AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2212570392
Éditeur : Eyrolles (01/11/2018)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n'a pas d'attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d'ailleurs, si ce n'est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s'évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l'immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mys... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
elleaimelire
  01 novembre 2018
Merci aux éditions Eyrolles pour cet envoi.
Je n'ai pas résisté longtemps à ouvrir ce livre, il faut dire que la couverture est très attirante. Elle promet une lecture bien girly ! (Si vous êtes gourmands comme mon fils, elle vous fera peut-être penser à un cornet de pop corn…)
Camille est célibataire depuis une grosse déception amoureuse. Elle vit à Lyon où travaille dans une grosse boîte. Un travail pas vraiment passionnant, des collègues assez lourdingues, mais cela lui convient. Une routine rassurante en somme. Elle voit régulièrement son amie Anna, et entretient des bons rapports avec son voisin de palier, retraité. Elle n'en dirait pas autant des habitants de l'appartement du-dessus, qui sont très bruyants et ont surtout des habitudes de vie très différentes des siennes, ce sont des fêtards. Elle est plutôt casanière.
"Le soir, elle n'a pas besoin de composer avec ce monde hostile et globalement décevant dans lequel elle vit. le seul danger qui la guette serait de s'endormir tisane à la main sur le canapé du salon. le soir, les problèmes qu'elle rencontre sont exclusivement fictionnels, et c'est un cow-boy mal rasé, fraîchement débarqué dans une ville boueuse des Etats-Unis, qui devra les résoudre à sa place."
Camille vit donc, tranquillement installée dans sa routine, pas vraiment heureuse, mais pas malheureuse pour autant, jusqu'au jour où elle reçoit un mail anonyme dans sa messagerie du travail. Camille a un admirateur secret. Voilà qui devrait pimenter sa vie pour les semaines à venir.
Ce mail va tout changer au cours de sa vie. Camille s'embarque dans un jeu de piste moderne pour découvrir son admirateur secret.Elle va soupçonner tout son entourage, jusqu'à son patron, ses voisins du dessus, et plus particulièrement le très séduisant Colm. Elle va peu à peu se ré-ouvrir aux autres, et apprendre à observer, à regarder mieux le monde qui l'entoure. Certains révéleront leurs personnalités. Mais surtout Camille va faire éclater sa carapace, et enfin sortir de sa zone de confort. Il est temps pour elle de se dépasser, d'affronter des démons intérieurs et de reprendre confiance en soi. Et surtout de prendre des initiatives et profiter enfin de sa vie.
"Heureusement ! lui souffle son orgueil, qui se rend compte l'avoir échappé belle.
Quoique ? répond son cerveau depuis une zone mal identifiée, car rarement mise en fonction, probable siège des décisions et des défis stupides."
J'ai beaucoup aimé le style de Catherine-Rose Barbieri. J'ai d'emblée adhéré à son humour et vraiment apprécié les situations, certaines loufoques, dans lesquelles elle n'hésite pas à mettre son héroïne. le personnage de Camille m'a plu tout de suite. Elle est une femme comme les autres, elle pourrait être vous ou moi. Il est facile de s'identifier.
"Comme souvent, la vérité est moins flatteuse que la fiction : non, elle s'est juste pris un lampadaire en pleine poire."
Les situations de malentendus apportent leur petite touche de suspense. On se prend au jeu, et on essaye nous aussi de démasquer cet amoureux anonyme. Chaque détail devient un possible indice de son identité. Et surtout, on voudrait nous aussi connaître plus personnellement ce mystérieux et extrêmement charmant Colm. Finalement, tout est réuni pour faire d'Am Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas, un bon roman de chick-litt.
En résumé, si vous aimez les livres feel good, plus tournés vers la chick litt, alors vous devriez aimer ce livre. Vous passerez un bon moment, et apprendrez à vous défaire de vos préjugés et à être plus attentif aux personnes que vous croisez tous les jours. Et en prime, Am Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas devrait vous faire sourire et peut-être même rire avec ses quiproquos et autres situations plutôt drôles. Pour moi j'ai adoré cette lecture ! Les éditions Eyrolles me surprennent un peu plus à chaque fois.
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Elodieuniverse
  02 novembre 2018
Qui envoie des messages anonymes à notre héroïne?
Camille est attachante, c'est un personnage à laquelle on peut s'identifier, c'est une histoire originale et dans l'air du temps, ce livre m'a tout de suite embarquée. J'ai beaucoup aimé jouer le jeu au côté de Camille, trouver une réponse à cette énigme, se poser des questions... C'est ce qui rend ce livre autant addictif. Camille doit peu à peu sortir de sa réserve et ouvrir les yeux sur ses relations et sur ce qui la bloque pour aller de l'avant. C'est un livre distrayant! (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          240
Marie-Nel
  29 octobre 2018
Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Je n'ai pas pu résister à la couverture que je trouve sympa, et encore moins au résumé ! Et je me suis régalée lors de ma lecture. J'ai beaucoup aimé le style de Catherine-Rose Barbieri, fluide, drôle et à la fois sérieux, elle fait dire à son héroïne des réponses assez amères par moment, des réflexions profondes sur notre société actuelle.
Comme le présente le résumé, on va suivre Camille, une jeune femme célibataire, elle travaille dans une grosse société en tant qu'attachée commerciale. Elle mène une vie assez renfermée, elle ne parle pas beaucoup, elle n'a pas d'amis ou d'attachements au travail avec ses collègues. Elle n'a qu'une seule très bonne amie Anna, avec qui elle échange les moindres événements. À part son voisin de palier, un vieux monsieur à qui elle donne parfois ce que sa mère lui a préparé de trop à manger, elle ne fait attention à personne. Elle vit repliée sur elle-même.
Jusqu'au jour où elle reçoit un mail, anonyme, et intime, lui disant entre autre que la personne pense souvent à elle. Elle va vouloir savoir de qui émane ce courrier, si c'est un plaisantin ou quelqu'un de sérieux. Elle va le mettre au défi de se faire connaître par de petits indices. Ce mail va être comme une révélation pour elle, elle va à partir de ce moment là, être plus attentive aux personnes qui gravitent autour d'elle, que ce soit au boulot ou dans son immeuble. Elle va ainsi essayer de s'intéresser à ses collègues, savoir qui ils sont, qui est également son patron ou le stagiaire. Et elle va aussi se demander qui est ce voisin qui habite au-dessus de chez elle, dont les différents bruits la dérangent plus d'une fois. Pour ce faire, elle va devoir elle aussi se dévoiler, parler d'elle, et analyser sa situation.
Vous imaginez bien que pour arriver à démasquer cet écrivain inconnu, elle va devoir user de stratagèmes parfois loufoques. Elle va enchainer ainsi des péripéties inattendues, souvent très drôles, n'hésitant pas à sortir de sa zone de confort pour en savoir plus.
Je me suis beaucoup amusée à suivre Camille dans ce petit jeu. Je me suis très vite attachée à elle, ainsi qu'aux personnages secondaires, je me suis demandée ce que l'un ou l'autre pouvait cacher pour qu'ils se cachent derrière leur armure, quelles blessures de la vie ils pouvaient chercher à colmater.
Je me suis laissée vite prendre au jeu de l'énigme de l'inconnu du mail, à me demander moi aussi, en même temps que Camille, si c'était telle ou telle personne de son entourage ou un parfait inconnu. La lecture en est ainsi que plus attrayante et addictive. Plus d'une fois, j'ai eu la tentation d'aller feuilleter plus loin les pages pour savoir si mes soupçons étaient avérés ou non. Mais j'ai résisté et tenu bon et j'ai mené l'enquête à la même vitesse que Camille. Par contre, il n'a pas fallu me déranger pendant les cinquante dernières pages du roman, je voulais tellement savoir le fin mot que je n'étais là pour personne...
Les personnages principaux comme secondaires sont très bien travaillés, leur psychologie, leur paraître, chacun a son importance. Une fois de plus, on se rend compte que les apparences peuvent être bien trompeuses et qu'il ne faut pas s'arrêter à elles pour déterminer la personnalité des gens, il faut apprendre à les connaître afin de se faire un avis de qui ils sont.
Les lieux également sont bien détaillés, sans alourdir pour autant le texte. L'histoire se passe à Lyon, une ville que je connais un peu, j'ai pris plaisir à retrouver les vieilles rues, les places, les endroits publics.
J'ai passé un excellent moment de lecture, très prenante, pas de temps mort. C'est un bonbon qui fait du bien, qui réchauffe le coeur et distrait le cerveau. Les révélations finales m'ont surprise, l'auteure m'a tellement baladée entre telle ou telle personne comme auteur de ce fameux mail, que mes soupçons se portaient sur plusieurs et je n'ai pas deviné qui c'était réellement.
Vous l'aurez compris, je vous recommande vivement cette lecture. Avec l'hiver qui arrive, c'est un roman cocooning, à lire au coin du feu ou emmitouflé dans un plaid avec une bonne boisson chaude à proximité. Un livre qui fait du bien.
