AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749931754
Éditeur : Michel Lafon (02/02/2017)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Un froid glacial la tire de l’inconscience. Autour d’elle, des parois métalliques et sales. La jeune femme ne sait pas comment elle est arrivée là et, pire, elle ne sait pas qui elle est.

Après des semaines, elle apprend qu’elle se prénomme Martha, qu’elle est française, mariée et mère d’un petit garçon. Personne ne peut expliquer pourquoi elle se cachait dans la remorque de ce camion, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. Elle moins que les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Ptitelfe
16 mars 2017
Je remercie vivement les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce service presse. Depuis le temps que j'entendais Candyshy (oui je pointe du doigt) parler d'Angelique Barberat, j'ai sauté sur l'occasion pour découvrir son dernier roman paru le 02/02/2017.
Dans ce récit, l'auteure donne la parole à Martha Klein, une femme d'une trentaine d'années qui se réveille à l'arrière d'un camion à la frontière allemande. Martha est amnésique, n'a aucun souvenir, mais sait parler allemand. Ce qui laisse présager que cette femme retrouvée est originaire de ce pays. Pendant quelques semaines, elle va rester dans un foyer, jusqu'à ce que les services de renseignements fassent le lien avec cette femme disparue peu après le jour de l'an en Haute Savoie. C'est ainsi qu'elle va retrouver son foyer : son mari et son garçon de 10 ans. Martha découvre également qu'elle est enceinte, à un stade bien avancé. L'absence de souvenirs, de son passé, va permettre au lecteur de découvrir en même temps, et à travers les témoignages de ses proches, qui était cette femme. J'ai trouvé cette partie un peu longue, elle s'étale sur 150 pages et j'ai eu du mal à rester captiver. de plus, je ne lisais que les soirs, si je ne m'endormais pas avant, du coup, j'ai bien du mettre 3 semaines à lire cette première partie... J'aurai aimé que l'auteure passe un peu moins de temps sur cette partie, sachant qu'en 150 pages, plusieurs années s'écoulent.

Un jour, un souvenir va éclater, et à partir de là, nous allons entrer dans la seconde partie du livre, que j'ai trouvé plus interessante, plus captivante. Même si au départ, l'histoire présentée m'a un peu dérangé, je me suis finalement vite laissée captiver par les personnages. J'avoue avoir eu un échange avec l'éditrice qui a du me prendre pour une bobette. Car je n'avais pas assimilé à ce moment que (attention risque de spoilers) Raphael et le nom inscrit sur le premier souvenir de Martha étaient la même personne. Et à un moment du livre (celui avec le cahier rouge), j'étais complètement perdue, j'ai du relire le chapitre 3 fois et l'éditrice ne m'a pas répondu... Bref, une fois cet anicroche dépassée, j'ai pris plaisir à découvrir le passé de Martha.
Les émotions sont au RDV, la plume de l'auteure est juste, l'alternance entre les dialogues et les descriptions de la vie quotidienne sont bien gérés et pour les connaisseurs, Angelique Barberat glisse quelques références à Bertrand et Lola.
La dernière partie est la meilleure, puisque la vérité explose, tout s'accélère et nous nous posons 1000 questions sur le responsable de l'accident causé envers Martha.

En quelques mots, j'ai apprécié la plume d'Angelique Barberat, même s'il m'a fallu quelques centaines de pages pour me familiariser et réellement entrer dans son histoire. Une fois la seconde partie entamée, j'ai eu du mal à le poser car je voulais connaître le responsable de l'accident de Martha. le plan est diaboliquement bien construit, les personnages sont réalistes, et j'ai apprécié découvrir les paysages dépeint par l'auteure concernant Annecy, le lac d'Annecy, et les petits villages autour du lac. La vie enfuie de Martha K, c'est également une belle histoire d'Amour, complexe, laissant quelques dommages collatéraux. L'épilogue est super touchant et émouvant.
Pour information, l'auteure sera en dédicace à la FNAC Bellecour ce samedi 18 Mars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MYLUCHINE
27 février 2017
J'ai découvert Angélique BARBERAT avec L' INSTANT PRECIS OU LES DESTINS S'ENTREMELENT et j'ai été happée par son histoire, sa plume, ses personnages: un vrai coup de foudre.
J'ai été moins convaincue par BERTRAND ET LOLA, son roman suivant.
Pour en avoir parlé avec l'auteur, qui est une femme charmante et ouverte, il paraît que c'est une question d'âge, de maturité et que ses romans ne parlent pas de la même façon à ses lectrices qu'elles aient 30 ou plus de 45 ans... je vous laisse imaginer mon âge canonique !
Alors quand les éditions MICHEL LAFON m'ont gentiment proposé de percer le mystère de la vie enfuie de Martha K., pour être honnête j'ai été ravie de retrouver l'auteur mais à la fois inquiète que le charme n'opère pas.
Martha est retrouvée inconsciente dans la remorque d'un camion à la frontière entre l'ALLEMAGNE et la POLOGNE. Elle ne se souvient de rien, devenue amnésique, elle est incapable de se rappeler qui elle est et comment elle en est arrivée là. Après des semaines de recherches, son mari la retrouve enfin et elle apprend qu'elle est mère d'un petit garçon, professeur dans une école pilote qui s'occupe d'adolescents en perdition et vit dans une belle et grande maison au bord de lac d'ANNECY. Peu à peu Martha va réinvestir sa vie d'avant l'accident qui l'a laissée sans mémoire, elle va avoir des réminiscences de son passé et va tenter d'apprivoiser l'image de la femme qu'elle était et celle qu'elle est devenue .Avec l'aide de sa psychologue et de ses amis, elle va renaître à la vie et découvrir seule ce qui l'a conduit si loin de chez elle et dans quelles circontances.
Pas facile de résumer ce roman sans en déflorer l'intrigue et le dénouement.
Angélique BARBERAT distille avec finesse et parcimonie, au fil des pages, les clés du mystère de la vie de Martha. Son histoire nous harponne dés le début en nous laissant stupéfait à la lecture d'une fin à la fois surprenante et inattendue.
Les personnages de ce roman sont complexes et déroutants. La psychologie de chacun est précisément retranscrite si bien qu'il est aisé pour le lecteur d'endosser le rôle et la situation de chacun. On découvre avec Martha les élèments qui s'imbriquent et expliquent les circontances de son accident, on ressent avec elle le malaise qu'elle vit et essaie de surmonter aux yeux de tous. Son histoire est emprunte d'amour et de non-dits qui au fur et à mesure s'éclairent et ravivent l'intérêt du lecteur. Martha est une femme perdue et fragile qui suscite l'empathie et la compassion, mais le personnage d'Angélique BARBERAT est aussi emprunt de force et de détermination. J'ai totalement adhéré à la personnalité de cette héroïne.
Angélique BARBERAT a ici eu la riche idée de réécrire son roman déjà publié en 2011 et l'a enrichi de son expérience d'écriture. LA VIE ENFUIE DE MARTHA K. est un roman intense et prenant à l'intrigue aboutie et haletante.
Difficile de rivaliser avec L' INSTANT PRECIS OU LES DESTINS S'ENTREMELENT qui reste pour moi un livre fort qui m'a beaucoup touchée. Oui je sais je radote mais lisez-le vous comprendrez !
Mais LA VIE ENFUIE DE MARTHA K. a su me captiver et à chaque fin de chapitre, il s'est avéré difficile de me raisonner pour ne pas poursuivre ma lecture sous peine de perdre de précieuses minutes de sommeil et de quitter mon héroïne .

MYMY
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
paulinedumont86
05 mars 2017
La vie enfuie de Martha K. est un roman plein d'humanisme, de compassion et de tendresse, face à la dureté du monde et des hommes. C'est un roman qui nous fait passer par un nombre incalculable d'émotions, mais là, rien de bien étonnant, l'auteur étant Angélique Barbérat. Ma découverte de L'instant précis où les destins s'entremêlent m'avait fait le même effet. Une belle lecture, encore une fois !
Dans les premières pages de ce roman, nous découvrons une jeune femme qui vient d'être découverte dans un camion, à la frontière entre l'Allemagne et la Pologne. Avec en tout et pour tout un tube de rouge à lèvre dans la poche. Tous ses souvenirs se sont envolés. Elle ne sait plus qui elle est, il ne lui reste plus rien de sa vie passée. Après quelques semaines, on parvient enfin à l'identifier : elle s'appelle Martha, est mariée et a un petit garçon. Elle vit sur les bords du lac d'Annecy, dans une magnifique maison. Et elle est enceinte. Son retour est rude : son mari veut retrouver son épouse d'avant, son fils sa maman. Tout le monde lui présente un portrait de Martha parfait. Mais elle ne sait pas bien qui est cette femme. En tout cas, ce n'est plus elle. Mais l'a-t-elle vraiment été ? Quelque chose cloche dans ce qu'on lui raconte, et sa mémoire, loin de lui revenir, continue à lui jouer des tours de la plus bizarre des manières. Elle est de plus en plus en plus perdue mais déterminée à s'en sortir. Coûte que coûte.
C'est un magnifique roman sur le destin d'une femme, sa quête de la vérité. Sur la mémoire aussi, et sur l'identité surtout. Qu'est-ce qui fait qu'on est soi-même ? Comment aimer à nouveau des personnes qu'on a aimées mais qu'on ne connaît plus ? Comment reprendre une vie comme si de rien était, alors qu'on n'en a aucun souvenir ? Autant de questions que se pose l'héroïne et qui n'ont pas de réponses simples, ni évidentes.
Mais plus qu'un roman sur l'identité, on plonge également dans une quête de vérité. Nous aussi, nous voulons savoir qui elle était réellement, et non avoir la vision de ses proches. Nous voulons savoir ce qui lui est arrivé. Pourquoi elle a eu cet accident de voiture et comment elle s'est retrouvée dans ce camion, si loin de chez elle. Etait-ce seulement un accident ? Et si la réponse se trouvait dans le travail qu'elle avait à l'époque ? Enseignante dans un lycée particulier, puisque rescolarisant des jeunes au passé difficile, leur évitant par là même la prison, lycée novateur dorénavant fermé, elle aimait son métier et y excellait. Ou alors serait-ce lié à sa vie personnelle ? Son mari ? Même si la mère de ce dernier est une vraie teigne, même si elle peut avoir des doutes quant aux relations qu'elle entretenait avec lui, tout ceci est-il suffisant pour douter de lui ? On nous entraîne donc dans un méli-mélo d'énigmes sans réponse, nous frustrant tout autant que Martha. Jusqu'à ce que… Jusqu'à ce qu'elle soit obnubilée par un éclair. Jusqu'à ce qu'elle entende un nom à la radio. Jusqu'à ce que de petits fragments de mémoires et certains faits viennent chambouler l'équilibre précaire et frustrant mis en place depuis sa perte de mémoire.
Autant un roman de destin de femmes, avec une histoire d'amour se cachant derrière tout ceci, comme on pouvait s'y attendre, qu'un roman à suspens. Une fois les premières pages passées, et malgré quelques longueurs et répétitions, on se retrouve happée par l'histoire de Martha. Angélique Barbérat est une excellente conteuse qui parvient à nous soustraire à la réalité avec beaucoup de talent.
Le grand plus de ce roman, c'est la révélation finale. Car si certaines choses se dévoilent au fur et à mesure, surtout une fois passé la première partie du roman un peu longuette, si l'histoire d'amour pressentie n'est pas celle qu'on aurait pu imaginer et envoie balader le bien-pensant en mettant au premier plan les sentiments, la fin étonne et surprend, et renvoie à une folie impensable et aux justifications bancales que certains peuvent se donner pour justifier leurs actes.
Un roman qui mêle donc quête d'identité, enquête, histoire d'amour, destin de femme, reconstruction. Un roman facile à lire, qui happe le lecteur malgré ses quelques longueurs. En définitive, un excellent moment de lecture, un turn-over efficace.
Lien : https://breveslitteraires.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
janessane
23 avril 2017
Dans ces romans, Angélique Barberat cultive cette particularité de nous faire partager des moments de vie auprès de personnages vivant des événements très forts. Angélique Barberat nous parle de la vie, dans ce qu'elle a de plus beau et de plus tragique parfois.
Dans "L'instant précis où les destins s'entremêlent" elle abordait la violence conjugale dans "Bertrand et Lola" il s'agissait de la captivité et dans cet opus il s'agit de l'amnésie. Une seule constante demeure: l'état amoureux. Toutefois il ne s'agit pas là d'un roman à l'eau de rose car ce qu'elle nous montre c'est la vie de tous les jours, celle du couple avec ses hauts et ses bas et cet éternel questionnement sur la recherche du bonheur.
J'ai particulièrement apprécié la structure de ce roman qui se lit à la fois comme un récit de vie et un roman policier. Martha ne se souvient plus de sa vie d'avant et pourtant elle y retourne. Elle ne se reconnaît pas dans celle qu'elle est censée être. Elle va alors autant partir à la quête d'indices sur ce qui a précédé son accident que sur sa quête de construction d'identité. Ce roman a été pour moi un vrai page-turner. L'écriture est maîtrisée et de qualité. Mon seul bémol concerne la fin du livre que je trouve un peu trop "futuriste" à mon goût et du coup en dissonance avec le reste du roman. Toutefois l'auteure nous offre là une histoire réellement aboutie et ce point n'est pas pour me déplaire.
Allez ,si je veux être pointilleuse je rajouterai juste qu'une petite coquille se glisse à la page 200. Pour la trouver il suffit de lire ce très bon roman!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
liredelivre
18 mars 2017
On entre dans La vie enfuie de Martha K. avec le trouble et le flou de Martha. Alors qu'elle ne sait ni qui elle est, ni ce qu'elle fait à l'arrière d'un camion, je faisais à la fois connaissance avec ce nouveau personnage mais aussi une nouvelle histoire. Ce récit signe le quatrième roman [publié] d'Angélique Barbérat. Il a d'entrée une amorce et une accroche que j'ai trouvées différentes, un petit quelque chose de plus mystérieux, l'impression immédiate qu'il va nous entraîner ailleurs, et nous surprendre. J'ai passé un weekend à le lire. J'aurais aimé que ce soit plus. J'aurais aimé que ce soit moins. On a envie de l'engloutir comme de s'en délecter.
D'abord de la plume, de chaque mot, de chaque phrase... Angélique Barbérat est une véritable conteuse, et malgré le temps, ses mots me font toujours autant d'effet, ses personnages me sont toujours aussi touchants. Elle ne lime rien du temps qui passe, s'enfuit et s'écoule. de l'amour, qui vient, repart, demeure. Elle exprime les émotions comme une personne, les lieux comme vivants. le lac d'Annecy ondule d'une histoire nouvelle sous sa plume, à la fois témoin et gardien.
... Puis des personnages. Elle les « charge » d'une véritable histoire, entière, authentique. Combien de fois me suis-je émerveillée de l'humanité que dégage Martha - et le roman tout entier - ; je n'ai pu compter. Martha est tout en faiblesses et détermination : comprendre son passé, qui elle est, accepter que ses souvenirs s'échappent sans revenir, continuer sa vie. Rapidement, ses émotions deviennent les nôtres : son trouble, ses inquiétudes, ses joies, son amour - dont elle déborde littéralement. Nous la découvrons comme elle, petit à petit, morceaux par morceaux, fascinés, parfois impatients.
Les passages où Martha recouvre sa mémoire sont les « pires », dans le sens où ils nous ancrent, nous retiennent. Plus encore que Martha, le lecteur perd lui-même la notion du temps et de l'espace, se retrouvant dans ces souvenirs, happé par leur retour et leur histoire. L'intrigue est autant délicieuse que tumultueuse. Tel un lac, elle se révèle sous différentes couleurs, sous différents sons. Elle peut être de glace et trompeuse, s'illuminer et s'obscurcir en un clin d'oeil. Comprenez : Angélique Barbérat fait un nouveau chassé-croisé avec nous. Un chassé-croisé qui mêle avec brio amour et amnésie, suspense et surprises.
La vie enfuie de Martha K. nous parlera de temps et d'oubli, d'amour et de liberté. L'amnésie de Martha permet de revenir sur la quête de soi et d'identité, de ce qui nous définit vraiment et nous reflète aux yeux des autres. Elle nous invite aussi à réfléchir sur nous-même, autant que Martha. Angélique Barbérat évoquera encore l'amour, celui qui nous éteint et nous emprisonne, celui qui traverse le temps et nous défie. Et nous surprendra, toujours.
Lien : https://liredelivres.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui08 mars 2017
Comment puis-je me sentir bien quand cet homme, que j’ai épousé dans une vie qui me demeure étrangère, ne cesse de me faire comprendre que je suis une autre tout en me certifiant qu’il m’aime, que je suis la femme de sa vie et que je suis tout pour lui ? Oui, comment le croire, comment me laisser aller ? Comment être sereine quand le doute régit toute ma vie ?
