi. Elle a été prise de mon vivant.
En l’entendant dire cela, ma mère se raidit et leva les yeux vers Parker.
– Je comprends votre réaction, ma belle, mais il va falloir vous faire à l’idée que je suis une légende et que j’ai officiellement quitté ce monde le 14 juillet 1881.
Ma mère déglutit et demanda :
– Et… Et ça fait quoi, m’sieur Parker, d’être mort de son vivant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : billy the kidVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
163 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre