AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 221214248X
Éditeur : Eyrolles (15/10/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le métro, le tube, le subway, est entré dans nos moeurs, dans nos vues, dans nos imaginaires. Il incarne nos habitudes aliénantes de citadins. Dans ses tunnels sombres et bruyants s'entrechoquent une humanité sans fard et une mécanique implacable. Les dessinateurs, amateurs et professionnels, sortent carnet et crayons dans le métro pour tuer le temps, pour se faire la main, ou tout simplement par plaisir. Leurs outils de croquis deviennent aussi indispensables que l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
claumifa
  30 janvier 2019
Et pour commencer, un hommage au grand Cabu. le décor est posé. Je suis déjà plongée dans l'ambiance...Vive le dessin, vive la créativité, vive l'Art...
Des tunnels sombres qui inspirent des peintres, des photographes, des cinéastes, des musiciens, des écrivains, ... et bien entendu des dessinateurs... d'incroyables dessinateurs... qui peuplent nos espaces quelquefois les plus inattendus et souvent rejetés ou mal vécus. Qui n'a jamais ressenti de la peur, un certain mal être, de la tension dans ces entrelacs de stations souterraines ?
"Dans ses tunnels sombres et bruyants s'entrechoquent une humanité sans fard et une mécanique implacable, en faisant un beau symbole de nos vies modernes".
Et pourtant, et pourtant... ce monde souterrain, vivant, grouillant, se révèle ici, d'un intérêt exceptionnel et apporte un état des lieux de notre société et de sa matrice vivante en perpétuelle évolution et mutation.
« Prendre le métro, c'est une corvée et un plaisir, comme si on voyageait dans le ventre de Paris, mais aussi dans une grotte intime et terrifiante (Freud, au secours !) » Didier Locicero
C'est une sorte de carnet de voyages qui nous est présenté dans ce magnifique ouvrage. Ils sont 75 aujourd'hui à avoir était mis à l'honneur. C'est peu et c'est déjà beaucoup car, à ce que je sache, c'est la première fois qu'un ouvrage vient saluer le travail accompli... Je suppose, qu'il y aura d'autres parutions pour faire la part belle à ceux qui ne sont pas présents dans cet ouvrage. Comme le dit, un des auteurs, il n'est présenté ici qu'une infime partie de tous ces artistes et de leurs dessins qui voient le jour tous les jours dans les recoins les plus sombres des entrailles de ce monde underground.
Suite à un appel des plus original de la part des deux auteurs Nicolas Barberon et Annaïg Plassard, de plus en plus de participants se font connaître et adhèrent à cette expérience grandeur nature. Intégrer un dispositif inédit, une sorte de collectif de «croqueurs». Une oeuvre qui recense ce qui se fait actuellement. Une oeuvre pour feuilleter, une oeuvre pour picorer et se laisser bercer...
Après la présentation historique de chaque ligne de métro ou de RER (Paris mais également un hommage rendu aux métros de Lille et Lyon), les différents auteurs sont présentés ainsi que quelques unes de leurs oeuvres et les explications de celles-ci.
...puis se tourne dans la dernière partie du livre, vers les lignes du monde les plus représentatives : New-York, Santiago, Tokyo, Rome et Barcelone. Avec, là aussi, de nombreuses explications sur les lieux choisis et sur ce qui a conduit ces artistes a croquer encore et encore...
Spontanéité du dessin, la dynamique des traits, des lignes, des expressions des visages, des attitudes et des poses font de ce peuple souterrain une source inépuisable de modèles.
Savoir capter la poésie de l'instant, l'émotion du moment, le charme d'une présence, l'étincelle de la vie...
Tous les supports participent à ce voyage inattendu : un carnet, un bout de papier, un morceau de journal, une vieille partition,... ajouté à des encres, des stylos-billes, un peu d'aquarelles, un bout de pierre noire, quelques feutres ou feutres-pinceaux, un vieux bout de crayon oublié et la création est en marche ...
De nombreuses explications concernant le matériel et les techniques utilisées sont apportées mais également quelques conseils sont donnés pour se lancer. A recommander vivement à tous les étudiants en Art mais pas seulement...
Parce que : « le croquis fait passer le temps dans les longs trajets »
« ...parce que le dessin est un remède contre l'ennui... »
« parce que cet exercice implique une disponibilité et une curiosité envers les autres »
Parce que « l'art est la joie des êtres libres ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mestrale
  31 décembre 2018
Tout d'abord, je remercie les Editions Eyrolles et Babelio pour cet ouvrage reçu dans le cadre d'une Masse Critique. Je n'ai pas vraiment d'ouvrage d'art dans ma bibliothèque donc ce livre était une découverte à plusieurs niveaux.
Dans « de lignes en lignes » un échantillon de « croqueurs » et leur croquis de métro nous sont présentés. Ayant jeté un oeil au site éponyme, j'imagine que le choix a du être difficile au vu du nombre d'artistes ! Comme pour tout art, certains artistes nous accrochent plus que d'autres mais si les dessins sont à l'honneur, l'artiste lui-même, sa démarche, ses outils ou des anecdotes accompagnent les croquis, ce qui permet de voir à quel point les approches sont différentes. Bref c'est très riche, il y en a pour tous les goûts pour, au final, un bien bel objet.
A noter que si le métro parisien et ses différentes lignes figurent en bonne place dans le sommaire, d'autres métros sont également de la partie, en France et dans le monde.
Au lieu de respecter scrupuleusement l'ordre des chapitres, après avoir lu la première partie, j'ai pris plaisir à feuilleter, prendre une page au hasard dont un dessin m'avait interpellé, lire quelques lignes concernant l'artiste et reprendre ma vadrouille parmi les pages. Une façon plutôt inhabituelle pour moi d'aborder un livre mais une découverte à laquelle j'ai pris grand plaisir. Je suis donc ravie d'être sortie de mes lectures habituelles pour sillonner, à distance, la faune des lignes de métro de Paris et ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Paojito
  18 décembre 2018
De lignes en ligne, d'esquisses en croquis, on découvre le travail de plus d'une cinquantaines d'artistes, croqueurs, qui saisissent les portraits de voyageurs du métro parisien notamment mais aussi lillois ou romain. C'est très riche, très documenté, d'une finesse incroyable.
L'ouvrage rassemble une infime partie des nombreux dessins présent sur le site participatif : delignesenligne.com .
On prend plaisir à le feuilleter, pour découvrir la variété de traits, de couleurs et de techniques. Mention spéciale au travail époustouflant de Carlos Velez de Villa, artiste franco-colombien qui a particulièrement retenu mon attention, à la gouache, au crayon et à l'aquarelle sur carton, ses dessins sont vibrants.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : croquisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Nicolas Barberon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
384 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre