AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2870277725
Éditeur : Complexe (05/05/1999)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
" ... à force de traduire, d'imiter et de remanier tout le monde, Goethe va jusqu'à se traduire et se remanier lui-même ! Il compilait, compilait, lisait beaucoup et n'imaginait rien. Nul plus que lui, non plus, n'aimait à se reprendre en sous-oeuvre, à se tracasser, à se défaire, à se refaire. Il appelait ça " de l'art ". Il a usé sa langue à lécher son petit. Il avait, quand il s'agissait de revenir sur ses oeuvres, la patience de l'insecte qui traîne son fétu et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Siladola
  15 avril 2018
La plume ultra-acide, Barbey d'Aurevilly s'attaque au souverain jupitérien des lettres allemandes, dont le front serein, entouré de nuages, n'a pas blêmi pour autant. On lit encore beaucoup Barbey d'Aurevilly, notamment Les diaboliques, mais aussi ses journaux, romans, lettres, poèmes. Assez peu sa critique, me semble-t-il. Une critique d'opinion dont l'objet souvent nous échapperait aujourd'hui. En l'occurrence, Goethe est ennuyeux, Goethe n'a aucun talent, Goethe est un plagiaire et un touche-à- tout ! C'est très drôle, quel esprit caustique ! Avec la distance, il ne reste heureusement que l'humour de ces polémiques démodées, et un témoignage vivant sur les moeurs littéraires féroces de l'époque. Mais le vitriol est excellent, on en redemande.
Au-delà du comique de circonstance, c'est un pan de l'histoire littéraire qui se dévoile. Barbey d'Aurevilly écrit en pleine guerre de 1870, durant le siège de Paris. Son anti-germanisme s'explique : il répond aux canons prussiens par sa petite salve acrimonieuse. Il épargne madame De Staël, qui reste pourtant l'auteur du délit d'avoir introduit Goethe en France : le style de la grande femme de lettres lui vaut cette grâce. La préface de Lionel Richard explique d'autres raisons de la mise en pièces : Jules Barbey d'Aurevilly avait succédé à Sainte Beuve, et aurait bien voulu briller comme son illustre prédécesseur au firmament des critiques parisiens. Las, il ne parvint pas à faire oublier l'auteur des Lundis. Mais reconnaissons le, si Goethe n'est pas l'écrivassier ennuyeux qu'il veut bien nous décrire, du moins le Contre Goethe vaut encore d'être lu, et avec quel plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SiladolaSiladola   16 avril 2018
Sans la France, sans la voix de la France, ce clairon du matin qui éveille les peuples, sans la langue française et sans madame de Staël qui la parlait si bien, Goethe n'aurait fait que son bruit allemand - un glouglou dans une bouteille d'encre !
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jules Barbey d'Aurevilly (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Barbey d'Aurevilly
Jules BARBEY D’AUREVILLY– Les Diaboliques, Œuvre intégrale (FR)
autres livres classés : insectesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr






Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de Jules Barbey d'Aurevilly

Quel est le titre correct ?

Les Ensorcelés
Les Diaboliques
Les Maléfiques
Les Démoniaques

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Jules Barbey d'AurevillyCréer un quiz sur ce livre