Catherine-Rose Barbieri est une auteure que je découvre et j'espère la lire à nouveau, ce sera un plaisir de découvrir une nouvelle histoire en tout cas. Je la remercie chaleureusement pour tout ce qu'elle m'a apporté le temps d'un roman, je ne vais pas oublier Camille et toute la bande de sitôt.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lesjolismotsdeclem
  21 novembre 2018
Fable : (nom féminin) récit en vers d'où l'on tire une morale. Les plus connues sont celles de Jean de la Fontaine, bien que leur lecture soit différente à l'âge adulte. Il ne fait pas toujours bon de grandir je vous le dis.
Catherine Ringer a un jour chanté sur un rythme endiablé de Fred Chichin, que les histoires d'amour finissaient mal, en général. Je me plais à lui donner tort, au détour de films, de la littérature et plus particulièrement dans la vraie vie. Étant une grande romantique à mon corps défendant, je me suis toujours plu à lire des scénarios improbables sur de possibles rencontres, d'histoires d'amour qui débutent de manière farfelue, dont les quiproquos mènent aux doutes mais qui finissent sur une note joyeuse.
Quelle n'a pas été ma surprise de découvrir qu'Am Stram Gram ce sera toi qui me plairas de Catherie-Rose Barbieri contenait la parfaite recette qui répondrait à mes toutes mes attentes en la matière, même les plus loufoques.
Ce livre, je l'ai découvert sur les réseaux sociaux. Pas un jour sans que je ne vois cette couverture accompagnée de critiques dithyrambiques. Prise d'un besoin compulsif, j'achetai le livre sans consulter le quatrième de couverture. Je commence à vivre dangereusement, je crois bien. Mais dans ma grande bonté, je vous le fais découvrir malgré tout : "Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n'a pas d'attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d'ailleurs, si ce n'est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s'évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l'immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail... Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l'auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse... ?"
J'ai adoré le postulat de base de cette histoire, à savoir que Cupidon est bel et bien vivant, et qu'il prend la forme d'un corbeau, plutôt que d'un angelot rubicon. Pas de méprise, je ne me passionne pas pour la découpe et le collage des journaux. Mais qui n'a jamais rêvé de recevoir une jolie déclaration ? Signée ou pas, je trouve le geste chevaleresque. Si cela m'étais arrivé, je crois que je me serai laissé embarquer dans cette folle aventure. Mais avec ma chance légendaire, je serai certainement tombée sur un bizarre.... amateur de lettres découpées. CQFD.
Nous assistons à un effet papillon, à double niveau sur notre nouvelle amie, Camille. Un courriel qui aurait pu rester lettre morte va déclencher un certain nombre de réactions en chaine, qui vont permettre à Camille de sortir de chrysalide et de basculer avec perte et fracas dans l'âge adulte. Elle va réussir à penser un passé douloureux avec intelligence et surtout beaucoup de coeur.
Sitôt la lecture d'Am Stram Gram [...] commencé, on ne peut facilement s'en défaire. La temporalité joue beaucoup. Nous vivons au rythme de l'héroïne sur une dizaine de jour. Nous vivons ses rencontres, et forgeons de nouvelles amitiés, voyons naître un coup de coeur... Autant cette dernière allait gentiment au coucher, autant moi, je ne peux en dire autant, voulant à tout prix savoir ce qui se passerait après. C'est le coeur gros malgré tout que j'ai lu le mot fin. Un goût de trop peu à mes yeux.
Catherine-Rose Barbieri signe un très joli premier roman, addictif et tellement doux, un vrai morceau de caramel au beurre salé, qui nous redonne envie d'y goûter rapidement. Je n'aurai qu'un mot, vivement le prochain !
Belle lecture à vous ! 🎈
Lien : http://lesjolismotsdeclem.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FabDef95
  18 novembre 2018
Am, stram, gram, voici le livre antidote à la grisaille automnale. Loin d'être l'opposé de la profondeur, Am stram, gram... ce sera toi qui me plairas, le premier roman de Catherine-Rose Barbieri est surtout le contraire de la lourdeur. Léger comme une bulle de champagne, ce roman se savoure au coin du feu ou sous la couette. Amateurs de comédies romantiques, fans de Bridget Jones, welcome !
Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n'a pas d'attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d'ailleurs, si ce n'est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert.
Dans son appartement, chaque soir, elle s'évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l'immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail... Inattendu et anonyme.
Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas ! commence par la réception d'un mail anonyme d'un corbeau des temps modernes. L'héroïne va relever la tête de son ordinateur professionnel, regarder son entourage afin de démasquer l'auteur de cette bonne blague. Et s'il ne s'agissait pas d'un de ses collègues ? Camille qui jusqu'alors se bornait à croiser des gens, va enfin prendre le temps de les observer, de les découvrir voire même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés.
Vendredi dernier, grâce à Babelio (à qui j'adresse tous mes remerciements) trente lecteur(rice)s ont eu le plaisir de rencontrer Catherine-Rose Barbieri. Elle nous disait être une inconditionnelle des comédies romantiques, des romans de Jane Austen, c'est donc avec tout naturellement qu'elle a adopté ce genre pour son premier roman. L'aventure a commencé en septembre 2016 par un défi à relever avec une amie sur la plateforme d'écriture numérique Wattpad. Plébiscitée par la communauté, Catherine-Rose Barbieri a été repérée par la maison d'Editions Eyrolles. Once upon a time...
Résolument contemporain, Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas ! est un roman qui allie amour et humour. Léger, il n'est pas pour autant dénué de tout message. En effet, à travers cette romance, l'auteure nous invite à dépasser nos préjugés, à oublier nos blessures passées, à lâcher-prise tout simplement pour s'ouvrir aux autres, au monde qui nous entoure et accueillir ce qui doit l'être.
Quant à l'écriture de Catherine-Rose Barbieri, elle est fluide, très agréable. Professeure d'anglais à l'université de Lyon, elle aime les mots et sa ville. C'est donc tout naturellement que les rencontres se font par les mots et que l'intrigue se déroule dans la capitale des Gaules. Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas ! est un premier roman particulièrement réussi, un feel-good book comme on les aime.
Alors si vous fondez en regardant You've got a mail ou encore Coup de foudre à Notting Hill, si Bridget Jones vous fait marrer, aucun doute, Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas ! est pour vous !
Lien : https://the-fab-blog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ADAMSYADAMSY   11 novembre 2018
Camille se sent parfois enfermée dans une tour dont les seules ouvertures sur le monde seraient des meurtrières. Ca paraît glauque, un donjon, mais ça peut aussi être rassurant, parfois. On se sent à l'abri, loin du tumulte, protégé des hordes sauvages au dehors. Des fois, on envisage même d'installer des rideaux occultants aux meurtrières, parce que le peu de lumière qui entre suffit à créer des reflets sur l'écran de la télé. Et quand on s'y est habitué, à son donjon, on a du mal à avancer sereinement au grand jour, parce qu'on se sent constamment exposé. Et même quand on a réussi à sortir et à passer les douves, on continue malgré soi de voir les gens comme à travers l'orifice d'une meurtrière, c'est-à- dire mal, de loin, comme des ennemis qui voudraient nous percer de flèches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
elleaimelireelleaimelire   01 novembre 2018
Le soir, elle n'a pas besoin de composer avec ce monde hostile et globalement décevant dans lequel elle vit. le seul danger qui la guette serait de s'endormir tisane à la main sur le canapé du salon. le soir, les problèmes qu'elle rencontre sont exclusivement fictionnels, et c'est un cow-boy mal rasé, fraîchement débarqué dans une ville boueuse des Etats-Unis, qui devra les résoudre à sa place.
Commenter  J’apprécie          50
elleaimelireelleaimelire   13 octobre 2018
Heureusement ! lui souffle son orgueil, qui se rend compte l'avoir échappé belle.

Quoique ? répond son cerveau depuis une zone mal identifiée, car rarement mise en fonction, probable siège des décisions et des défis stupides.
Commenter  J’apprécie          93
VibrationLitteraireVibrationLitteraire   31 octobre 2018
Elle a peur de se casser la figure, de perdre ses béquilles. Car, malgré les jours, et même les années qui ont passé, la plaie n'a pas cicatrisé, il y a comme un trou dans son cœur par lequel s'échappe la confiance qu'elle peut avoir en elle-même ou en les autres.
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   18 novembre 2018
Camille est un paradoxe absolu. Elle ne sait pas vraiment dire non aux trucs qui la barbent d'avance, mais elle ne sait pas non plus dire oui aux trucs qui ont l'air sympa et a priori inoffensifs. Elle se demande des fois si c'est une maladie. Ou son héritage catholique qui la pousse à embrasser la souffrance, quoi qu'il arrive ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Catherine-Rose Barbieri (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine-Rose Barbieri
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Entretien avec Catherine-Rose Barbieri à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 16 novembre 2018. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas", paru aux éditions Eyrolles. Retrouvez toutes les critiques de ?Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas? de Catherine-Rose Barbieri sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Barbieri-am-stram-gram-ce-sera-toi-qui-me-plairas-/1074989
Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3095 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..