AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laure de Chantal (Collaborateur)
ISBN : 2246721512
Éditeur : Grasset (13/05/2009)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 56 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source: Grasset - 04/2009)
ISBN : 9782246721512


Voici une visite de Versailles qui ne se trouve dans aucun guide : Louis XV s'y laisse surprendre dégustant des fraises sur les seins de ses maîtresses. Mme de Maintenon s'y retrouve dans le lit du confesseur du roi à la faveur d'une chandelle mal éteinte, tandis que le général De Gaulle y demande pudiquement la main de sa future épouse. Une délicieuse p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Altervorace
  08 juin 2012
En ouvrant ce livre, je m'attendais à ce dont je me délecte : des petites anecdotes un peu coquines à propos de ceux qui ont régné sur la France. Il aura suffit d'un seul chapitre pour comprendre que j'allais voir rouge au fil des pages. le bouquin, selon sa présentation, était censé nous parler de Louis XIII et de ses successeurs : il nous parle surtout de monsieur Baraton. A tout propos nous avons le droit à l'avis de ce monsieur, non pas sur des sujets historiques épineux, mais sur la moralité, le caractère des personnages historiques : Beaucoup de fées se sont penchées sur le berceau du souverain. Il eut aussi une exécrable et admirable sorcière : sa mère. Ou même sur leur physique sur Marie Mancini : Sur les portraits, pourtant, elle ne me semble pas si déplaisante : je lui trouve un air vif et doux, des sourcils et des lèvres bien dessinées, surtout elle n'a pas le double menton classique qu'arbhorrent toutes les perruches de l'époque et que je trouve si ridicule. Sur Mme de Pompadour : Même sur les portraits de sa vieillesse, elle garde un je-ne-sais-quoi de mutin, qui fait que je ne le trouve pas à mon goût : ce joli minois est trop enfantin. le livre est truffé de ce genre de jugement anachronique et ennuyeux. Mais l'auteur va encore plus loin en ne se cantonnant pas d'émettre son avis sur ceux dont il parle mais en partageant son opinion général sur les femmes : Sans être un apôtre du naturel, j'ai du mal à comprendre pourquoi les femmes surtout lorsqu'elles sont séduisantes, éprouvent le besoin de se tartiner pour plaire. le pire supplice est le rouge à lèvres : rien n'est plus perturbant pour moi que d'embrasser des lèvres grasses, surtout qu'après, c'est moi qui ai l'air maquillé ! Ou même, il en profite pour nous parler de lui à travers des comparaisons fumeuses entre lui et Louis XIII : Bien que d'essence on ne peut plus roturière, quand j'avais treize ans, je n'étais pas plus fier : mes parents s'inquiétaient de mes piètres résultats scolaires. J'appartenais au club dont personne ne souhaiteraient être membre, celui des « Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ! »; alors, malgré les siècles, j'imagine sans difficulté quel pouvait être le sentiment de Louis XIII.
Je pensais lire un ouvrage qui me parlerait de ceux qui ont habité Versailles et sans cesse l'auteur surgit au fil des pages. Je croyais lire monsieur Baraton et je me retrouve à me coltiner un monsieur Baratin tout à fait insupportable. Ces digressions, bien qu'indigestes, j'aurais sans doute pu les pardonner si les faits historiques avaient été rigoureux. Or c'est loin d'être le cas. L'auteur avance les théories les plus fumeuses sans pour autant les prouver. Monsieur Baraton nous fait du roman sans en avoir le talent alors qu'il a pour ambition de faire de l'histoire. L'ouvrage est truffé d'erreurs ! Je ne suis pas une spécialiste et il a fallu que j'aille vérifier mes sources chez de véritables historiens mais le fait est que L'Amour à Versailles est remplie d'inepties. Ainsi l'auteur nous raconte que la Montespan a été introduite en cour par Louise de la Vallière, or c'est faux : la future favorite devient dame d'honneur de la Reine en 1663 grâce à Monsieur, frère du Roi. Aussi, monsieur Baraton, qui semble animé d'une animosité particulière envers celle-ci, ne cesse de vouloir nous montrer à quel point Madame de Maintenon -dernière favorite en titre de Louis XIV- est une femme atroce. Il nous dit que c'est une chaudasse qui couchait avec son laquais car le Roi, vieillissant, ne la satisfaisait pas sexuellement. Mais, preuves écrites à l'appui, elle se plaignait au contraire que son amant l'honorait trop souvent ! Tout au long de son livre, monsieur Baraton prête l'oreille plus aux rumeurs et aux légendes qu'aux données historiques. Il semble n'avoir que faire de la vérité mais trouve son plaisir dans tout ce qui pourrait montrer les personnages historiques comme des êtres uniquement préoccupés de sexe. On ne doit pas tordre la vérité pour qu'elle corresponde à ce que l'on fantasme. Que monsieur Baraton retourne à son jardinage et qu'il se contente de raconter ses bêtises aux fleurs, ce sera préférable pour tout le monde.
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Lorraine47
  16 septembre 2012
Alain Baraton, voix enchanteresse sur France Inter pour sa désormais célèbre chronique sur les jardins sait également nous captiver avec sa plume! Je l'ai découvert l'an dernier avec son "Jardinier de Versailles" où il partage avec nous sa passion pour les jardins, lui qui exerce la passionnante tâche de bichonner un des plus beaux jardins de France depuis 1976. L'amour à Versailles nous plonge dans l'intimité des rois de France et la plume se fait à la fois badine et intimiste. Revisiter l'histoire de France à travers la serrure d'une porte, dans l'entrebâillement d'un cabinet, ou derrière les frondaisons du parc est un véritable régal.Où nous apprenons que si le roi Soleil est un passionné de la conquête amoureuse, Louis xv, lui est tout entier voué au sexe. Cela paraît bien trivial quand je l'écris, mais tellement délicat et raffiné raconté par notre jardinier écrivain!
Commenter  J’apprécie          170
MRL
  22 mars 2015
Encore un petit livre plaisant, rempli d'anecdotes coquines et piquantes à la fois. le sexe à Versailles, c'est tout un programme ! A. Baraton nous invite à une visite d'un Versailles très particulier ! Nous découvrons au fil des pages, l'histoire intime du château, mais aussi du parc et du bourg environnant. En partant de l'époque de Catherine de Médicis et d' Henri IV, en suivant nos rois de France Louis XIII, Louis XIV,Louis XV , Louis XVI, notre empereur Napoléon et bien d'autres encore, nous remontons peu à peu le temps jusqu'à notre époque actuelle et certains de nos politiques ou people et découvrons aussi que les gens du commun, s'approprient parfois les lieux pour leurs escapades buccoliques.Tout cela est évoqué de manière alerte, humoristique et fort ditrayante.
Mais il y a tout de même quelques bémols à ajouter ! Certains faits historiques ne sont pas toujours de la plus grande exactitude et les avis de Mr. Baraton à tout bout de champ portent un peu sur les nerfs, il faut bien le dire. Surtout lorsqu'on est soi-même d'un tout autre avis !
Malgrès tout, on y apprend une foule de choses et c'est un livre que je recommande quand même.
Mais j'ai beaucoup moins aimé que "Vices et versailles ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
idevrieze
  01 juillet 2013
Une plongée sous un angle "amoureux" dans Versailles
L'intérêt de ce livre, il est vrai, c'est de se cultiver en s'amusant ! Alain Baraton est très doué car d'une écriture fluide, sous le ton de la confidence, il nous raconte les anecdotes amoureuses du château de Versailles à travers le temps, que ce soit dans les pièces de ce palais monstrueux que dans ce jardin. Il se lit en se savourant, de la première à la dernière ligne.
En effet, Versailles a été construit, certes pour permettre aux rois d'avoir leur cour à proximité, mais surtout pour cacher leurs amours ! Avec bien entendu, soit avec beaucoup de discrétion mais surtout souvent avec beaucoup de faste. Nous retraçons ainsi les différentes histoires d'amour et leurs influences sur le château, tout ceci sans prétention et avec le point de vue de l'auteur.

Un régal d'avoir les histoires dans L Histoire
En effet, relater des faits avec uniquement des dates, autant vous l'avouer, c'est barbant ! Voire soporifique pour certains auteurs. Mais raconter l'équivalent des magasines people de l'époque ! Ca c'est quelque chose. Nous allons ainsi du côté intime, voire très intime des souverains, et parfois même des souveraines. Ils passent au crible de l'auteur qui nous donne, petit bonus, son point de vue.
Au delà des amours de Versailles, on sent surtout l'amour de Versailles qu'a l'auteur au fond de lui. Amour que je partage, même si parfois, je ne suis pas d'accord avec lui concernant Madame de Montespan, notamment mais aussi de Madame de Maintenon. Mais je suis très heureuse qu'il ait ses divergences car j'ai pu découvrir d'autres facettes et comprendre certaines choses grâce à tout cela.

En bref, pour les allergiques des dates mais qui aiment connaître les histoires, ce livre est pour vous ! Et surtout, vous ne vous baladerez plus dans les jardins avec les mêmes idées
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Emma20
  02 juin 2013
De sa construction à aujourd'hui, le domaine du château de Versailles a été le lieu d'amours officielles ou interdites. D'une écriture simple, vive et alerte, l'auteur transporte le lecteur du XVIIe siècle au XXIe. L'auteur revient sur les amours de Louis XIII et de ses descendants : présenter les favoris et favorites est l'occasion de revenir sur des épisodes cocasses qui prêtent à sourire. En tant que jardinier, l'auteur révèle aussi les découvertes qu'il a pu faire depuis les années 1980, dans les jardins du palais. Ce petit ouvrage change des livres d'histoire. Ici, on y lit la petite histoire, celle qu'on ne raconte pas à l'école. C'est plein d'humour, et ça s'adresse à tout le monde. Frais et rafraichissant, voilà un livre qui présente Versailles sous un autre jour.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 juin 2015
Le vent n’a pas fait que balayer les arbres, il a aussi chassé les amoureux et toute la faune de naturistes, exhibitionnistes et autres curiosités qui peuplait les jardins jusqu’alors. Moi qui suis trop jeune pour avoir vécu la libération sexuelle des années 1970 et qui me suis marié si tôt, je n’ai pu qu’observer cette belle époque et regretter, de loin, le silence qui règne aujourd’hui dans le parc. Mais la végétation repousse, la nature reprend ses droits : j’ai le sentiment que les couples seront bientôt de retour et que le parc abritera à nouveau quelques favorites d’un soir, ajoutant leurs soupirs à ceux des rois et des reines d’autrefois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PerleDulacPerleDulac   26 mars 2011
Versailles n'est plus le lieu de pouvoir qu'il a été, mais reste le domaine par excellence de l'amour. Louis XIV séduisait dans les bâtiments qu'il faisait construire, Louis XV courtisait Mme De Pompadour et fit édifier pour elle le Petit Trianon, Napoléon fit remeubler le Grand Trianon pour y conquérir quelques femmes. Sexe et pouvoir, le cocktail est explosif : il est un philtre d'amour auquel nul ne peut résister.
(p.8)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
totototo   15 décembre 2009
Il y a , dans le parc, tout un itinéraire que j'ai baptisé "les jardins Montespan".. Je le fais parfois visiter à quelques amis, ayant le goût des fleurs, des promenades, et celui de l'imagination.
Commenter  J’apprécie          70
MRLMRL   22 mars 2015
Fait notable, l'adorable poupon naît avec des dents. A peine dans ce bas monde, il fait déjà souffrir les femmes, en l’occurrence ses nourrices. Pas moins de trois paires de mamelles sont réquisitionnées : Louis aiguise ses incisives tour à tour sur Elisabeth-Ancel, Marie de Senneville-Thierry et Perette Dufour. Quelques tableaux en témoignent, où on le voit emmailloté comme une momie, tendant des quenottes avides vers le mammelon dévêtu d'une brunette à double menton, selon la mode de l'époque. Pourquoi un seul sein ? Le détail m'a toujours ammusé : montrez un sein sur une toile et vous peignez une vierge, deux, c'est une catin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le--salon-de--MadameLe--salon-de--Madame   22 décembre 2010
"Mieux vaut prier pour ne pas la rencontrer, avant d'espèrer secrètement de la revoir" [ Alain Baraton en parlant de la Montespan ]

Commenter  J’apprécie          80
Videos de Alain Baraton (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Baraton
Allain BOURGRAIN-DUBOURG remet à la ville d'Autun la carte du département de Saône et Loire illustrée avec toutes ses richesses. Remy REBEYROTTE, maire d'Autun rappelle l'implication de la ville dans la "journée de l'arbre", en présence d'Alain BARATON et de Patricia MARTIN.
Dans la catégorie : Histoire de ParisVoir plus
>Histoire de France>Vendée (Département : histoire)>Histoire de Paris (91)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1493 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..