Comment être calme, quand je ne sais pas ce que j’aime… Qui j’aime…
 
Depuis bientôt quatre mois, je vis dans un vertige permanent. Je ne peux qu’écouter Philippe énumérer mes goûts, mes habitudes, et m’expliquer qui je suis. Que lorsque j’aurai retrouvé mes souvenirs, je verrai qu’il a raison. Et qu’étant enceinte, je suis hypersensible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
liredelivreliredelivre18 mars 2017
[...] j'ai très envie de signifier à Frau Baumgartner qu'aucune maison n'est parfaite, parce qu'elle est l'oeuvre d'un humain. Qui, lui, ne l'est pas non plus. Que rien ne l'est jamais, parce que tout, absolument tout a des faiblesses, des défauts, une part d'incontrôlable...
Commenter  J’apprécie          10
SevannaSevanna05 mars 2017
Vous êtes des êtres libres. Ne croyez que ce que votre cœur vous dicte et ne vous aveuglez jamais des pensées d'autrui. Affirmez vos propres opinions. Soyez maître de vos choix, ne vous laissez jamais manipuler. Et pour toi, Nina, toi , Wanda, et toi, Louise, le chemin sera plus difficile, parce que la condition des femmes ne va malheureusement pas évoluer aussi vite que la technologie. Refusez d'être un objet, d'être mises à l'écart ou même interrompues. personne ne doit parler à votre place. Et ne baissez jamais les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui08 mars 2017
Je suis dans ce néant. Je marche sur des kilomètres sans avoir l’impression d’avancer d’un pouce. Dans un silence total et dans une absence de couleurs. Ce n’est ni gris, ni noir, c’est indéfinissable et mes pas résonnent dans ce vide. Je ne sais pas si je suis enceinte ou non. Je veux dire que j’ai cette pensée-là en faisant du surplace… Et c’est là que les choses diffèrent parce que, d’un coup, j’ai intensément chaud et soif. La gorge me brûle. L’air, en glissant vers mes poumons, semble déchirer des lambeaux de chair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui08 mars 2017
Je n’arrive pas à savoir si sa fermeté devrait me rassurer ou m’inquiéter. Si son sourire est un sourire de volonté ou d’amour.
Je n’arrive pas à savoir qui est mon mari, je l’observe. Je ne sais si je panique ou si je vois juste. Si mon trouble s’emballe ou si mes impressions sont réelles. Je me sens happée par ce trou noir qui a remplacé mes souvenirs. Je me suis perdue en route quelque part entre Bellevue à la frontière française et suisse, et Görlitz à la frontière de l’Allemagne et de la Pologne…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Angélique Barbérat (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angélique Barbérat
Hello ! Fantasy, Thrillers, Science fiction et romance, voici ce que vous allez trouver dans ma vidéo bilan ! Déroulez pour en savoir plus :) Merci d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !Plus de vidéos : http://goo.gl/hCnYmr .
? La captive des hommes de bronze, de Valérie Simon - L'archipel ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/03/mysteria-1-la-captive-des-hommes-de.html ? Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=geb1ma2asls
? Zalim, de Carina Rozenfeld - Scrinéo ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/03/zalim-de-carina-rozenfeld-fantasy.html ?Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lHoSij6-wlA
? Bad de Jay Crownover - Harlequin ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/02/bad-1-amours-interdits-de-jay-crownover.html ? Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=GBHmRcaaMGw&t=9s
? Leaving Amarillo, de Caisey Quinn - Harlequin ? Mon avis écrit : ------- ? Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=VxWzDkc71XE&t=7s
? La vie enfuie de Martha K, d'Angelique Barberat - Michel Lafon ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/03/la-vie-enfuie-de-martha-k-dangelique.html ? Vidéo à venir ...
? Dormeurs d'Emmanuel Quentin - Peuple de Mu ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/04/dormeurs-demmanuel-quentin-thriller.html ? Vidéo à venir...
? le roi Sombre d'Oren Miller - Homme sans nom ? Mon avis écrit : http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/04/le-roi-sombre-doren-miller.html ? Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=vT5SW0tJdbM&t=3s
? Me contacter
SITE : http://www.leblogdeptitelfe.fr/ FACEBOOK : http://goo.gl/huya0v TWITTER: https://twitter.com/Ptitelfe1982 - @ptitelfe1982 INSTAGRAM: https://instagram.com/leblogdeptitelfe MAIL: contact@leblogdeptitelfe.fr
A bientôt! Hélène
+ Lire la suite
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1096 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .